El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les mérites du jeûnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les mérites du jeûnes   Sam 5 Jan 2008 - 22:17

Le jeûne expie les péchés, et ceux-là sont plus graves pendant le mois de Ramadhân


Al-Imâm SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)




- Le lundi 17 septembre 2007, par IsmaiL
BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :

Est-ce que le jeûne [as-Siyâm], pour le musulman, est une chose qui expie ses péchés, petits comme grands ? Est-ce que les péchés sont plus graves [multipliés] pendant le mois de Ramadhân ?


Réponse :

Ce qui est prescrit [Machroû’] pour le musulman pendant Ramadhân et autres, est qu’il soit persévérant à l’égard de sa propre personne à ce qui l’incline vers le mal, de sorte qu’il s’apaise à s’incliner vers ce qui est bon. Il est obligatoire pour lui de lutter contre l’ennemi d’Allâh, Iblîs (Satan), de sorte qu’il se prémunisse de son mal et de ses pièges. En ce monde, le musulman est engagé dans une lutte énorme et constante face à son égo, ses désirs, ainsi que Chaytân (Satan). Il doit beaucoup se repentir et demander pardon à tout moment, ceci dit, les temps changent d’un moment à un autre. Le mois de Ramadhân est le meilleur mois de l’année, car c’est le mois du pardon, de la miséricorde et de l’affranchissement du feu de l’enfer. Ainsi, si le mois est bon et que l’endroit est bon, alors les bonnes actions seront multipliées, et le péché encouru [en ce mois] est aussi plus grand. Le péché pendant le mois de Ramadhân est plus grave que le péché fait en un autre moment, tout comme un acte d’obéissance pendant Ramadhân apporte une plus grande récompense de la part d’Allâh, qu’un acte d’obéissance fait en un autre moment. Car le Ramadhân a un statut si élevé que l’adoration faite à ce moment-là est d’un grand bienfait et considérablement multipliée, et le péché est de même à ce moment-là plus grave que le péché fait en un autre moment.

Le musulman se doit de tirer le meilleur de ce mois béni dans les actes d’obéissance ainsi que dans les bonnes actions et en renonçant aux péchés, de sorte qu’Allâh puisse accepter et le renforcer à rester immuablement adhérant à la vérité. Mais les péchés demeurent toujours les mêmes, et ils ne sont pas multipliés en nombre pendant le mois de Ramadhân ou à un autre moment. Alors que les bonnes actions sont multipliés par dix fois ou plus, car Allâh – ‘Azza wa Djal – a dit :


« Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant ; et quiconque viendra avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice. »[1]

Et le sens voulu dans ce verset, c’est le fait que celles-là [les bonnes actions] sont nombreuses. De même, dans les endroits particuliers tels que les deux sanctuaires saints [à la Mecque et à Médine], les bonnes actions sont abondamment multipliées en termes de quantité et de degré, mais les péchés ne sont pas multipliés en termes de quantité, mais ils peuvent être plus graves en des temps particuliers et en des endroits particuliers, comme indiqué précédemment. [2]



Notes :
[1] Coran, 6/160
[2] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, Vol-15 p.446-448

Source :
http://www.manhajulhaqq.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les mérites du jeûnes   Sam 5 Avr 2008 - 16:11

Les répercussions du jeûne





Les effets du jeûne sont immenses et ses répercussions sont bénéfiques. En effet, il y a dans le jeûne une protection comme a dit le Messager d’Allah : « le jeûne est une protection. » Rapporté par Boukhâry (n°1894) et par Mouslim (n°1151). Il est une protection contre le feu comme dans l’au-delà et une protection contre les désobéissances.

En effet, le jeûne affaiblit les envies de l’âme, et sa frénésie est alors freinée. Le jeûne s’interpose entre l’âme et ce qu'elle provoque comme malheureuses situations et comme actes interdits, causés par le goût excessif des biens et des plaisirs de ce monde. A cause de cela, l’âme s’avance dangereusement sur un terrain dont les répercussions sont à craindre dans la vie d’ici-bas et dans l'au-delà.

C’est pour cette raison que le Prophète(Salla Allah alayi wa salam) a dit :
« On arrive au Paradis qu'après avoir affronté toutes sortes de difficultés et on arrive en enfer qu'après avoir assouvi toutes sortes de passions » Rapporté par Boukhari (n°6487) et par Mouslim (n°2822) et cette version est celle de Mouslim.

Le chemin vers le Paradis nécessite la patience pour ne cesser d'obéir à Allah et la patience pour ne pas commettre les désobéissances. Le chemin vers l’Enfer est garni de désirs et de passions. La personne qui s’éloigne de ses passions n'entrera pas en Enfer. Si elle prend l'initiative d'assouvir ses désirs, ces derniers peuvent l’entraîner vers les actes interdits. Seulement, cela sera un plaisir éphémère, et son dénouement s'achèvera en déception, en regret, en honte et en déshonneur dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà.

On trouve dans le hadith authentique, rapporté par Boukhâry et Mouslim, d’après Omar Ibn Mas’oud la parole du Messager qui dit :
« Ô vous les jeunes ! Que celui qui est en mesure de se marier parmi vous, le fasse ! C’est mieux pour le regard et la protection du sexe. Que celui qui ne peut se marier, jeûne alors, car le jeûne lui servira de protection. ».

Le Prophète a montré que la personne qui a la capacité de se marier doit s'empresser de le faire pour préserver sa personne et préserver les autres. S’il n’en a pas la capacité, il prendra le remède prophétique que le noble Messager nous a prescrit, qui est le jeûne.
En effet, le jeûne est une sauvegarde et une protection pour que la personne ne tombe pas dans la désobéissance. La raison est que le jeûne provoque l’affaiblissement de l’âme et l’impossibilité d'accomplir les choses qu'elle effectuait pendant les moments d’aisance où elle mangeait et buvait.

Ce que nous devons retenir : ce noble conseil prophétique donné par notre honorable Messager incite les jeunes à se marier, s’ils en ont la possibilité et la capacité. S’ils ne peuvent pas, qu'ils freinent alors la frénésie de leurs personnes en jeûnant.

Quand les riches jeûnent, ils ressentent la souffrance que provoque la faim, ils se rendent compte alors qu’Allah les a privilégiés en les rendant riches. A ce moment précis, ils remercient Allah pour ce privilège.

De même, les riches se rappellerons par le jeûne qu’ils ont des frères qui souffrent de la faim sans jeûner, parce qu’ils n’ont pas trouvé de quoi couper leur faim. Ceci les incitera à être bons envers les démunis et à dépenser pour les dépourvus et les nécessiteux.


http://www.sourceislam.com/ado/effet1.htm#c
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les mérites du jeûnes   Sam 5 Avr 2008 - 17:40

Parmi les mérites de Ramadan

Shaykh 'Abdullah Ibn Salih Al-Fawzan




Abû Huraira (radiallahu ‘anhu)a rapporté que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : " Toute action du fils d’Adam sera multipliée de dix à sept cents fois. Allah, Puissant et Sublime, a dit : " Sauf le jeûne, car il est pour Moi et Je le récompenserai. Il abandonne ses désirs et sa nourriture pour Moi. Il y a deux joies pour le jeûneur. Lorsqu’il rompt son jeûne et lorsqu’il rencontre Son Seigneur. Et l’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que l'odeur du musc. " [1]


Ce hadith est la preuve de la vertu du jeûne et du rang qu'il possède auprès d’Allah. Quatre de ses nombreuses vertus apparaissent dans ce hadith et elles sont :


1. Les jeûneurs recevront leur récompense complète sans compter, chaque bonne action sera récompensé de dix à sept cents fois, sauf le jeûne. En effet, sa récompense n'est pas limitée à ce nombre, mais Allah le récompensera comme Il veut. Ceci parce que le jeûne est (parmi les formes de) patience et Allah a exposé :
" La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter " [2]

Al-Awza'i dit de ce verset : " Il ni sera pesé pour eux, ni mesuré, mais plutôt il leur sera simplement servi comme la nourriture est servie. " [3]


2. En effet Allah a lié le jeûne à Lui, à la forme conjonctive, par dessus tout autre type d'actes. Et ce lien est suffisant pour montrer son statut noble. Ceci, et Allah est plus savant, est dû au fait qu’il englobe toute la journée. Ainsi, on peut constater que le jeûneur a négligé ses désirs, tandis que son âme languit constamment après eux. Ceci, dans la durée, n'est pas trouvé ailleurs que dans le jeûne, particulièrement les jours d'été en raison de leur longueur et de la chaleur. Le refus de l'individu des choses qu'il désire est un acte d'adoration, qui sera récompensé. Ceci parce que le jeûne est un secret entre le serviteur et son Seigneur. Personne ne le connaît sauf Allah, le Très-Haut. C'est une action (cachée) intérieure, qui ne peut être vu de la création, ainsi riya' (l’ostentation) ne peut pas y entrer.


3. Quand celui qui jeûne rencontrera son Seigneur, il sera enchanté par son jeûne en raison de ce qu'il verra comme abondance, bonne position et récompense dus à l’acceptation de son jeûne, qu'Allah lui a accordé en premier lieu.

Quant à sa joie lorsqu’il rompt le jeûne, elle est due à l'achèvement de l'acte d'adoration et qu’il (le jeûne) est libre du mal et des choses interdites. Ceci est parmi les types de joie louées puisque c'est une joie qui émane de l'obéissance à Allah et de l'achèvement du jeûne, en raison de la grande récompense promise. Comme Allah dit :

" Dis : Par la grâce et la miséricorde d'Allah et par cela, réjouis-toi " [4]


4. L’haleine du jeûneur est plus agréable à Allah que le parfum du musc. Cette belle odeur sera pour le Jour du Jugement qui est le jour où la récompense pour les actions sera manifeste. Ceci est basé sur une narration du hadith : " …plus agréable à Allah le Jour du Jugement … " [5]

De même dans la vie de ce monde, car c'est le temps de la manifestation des signes d'adoration, en raison de la narration :
" Et l’haleine du jeûneur quand il expire la nourriture (qu’il a mangé précédemment) est plus agréable à Allah que l'odeur du musc " [6]

Ce parfum, détesté par les gens qui le sentent dans ce monde, sera cependant plus agréable à Allah que l’odeur du musc. Ceci parce c’est quelque chose qui provient de l'obéissance à Allah.

Ibn Hibban a dit : " Le signe qui marquera les croyants le Jour du Jugement est la brillance (de leurs visages) en raison de leurs ablutions (wudhu) dans ce monde, qui les distinguera du reste des nations. Et leur marque le Jour du Jugement en raison de leur jeûne sera une haleine agréable, plus agréable à Allah que l’odeur du musc. Ceci afin que l'on puisse les reconnaître pour cet acte. Nous demandons à Allah de nous accorder la bénédiction ce jour. " [7]

Et parmi les mérites de Ramadan est qu'Allah a distingué ceux qui jeûnent par une porte spécifique parmi les portes du Paradis. Personne d’autre qu’eux n'entrera par cette porte. Sahl Ibn Sa'ad (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :
" En vérité, il y a une porte dans le Paradis, qui est Ar-Rayan. Le Jour du Jugement, ceux qui jeûnaient entreront par là, personne d'autre qu'eux n’entrera par celle-ci. Et quand ils seront entrés, elle se fermera, et personne n'entrera par elle (après eux)." [8]

Et dans une narration :
" Et quiconque y entre aura à boire. Et quiconque boira ne se sentira plus jamais la soif. " [9]

Cependant, ces mérites ne sont atteints que par celui qui jeûne avec sincérité en s'abstenant de nourriture, de boisson, de relations sexuelles, d’écouter ce qui est illicite, de regarder vers l'interdit et de gagner ce qui est illégal.
Ainsi, ils doivent jeûner et s'abstenir des actes coupables.

La langue doit jeûner et s'abstenir de la médisance et du faux serment. Ceci est le jeûne légiféré, dont le résultat sera la grande récompense. Et s’il n'est pas ainsi, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :
" Quiconque n'abandonne pas le mensonge et le fait d’agir sur cela, alors Allah n'a aucun besoin qu’il abandonne sa nourriture et boisson. " [10]

Et Abû Huraira (radiallahu ‘anhu) a rapporté que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : " Il se peut que le jeûneur n’est de son jeûne que la faim et la soif. Et il se peut que celui qui prie la nuit n’est que la fatigue et le sommeil. " [11]




Notes de bas de page :
[1] Al-Bukhari (4/103) et Muslim (1151)
[2] Sourate Az-Zumar : 15
[3] Tafsir Ibn Kathir (7/80)
[4] Sourate Yunus : 85
[5] Cette formulation est trouvée dans le hadith de Muslim (le Livre du jeûne: 163)
[6] Rapporté par Ibn Hibban et Ahmad
[7] Voir Sahih Ibn Hibban (8/211)
[8] Al-Bukhari (4/111) et Muslim (1152)
[9] Cet ajout au hadith est trouvé dans le Sahih d'Ibn Khuzaima (n°1903)
[10] Al-Bukhari (10/473)
[11] Rapporté par Ahmad, Ibn Hibban et d'autres avec une chaîne de transmission authentique.


Article tiré du site allahuakbaar.net
Source : Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 27-29)
Traduit par les salafis de l’Est

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=204
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: MÉRITES   Lun 7 Avr 2008 - 13:44

Les mérites du mois de Ramadhan



Il est rapporté d’après abou Houreïra (Qu’Allah l’agrée), que le Messager d’Allah (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Celui qui jeûne le mois de Ramadhan avec foi et dans l’espoir de la récompense ( divine ), il lui sera fait alors rémission de ses pêchés antérieurs. »[2]

De plus, il est rapporté par Sahl ben Sa’d (Qu’Allah l’agrée) que le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « Il y a dans le paradis une porte qui s’appelle « Rayan » par laquelle entreront les jeûneurs le jour de la résurrection. Nul autre qu’eux n’y entrera. On leur dira : « Où sont les jeûneurs ? » et alors ils entreront par cette porte. Une fois entrés, la porte se refermera afin de ne plus laisser y entrer aucun autre. »[3]

Bien sûr, les Hadiths concernant les mérites du jeûne sont nombreux ; ceux-ci sont cités à titre d’exemple.




Notes :
[2] Rapporté par al Boukhari et Mouslim ainsi que Nassaï et ibnou Maja .
[3] Rapporté par al Boukhari et Mouslim ainsi que Tirmidhi, ibnou Maja et Nassaï .


Sources :
Fatawa as Siyam, Kitab el Ijma’ de ibn Moundhir, Tamam al Minna de cheïkh al Albani, Sifat Sawm an-Nabi de ‘Ali Hassan al Halabi & Salim al Hilali, Sifat as-Siyam wa Ahkamouhou de Oussama al Qoussi, Al Wajiz de ‘Abdoul ‘Adhim ibn Badawi …

http://www.al.baida.online.fr/le_jeuneramadhan.htm
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9785
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les mérites du jeûnes   Mer 8 Déc 2010 - 9:58

Les mérites du jeune

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi



Les mérites du jeune :

Like a Star @ heaven Selon Abu hurayra le Prophète a dit : « Celui qui jeune le mois de ramadan avec foi en Allah et en rendant véridique ses paroles et en espérant la récompense de son jeûne, ses péchés antérieurs seront pardonnés."

"ses péchés antérieurs seront pardonnés" : Et les savant disent qu'il s'agit des petits péchés car pour que les grands péchés soit pardonnés il faut absolument faire tawba (le repentir).


Like a Star @ heaven Selon Abu Hurayra , le PROPHÈTE a dit : « Allah dit : « Tous les actes du fils d’Adam sont à lui sauf le jeûne car il est à Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. » (Puis le Prophète dit :) Et le jeûne est une protection et lorsque l’un d’entre vous jeune qu’il ne dise pas des paroles vulgaires, de crier ou s’énerver et qu’il ne fasse pas des actes des personnes ignorantes. Et si une personne lui porte atteinte soit par la langue soit par les mains, qu’il dise : « Je jeune, je jeune. », (2 fois). Et je jure par Celui qui détient l'âme de Mouhammed entre ses mains que l’haleine du jeûneur est meilleure auprès d'Allah le jour du jugement, que l’odeur du musk. Et pour le jeuneur il y a deux joies : lorsqu'il romp son jeûne, il est content de manger et lorsqu'il rencontrera son Seigneur, il sera contentent d’avoir jeuné. » (rapporté par Al Bukhari et Mouslim)


« Tous les actes du fils d’Adam sont à lui sauf le jeûne car il est à Moi et c’est Moi qui en donne la récompense. » : il y a 3 explications possible de cette phrase :
1 - Tous les actes des fils d’Adam sont à lui (la bonne action est multiplié par 10 jusqu'à 700 voir plus) sauf le jeûne car il est à Moi et c’est moi qui en donne la récompense : la récompense qu’Allah peut attribué n’a pas de limite.

2 - Tous les actes du fils d’Adam sont a lui, c'est-à-dire qu’ils, lui appartiennent et le jour du jugement on pourra enlever de ses bonnes actions pour les donner à qui il aura éventuellement fait du tord. Cette explication est soutenu par le hadith du PROPHÈTE qui dit : « A votre avis qui est le pauvre d’entre vous ? » Les compagnons (رضي الله عنهم) diront : « Celui qui n’a ni dinar ni dirham en sa possession. » Le Prophète a dit : « Non ! Le pauvre est celui qui viendra le jour du Jugement et ses bonnes actions seront en grande quantité comparable à des montagnes. Il viendra le Jour du jugement alors qu’il aura offencé, frappé, insulter, pris l’argent de tel ou tel personne, et chacune des personnes qui aurra été offensé par cette personne prendra de ses bonnes actions. Lorsqu’il n’aura plus de bonne action à donner alors il prendra des mauvaises actions des gens qu’il a offensé et il sera jeté en Enfer. »
Sauf pour le jeune " car il est à Moi ", on prendra donc de toutes ses bonnes actions sauf celles qu'il a eu grâce au jeune.

3 - Tous les actes du fils d’Adam sont à lui, c-à-d que tous les actes peuvent être fait en espérant une récompense ici-bas sauf le jeune car il le fait pour Allah. Par exemple quelqu’un peut très bien faire la prière par ostentation afin que les gens disent de lui: « Regarde il est pieux. » Car la prière est une adoration qui se voit. Contrairement au jeûne où celui qui l'accompli, doit le faire obligatoirement par sincérité pour Allah, car c'est une adoration qui est invisible, et elle reste entre la personne et son Seigneur.


« qu’il dise : « Je jeune, je jeune. » » : Les savants ont divergé sur le fait de dire « Je jeune, je jeune. » à voix haute ou à voix basse. L’imam An-nawawi a dit : " Certains savants ont dit qu'il faut le dire à voix haute afin que celui qui l'insulte, sache qu'il est en état de jeûne et qu'il le laisse tranquille. Et d'autres savants ont dit qu'il faut le dire dans son for intérieur. Celui qui peu faire les 2 c’est encore mieux. "


« l’haleine du jeûneur est meilleure auprès d'Allah » : Certains savants on déduit de ce hadith la caractéristique de l’odorat d’Allah . L’auteur dit que cela n’est pas aussi clair que cela dans ce hadith et le mieux est de délaisser cela. Car si les salafs ne ce sont pas poser la question ce n’est pas à nous de nous la poser.

Certains savants en ont déduit qu’il était déconseillé à la personne d’utiliser le siwak pendant le jour de jeûne. Mais cet avis est faible, car il y a d’autres hadiths qui nous ordonne presque d’utiliser le siwak. En effet, le Prophète a dit : « Si ce n’était une contrainte pour ma communauté je leur aurai ordonné d’utiliser le siwak avant chaque prière (ou avant chaque ablutions dans une autre version) » Les savants ont dit que l’utilisation du siwak est fortement recommandée que la personne soit jeûneur ou non.


Like a Star @ heaven Et selon Sahl Ibn Sa'd , le PROPHÈTE a dit : « Il y a dans le paradis une porte appelé Ar rayâne par laquelle entreront les jeûneurs le jour du jugement. Personne autre que les jeuneurs ne traverseront cette porte et il sera dit : " où sont les jeûneurs ? " Ils se lèveront, et personne hormi eux n’entrera par cette porte. Et lorsqu’ils entreront au paradis par cette porte cette prote sera fermé et plus personne ne traversera cette porte par la suite.» (Rapporté par Al Boukhari et Mouslim)



Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre du jeûne -
Cours audio du frère Abou Anas
Retranscrit par oum_hind, Oum hureyra et Oum Mouqbil
Revenir en haut Aller en bas
 
Les mérites du jeûnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: As-Siyam-
Sauter vers: