El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Prendre la science d'inconnus

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9504
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Prendre la science d'inconnus   Lun 2 Mar 2009 - 20:15

Prendre la science d'inconnus

Sheykh 'Ubayd Al Jâbiri (حفظه الله)


Simultanément retranscrit en arabe et traduit en français par le frère 'Ammar Abou Abdirrahman, qu'Allah le préserve.





Question : La question est qu'actuellement on retrouve plusieurs personnes qui donnent des cours. Certains d'entre eux n'ont pas spécialement étudié chez des savants. On retrouve aussi que ces personnes enseignent des livres qui sont d'un niveau assez élevé voire élevé.
Donc nous demandons au sheykh de bien vouloir nous éclairer à ce sujet. Que ces cours soient sur Paltalk ou bien dans n'importe quel endroit.



Réponse :


Donc, la réponse est que chaque science a ses bases et ses règles, et que chaque personne qui désire enseigner, qu'elle sache qu'il est impossible d'enseigner ces sciences, que si elle est passée par les gens qui enseignent, les gens qui sont spécialisés, c'est-à-dire les savants, afin de pouvoir enseigner ces sciences. Ça c'est le premièrement.

Et deuxièmement, il faut que celui qui veut enseigner, prenne la science chez les savants. Et s'il a étudié chez eux et qu'il a compris ces sciences, il peut dans ce cas les enseigner.

Mais s'il n'a pas étudié chez eux et qu'il s'en prend à des livres, donc à ce moment-là, il lui est impossible de pouvoir enseigner comme il le faut. C'est impossible. Le sheykh dit : « Qu'il sache que cette personne s'est trompée, que celui qui fait ça se trompe, et que le résultat c'est qu'il va faire de ceux qui le suivent des ignorants et qui n'auront pas compris cette science ».


Ensuite, le sheykh dit que ce moyen moderne, ce moyen de diffusion, qui est le Paltalk, c'est-à-dire les salons du Paltalk, c'est une ni3ma, c'est-à-dire un bienfait, s'il est utilisé à bon escient et comme il se doit.

Par contre, il dit que l'on y voit des gens qui sont inconnus. Et celui qui est inconnu doit se faire connaître, et on doit le connaître. Et cela arrive beaucoup de la part de personne qui ouvre des salons pour enseigner, et on ne connaît rien d'eux, c'est-à-dire qu'on ne sait pas qu'ils ont appris, on ne sait pas qu'ils ont des shouyoukh. On ne connaît ces personnes qu'en ayant eu des shouyoukh dans la science, et comme on a dit auparavant, c'est-à-dire une parole qui est connue depuis longtemps, c'est que « celui dont son sheykh est le livre, alors, ses erreurs sont beaucoup plus nombreuses que ce qu'il dit de vrai, que ses bonnes réponses ».


Et le sheykh nous donne un exemple par rapport à Thomas le sage, el hakim, qui lisait donc dans les livres, les livres de médecine, et qui au lieu de lire "Hawba Sawda", el Hawba Sawda que tout le monde connait, "El Hayat ul Sawda" c'est-à-dire le serpent noir. Alors, bien entendu, il a donné comme remède le serpent noir au lieu d'el Hawba Sawda.

Et donc, bien entendu, au lieu qu'il y ait eu un bénéfice, il y a eu un préjudice.


Le sheykh nous dit également qu'il faut donc faire attention à des gens qui ouvrent des salons et qui font des cours, qui donnent des dourous. Le sheykh dit : « Qu'Allâh les récompense pour l'intention qu'ils ont de faire le bien mais, comme il dit le sheykh, qui êtes vous ? Auprès de qui vous avez étudié ? De qui avez vous pris la science ? »


Et le sheykh nous cite un exemple qui nous est donné par Salmân El Farîsi qui dit, comme l'a cité At Tarîmi dans son introduction : « Les gens resteront dans le bien tant que les derniers prendront la science des premiers. Et si les premiers disparaissent avant que les derniers prennent la science des premiers, alors les gens vont être dans la perdition. »


Ceci nous prouve donc que l'on doit prendre la science des gens de science. Et ça nous prouve également la chaîne de transmission qu'il y a entre les élèves et les savants, c'est-à-dire qu'ici le sheykh a pris la science d'un sheykh avant lui et ce sheykh a pris la science d'un autre sheykh, etc.

Donc, on voit ici que c'est comme une chaîne de transmission, cette science, donc on doit ici voir de qui la personne a pris sa science. Le sheykh prête l'intention sur cela et c'est une remarque afin que les gens en tiennent compte, et ensuite, bien sûr, il demande l'accord d'Allâh (عز وجل) pour tout le monde, Il leur donne l'accord dans leur adoration et que la prière et le salut d'Allâh soit sur notre Prophète Muhammad.





Source : http://www.dourouss-abdelmalik.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Prendre la science d'inconnus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: La Science : Sa recherche et son apprentissage-
Sauter vers: