El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le mois de cha’bân

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Le mois de cha’bân   Mar 3 Juin 2014 - 15:34

  Le jeûne du mois de cha’bân    
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine



Question :

Quel est le jugement sur le fait de jeûner pendant le mois de Sha'bân ?



Réponse :

Jeûner pendant le mois de Sha'bân est une Sunna, de même qu'il est Sunna d'en jeûner la plus grande partie, au point que 'Aishah a dit :

« Je ne l'ai pas vu jeûner plus que pendant le mois de Sha'bân. »
(Al-Bukhârî)

En raison de ce hadith, il convient de beaucoup jeûner pendant le mois de Sha'bân.

Les savants ont dit : le jeûne du mois de Sha'bân est semblable aux prières surérogatoires accompagnant les prières obligatoires.

Il est semblable à une introduction au mois de Ramadhân et un acte surérogatoire accompagnant le mois de Ramadhân.

C'est pour cette raison que le jeûne est prescrit pendant le mois de Sha'bân.


De la même manière, le jeûne de six jours pendant le mois de Shawwâl a été prescrit, comme un acte surérogatoire avant et après l'acte obligatoire.

Le jeûne pendant le mois de Sha'bân contient un autre profit qui est d'établir et de préparer l'âme au jeûne, afin qu'elle soit prête à jeûner le mois de Ramadhân, et que son accomplissement lui soit aisé.



 Like a Star @ heaven Source : Fatâwâ Arkân Al-Islâm, n°443.
 Like a Star @ heaven copié de salafs.com


Dernière édition par bint Malika le Lun 9 Juin 2014 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: « Radjab est le mois d'Allah et Cha'bân est le mien ».   Mar 17 Juin 2014 - 14:43

« Radjab est le mois d'Allah et Cha'bân est le mien ».

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')






Question :

Quels sont les propos des savants de la science du hadith concernant ce hadith: " Radjab est le mois d'Allah, Cha`bân est le mien et Ramadan est celui de ma nation" et qu'en est-il de l'authenticité de ce hadith: "O Seigneur! Je me plains auprès de Toi de ma faiblesse, de mon manque de ressources et du mépris des gens pour moi ....'' jusqu'à la fin de hadith.

Réponse :

  Premièrement : le hadith de "Rajab est le mois d'Allah, Cha`bân est le mien et Ramadan est celui de ma nation", est Hadith Mawdou` (un Hadith fabriqué), il y a dans sa chaîne de transmission Abou Bakr ibn Al-Hassan An-Naqâch qui est taxé de mensonge, et Al-Kassâ'î qui est inconnu. Il a été également rapporté par l'auteur de: "Al-Lâ'ali' fî Al-Mawdou`ât" (Les perles des hadiths forgés)
( Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 208)

  Deuxièmement : le Hadith :  O Seigneur! Je me plains auprès de Toi de ma faiblesse, de mon manque de ressources et du mépris des gens pour moi. O Toi le plus Miséricordieux des miséricordieux, à qui m'as-Tu livré, à l'ennemi qui me fait face avec un air austère ou bien à un proche qui règne sur mon sort, si Tu n'es pas courroucé contre moi, alors je ne soucie de rien, mais, Ton pardon me sera plus désiré, je cherche protection auprès de la clarté de Ton visage par lequel se sont illuminées les ténèbres et arrangées les affaires de cette vie d'ici-bas et de l'au-delà, contre le fait que s'abatte sur moi Ta colère ou que m'atteigne Ton mécontentement, à Toi je demande pardon jusqu'à ce que Tu sois satisfait et il n'y a de force et de puissance que par Toi. C'est un hadith faible d'après sa chaîne de transmission.
Qu'Allah nous accorde la réussite et que la paix et la bénédiction soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et ses compagnons.
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas
Membres : Bark Abou Zaid Sâlih Al-Fawzân 'Abd-Al-'Azîz Al Cheikh `Abd-Allah ibn Ghoudayân
Président : `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz


 Like a Star @ heaven Source: Les fatwas du Comité Permanent , La Fatwa numéro ( 15677 )
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.com/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=2&PageNo=1&BookID=11

.


Dernière édition par bint Malika le Mar 17 Juin 2014 - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Avis religieux concernant le jeûne de Moharram, de Cha`bân et des dix jours de Dhoul-Hidja   Mar 17 Juin 2014 - 14:55

Avis religieux concernant le jeûne de Moharram, de Cha`bân et des dix jours de Dhoul-Hidja
Cheikh Ibn Bâz



Question : 

 Quel est l'avis religieux concernant le jeûne des dix derniers jours de Dhoul-Hidja, du mois de Moharram et de Cha`bân en entier? Renseignez-nous, qu'Allah vous rétribue. 
 
Réponse : 

 Le jeûne de Moharram et de Cha`bân est autorisé mais il n'y a aucune preuve sur le jeûne des dix derniers jours de Dhoul-Hidja. Toutefois, si on les jeûne sans avoir l'intention de célébrer une occasion quelconque, c'est autorisé. En ce qui concerne le mois de Moharram, le Prophète,
Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, a dit:  {Le meilleur jeûne après Ramadhan, est celui de Muharram le mois d'Allah }. Si on le jeûne en entier, c'est appréciable. Mais si on ne jeûne que le neuvième, le dixième et le onzième jour, on applique la Sunna.
La même chose concernant Cha`bân, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait l'habitude de le jeûner en entier ou à l'exception de quelques jours. Cela a été authentiquement rapporté par `A'îcha et Omm Salama -Qu'Allah soit satisfait d'elles-.
D'autre part, on signifie par les dix jours de Dhoul-Hidja, les neuf premiers jours du mois puisque le dixième est le jour de la fête qu'on ne peut pas jeûner. Le jeûne de ces jours est autorisé voire méritoire conformément aux propos du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  Il n'y a pas de jours durant lesquels l'accomplissement des bonnes œuvres est plus aimé d'Allah que durant ces dix jours (Dhoul-Hidja). Les compagnons dirent: "O Messager d'Allah! Pas même le djihâd dans le sentier d'Allah?" Il leur répondit : "Pas même le djihâd dans le sentier d'Allah, sauf un homme y ayant donné sa vie et ses bien et n'étant pas revenu." Quelques transcriptions rapportent que le Prophète, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, jeûnait ces jours-là tandis que d'autres rapportent qu'il ne le faisait pas. Aucune preuve ne montre catégoriquement qu'il les jeunait ou les délaissait.

 Like a Star @ heaven Source: Fatwas d'Ibn Bâz
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.com/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=6&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Avis religieux concernant celui qui a eu l'intention de jeûner et qui est tombé malade   Mar 17 Juin 2014 - 15:04

Avis religieux concernant celui qui a eu l'intention de jeûner et qui est tombé malade
Cheikh Ibn Baaz

Question:

Un homme a décidé de jeûner Cha`bân, mais durant son jeûne, il est tombé malade, il l'a donc rompu alors que son intention était de le jeûner entièrement. Est-ce qu'il sera récompensé pour son intention?  

Réponse :

On lui souhaite d'être récompensé pour son intention, et ce, selon la parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  "Si le serviteur part en voyage, ou tombe malade, Allah lui écrit ce qu'il avait l'habitude d'accomplir lorsqu'il était résidant et en bonne santé". Rapporté par Al-Boukhârî dans son "Sahîh". Et d'après sa parole (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam): "Certes, les actes ne valent que par les intentions qui les inspirent et il ne sera tenu compte à chacun que de ce qu’il a eu réellement l’intention de faire."




 Like a Star @ heaven Source: Fatwas d'Ibn Bâz
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.com/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=8&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Jeûner la première moitié du mois de Cha’bân ou le jeûner en entier   Mar 17 Juin 2014 - 15:11

Jeûner la première moitié du mois de Cha’bân ou le jeûner en entier
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')


Question  :

Je suis un homme saoudien âgé de 27 ans. Je suis emprisonné et j'essaie de me rapprocher d'Allah en multipliant les actes cultuels. J'observe donc le jeûne pendant ces jours : les lundis et les jeudis de chaque semaine, trois jours de chaque mois, le mois de Radjab en entier de chaque année, les premiers jours du mois de Dhoul-Hidja, c'est-à-dire les 9 jours dont celui de `Arafa, le jour de `Achourâ' précédé d'un jour et suivi d'un autre jour, six jours de Chawwâl ainsi que le quinzième jour du mois de Cha`bân. Ma question est la suivante : On dit : "Le jeûne s'observe durant le mois de Ramadan seulement, alors que tout le reste tient de l'innovation hérétique (Bid`a) et il n'y a pas de Hadith authentique (Sahîh) traitant ce sujet." Pourtant, j'ai trouvé un Hadith Sahîh dans l'ouvrage intitulé "Tanbîh Al-Ghâfilîn" de Cheikh Abou Al-Layth As-Samarqandî. J'attends la réponse à cette question : Le jeûne en ces jours, est-il valide ou bien considéré comme une innovation hérétique. Sachez que les camarades de prison me disent qu'il s'agit d'une innovation hérétique et que le jeûne est interdit en ces jours.

Réponse:

Le jeûne du lundi et du jeudi de chaque semaine, de trois jours de chaque mois, de 9 jours du mois de Dhoul-Hidja, du dixième jour de Moharram, précédé en plus d'un jour et suivi d'un autre jour, ainsi que le jeûne de six jours de Chawwâl, tout cela
tient de la Sunna authentifiée dans les Hadiths du Prophète (Salla Allah `Alaihi wa Sallam). De même pour ce qui est du jeûne pendant la première moitié du mois de Cha`bân, ou même tout au long du mois ou la plupart de ses jours. Quant à l'observation du jeûne au 15ème du mois de Cha`bân, elle est réprouvée, puisqu'elle n'est fondée sur aucune preuve. Nous invoquons Allah de vous accorder plus de réussite. Ajoutons que le jeûne du mois de Radjab en entier est également reprouvé et si l'on jeûne en certains de ses jours et que l'on rompt le jeûne durant certains autres, la désapprobation n'aura pas sa raison d'être. Nous implorons Allah de vous augmenter la récompense et d'accepter votre repentir.
Qu'Allah vous accorde le succès et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.



Membres :`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghoudayân
Vice-président du Comité : `Abd-Ar-Razâq `Affifî
Président: `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 Like a Star @ heaven Source: Les fatwas du Comité Permanent
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.com/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=9&PageNo=1&BookID=11


Dernière édition par bint Malika le Ven 20 Juin 2014 - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Le mois de cha’bân   Ven 20 Juin 2014 - 13:12

Au cours du mois de Cha’bân, une visite de la tombe du Prophète Houd (`Alaihi Assallâm) se prépare dans notre ville Hadramaout

Cheikh `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn `Abd-Ar-Rahmân ibn Mohammad ibn `Abd-Allah Al Bâz




Question :

 Un frère de Hadramaout nous dit : Les gens ont l'habitude, pendant le mois de Cha`bân, dans notre région Hadramaout, de visiter la tombe du Prophète Houd, (`Alaihi As-Sallâm), croyant qu'elle se situe à Al-Ahqâf de Hadramaout. Ils font alors les préparatifs pour ce voyage qui est d'une durée de cinq heures en voiture, et un grand nombre de personnes se rend à cet endroit, ils se comptent par milliers, remplis d'une croyance erronée; c'est ce que nous croyons, étant donné qu'ils accomplissent l'ascension d'une montagne, arrivent à une salle, au sommet de celle-ci, dans laquelle se trouvent deux ou trois tombes, ils se jettent sur celles-ci en se frottant, pleurant, invoquant et en recherchant la bénédiction. Puis, ils redescendent et recommencent pendant environ quatre jours, ils comparent cela au parcours entre As-Safâ et Al-Marwa (al-Sa`î). Ils ont désigné des endroits où se trouverait le corps du prophète Houd (`Alaihi As-Sallâm), il y a en ces lieux des pierres dont une qui est appelée "Nakhrat An-Nabî" c'est-à-dire "le nez du prophète", une autre, lisse, sur laquelle il y aurait la trace de son pied, appelée "Ad-Dahqa" dont la longueur est d'environ trois coudées et une troisième appelée "Qadamiyya", sur laquelle, les femmes désireuses de se marier accrochent de petites pierres espérant, ainsi, trouver un mari, et celles qui veulent avoir un enfant font de même. Ils disent pour exhorter les gens à faire cette visite, que les anciens parmi les rapprochés d'Allah l'ont instaurée, et appelé à l'accomplir, comme par exemple, l'érudit Al-Mohâdjir, 'Ahmad ibn `Issa et ainsi, ils continuent à faire cela. Après ces explications, ô cheikh 'Abd-'Azîz, ce frère vous demande conseil et recommandation et que doivent-ils faire?



Réponse:

   Premièrement:
 L'endroit où se trouve la tombe de Houd (`Alaihi As-Sallâm) n'est pas connu, et ceux qui prétendent que la tombe de Houd dans ces hauts-plateaux (Al-'Ahqâf) ne se basent sur rien, et l'emplacement des tombes attribuées aux prophètes n'est pas connu, sauf la tombe de notre Prophète Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et celle d'Al- Khalîl (Ibrâhîm) qui est dans une grotte connue à Al-Khalîl dans Grande Syrie en Palestine, mais en ce qui concerne la tombe de Houd, de Sâlih, de Nouh, et des autres prophètes, leurs emplacements ne sont pas connus, et ceux qui ont prétendu que la tombe de Houd est là-bas dans ces hauts-plateaux (Al-Ahqâf) et qu'elle est dans cette pièce qu'a indiquée celui qui a posé la question, tout cela n'a aucune origine, ceci est faux , on ne connaît pas la tombe de Houd ni de quelqu'un d'autre parmi les prophètes, sauf celle de notre Prophète Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et la tombe d'Al-Khalîl (Ibrâhîm) .
Ce qui est voulu c'est, que ce qu'ils font est blâmable et que cela n'est pas permis, ceci est même considéré comme des actes de polythéisme. Et certes le fait d'invoquer le prophète d'Allah, Houd, et de rechercher la bénédiction auprès d'une pierre, qui a été désignée comme étant sa tombe et faisant partie de son corps, tout cela est du polythéisme majeur, et rechercher par cela la bénédiction, le mariage ou une descendance, tout cela est blâmable, tout cela fait partie des actes du polythéisme. La demande d'enfant ne se fait qu'auprès d'Allah, il est Celui qui donne les enfants (Gloire et Pureté à Lui), il en est de même pour le mariage, on ne le demande pas à des pierres attribuées à Houd ou à une tombe attribuée à Houd, on ne l'implore même pas de Houd lui même (`Alaihi As-Sallâm) et on ne dit pas à Houd : Donne-nous des enfants et bénis-nous nos enfants, cela appartient à Allah (Exalté soit-Il), et tout ce que font ces ignorants est blâmable, il est obligatoire de le réfuter, il est obligatoire aux gens doués de raison de leur interdire cela et aux gens de science de les mettre en garde contre cela. Ils ne doivent pas être influencés par ce que font ces ignorants ni par ce que disent certains Soufis ou certains adorateurs d'idoles sur ce sujet, tout cela est faux.


L'adoration est du droit d'Allah :  "C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours". Et c'est Allah seul, qui bénit et dont on implore la bénédiction (Exalté soit-Il), on ne recherche pas la bénédiction auprès des pierres, des tombes, des arbres, du prophète d'Allah, Houd ou autres. Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a été interrogé par un groupe de compagnons après avoir vu un arbre que les polythéistes affectionnaient, auquel ils accrochaient leurs armes et en espéraient la bénédiction.  Ils dirent: O Messager d'Allah ! Désigne-nous un arbre (qu'ils nommaient Dhât 'Anwât) comme le leur. Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) s'écria: Allah est Le Plus Grand! C'est donc une histoire qui se répète, par Celui qui détient mon âme dans Sa main, vous avez dit la même chose qu'avaient dit Les descendants d'Israël à Moussa, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux. Alors Il a comparé leur parole "désigne nous un arbre (Dhât 'Anwât)" à la parole des descendants d'Israël, "désigne-nous un dieu" et il est connu que le fait de prendre des divinités avec Allah est du polythéisme majeur, il est interdit d'associer une divinité à Allah, que se soit des statues, des arbres, des anges, des messagers ou n'importe qu'elle personne ou des Djinns, car le droit d'Allah est qu'Il soit adoré (Exalté soit-Il). Le droit d'Allah sur les Serviteurs est qu'ils L'adorent et qu'ils ne Lui associent rien, et il dit (Gloire et Exalté soit-il):  "Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif"

et il dit (Exalté soit-Il):  "Et ton Seigneur a décrété: "N'adorez que Lui" ; 

et il dit (Gloire et Exalté soit-il) :"Invoquez Allah donc, en Lui vouant un culte exclusif quelque répulsion qu’en aient les mécréants".
 
et il dit (Exalté soit-Il) : " Adore donc Allah en Lui vouant un culte exclusif"

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) demanda à Mou`âdh à propos du droit d'Allah sur Ses serviteurs. Mou`adh lui répondit : "Allah et Son messager sont plus savants", alors le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) lui dit:  "Les droits d'Allah sur les adorateurs, c'est qu'ils L'adorent sans Lui rien associer" Ainsi, le droit d'Allah sur Ses serviteurs est qu'ils L'adorent Seul, dans leurs invocations, leurs demandes, leurs prières, leurs jeûnes, leurs sacrifices, leurs vœux, leur recherche de la bénédiction, tout cela revient à Allah Seul (Exalté soit-Il) :  "Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux". Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam ) a dit :  Si tu demandes quelque chose demande-la à Allah, et si tu as besoin d'aide demande l'aide d'Allah C'est ainsi que font quelques ignorants, auprès de la tombe du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), ils l'invoquent, lui demandent de repousser les difficultés, ils sollicitent son secours et son soutien, tout cela fait partie des actes du polythéisme, et il en est de même des actes pratiqués par certaines personnes auprès de la tombe d'Al-Badaoui ou d'Al-Hossayn ibn `Alî (qu'Allah soit satisfait de lui), auprès de la tombe d'Ibn `Arabî dans la Grande Syrie ou auprès de la tombe du cheikh 'Abd-Al- Qâdir Al-Djilâni en Irak. Tout ce que font ces ignorants comme invocations, demandes d'éloignement du mal ou demandes de secours auprès d'eux, tout cela est considéré comme étant de la mécréance et du polythéisme.


Il est donc obligatoire: d'être sincère dans l'adoration d'Allah Seul, et que l'on n'implore personne d'autre que Lui (qu'Il Soit Exalté), que l'on ne demande pas le secours, l'assistance ou l'intercession aux morts, aux arbres ou aux pierres, tout cela doit être demandé à Allah Seul (Gloire et Exalté soit-il), en ce qui concerne les créatures, on ne peut solliciter d'elles que ce qu'elles sont capables de faire; et ce, si elles sont vivantes et présentes, par contre le mort ou l'absent, on ne lui demande rien, on ne demande qu'au vivant qui est présent et qui a la capacité de répondre. On lui dit: 'ô mon frère aide-moi dans cela', c'est-à-dire dans une chose qu'il a la possibilité de faire, 'prête-moi ceci', 'aide-moi à restaurer la maison ou à réparer la voiture', et il n'y a pas de mal qu'on le lui dise oralement, par écrit ou par téléphone.
Par contre, en ce qui concerne les morts, les arbres, les statues, les pierres et les étoiles, on ne demande ou ne sollicite rien d'eux, car cela est du polythéisme majeur, et nous cherchons refuge auprès d'Allah, et cela fait partie de ce qu'ils adorent en dehors d'Allah (Gloire et Pureté à Lui). Il est obligatoire aux musulmans de se préserver de ce qu'Allah a interdit, de s'instruire dans leur religion et qu'ils demandent aux savants connus pour leur suivi de la Sunna, connus pour avoir une croyance authentique. Il appartient aux gens du commun de s'instruire sur leur religion, sur ce qu'ils leur posent problème et de ne pas agir selon les habitudes, selon ce que font les ignorants. Allah (Gloire et Pureté à Lui) dit :"  A Lui nul associé! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre." et il dit (Gloire et Pureté à Lui) :  "Nous t’avons certes, accordé l’Abondance". "Accomplis la Salât pour ton Seigneur et sacrifie". , la prière et le sacrifice sont pour Allah, de même que les invocations

Allah (Exalté soit-Il) dit :  "Les mosquées sont consacrées à Allah: n’invoquez donc personne avec Allah" . Il est Celui qu'on invoque et c'est en Lui que nous plaçons nos espoirs (Gloire et Pureté à Lui), et c'est vers Lui que l'on doit se rapprocher par les vœux que nous lui dédions, les sacrifices, la prière, le jeûne etc., Nous demandons à Allah, d'accorder aux musulmans la clairvoyance dans leur religion, de corriger les savants et de leur permettre d'éclaircir leurs frères et de leur apprendre ce qui leur pose problème.

 Like a Star @ heaven Source: Fatwas "Lumière sur le chemin"
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=7&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Le mois de cha’bân   Ven 20 Juin 2014 - 13:30

Est-ce qu’on entend par le terme « laquelle» mentionné dans ce verset « durant laquelle est décidé tout ordre sage » (44 : 4), la 15ème nuit de Cha’bân ?
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas



Question :

Ma question concerne la nuit de la mi-Cha`bân. Est-ce que ce verset de Sourate Ad-Doukhân  durant laquelle est décidé tout ordre sage, vise la nuit de la mi-Cha`bân, ou bien la nuit du Destin (d'Al-Qadr), la vingt-septième nuit du mois béni de Ramadan? Est-il recommandé de passer la nuit de la mi-Cha`bân en accomplissant les actes d'adoration, les invocations, les prières nocturnes et la lecture du Coran et en jeûnant la quatorzième journée de Cha`bân ?



Réponse:

  Premièrement :
Ce qui est juste, c'est que la nuit indiquée dans ce verset est la nuit d'Al-Qadr et non pas la nuit de la mi-Cha`bân.


  Deuxièmement :
 Il n'est pas recommandé de consacrer la nuit de la mi-Cha`bân à des adorations spécifiques parmi celles qui ont été citées ou autres, car elle est comme les autres nuits, et le fait de la considérer comme une nuit spéciale réservée à l'adoration est une innovation hérétique.
Qu'Allah nous accorde la réussite et que la prière et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses Compagnons.



Membres :`Abd-Allah ibn Qa`oud ; `Abd-Allah ibn Ghoudayân


Vice-président du Comité: `Abd-Ar-Razâq `Affifî


Président :`Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

 Like a Star @ heaven http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=11&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Le mois de cha’bân   Ven 20 Juin 2014 - 13:34

La supplication faite dans la 15ème nuit de Cha’bân
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas

Question:

Quelle est l'invocation qui a été rapportée, d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), concernant la nuit du mi-Cha`bân et est-ce que le fait de passer cette nuit en adoration en groupe à la mosquée, de faire des invocations précises et de se rapprocher d'Allah, tiennent de la Sunna?



Réponse :

Il n'a pas été établi, par des preuves authentiques, de consacrer à la nuit de la mi-Cha`bân, une certaine invocation et des actes d'adoration et le fait de consacrer de telles pratiques à cette nuit est une innovation, car le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit:  "parce que toute nouveauté (dans la religion) est une innovation et toute innovation est une source d’égarement." .
Qu'Allah nous accorde la réussite et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et ses Compagnons.


Membres : Bakr Abou Zayd ; `Abd-Allah ibn Ghoudayân Sâlih Al-Fawzân
Président :`Abd-Al-`Azîz Ibn `Abd-Allah Al Ach-Chaykh

 Like a Star @ heaven Source: Les fatwas du Comité Permanent
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=12&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Le mois de cha’bân   Ven 20 Juin 2014 - 13:51

Le jeûne du dernier jour du mois de Cha’bân
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas

Question:

Quel est l'avis religieux sur celui qui a jeûné le dernier jour de Cha`bân alors que les savants ne s'étaient pas mis d'accord sur la confirmation du commencement du mois de Ramadan, et qu'ils ne s'en sont assurés que par la suite, comme cela s'est produit au Royaume d'Arabie Saoudite cette année 1404 de l'hégire. Un groupe de personnes a jeûné à la vue du croissant de lune de Ramadan ou d'après ceux qui l'ont vu parmi les gens de confiance, leur jeûne s'est avéré exact, comme cela s'est confirmé par la suite puisqu'ils ont jeûné et rompu le jeûne d'après la vue du croissant. Certains savants ont jugé que le jeûne de ceux qui n'ont pas vu le croissant n'était pas valable; parce qu’ils s’étaient écartés de l’ensemble de la communauté des musulmans, et même si cela était dû à une erreur de la part de ces derniers. Certes, seuls les savants de chaque pays sont à même de décider de la confirmation du jeûne et n'est pas pris en considération le jeûne de celui qui a jeûné en s'appuyant sur la fatwa émise par des savants d'un autre pays que celui où il réside; il doit donc rattraper son jeûne.



Réponse:

 Celui qui a vu le croissant de lune dans la trentième nuit de Cha`bân ou qu'une personne de confiance l'a informé qu'il l'avait vu, et a, par la suite, jeûné sa journée selon cette vision, son jeûne lui suffit et il ne doit pas le rattraper. Quant à celui qui a jeûné sans l'avoir vu ou d'après une personne qui l'a informé de sa vision du croissant et qu'il s'est avéré par la suite que ce jour faisait partie de Ramadan cela ne lui suffit pas, il doit le rattraper et se repentir pour avoir jeûné le jour du doute et ce, car les hadiths authentiques du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ont montré l'interdiction de jeûner le jour du doute.
Qu'Allah nous accorde la réussite et que la prière et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.


Membres :`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghoudayân
Vice-président du Comité:  `Abd-Ar-Razâq `Affifî
 Président :`Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz


 Like a Star @ heaven Source: Les fatwas du Comité Permanent
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=24&PageNo=1&BookID=11


Dernière édition par bint Malika le Ven 20 Juin 2014 - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3125
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Le mois de cha’bân   Ven 20 Juin 2014 - 13:54

Le jeûne du 30ème jour de Cha'bân, tout en jeûnant le même jour avec une autre intention
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas


Question:

Si un homme a jeûné le trentième jour du mois de Cha`bân sans avoir vu le croissant de lune ou qu'il n'a pas jeûné ce jour-là, son jeûne sera-t-il correct dans ce cas, veuillez nous donner des preuves?



Réponse:

Il n'est pas permis au musulman de jeûner le 30ème jour du mois de Cha`bân si la vision du croissant de lune n'a pas été établie dans la 29ème nuit de ce mois, sauf si son jeûne correspond à un jour de jeûne qu'il avait l'habitude de jeûner, comme par exemple s'il jeûnait le lundi et le jeudi et que l’un de ces deux jours tombe au 30ème jour de Cha`bân. Lequel cas, il peut observer le jeûne en ce jour avec les autres jours de Cha`bân, qu’il avait déjà commencé de jeûner, et ce selon la parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam):  Ne jeûnez pas un ou deux jours avant le mois de Ramadân, exception faite à l'homme qui avait l'habitude de jeûner (le lundi ou le jeudi par exemple, au cas où le début du Ramadan tomberait un mardi ou un vendredi.)
Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim .


Membre:`Abd-Allah ibn Qa`oud ; `Abd-Allah ibn Ghoudayân
Vice-président du Comité:  `Abd-Ar-Razâq `Affifî
Président: `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz



 Like a Star @ heaven Source: Les fatwas du Comité Permanent
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=25&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
 
Le mois de cha’bân
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Divers sujets concernant la société musulmane :: Moments particuliers et Aïd (les fêtes)-
Sauter vers: