El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les jeûnes sounnah et recommandés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le jour d’Achûrâ’ (10 du mois de Muharram)   Mer 22 Aoû - 22:34

Le mérite du jeûne du jour d’Achûrâ’
(10 du mois de Muharram)






Au Nom d’Allah le Clément, le Miséricordieux

Nous vous invitons à imprimer ces informations et à les distribuer autour de vous en application de la parole d’Allah (traduction approximative du sens) :
« Entraidez-vous au bon comportement et à la piété et ne vous entraidez pas au péché et à l’inimité » (la Table servie, v. 2) et la parole du Prophète Muhammad (Prière et salut sur lui) : « Celui qui montre le chemin vers une bonne action, a la même récompense que celui qui la fait. » (Muslim)
Frères, chères sœurs en islam,

Parmi les innombrables sagesses d’Allah le Très-Haut, on peut citer le fait d’avoir accordé des mérites à certains lieux, et d’avoir attribué des saisons au cours desquelles le croyant voit les récompenses de ses actes d’adoration multipliées, et ses péchés pardonnés.

Ces saisons sont pour certaines très connues : le mois du Ramadan, le pèlerinage car ils font partie des piliers de l’islam. D’autres sont moins connues, car elles ne rentrent pas dans les obligations, ainsi, le jeûne du jour de ‘Achûrâ’.

Cher frère, chère soeur, sois vigilant(e) et ne délaisse aucune occasion de te rapprocher de ton Seigneur par tous les moyens que notre Prophète Muhammad e nous a enseignés.


Quelle est la date du jour de ‘Achûrâ ?

Comme son nom l’indique, le jour de ‘Achûrâ’ correspond au 10ème jour, dans le mois de Muharram, le 1er mois du calendrier islamique.

Pour l’année 2007, le 9 Muharram 1428 correspondra au Dimanche 28 Janvier 2007 et donc, le 10 correspondra au Lundi 29 Janvier 2007.


Comment ce jeûne a-t-il été institué ?

Selon un hadith de ‘Aïchah (qu’Allah l’agrée), les gens de la tribu de Quraysh jeûnaient le jour de ‘Achûrâ’ à la Mecque avant l’avènement de l’islam (Al-Bukhârî et Muslim).

Puis, à son arrivée à Médine, le Prophète remarqua que les juifs jeûnaient ce jour ; il les interrogea à ce sujet et ils lui répondirent que c’était pour eux un jour de fête, car il correspond au jour où Allah a sauvé le prophète Moïse (Mûssâ) et ses disciples, en lui ouvrant la mer et en noyant à sa suite, Pharaon et ses soldats. Le Prophète ordonna alors de jeûner ce jour.

Ce jeûne resta obligatoire jusqu’à ce que fût prescrit le jeûne du Ramadan. Alors, le jeûne du Ramadan devint obligatoire et le jeûne de ‘Achûrâ’ facultatif.
Ibn ‘Umar rapporte du Prophète e :
« ... Celui qui veut, qu’il jeûne et celui qui veut, qu’il mange [en ce jour]. » (Al-Bukhârî et Muslim)


Quelle est la meilleure manière de jeûner ‘Ashoura ?

Jeûner le 9 et le 10 du mois Muharram est la meilleure manière - Incha’Allah - selon le hadith du Prophète, rapporté par Ibn ‘Abbâs :
« Si je suis encore vivant l’année prochaine, je jeûnerai le 9 (c’est-à-dire avec le 10). » Rapporté par Muslim. Et le Prophète e mourut avant cela.

Le Prophète a donc recommandé de jeûner le 9 (avec le 10), pour se différencier des juifs qui ne jeûnaient que le 10.

Cependant, la portion de hadith :
« Différenciez- vous des juifs, jeûnez un jour avant ou (dans une autre version, "et") un jour après [en plus du jour de  ‘Achûrâ’]. » est faible.


Le mérite du jeûne en ce jour

Selon le hadith d’Abû Qatâda, le Prophète a dit :
« Ce jeûne efface les péchés de l’année précédente. » (Muslim)

Avec l’intention, on espère en plus d’obtenir auprès d’Allah, la récompense :
- de faire revivre la Sunnah, en se conformant aux recommandations et à l’exemple du Prophète e ;
-          d’apprendre et d’inviter les autres à pratiquer cette Sunnah... et ceci fait partie des meilleures actions.

Cher frère, chère sœur en islam, le(a) croyant(e) sincère et réfléchi(e) est celui (celle) qui ne rate aucune occasion de se purifier et de faire le bien, car de la vie ici-bas, seules les bonnes actions resteront et compteront dans la balance, le jour du Jugement.

Et Allah est le Plus Savant et le salut et la prière sont sur le Prophète Muhammad, sur sa famille et sur ses Compagnons.


Traduit à partir de Zâd ul-Mâ’ad d’Ibn ul-Qayyim


www.ahloul-hadith.fr/files/ashoura.doc
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 9 Avr - 8:30

Le jeûne des six jours de chawals

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîne (rahimahullâh)


Question :
Est ce que c'est permit de jeûner les 6 jours de chawals avant d’avoir rattrapé ses jours de ramadan?
Et est il permit de jeûner les lundis de jeûne de chawals en espérant avoir la récompense du lundi et dans la niya de rattraper ses jours de jeûne ?

Réponse :
La personne ne peut pas avoir la récompense du jeûne des 6 jours de chawal si elle n’ a pas rattrapé ses jours de ramadan obligatoires. Donc, il faut commencer par rattraper son jeûne de ramadan et ensuite jeûner les 6 jours de chawal et non le contraire.
Et, dans le cas, où les 6 jours correspondent au lundi et au jeudi elle aura 2 récompenses: Celle du lundi et du jeudi et celle des 6 jours de chawal. Et comme a dit le prophète (Salla Allah alayi wa salam) :
“inna al a3malou bi niyati"

Source : 100 questions-réponses sur le ramadan



Ce qui est le meilleur à faire pour le jeûne des six jours du mois de Chawwâl

Question :
Qu’est-ce qui est le meilleur à faire pour le jeûne des six jours du mois de Chawwâl ?

Réponse :
Ce qui est le meilleur [al-Afdhal] pour les six jours de Chawwâl, c’est de les jeûner juste après le jour de « al-‘Aîd » [fête de fin Ramadhân] et qu’ils soient continus, comme cela a été souligné par les gens de science [Ahl al-‘Ilm]. Et c’est cela qui est transmis dans la vérification du suivi mentionné dans le Hadîth :
« puis le fait suivre. » [1] Car faire de la sorte est comme s’empresser de vouloir faire le bien qui est incité par les textes [du Qor’ân et de la Sounnah], avec sollicitation et félicité pour celui qui agit ainsi. Et cela montre également l’énergie qui fait partie de la perfection de l’adorateur.

Certes, il ne faut pas que la personne laisse passer ces occasions qui permettent de faire le bien, car la personne ne sait pas ce qu’il en est de sa situation au dernier moment [de sa vie] et en fin de compte. La personne doit se comporter de cette façon - je veux dire s’empresser d’agir et de saisir l’occasion dans toutes ses affaires pour adopter la bonne conduite lorsque s’éclaircit pour elle ce qui semble le plus juste à faire. [2]

Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Madjmu ’ Fatâwa de Ibn ’Uthaymîn, vol-20 p.20-21
http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article335/



SHeikh Ibn BâZ - al-Lajnah ad-Dâ-ima
Le Jeûne des six jours de « Chawwâl » ainsi que sa récompense

« Question à SHeikh Ibn BâZ »

Question :
Qu’en est-il de la récompense du jeûne des six jours de Chawwâl ? Et qu’en est-il si une personne ne jeûne pas ces jours, alors que le mois [de Chawwâl] est passé ?

Réponse :
Le Jeûne des six jours de Chawwâl n’est pas un jeûne obligatoire [fardh], selon les dires du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) :
« Quiconque jeûne le mois de Ramadhân, puis le fait suivre des six jours du mois de Chawwâl ; son jeûne est considéré comme étant un jeûne continu. » Rapporté par l’Imâm Muslim dans son Sahîh.

Le hadîth cité [plus haut] prouve qu’il n’y a pas de mal à ce que le jeûne soit accompli de manière continue ou de manière discontinue. Seulement, il est recommandé de les jeûner rapidement, selon les paroles d’Allâh - Subhânahu :


« [...] Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, afin que Tu sois satisfait » [1]

Et il y a des preuves Coraniques et des ahadîth [traditions] prophétiques qui prouvent les bienfaits dans la concurrence, et l’empressement à bien faire. Il n’est pas obligatoire d’accomplir le jeûne des six jours du mois de Chawwâl de manière continue, seulement cela est meilleur, selon les dires du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) :
« L’œuvre la plus aimée par Allâh, c’est celle pratiquée avec régularité, minime soit-elle. » Et il n’est pas prescrit de compenser les six jours de mois de Chawwâl, une fois ce mois passé la Sounnah n’a plus lieu d’être, que la raison pour laquelle [cette Sounnah] n’a pas été accomplie soit valable ou pas. [2]

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article182&var_recherche=jeune


"Questions aux Savants de al-Lajnah ad-Dâ-ima"

Question :
Le jeûne des six jours doit-il se faire immédiatement après la fête de « ’Aîd al-Fitr » du mois de Ramadhân, ou est-il permis de les jeûner plusieurs jours après, tant qu’on les fait dans le mois de Chawwâl ?

Réponse :
Il n’est pas demandé de jeûner immédiatement après la fête « ’Aîd al-Fitr » car il permis de commencer un ou plusieurs jours après la fête. On peut aussi jeûner des jours de manière continue ou discontinue dans le mois de « Chawwâl » dans la mesure de ses possibilités. Et l’action dans cela est facilitée, car il n’est pas obligatoire, mais plutôt une Sounnah. [3]


Question :
Que voyez-vous dans le jeûne des six jours après le Ramadhân, durant le mois de Chawwâl, car il est souligné dans « al-Muwatâ » de l’Imâm Mâlik, que l’Imâm Mâlik Ibn Anas a dit sur les six jours de Chawwâl, que celui-ci n’a jamais vu une personne des gens de science [ahl al-’ilm] et des jurisconsultes [fuqahâ] les jeûner ? et que ces jours n’ont pas été recommandés par les Salafs, et que les gens de science y trouvaient un blâme [quant au fait de les jeûner], de peur que cela soit une innovation [bid’ah], et qu’ils soient liés au Ramadhân alors qu’ils n’en font pas partie. Et ceci est la parole [tirée] de « al-Muwatâ » au n°228 vol-1 ?

Réponse :
Il a été rapporté de façon sûre d’Abû Ayûb (radhiallâhu ’anhu) que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :
« Quiconque jeûne le mois de Ramadhân, puis le fait suivre des six jours du mois de Chawwâl ; son jeûne est considéré comme étant un jeûne continu. » Rapporté par Ahmad, Muslim, Abû Dâwud, et at-Tirmidhî.

Ce hadîth est authentique et prouve que le jeûne des six jours de Chawwâl est une Sounnah ; celle-ci a été de plus, pratiquée par les Imâms ach-Châfi’î et Ahmad et un ensemble des Imâms parmi les savants. Il n’est pas véridique de comparer ce hadîth avec la pensée faite de certains savants qui trouvaient blâmable le fait de jeûner [ces six jours], de peur que l’ignorant ne les considèrent comme faisant partie du mois de Ramadhân, ou de peur qu’il pense que cela soit obligatoire [de jeûner les six jours], ou parce qu’il ne leur pas été recommandé par un des prédécesseurs parmi les gens de science [ahl al-’ilm]. Certes cela n’est que supposition. Cela [ce jeûne] ne contredit pas la Sounnah authentique, et celui qui sait est une preuve contre celui qui ne sait pas. [4]

Notes :
[1] Coran, 20/84
[2] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn BâZ, vol-15 p.388-389
[3] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-10 p.391
[4] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-10

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article182&var_recherche=jeune



Quand peut-on débuter les 6 Jours ?

Fatwa du Sheikh Othaimine :

" Les 6 Jours peuvent être accomplit de manière séparée ou enchaineé, que la personne entame les 6 jours dès le lendemain de l'Aîd ou débute au millieu du mois ou à partir du vingtième jours l'important est de les accomplir avant que l'on sorte du Mois de Chawal.[..]"



http://www.ibnothaimeen.com/all/noor/article_2752.shtml
http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=3595


Dernière édition par Oum Mouqbil le Jeu 2 Oct - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 9 Avr - 8:31

Le jeûne du mois de Sha’bân


Shaikh Al-‘Uthaymîn




Question : Quel est le jugement sur le fait de jeûner pendant le mois de Sha’bân ?

Réponse : Jeûner pendant le mois de Sha’bân est une Sunna, de même qu’il est Sunna d’en jeûner la plus grande partie, au point que ‘Aishah a dit :
« Je ne l’ai pas vu jeûner plus que pendant le mois de Sha’bân. » (Al-Bukhârî). En raison de ce hadith, il convient de beaucoup jeûner pendant le mois de Sha’bân.

Les savants ont dit : le jeûne du mois de Sha’bân est semblable aux prières surérogatoires accompagnant les prières obligatoires. Il est semblable à une introduction au mois de Ramadhân et un acte surérogatoire accompagnant le mois de Ramadhân. C’est pour cette raison que le jeûne est prescrit pendant le mois de Sha’bân. De la même manière, le jeûne de six jours pendant le mois de Shawwâl a été prescrit, comme un acte surérogatoire avant et après l’acte obligatoire. Le jeûne pendant le mois de Sha’bân contient un autre profit qui est d’établir et de préparer l’âme au jeûne, afin qu’elle soit prête à jeûner le mois de Ramadhân, et que son accomplissement lui soit aisé.


Source : Fatâwâ Arkân Al-Islâm, n°443.
Traduit par les Salafis de l’Est


Pourquoi jeûner ce mois ?



Car c'est une Sunnah de notre bien-aimé Prophète

D'apres Aïcha il n'y avait pas un mois où le Prophète ne jeunait plus, que pendant le mois de cha'ban. Car il jeunait entièrement le mois de cha'ban. Et dans une autre version : il jeunait (entièrement) cha'ban à part quelques jours.
(Rapporté par Boukhari et Mouslim Voir ryadh assalihine hadith n°1247)



Car les oeuvres sont élevées vers Allah durant ce mois :

D'après Uussamah ibn zayd : j'ai dit ô Messager d'Allah ! Je ne t'ai pas vu jeuner un mois autant que cha'ban? Il répondit :

"C'est un mois auquel les gens ne font pas attention, entre Rajab et Ramadan, et c'est un mois au cours duquel les oeuvres (al a'mal) sont montées au Seigneur de l'univers, et j'aime, alors que mon oeuvre est montée, être en état de jeune."

(ahmad dans son Musnad 201/5 et annassa-iy dans "kitab as-siyam", chapitre "sawm an-nabiy" numéro 2367 et al-albani l'a rendu hassan dans sahih at-targhib numéro 1022 page 425)


Il permet de mieux aborder le mois de Ramadhân :

Ibn Rajab dit :
"Il a aussi été évoqué comme sens pour le jeune de cha'ban que c'est comme un entrainement pour celui de Ramadan, ainsi il n'entrera pas dans le jeune de ramadan avec difficultés et peines mais plutot il aura été entrainé avant et en aura pris l'habitude, et il aura trouvé en jeunant cha'ban la douceur et le plaisir du jeune et donc, entrera dans la mois de ramadan avec force et tonus !"
(Latâ-if al ma'ârif fima limawassim al-'am min al-wathâ-if)




Quand arrêter de jeûner Sha'bân ?



1) Le jeûne de la 2e moitié de Sha'bân :

Abou Hourayra que le Messager d'Allah a dit :

"Cessez de jeûner dès la mi-Cha'ban".

[Abou Dawoud n°3237, At-Tirmidhi n°738, et Ibn Majah n°1651, déclaré authentique par Cheikh Al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi n°590]


Parmi ceux qui l’ont jugés authentique, certains d’entre eux se basent sur ce Hadith pour affirmer qu’il est interdit de jeûner la deuxième moitié de Cha’abane.
Un autre groupe de savants, affirme que ce hadith est authentique. Toutefois ils l’expliquent en disant que l’interdiction mentionnée dans ce hadith ne concerne pas :
-Celui qui a jeûné la première quinzaine de Chaabane et qui souhaite poursuivre son jeûne en jeûnant l’autre moitié.
-Celui qui a l’habitude de jeûner les lundis et jeudis ou de jeûner un jour sur deux.
-Ainsi que Celui qui jeûne la deuxième quinzaine de Chaabane dans le but de rattraper des jeûnes obligatoires manqués ou des jeunes liées à un serment.
[Tiré du forum Fourqane]




2) Jeûner un jour ou deux avant Ramadhân :

Al-Boukhari (194) et Mouslim (1082) ont rapporté d’après Abou Hourayra () que le Messager d’Allah () a dit :

« Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan. Mais si l’un d’entre vous a l’habitude de le faire, il peut la maintenir ».

Al-Hafiz dit dans Fateh al-Bari : « on a déduit du hadith l’interdiction de jeûner le jour incertain puisque le Compagnon n’a pas exprimé une opinion personnelle ».

An-Nawawi ( ) a dit dans al-Madjmou’ (6/400) à propos du jeûne du jour incertain : « Si on le jeûne facultativement dans le cadre d’un jeûne continu ou d’un jeûne qui se fait un jour sur deux ou d’un jeûne qui vise un jour déterminé comme le lundi, si cela coïncide avec le jour incertain, il n’y a aucune divergence de vues au sein de nos condisciples qu’il est permis alors de le jeûner… Ceci s’atteste dans le hadith d’Abou Hourayra « Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan. Mais si l’un d’entre vous a l’habitude de le faire, il peut la maintenir ». Si le jeûne du jour ne repose sur aucune justification particulière, il est alors interdit »

Cheikh Ibn Outhaymine a dit dans son commentaire du hadith :
« Ne jeûnez pas un jour ou deux (juste) avant le début du Ramadan » : « Il n'y a aucune divergence de vues au sein des ulémas sur la question de savoir si l’interdiction formulée dans ce hadith implique une interdiction ou une réprobation. L’avis juste est qu’il s’agit d’une interdiction. Ceci est surtout le cas quand le jour jeûné se trouve être celui dit « incertain ».
Voir Charh Riyadh Salihine, 3/394.


[Adapté à partir de ce lien : [url=javascript:ol('http://www.darwa.com/forum/showthread.php?t%3d8458');]http://www.darwa.com/forum/showthread.php?t=8458[/url] ]


Quels jours jeuner en cha'ban ?


L'Imam An-Nawawiy a dit dans "riyad assalihin" :
"Chapitre de l'interdiction de précéder ramadhan par un jeûne après la moitié de sha'ban sauf pour celui qui continue ce qu'il a jeûné avant ou quelqu'un qui a une habitude de jeûne et que celacoincide avec ,comme quelqu'un qui a l'habitude de jeûner le lundi et le jeudi."
(kitab al fadha-il,bab 219,p.441)

Et le Cheikh Ibnu Baz a été interrogé sur le jeune après la moitié de cha'ban et a répondu :
"c'est un hadith* sahih comme l'a dit notre frère, al'alaamah, Mohamad Nassirudin Al-Albaniy, et la signification de ce hadith c'est l'interdiction de COMMENCER après la moitié de cha'ban, quant à celui qui a jeuné la grande partie ou entièrement alors il a atteint la sunnah (fa qad asaba assunnah)."

(*il parle du deuxième hadith que vous avez cité)


(majmou' fatawa samahatih volume 15p.385)

et si vous avez l'arabe alors il y a une recherche très interessante sur ce sujet sur :
www.sahab.net/sahab/showthread.php?threadid=311899
http://darwa.com/forum/showthread.php?t=8324&highlight=cha%27ban
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 9 Avr - 8:31

Le jeûne des 10 premiers jours du mois de dhû-lhijjah




D’après Ibn ‘Abbâs que l’Agrément d’Allâh soit sur lui : « Le Messager d’Allâh prière et salut d’Allâh sur lui a dit :
« Il n’y a pas de jour où la bonne action est aimée d’Allâh comme au cours de ces jours. »

C’est-à-dire les dix [jours de dhû-lhijjah]. Ils dirent : « Ô Messager d’Allâh ! même pas le Combat dans la Voie d’Allâh (al-djihâd) ? »

Il dit :
« Même pas le Combat dans la Voie d’Allâh sauf un homme qui sort âme et bien sans qu’aucun de ces deux ne reviennent. »
(1404-1727 : sahîh)


Chaykh ʿAbdu-lʿAzîz Ibn ʿAbd-Allâh Ibn Bâz a dit :
Concernant [le jeûne] des dix premiers jours de Dhû-lhijjah, il est voulu par là, [le jeûne jusqu’au] neuvième [jour] car le jour du ʿÎd (le 10) n’est pas à jeûner. Le jeûne [de ces neuf premiers jours] ne pose aucun inconvénient et selon la généralité de la parole du Messager d’Allâh -Prière et Salut d’Allâh su lui-, [ils sont] méritoires (adjr) :
« Il n’y a pas de jour où la bonne action est aimée d’Allâh comme au cours de ces jours. »



Le jeûne du jour d'Arafah
(9ème jour de Dhul-Hijja)



Le jeûne de ce jour est une Sunna confirmée pour celui qui n’effectue pas le pèlerinage, selon le hadith du Prophète - Paix et salut d’Allah sur lui : « J’espère la récompense d’Allah que ce jeûne efface tes péchés de l’année écoulée et ceux de l’année à venir. » Rapporté par Muslim

D’après Abî Qatâdah que l’Agrément d’Allâh soit sur lui : « Le Messager d’Allâh prière et salut d’Allâh sur lui a dit :

« [Pour] le jeûne du jour de ‘Arafah ; je m’en remet à Allâh qu’il efface l’année le précédant et celle le suivant. »
(1406-1730 : sahîh)

D’après Abî Sa’îd Al-Khudrîyy, d’après Qatâdah Ibn Nu’mân que l’Agrément d’Allâh soit sur eux : « J’ai entendu le Messager d’Allâh prière et salut d’Allâh sur lui dire :

« Celui qui jeûne le jour de ‘Arafah sera pardonné l’année avant et celle après. »
(1408-1731 : sahîh)



L’avis juridique pour le jeûne du jour de Arafat
cheikh Otheimine


Question :
Quel est l’avis juridique concernant le jeûne du jour de Arafat pour celui qui accomplit le pèlerinage et celui qui ne l’accomplit pas ?


Réponse :
Jeûner le jour de Arafat (9ème jour du mois de dhoul-hijja) est une tradition prophétique fortement conseillée. En effet, on interrogea le Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) au sujet du jeûne le jour de Arafat, il répondit :

« Je compte sur Allah pour qu’il expie les péchés de l’année antérieure et l’année à venir »

et on trouve dans une autre version :
« Qu’il expie l’année passée et celle qui reste à venir. »

Par contre, le pèlerin n’a pas à jeûner ce jour-là, car le Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) n’a pas jeûné le jour de Arafat lors du pèlerinage d’adieu. À ce sujet, on trouve dans le recueil authentique de Boukhâry selon Maïmouna (qu’Allah l’agréée) qui raconte le doute qui s’est emparé des gens au sujet du jeûne du Prophète (Que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) le jour de Arafat. (Pour fermer la porte à d’éventuels doutes) elle lui fit parvenir un verre de lait pendant qu’il se tenait debout dans Arafat, il le but sous la contemplation de tous les gens.



· Fatwa du cheikh Otheimine tirée de son recueil de fatwas
· Tome 20, page 46, question 404.
http://www.fatawaislam.com/index.php?option=com_content&task=view&id=130&Itemid=33
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 9 Avr - 8:32

Le jeûne du mois de Mouharam

Chaykh ʿAbdu-lʿAzîz Ibn ʿAbd-Allâh Ibn Bâz


Question :
Quel est le statut [juridique] (hukm) du jeûne des dix derniers jours du mois de Dhu-lhijjah [1], du mois de Muharram [2] et celui du [mois] de Chaʾbân [3] en entier ? Faites-nous profiter [de votre savoir] puisse Allâh vous bénir !

Réponse :
Au nom d’Allâh et à Lui la louange. Le jeûne du mois de Muharram est légiféré (machrûʾ) de même pour [le jeûne du mois de] Chaʾbân. Quant aux dix derniers jours de Dhû-lhijjah, il n’y a là, aucune preuve [religieuse] à son sujet. [Maintenant,] si on les jeûne sans croire qu’ils sont spéciaux ou qu’ils [possèdent] une particularité (khusûsîyyah), il n’y a pas de mal [à ce qu’ils soient jeûnés].

Quant au mois d’Allâh « al-muharram », le Messager d’Allâh -Prière et Salut d’Allâh sur lui- a dit :

« Le meilleur jeûne après celui [du mois de] Ramadân c’est celui de Muharram. » [4]

Si [la personne] le jeûne entièrement c’est bien (tayyib) [et s’il] jeûne [seulement le] neuvième [jour], dixième et [le] onzième, ceci est une Sunnah [5].
Et quant au [mois de] Chaʾbân, [le Messager d’Allâh] -Prière et Salut d’Allâh sur lui- le jeûnait entièrement d’après le hadîth [relaté par] ʿÂichah et Umm Salâmah -l’Agrément d’Allâh sur elles-.
Concernant [le jeûne] des dix premiers jours de Dhû-lhijjah, il est voulu par là, [le jeûne jusqu’au] neuvième [jour] car le jour du ʿÎd (le 10) n’est pas à jeûner. Le jeûne [de ces neuf premiers jours] ne pose aucun inconvénient et selon la généralité de la parole du Messager d’Allâh -Prière et Salut d’Allâh su lui-, [ils sont] méritoires (adjr):

« Il n’y a pas de jour où la bonne action est aimée d’Allâh comme au cours de ces jours. »

[Les Compagnons] dirent : « Ô Messager d’Allâh ! même pas le Combat dans la Voie d’Allâh (djihâd) ? » Il dit :
« Même pas le Combat dans la Voie d’Allâh, sauf un homme qui sort âme et bien sans qu’aucun de ces deux ne reviennent. » [6]

Quant au Prophète -Prière et Salut d’Allâh sur lui-, il a été rapporté qu’il les jeûnait et [dans une autre version,] qu’il ne les jeûnait pas : [quoi qu’il en soit,] rien n’a été confirmé [avec précision] à ce sujet du point de vue de son jeûne ou de son délaissement.


Notes :
[1] : A ne pas confondre avec les dix premiers jours du mois de Dhû-lhijjah qui ont un grand mérite. A ce sujet, consultez la publication suivante : http://mukhlisun.over-blog.com/article-14501953.html
[2] : Muharram, est le premier mois du calendrier lunaire Islâmique. Ce mois fait partie des quatre mois sacrés qui sont : Dhû-lQi’dah, Dhû-lHijjah, Muharram et Radjab.
[3] : Chaʾbân est le huitième mois du calendrier lunaire Islâmique. Il précède Ramâdân.
[4] : Rapporté par Muslim dans [le livre du] jeûne, chapitre : « Le mérite du jeûne de Muharram » sous le numéro 1163.
[5] : Car le 10 du mois de Muharram c’est le jour de ʿÂchûrâ’.
[6] : Musnad de l’Imâm Ahmad n°7039. Voir aussi : Sahîh Bn Mâdjah n° 1408-1731.
_________________
Traduction : L’équipe MUKHLISÛN
Source de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-15524653.html
Source de la fatwah : http://www.binbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=629–
Publication dans la revue « ad-daʾwah » n° 1677 datée du 04/10/1419. Rassemblement de fatâwâ et d’articles divers : partie 5.


Fatawa également présente sur le site ci-contre  : http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?View=Page&PageID=167&PageNo=1&BookID=11


Le jeûne du jour d’Achûrâ’


(10 du mois de Muharram)




Comment ce jeûne a-t-il été institué ?

Selon un hadith de ‘Aïchah (qu’Allah l’agrée), les gens de la tribu de Quraysh jeûnaient le jour de ‘Achûrâ’ à la Mecque avant l’avènement de l’islam (Al-Bukhârî et Muslim).

Puis, à son arrivée à Médine, le Prophète remarqua que les juifs jeûnaient ce jour ; il les interrogea à ce sujet et ils lui répondirent que c’était pour eux un jour de fête, car il correspond au jour où Allah a sauvé le prophète Moïse (Mûssâ) et ses disciples, en lui ouvrant la mer et en noyant à sa suite, Pharaon et ses soldats. Le Prophète ordonna alors de jeûner ce jour.

Ce jeûne resta obligatoire jusqu’à ce que fût prescrit le jeûne du Ramadan. Alors, le jeûne du Ramadan devint obligatoire et le jeûne de ‘Achûrâ’ facultatif.
Ibn ‘Umar rapporte du Prophète  :
« ... Celui qui veut, qu’il jeûne et celui qui veut, qu’il mange [en ce jour]. » (Al-Bukhârî et Muslim)


Quelle est la meilleure manière de jeûner ‘Ashoura ?

Jeûner le 9 et le 10 du mois Muharram est la meilleure manière - Incha’Allah - selon le hadith du Prophète, rapporté par Ibn ‘Abbâs : « Si je suis encore vivant l’année prochaine, je jeûnerai le 9 (c’est-à-dire avec le 10). » Rapporté par Muslim. Et le Prophète e mourut avant cela.

Le Prophète a donc recommandé de jeûner le 9 (avec le 10), pour se différencier des juifs qui ne jeûnaient que le 10.

Cependant, la portion de hadith :
« Différenciez- vous des juifs, jeûnez un jour avant ou (dans une autre version, "et") un jour après [en plus du jour de  ‘Achûrâ’]. » est faible.


Le mérite du jeûne en ce jour

Selon le hadith d’Abû Qatâda, le Prophète a dit :   « Ce jeûne efface les péchés de l’année précédente. » (Muslim)

Avec l’intention, on espère en plus d’obtenir auprès d’Allah, la récompense :
- de faire revivre la Sunnah, en se conformant aux recommandations et à l’exemple du Prophète e ;
-          d’apprendre et d’inviter les autres à pratiquer cette Sunnah... et ceci fait partie des meilleures actions.

Cher frère, chère sœur en islam, le(a) croyant(e) sincère et réfléchi(e) est celui (celle) qui ne rate aucune occasion de se purifier et de faire le bien, car de la vie ici-bas, seules les bonnes actions resteront et compteront dans la balance, le jour du Jugement.

Et Allah est le Plus Savant et le salut et la prière sont sur le Prophète Muhammad, sur sa famille et sur ses Compagnons.


Traduit à partir de Zâd ul-Mâ’ad d’Ibn ul-Qayyim


Dernière édition par Oum Mouqbil le Mer 9 Avr - 8:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 9 Avr - 8:32

Faut-il compenser un jeûne surérogatoire ?

Comité permanent



QUESTION :
Je jeûne 3 jours par mois et une fois j’ai pas pu les faire. Est ce que je dois faire une kafara ?

REPONSE :
On ne rattrape pas le jeûne surérogatoire. Même si, on l’a pas fait volontairement. Mais, il est préférable d’être assidu dans ses œuvres.
Le prophète (Salla Allah alayi wa salam) a dit :
“Les meilleures oeuvres pour allah sont celles qui durent".
Donc, on ne doit pas le rattraper et l’homme est récompensé, quand même, car c’était une habitude et que c’est une raison valable qui l’en a empêché.

Source : 100 questions-réponses sur le ramadan
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 9 Avr - 8:46

Le jeûne de 3 jours dans le mois



Certaines femmes du Prophète - salut et prière d’Allah sur lui - rapportent : « Le Prophète - paix et salut d’Allah sur lui- jeûnait les 9 (premiers) jours de Dhul-Hijja, le jour d’Achoura, et trois jours par mois. » Rapporté par l’imam Ahmad, Abû Dâwûd et An-Nassâ’î.
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mar 10 Nov - 15:52

Le jeûne d'un jour sur deux



D'après `Abd-Allah ibn `Amr ibn Al-`As (qu'Allah soit satisfait de lui),
On a informé l'Envoyé d'Allah (pbAsl) que j'avais dit :

"Je jeûnerai le jour et passerai la nuit en priant tant que je suis en vie".
L'Envoyé d'Allah (pbAsl) me demanda : "Est-ce toi qui a dit cela?".
- "Oui, je l'ai bien dit, ô Envoyé d'Allah".
- "Tu ne pourras pas le faire. Jeûne un jour et romps le jeûne un autre. Veille une partie de la nuit et dors pendant une autre. Jeûne trois jours de chaque mois, car la récompense de la bonne action est décuplée, et ce jeûne équivaudra au jeûne perpétuel", me dit-il.
- "Je peux supporter encore davantage", répondis-je.
- "Jeûne donc un jour et romps le jeûne deux autres".
- "Je peux faire mieux encore", lui dis-je.
- "Jeûne donc un jour sur deux, tel était le jeûne de David (que la paix soit sur lui) et c'est le jeûne le plus modéré".
- "Je peux faire mieux encore".
L'Envoyé d'Allah (pbAsl) me dit : "Il n'y a pas mieux que cela".

`Abd-Allah ibn `Amr (qu'Allah soit satisfait des deux) ajouta : "Si j'avais accepté de jeûner trois jours chaque mois, ces jours-là m'auraient été plus chers que ma famille et mes biens".


Numéro du Hadith dans le Sahîh de Muslim [Arabe uniquement]: 1962

.
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 8 Déc - 10:11

Chapitre du jeûne surérogatoire

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi



Chapitre du jeûne surérogatoire :

1- Le jeûne des six jours de Chawal :

Abou Ayoub Al Ansari a dit que le Prophète a dit : « Celui qui jeûne le mois de Ramadan, puis le fait suivre par 6 jours du mois de Chawal, c’est comme s’il avait jeûné toute l’année. » (rapporté par Mouslim)

« Celui qui jeûne le mois de Ramadan » : Sous-entendu : le mois en entier. Donc on déduit de ce hadith qu’il faut déjà avoir rattrapé les jours de Ramadan manqués avant de pouvoir jeûner les jours de Chawal.

« puis le fait suivre par 6 jours du mois de Chawal » : Ces 6 jours peuvent être jeûné de façon consécutif ou non, car le Prophète n’a pas fait de précision.

« c’est comme s’il avait jeûné toute l’année » : cette récompense est propre au mois de Chawal, donc jeûner 6 jours dans un autre mois que celui-ci n’apporte pas la même récompense. Les savants expliquent cela en disant que le fait de jeûner le mois de ramadan équivaut à 10 mois (car la bonne action est récompensée au moins par 10) et que les 6 jours de Chawal sont équivalent à 2 mois (6 multiplié par 10 font 60 jours, d’où 2 mois), ce qui fait 12 mois au total.


2- Le jeûne du jour de ‘Arafa :

Selon Abou Qatada : « Le Prophète a été questionné sur le jeûne du jour de ‘Arafat. Il a répondu : « Il expie les péchés de l’année précédente et de l’année futur. » Et il a été questionné sur le jeûne du jour de ‘Achoura, et il a répondu : « Il expie les péchés d’une année passée. » » (rapporté par Mouslim)

Jeûner le jour de ‘Arafa est sounna pour celui qui n’est pas pèlerin, la preuve est le hadith d’Oumoul Fadhl Binti-l Harith (رضي الله عنها) qui dit : « Les gens ont divergé chez moi à propos du jeûne du Prophète le jour de ‘Arafa. Certains ont dit : « Il jeûne. » d’autres ont dit : « il ne jeûne pas. » Alors je lui ai envoyé un récipient contenant du lait, alors qu’il se trouvait sur sa monture à ‘Arafa, et il bu de ce lait. » (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

« il se trouvait sur sa monture à ‘Arafa, et il bu de ce lait » : On déduit donc que lorsque le Prophète faisait le pèlerinage, il ne jeûnait pas le jour de ‘Arafa. Or il n’a fait qu’un seul pèlerinage dans sa vie.


3- Le jour de ‘Achoura :

Il s’agit du 10ème jour du mois de Mouharram.

Selon Abou Ghatafân Ibn Tarîfin Al Mourî : « J’ai entendu Ibnou ‘Abbas dire : « Lorsque le Prophète a jeûné le jour de ‘Achoura et a ordonné qu’on le jeûne, ils ont dit : « Ô Messager d’Allah, c’est un jour de grande importance chez les juifs et les chrétiens. » Et le Prophète a dit : « Si je suis encore vivant l’année prochaine In Chaa-a-llah, nous jeûnerons également le 9ème jour. » Et Ibnou ‘Abbas a dit : « Mais le Prophète est décédé avant. » » (rapporté par Mouslim et Abou Dawoud)


4- Jeûner une grande partie du mois Mouharram :

Selon Abou Hourayra , Le Prophète a dit : « Le meilleur des jeûnes après celui du mois de Ramdan et celui du mois d’Allah El Mouharram. Et la meilleure prière après la prière obligatoire, est la prière nocturne. » (rapporté par Mouslim, Abou Dawoud et An-Nassa-i)


5- Le jeûne durant le mois de Cha’bane :

Cha’bane étant le mois qui précède celui de Ramdan.

‘Aïcha (رضي الله عنها) a dit : « Je n’ai jamais vu le Prophète terminer le jeûne d’un mois entier sauf celui du mois de Ramadan, et je ne l’ai pas vu jeûner plus de jours dans un mois que celui de Cha’bane. » (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

« sauf celui du mois de Ramadan » : Donc si l’on prend le hadith précédent concernant le jeûne du mois de Mouharram, il est bien de le jeûner en grande partie mais pas en entier, car fait aussi partie de la sounna de délaisser ce que le Prophète a délaissé.

Oussama Ibnou Zayd a dit : « O Messager d’Allah je ne t’ai pas vu jeûner un mois plus que le mois de Cha’ban. » Et le Prophète a dit : « C’est un mois dans lequel les gens sont distraits, entre Rajab et Ramadan. Et c’est un mois dans lequel les actes sont élevés vers le Seigneurs des Mondes et j’aime que mes actes soient élevés alors que je suis en état de jeûne. » (authentifié par Cheykh Al Albani)


6- Le jeûne du Lundi et du Jeudi :

Oussama Ibnou Zayd a dit : « L’envoyer d’Allah jeûnait le lundi et le jeudi, et lorsqu’il fut questionné sur cela il a répondu : « Car les actes des serviteurs sont exposés les lundi et jeudi. » (rapporté par Abou Dawoud)

Selon Abou Qatada , le Prophète a été interrogé sur le jeûne du lundi, et il a répondu : « C’est le jour où je suis né et c’est le jour où la révélation m’est parvenue. »


7- Le jeûne des 13ème, 14ème et 15ème jour de chaque mois lunaire :

Selon ‘Abdoullah Ibnou ‘Amr , le Prophète a dit : « Jeûne 3 jours de chaque mois, car la bonne action est récompensée par 10. Cela est alors comparable au jeûne d’une année entière. » (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

Et il est préférable que ces trois jours soient les 13ème, 14ème et 15ème jour du mois lunaire, qui sont appelés les « jours blancs » car ce sont les jours où la lune est pleine.
Selon Abou Dhar , le Prophète a dit : « Ô Abou Dhar, lorsque tu jeûne trois de chaque mois, alors jeûne le 13ème, 14ème et 15ème jours. » (rapporté par At-Tirmidhi et An-Nassa-i)


8- Jeûner un jour sur deux :

Selon ‘Abdoullah Ibnou ‘Amr , le Prophète a dit : « Le jeûne le plus aimé auprès d’Allah, est celui de Dawoud (‘alayhi salam). Il jeûnait un jour et ne jeûnait pas un jour. » (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)


9- Jeûner les neuf premiers jours du mois de Dhoul Hijja :

Ici les savants emploient souvent l’expression « ‘achra dhou-l Hijja » (10 de dhou-l Hijja), mais cela signifie la dizaine. Et 9 fait partie de la dizaine puisque cela est approximatif. En effet on ne peut pas dire qu’il faut jeûner les 10 premiers jours de Dhoul Hijja étant donné que le 10ème jours est le jour de l’’Id, jour où il est interdit de jeûner.

Selon Hounayd Ibnou Khalid , selon sa femme : « Certaines des épouses du Prophète ont dit : « Le Prophète jeûnait les 9 premiers jours de Dhou-l Hijja, le jour de ‘Achoura, 3 jours de chaque mois, le 1er lundi du mois et le jeudi. » » (rapporté par Abou Dawoud et An-Nassa-i)

On voit donc que le Prophète jeûnait les 9 premiers jours, bien que les mérites des 10 premiers jours soient reconnus. En effet, le Prophète a dit : « Les jours dans lesquels les actes pieux sont les plus aimé auprès d’Allah sont ces jours (en parlant des 10 premiers jours de dhou-l Hijja). » (rapporté par Al Boukhari)
Et Cheykh Ibn Taymiyya a été questionné ainsi : « Est-ce que les 10 premiers jours de Dhou-l Hijja sont les meilleurs ou bien est-ce les 10 derniers jours de Ramadan ? » Il a répondu : « Les 10 premiers jours de Dhou-l Hijja sont les meilleurs concernant la journée et quant aux 10 derniers de Ramadan, ils sont les meilleurs concernant la nuit. »






Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre du jeûne -
Cours audio du frère Abou Anas
Retranscrit par oum_hind, Oum hureyra et Oum Mouqbil
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3155
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Le mois de cha'ban‏   Lun 9 Juin - 6:37

 Sha'ban approche Ô gens de la sounnah !   




Hier, nous fêtions les deux fêtes de la rupture du jeûne et celle du sacrifice et voilà qu’aujourd’hui, nous approchons à grands pas vers le mois de Cha’bân pour entrer finalement dans le mois béni de Ramadân ! Le temps passe très vite, notre Seigneur observe parfaitement et ses Anges scribes notent les actions et les paroles de Ses créatures pour être étalées et pesées le Jour des Comptes ! Chers frères et sœurs, nous vous invitons à faire revivre la Sunnah du mois de Cha’bân par le jeûne et les bonnes actions car c’était la pratique de notre Bien-aimé – Prière et Salut d’Allâh sur lui -. Pratiquez cette sunnah et invitez-y vos proches, vos frères et sœurs en Islâm ! Chers frères et sœurs :

« Celui qui invite les gens à une voie droite (hudâ), aura une récompense équivalente à celle de tous ceux qui l’ont suivie sans toutefois que leur propre récompense n’en soient diminuée. Celui qui invite à un égarement (dalâlah), verra inscrit à son actif un péché équivalent à celui de ceux qui l’ont suivi sans toutefois que leur péché n’en soit diminué. »

(Rapporté par Muslim d’après Abû Hurayrah – l’Agrément d’Allâh sur lui - : N°2674).


Chers frères et sœurs :

D’après ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûnait au point que nous disions qu’il ne rompait pas et il rompait au point que nous disions qu’il ne jeûnait pas. Je n’ai pas vu le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûner un mois entier à part [celui] de Ramadân et je ne l’ai jamais vu jeûner autant comme [celui] de Cha’bân. »

(Rapporté par Al-Bukhârî)


D’après Abî Salamah – l’Agrément d’Allâh sur lui - : « J’ai questionné ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - sur le jeûne du Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui -. Elle répondit : « Il jeûnait au point qu’on disait qu’il jeûne [tout le temps] et il rompait au point que nous disions qu’il rompt [tout le temps]. Je ne l’ai jamais vu jeûner un mois entier autant que [celui] de Cha’bân. Il le jeûnait en entier et il le jeûnait un peu [1]. »

(Rapporté par Muslim 1156)


- D’après Ummu Salamah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - ne jeûnait pas un mois entier (tâmman) dans l’année [2] si ce n’est Cha’bân qu’il joignait à Ramadân. »

(Rapporté par Abû Dâwûd et authentifié par Chaykh Al-Albânî dans le l’ « Authentique de Abî Dâwûd » 2048)


- D’après Ummu Salamah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Je n’ai jamais vu jeûner le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui – deux mois consécutifs (mutatâbi’ayn) à part qu’il liait [le mois] de Cha’bân à [celui] de Ramadân. »

(Rapporté par Ahmad 26022, Abû Dâwûd 2336, An-Nasâ î 2175, Ibn Mâdjah 1648)


D’après Usâmah Ibn Zayd – l’Agrément d’Allâh sur lui - : « J’ai demandé : ô Messager d’Allâh, je ne t’ai pas vu jeûner un mois à part Cha’bân. Il dit :


« C’est un mois que les gens négligent entre [celui] de Radjab et de Ramadân et c’est un mois [au cours duquel] les œuvres (a’mâl) sont élevées au Seigneur des Mondes et [donc,] j’aime bien que mes œuvres soient élevées alors que je jeûne. » »


Rapporté par Ahmad, dans son « Musnad » ainsi que An-Nasâ î et Abû Dâwûd. Il a été authentifié par Ibn Khuzaymah. Ibn Al-Qayyim l’a adopté et il a été rendu « hasan/bon » par Chaykh Al-Albânî dans l’ « Authentique de An-Nasâ î » 2221).

 Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven 

Enfin, nous vous laissons avec cette question posée à Chaykh Ibn Bâz :

Question :

Le frère [aux initiales] ‘A. ‘A. et D de Riyâd dit dans sa question : J’ai lu dans « sahîh al-djâmi’ », le hadîth 397 [de la] vérification du [Chaykh] Al-Albânî et [pour l’] extraction de As-Suyûtî (398) [comme étant] authentique : d’après Abî Hurayrah – l’Agrément d’Allâh sur lui - : « Le Messager d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - a dit :

« Lorsque Cha’bân arrive à moitié ne jeûnez plus jusqu’à ce qu’arrive Ramadân. »

et il existe un autre hadîth rapporté par As-Suyûtî sous le numéro 8757 [comme étant aussi] authentique et il a été vérifié par [Chaykh] Al-Albânî dans « sahîh al-djâmi’ » sous le numéro 4638 : d’après ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - qui dit : « Les mois les plus aimés [au Messager d’Allâh] – Prière et Salut d’Allâh sur lui – pour [la pratique du] jeûne étaient Cha’bân qui liait [ensuite] par Ramadân. »

[Ma question est : ] Comment concilier les deux ahâdîth entre eux ?

Réponse du Noble Chaykh ‘Abdu-l’Azîz Ibn ‘Abd-Allâh Ibn Bâz – rahimahu-llâh- :

Au Nom d’Allâh et [à Lui revient] la louange et puis,

Le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûnait Cha’bân en entier et peut être qu’il l’a aussi jeûné un peu comme cela a été affirmé dans le hadîth de ‘Âichah et de Umm Salamah. Quant au hadîth mentionnant l’interdiction (nahy) de jeûner après la moitié de Cha’bân il est aussi authentique comme l’a dit le frère, l’érudit, le Chaykh Nâsiru-Ddîn Al-Albânî et ce qui est voulu par cette interdiction c’est le commencement (ibtidâ-) du jeûne après la moitié (nisf) quant à celui qui a jeûné une grand partie du mois ou bien le mois complet alors il est sur la Sunnah et Allâh est le Garant de la Réussite.

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

[1] et [2] : Chaykh Ibn Bâz (Cf : Rassemblement d’Avis Juridiques 15/416) est d’avis que durant certaines années le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui - jeûnait Cha’bân en entier et dans d’autres, il le jeûnait peu mais des savants comme Ibn Hadjar explique que cela ne signifie pas que il le jeûnait complètement comme nous l’entendons mais plutôt en majeure partie (mu’zam) et il a été rapporté par At-Tirmidhî de Ibn Al-Mubârak que dans la langue des Arabes, il est permis (djâ iz), si untel a jeûné une grande partie du mois de dire : il a jeûné le mois entier. De plus, d’après ‘Âichah – l’Agrément d’Allâh sur elle - : « Je n’ai pas connaissance que le Prophète d’Allâh – Prière et Salut d’Allâh sur lui - a lu le Coran en entier en une seule nuit, qu’il a prié jusqu’au matin [sans s’arrêter] ou qu’il a jeûné un mois complet autre que Ramadân. » (Muslim 746) et Al-Bukhârî (1971) et Muslim (1157) ont rapporté : d’après Ibn ‘Abbâs – l’Agrément d’Allâh sur eux deux - : « Le Prophète – Prière et Salut d’Allâh sur lui – n’a pas jeûné un mois dans son entièreté autre que Ramadân. »


 Like a Star @ heaven Traduction : L’équipe MUKHLISÛN
 Like a Star @ heaven Lien de la fatwah : http://www.binbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=600 -
 Like a Star @ heaven Paru dans la revue : « ad-da’wah », numéro 1437 en date du 3/11/1414 H. – « Rassemblement d’Avis Juridiques et d’articles divers », tome XV.
 Like a Star @ heaven Copié de http://moncorpsuneamana.forumgratuit.org/t1350-sha-ban-approche-o-gens-de-la-sounnah
Revenir en haut Aller en bas
Umm-Loqman
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 705
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: Jeûner les jours blancs   Mar 27 Jan - 20:14

Jeûner les jours blancs






Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


D'après Abdel Malik Ibn Qudama Ibn Malhan, d'après son père (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) nous ordonnait de jeûner les jours blancs, le 13, le 14 et le 15 et il disait : « Ceci est comme le jeûne du mois entier ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Taghrib n°1039)


عن عبد الملك بن قدامة بن ملحان عن أبيه رضي الله عنه قال كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يأمرنا بصيام أيام البيض ثلاث عشرة وأربع عشرة وخمس عشرة ويقول: هن صيام الشهر
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠٣٩)


D'après Abou Dhar (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Si tu jeûnes 3 jours dans le mois, alors jeûne le 13e, le 14e et le 15e ».
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°761 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

عن أبي ذر رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يا أبا ذر إذا صمت من الشهر ثلاثة أيام ، فصم ثلاث عشر ، وأربع عشر ، وخمس عشر
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٦١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)


D'après Jarir Ibn Abdillah (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit : « Le jeûne de trois jours chaque mois est comme le jeûne continue et les jours blancs sont: le matin du 13e jour, du 14e et du 15e ».
(Rapporté par Nasai n°2420 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Nasai)


عن جرير بن عبدالله رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : صيام ثلاثة أيام من كل شهر صيام الدهر ، وأيام البيض صبيحة ثلاث عشرة ، وأربع عشرة ، وخمس عشرة
(رواه النسائي في سننه رقم ٢٤٢٠ و حسنه الشيخ الألباني في تحقيق سنن النسائي)


D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), un bédouin s'est rendu auprès du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) avec un lapin qu'il avait préparé et il l'a posé devant lui. Alors le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) s'est abstenu, il n'a pas mangé, ses compagnons se sont abstenus et le bédouin s'est lui aussi abstenu. Alors le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) lui a dit : « Qu'est ce qui t'empêche de manger ? » Il a dit : " Je jeûne trois jours chaque mois ". Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) lui dit alors : « Si tu jeûnes, alors jeûne la clarté » c'est à dire les jours blancs.
(Rapporté par Nasai, Ahmed et Ibn Hibban et authentifié par cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1567)

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال : جاء أعرابي إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم بأرنب قد شواها فوضعها بين يديه ، فأمسك رسول الله صلى الله عليه وسلم فلم يأكل ، و أمسك أصحابه فلم يأكلوا ، و أمسك الأعرابي ، فقال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ما يمنعك أن تأكل ؟ قال : إني أصوم ثلاثة أيام من الشهر ، قال : إن كنت صائما فصم أيام الغر . يعني الأيام البيض
(رواه النسائي و أحمد و بن حبان و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٥٦٧)


http://www.hadithdujour.com/hadiths/hadith-sur-Jeuner-les-jours-blancs_511.asp
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le jeune durant le mois de Cha'bane   Ven 22 Mai - 7:45




Le jeûne durant le mois de Cha'ban



Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Nous sommes rentré dans le mois de Cha'ban 1436 le mercredi 20 Mai 2015.


D'après 'Aicha (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) jeûnait au point où nous disions: « Il ne rompt plus son jeûne »; et il rompait son jeûne au point où nous disions: « Il ne jeûne plus ». Je n'ai pas vu le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) jeûner un mois complet à l'exception du ramadan et je ne l'ai pas vu jeûner un mois autant que cha'ban.
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1969 et Mouslim dans son Sahih n°1156)


عن عائشة رضي الله عنها كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يصوم حتى نقول : لا يفطر . و يفطر حتى نقول : لا يصوم . وما رأيت رسول الله صلى الله عليه وسلم استكمل صيام شهر قط إلا رمضان وما رأيته في شهر أكثر منه صياما في شعبان
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٦٩ و مسلم في صحيحه رقم ١١٥٦)


D'après Ousama Ibn Zayd (qu'Allah l'agrée), j'ai dit: Ô Messager d'Allah, je ne t'ai pas vu jeûner dans un mois autant que tu le fais dans le mois de cha'ban! Alors le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ceci est un mois à propos duquel les gens sont négligents, il est entre rajab et ramadan, c'est un mois durant lequel les actes sont élevés vers Allah, et j'aime que mes actes soient élevés alors que je jeûne ».
(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 412)


عن أسامة بن زيد رضي الله عنه قلت : يا رسول الله ! لم أرك تصوم من شهر من الشهور ما تصوم من شعبان ؟ قال : ذلك شهر يغفل الناس عنه بين رجب ورمضان وهو شهر ترفع فيه الأعمال إلى رب العالمين، فأحب أن يرفع عملي وأنا صائم
(رواه النسائي و حسنه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ٤١٢)


Cheikh Otheymine a dit:[i] « Les gens de science ont dit que le jeûne du mois de cha'ban est comme les prières rawatib en ce qui concerne les prières obligatoires (...) ainsi il est recommandé de jeûner durant le mois de cha'ban et les 6 jours de chawal comme les prières rawatib avant et après les prières obligatoires ».

(Fatawa Siyam p 780)

Source: http://www.hadithdujour.com


Dernière édition par Umm Abdillah le Mer 3 Juin - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: L'interdiction de jeûner à partir de la moitié du mois de cha'ban‏   Jeu 4 Juin - 6:50



L'interdiction de jeûner à partir de la moitié du mois de cha'ban‏


Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« À partir du milieu de cha'ban, ne jeûnez pas jusqu'à ce que ce soit ramadan ».


(Rapporté par Abou Daoud et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°397)


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : إذا انتصف شعبان فلا تصوموا حتى يكون رمضان
(رواه أبو داود و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ٣٩٧)


Cheikh 'Abdallah Al Bassam a dit (dans Tawdih Al Ahkam, vol 3 p 551/552), ce que nous pouvons tirer de ce hadith :

1 - Le fait de différencier les adorations les unes des autres est parmi les objectifs de cette noble législation.

Ainsi il est rapporté dans Sahih Mouslim (n°883) le hadith suivant:

« Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a ordonné de ne pas lier une prière à une autre sans avoir parlé ou sans être sorti ».


عن معاوية بن أبي سفيان رضي الله عنهما أن النبي صلى الله عليه و سلم أمر أن لا توصل صلاة بصلاة حتى نتكلم أو نخرج
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٨٨٣)


(...)

2 - L'interdiction dans ce hadith est restreinte par ce qui est rapporté dans les deux recueils authentiques (Sahih Boukhari n°1914 et Sahih Mouslim n°1082)

D''après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:


« Ne précédez pas ramadan en jeûnant un jour ou deux, sauf un homme qui avait un jeûne habituel alors qu'il jeûne ».



عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : لا تقدموا رمضان بصوم يوم ولا يومين إلا رجل كان يصوم صوما فليصمه
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩١٤ و مسلم في صحيحه رقم ١٠٨٢)


Ainsi celui qui a un jeûne habituel après la moitié du mois de cha'ban qu'il jeûne, ceci ne rentre pas dans cette interdiction.

3 - L'interdiction de jeûner la seconde moitié de cha'ban concerne celui qui commence à jeûner à partir de la moitié du mois ou après. Pour celui qui jeûnait avant la moitié du mois, puis a poursuivi jusqu'à la fin alors l'interdiction ne le concerne pas, ceci afin de ne pas contredire ce qui est rapporté par Boukhari (n°1834) et Mouslim (n°1957)

D'après Aicha (qu'Allah l'agrée):

« Le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) ne jeûnait pas un mois autant que cha'ban, il le jeûnait complet ».


عن عائشة رضي الله عنها قالت: لم يكن النبي صلى الله عليه و سلم يصوم شهراً أكثر من شعبان فإنه كان يصومه كله
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩١٤ و مسلم في صحيحه رقم ١٩٥٧)


Source: http://www.hadithdujour.com/
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le jeune de Mouharam   Mar 20 Oct - 5:31

Le jeûne de mouharam


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

«Le meilleur jeûne après le ramadan est le mois d'Allah al mouharam (*) et la meilleure prière après les prières obligatoires est la prière de nuit».
(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1162)

(*) Nous sommes rentrés dans le mois de Mouharam 1437 le jeudi 15 octobre 2015.


عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : أفضل الصيام بعد رمضان شهر الله المحرم . وأفضل الصلاة بعد الفريضة صلاة الليل
(رواه مسلم في صحيحه رقم ١١٦٢)



D'après Joundoub Ibn Sofiane (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

« Certes la meilleure prière après les prières obligatoires est la prière au coeur de la nuit et le meilleur jeûne après le ramadan est le mois d'Allah que vous appelez mouharam ».

(Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1016)


عن جندب بن سفيان رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه وسلم : إن أفضل الصلاة بعد المفروضة الصلاة في جوف الليل ، و أفضل الصيام بعد رمضان شهر الله الذي تدعونه المحرم
(رواه النسائي و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٦)



Remarque :

Pourquoi dans ces textes le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a t-il dit « le mois d'Allah » en parlant du mois de Mouharam alors qu'il y a d'autres mois qui sont équivalent à Mouhram dans le mérite ou qui sont meilleurs comme Ramadan ?

L'imam Souyouti (mort en 911) a dit :

« La réponse est que ceci est un mois islamique à la différence des autres mois de l'année, dont les noms n'ont pas changés depuis la période pré-islamique.
En effet, le nom de Mouharam durant la période pré-islamique était -Safar Al Awal- et celui qui le suivait -Safar Al Thani-. Puis lorsque l'Islam est venu ce mois a été appelé Mouharam et c'est pour cela qu'il a été attribué à Allah ».
(Al Dibaj Charh Sahih Mouslim Ibn Hajjaj vol 3 p 251)


Source: www.hadithdujour.com
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le Prophète pendant le mois de Cha’bân   Lun 9 Mai - 19:43

Le Prophète pendant le mois de Cha’bân



Sheikh ’Abdullâh al-Bassâm (rahimahullâh)



BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Pendant le mois de Cha’bân, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) enchaînait plusieurs jours de jeûne consécutifs, au point qu’on pensait qu’il ne rompait pas, si ce n’est qu’il ne jeûnait aucun mois complet en dehors de Ramadhân. De même, il rompait le jeûne plusieurs jours consécutifs au point qu’on pensait qu’il ne jeûnait pas.

Le motif de l’enchaînement de plusieurs jours de jeûne ou de rupture, est qu’il observait un intérêt en cela, ainsi lorsque survenaient des jours où il était moins occupé, il jeûnait, alors que lorsque son temps était compté en raison du fait qu’il œuvrait pour les musulmans, il préférait rompre son jeûne et se consacrer à ses tâches plutôt qu’au jeûne. La preuve de cela est que son jeûne ou sa rupture ne survenait pas en des temps spécifiques ou en un mois particulier.[i]


[i]Et dans le cadre du mois de Cha’bân, il y multipliait les jours de jeûne, soit par considération envers le mois de Ramadhân, en faisant de ce jeûne une pratique semblable à la prière surérogatoire faite avant la prière obligatoire. Ou encore le fait de s’exercer et de se mettre en condition pour le jeûne de Ramadhân qu’il n’abordait pas sans que l’âme n’y soit prédisposée. Certains ont également dit que cela était dû au fait que nombre de gens négligent le mois de Cha’bân en raison du fait qu’il se trouve entre deux mois éminents, que sont le mois de Rajab et Ramadhân.

Il est dit dans Souboul as-Salâm : « Et il jeûnait sans doute pour l’ensemble de ces règles. » C’est une preuve que son jeûne n’était pas fait en des moments spécifiques, et qu’il convient au musulman d’observer où se trouve l’intérêt dans son adoration, en donnant priorité à ce qui est le plus important et également à ce qui représente l’intérêt général, sans négliger le reste.

L’organisation du temps et l’aménagement des œuvres est une chose à laquelle encourage la noble Législation.

Le musulman doit diriger son âme et l’entraîner à l’obéissance à Allâh - Subhânahu wa Ta’âla - jusqu’à ce qu’elle y soit habituée et que l’adoration lui devienne aisée, après qu’elle ait été difficile et lourde.
[1]

Notes
[1] Tawdhîh ul-Ahkâm min Bouloûgh al-Marâm du SHeikh ’Abdullâh al-Bassâm, 3/595-596

Source: http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article65
Revenir en haut Aller en bas
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 4235
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: Quel est le jugement du jeûne le neuvième jour de dhou-l-hijja ?    Lun 29 Aoû - 5:06

Quel est le jugement du jeûne le neuvième jour de dhou-l-hijja ?

Cheikh Abdul'Aziz Ibn Abdillah Ibn Baz

Question :
Quel est le jugement du jeûne le neuvième jour de dhou-l-hijja ?

Réponse :
Jeûner le neuvième jour est une sounna, c’est le jour de ‘arafat. C’est une sounna pour tous de jeûner le jour de ‘arafat. Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a été interrogé au sujet du jour de ‘arafat et il a dit : « Allah expie par celui-ci [les péchés] de l’année qui le précède ainsi que de l’année qui le suit. ». Il est recommandé de jeûner le jour de ‘arafat, pour les hommes et les femmes, à l’exception de ceux qui font le pèlerinage qui, eux, ne doivent pas jeûner. Le pèlerin ne jeûne donc pas le jour de ‘arafat, ceci est la sounna. Quant à ceux qui ne font pas le pèlerinage, alors pour eux la sounna est de jeûner s’ils en ont les capacités.

[Fin de la réponse de Cheikh Abdul’Aziz Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde]
Traduit et publié par an-nassiha.com

Source : binbaz.org.sa/noor/10153
http://an-nassiha.com/index.php/jeune-surerogatoire/429-quel-est-le-jugement-du-jeune-le-9eme-jour-de-dhou-l-hijja.html
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Quand commence le Jeûne de Muharram ou de 'Achoura?   Mer 5 Oct - 11:55


Quand commence le Jeûne de Muharram ou de 'Achoura?

Cheikh Abdul'Aziz Ibn Abdillah Ibn Baz



Question :

Quand commence le jeûne du mois de muharram ou le jeûne de ‘achoura ? Commence-t-il dès le premier jour de muharram, à son milieu ou à sa fin ? Et combien de jours peut-on jeûner ? Car j’ai écouté que le jeûne de ‘achoura commençait le premier de muharram jusqu’au dixième jour. Qu’Allah vous accorde la réussite.

Réponse :

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Le meilleur jeûne après celui de ramadan est celui du mois d’Allah : muharram. » et c’est celui de ‘achoura. Cela veut dire qu’il le jeûne en entier, du début à la fin, du premier au dernier jour. Ceci est le sens du hadith.

Cependant, il est possible de jeûner spécifiquement le neuvième et dixième jour, ou le dixième et onzième jour, pour celui qui ne jeûne pas le mois complet. En effet, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) jeûnait le jour de ‘achoura à l’époque préislamique et le peuple de Quraysh le jeûnait également. Puis lorsqu’il (صلى الله عليه وسلم) est arrivé à Médine, il a vu que les juifs le jeûnaient, il les a donc interrogés à ce sujet.

Ils ont répondu : « c’est le jour où Allah a sauvé Moussa et son peuple et anéanti Pharaon et son peuple. Moussa jeûnait ce jour pour remercier Allah, c’est pour cela que nous jeûnons. ».


Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a alors dit : « Nous sommes plus dignes de Moussa que vous ». Il l’a alors jeûné et a ordonné de le jeûner.

La sunna est donc de jeûner ce jour, le jour de ‘achoura. Et la sunna est également de jeûner un jour avant ou après car il est rapporté que le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Jeûnez un jour avant et un jour après. » et dans une autre narration : « un jour avant ou un jour après. ».

Et il est rapporté dans un autre hadith : « Si je suis encore vivant l’année prochaine, je jeûnerai certes le neuvième jour. » c’est-à-dire avec le dixième. Ceci est donc ce qu’il y a de mieux, jeûner le dixième jour qui est un jour immense durant lequel s’est passé un grand bien pour Moussa et les musulmans, et notre Prophète (عليه الصلاة والسلام) l’a jeûné. Nous jeûnons donc le neuvième jour afin de mettre en pratique ce que notre Prophète (عليه الصلاة والسلام) a légiféré. Nous jeûnons un jour avant ou un jour après afin de se différencier des juifs.

Et le mieux est de jeûner le neuvième et le dixième d’après le hadith : « Si je suis encore vivant l’année prochaine, je jeûnerai certes le neuvième jour. ».

Mais s’il jeûne le dixième et le onzième jour, ou bien les trois jours, ceci est une bonne chose, c’est-à-dire qu’il jeûne le neuvième, le dixième et le onzième jour, tout ceci est une bonne chose et permet de se différencier des juifs. Et s’il jeûne le mois complet, c’est ce qu’il y a de mieux pour lui.

[Fin de la réponse de Cheikh Abdul’Aziz Ibn Baz, qu’Allah lui fasse miséricorde]


Source : binbaz.org.sa/node/13761

Source: http://an-nassiha.com/index.php/jeune-surerogatoire/272-quand-commence-le-jeune-de-muharram-ou-de-achoura.html
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le jour de Achoura   Mer 5 Oct - 12:02


Quelle est la meilleure manière de jeûner ‘achoura ?


Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan



Question :

Noble cheikh, quelle est la meilleure manière de jeûner ‘achoura, est-ce de jeûner trois jours ou seulement un jour avant ?

Réponse :

Le mieux est de jeûner trois jours (le 9, 10 et 11), puis de jeûner un jour avant (le 9 et le 10) ou un jour après (le 10 et le 11).


[Fin de la réponse de Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, qu’Allah le préserve]
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Re: Les jeûnes sounnah et recommandés   Mer 5 Oct - 12:05


Quel est le jugement de se donner des coups sur le corps et de ceux qui font cela ?


Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan


Question :

Nous souhaitons que vous évoquiez le mérite du jeûne de ‘achoura. Et quel est le jugement de se donner des coups sur le corps et de ceux qui font cela? Qu’Allah vous rétribue par un bien.

Réponse :

Louange à Allah, les musulmans ne se donnent pas de coups, ne s’affligent pas et ne s’exaspèrent pas, mais ils appliquent seulement la Sunna. Ils jeûnent le jour de ‘achoura et un jour avant ou un jour après pour se différencier des juifs. C’est une sunna très recommandée, le jeûner est une sunna très recommandée.


[Fin de la réponse de Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, qu’Allah le préserve]
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Doit-on se baser sur la nouvelle lune pour déterminer l'entrée de Muharram   Mer 5 Oct - 12:10


Peut-on rattraper le jeûne du jour de 'achoura ?


Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan



Question :

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous. Un homme n’a pas jeûné le neuf et le dix de muharram, lui est-il permis de jeûner le onze, douze et treize de muharram ?

Réponse :

Il ne peut pas les jeûner à la place de ‘achoura. S’il souhaite jeûner trois jours dans le mois pour appliquer la sunna, il n’y a pas de mal. Mais s’il fait cela pour rattraper [le jeûne de] ‘achoura, alors il ne peut pas, car il l’a manqué.


[Fin de la réponse de Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, qu’Allah le préserve]

Traduit et publié par an-nassiha.com

Source: http://an-nassiha.com/index.php/jeune-surerogatoire/384-quelques-fatwas-sur-le-jour-de-achoura.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Les jeûnes sounnah et recommandés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: As-Siyam-
Sauter vers: