El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Prendre la Science chez les Gens de la Sounnah

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Prendre la Science chez les Gens de la Sounnah   Lun 23 Jan 2012 - 10:15

Prendre la Science chez les Gens de la Sounnah

Cheikh Hammad Ibn Ibrâhim Al- ‘Outhmân (حفظه الله)



‘Abdou-Rrahmân Ibn Yazid (1) a dit : « Nous demandâmes à Houdheyfa (رضي الله عنه) après un homme dont la voie et la manière de faire sont proches du Prophète (صلى الله عليه وسلم) afin qu’on prenne la science de lui. Il répondit (رضي الله عنه) : « Il n’y a personne dont la voie et la manière d’agir soient plus proches du Prophète (صلى الله عليه وسلم) que Ibn Oumm ‘Abd » » Rapporté par Al-Boukhârî dans son authentique, n°3762.

(1) : A-Nakh‘i Aboû Bakr Al-Koufi le frère de Al-Aswad et le fils du frère de ‘Ilqima ; il fait partie des Tâbi‘în (ceux qui ont rencontré les Compagnons), Thiqa (de confiance), la Jamâ‘a a rapporté de lui.


Ibrâhim A-Nakh‘i a dit : « Lorsqu’ils arrivaient chez un homme afin de prendre la science de lui ils regardaient sa voie et son aspect et sa prière et ensuite seulement prenaient de lui » Rapporté par Ibn ‘Abd-Al-Barr dans A-Tamhîd (Son explication du Mouwata de L’Imâm Mâlik), Tome 1, page 47.


La science n’est pas demandée à un innovateur car la recherche de la science chez les gens de l’innovation contredit le délaissement (‬des gens de l’innovation) qui est un fondement parmi les fondements des gens de la Sounnah et du Consensus ; fondement qui est tiré de multiples preuves du Qour’ân, de la Sounnah et de l’unanimité des savants :

﴾Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos Versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils entament une autre discussion.﴿ [Les Bestiaux, Verset 68]

D’après ‘Âïcha (رضي الله عنها) elle dit : « le Messager d'Allah (صلى الله عليه وسلم) a lu ce verset : ﴾C’est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s’y trouve des Versets sans équivoque, qui sont la base du Livre et d’autres Versets qui peuvent prêter à d’interprétations diverses. Les gens donc qui ont au cœur une inclination vers l’égarement mettent l’accent sur les Versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation alors que nul n’en connaît l’interprétation à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : Nous y croyons tout est de la part de notre Seigneur ! Mais seuls les doués d’intelligence s’en rappellent﴿, elle dit : le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « si tu vois ceux qui mettent l’accent sur les versets à équivoque ce sont ceux qu’Allah a cités, prenez donc garde à eux » Rapporté par Al-Boukhârî n°4547 et Mouslim n°2565.


D’après Abou Hourayra (رضي الله عنه), Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Il y aura à la fin des temps des gens qui vont vous parler de choses dont vous n’avez jamais entendu parler ni vous ni vos pères, prenez garde et qu’ils prennent garde ! » Rapporté par Mouslim dans l’introduction de son Authentique.

« Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a délaissé Ka‘b Ibn Mâlik lorsqu’il s’est absenté à la bataille de Tabouk » Rapporté par Al-Boukhârî n°4418 et Mouslim n°2769.


Ibn Al-Qayyim (رحمه الله) a dit : « Il y a en cela une preuve sur le fait que l’Imâm et le Savant et celui qui est obéi délaisse celui qui a commis une action par laquelle il mérite la réprimande. » Zad Al-Ma‘âd de Ibn Al-Qayyim, Tome 3, page 578.

L’Imâm Al-Baghawi (رحمه الله) a rapporté l’unanimité des savants sur ce point et a dit : « Les Compagnons et leurs Successeurs et les successeurs des Successeurs et les savants de la Sounnah étaient sur cette position et étaient unanimes et en consensus sur le fait de détester les gens de l’innovation et de les délaisser » Charh As-Sounnah de Al-Baghawi, Tome 1, page 227.

Et il dit également : « Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) nous a informé de la division de sa Communauté et de l’apparition des passions et des innovations au sein de sa Communauté, et a décrété le salut à celui qui suit sa voie et la voie de ses Compagnons qu’Allah les agrée tous, que le musulman qui voit un homme s’adonner à quelque chose parmi les passions et les innovations en y croyant ou dédaigner une sounnah (tradition prophétique) parmi ses sounnanes le délaisse et s’en désavoue et le délaisse mort ou vivant et ne le salue pas s’il le rencontre et ne réponde pas à son salut s’il salue en premier jusqu’à ce qu’il délaisse son innovation et revienne vers la Vérité, et l’interdiction de délaisser quelqu’un plus de trois jours en ce qui concerne ce qui peut arriver entre deux hommes comme manquement aux droits de l’amitié et de la compagnie ne rentre pas dans ce qui concerne le droit de la Religion car le délaissement des gens des passions et des innovations est continu jusqu’à ce qu’ils se repentent » Charh As-Sounnah de Al-Baghawi, Tome 1, page 224.


(N.D.T : Il convient de revenir aux savants de la communauté pour l’application de ce fondement des gens de la Sounnah en accord avec les règles émises par les savants car comme l’a dit notre grand savant, Cheikh Al-Albânî (رحمه الله) : « Le hajr (délaissement) est un point de science précis qui demande une mise en application précise. »)


‘Abdou-Rrahmân Ibn Mahdi (رحمه الله) a dit : « La Science ne se prend pas chez trois genres de personne : celui qui est accusé de mensonge, celui qui appelle à une innovation, et l’homme qui se trompe beaucoup » Charh ‘Ilal A-Tirmidhi, Tome 1, page 110.

L’Imâm Mâlik (رحمه الله) a dit : « La science ne se prend pas chez quatre personnes et se prend chez les autres : le sot ; celui qui appelle à une passion ; le menteur qui ment dans les paroles des gens même s’il n’est pas accusé de mentir dans les paroles du Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) ; un cheikh qui a une préséance, une adoration, une vertu s’il ne connaît pas ce qu’il rapporte. » Rapporté par Ibn ‘Abd-Al-Barr dans son Tamhîd, Tome 1, page 66.

Ayoub (رحمه الله) a dit : « Sa‘îd Ibn Joubayr m’a vu avec Talq Ibn Habib et dit : « Ne t’ai-je pas vu avec Talq ? Ne t’assois pas avec lui ! » » Rapporté par Al-Khallâl dans A-Sounnah n°1541 avec une chaîne de transmission authentique.

L’Imâm Ahmad (رحمه الله) a dit : « Qu’Allah jette dans la déchéance Al-Karabissi ; il ne faut pas s’asseoir en sa compagnie ni lui parler et ses livres ne doivent pas être écrits et ne t’assois pas en compagnie de celui qui s’assoit avec lui » Al-Massail version rapportée par Ibn Hâni A-Naysâbouri, Tome 2, page 154.


Comme ce fondement était d’application dans les premières générations le fait que les Imâms de la Sounnah délaissaient un homme était un signe qu’il était un innovateur ; comme ‘Amrou Ibn‘Oubayd le Mou‘tazilite lorsque Ibn ‘Awn (رحمه الله) a interdit aux gens (de le fréquenter) : il s’asseyait seul.

‘Abdou-lWahhâb Al-Khafâf a dit : « Je passai devant ‘Amrou Ibn‘Oubayd qui était seul et lui dis : « Qu’as-tu ? Pourquoi t’ont-ils délaissé ? » Il répondit : « Ibn ‘Awn m’a interdit aux gens (de me fréquenter) et ils ont obéi. » » Mizan Al-I‘tidâl, Tome 3, page 274.


Saches qu’il y a dans le fait de prendre des gens de l’innovation de nombreux maux, car celui qui prend d’eux la science peut s’immerger dans leur innovation, et elle implique un amour pour ce cheikh chez qui il prend la science, et l’individu est avec celui qu’il aime le Jour du Jugement Dernier, et il y a en cela également le fait d’augmenter le nombre des gens de l’innovation .

Et il y a en cela aussi le fait de tromper le commun des musulmans qui peuvent croire qu’ils (les gens de l’innovation) sont sur la vérité, et le fait de s’asseoir avec eux a pour résultat de se détourner de la Vérité. Bindâr (رحمه الله) a dit : « La compagnie des gens de l’innovation engendre le fait de se détourner de la Vérité » Siyar A‘lâm A-Noubala de L’Imâm A-Dhahabi, Tome 16, page 109.

‘Abdou-Samad Mardawayh (رحمه الله) a dit : « J’ai entendu Al-Foudayl Ibn ‘Iyâdh dire : « Celui qui aime quelqu’un parmi les gens de l’innovation, Allah annule ses actions et sort la Lumière de l’Islâm de son cœur, et l’action de (celui qui fait partie) des gens de l’innovation n’est pas élevée vers Allah, le regard du croyant vers le croyant réjouit le cœur et le regard de l’homme vers les gens de l’innovation engendre l’aveuglement, celui qui s’assied avec quelqu’un des gens de l’innovation n’a pas été doté de sagesse. » Siyar A‘lâm A-Noubala de L’Imâm A-Dhahabi ,Tome 8 , page 435.

Soufyane A-Thawri (رحمه الله) a dit : « Celui qui entend d’un innovateur, Allah ne lui rendra pas bénéfique ce qu’il a entendu, et celui qui lui serre la main a défait l’Islâm nœud par nœud. » Rapporté dans Al-Jâmi‘ li Akhlâq A-Râwi de Al-Khâtib Al-Baghdâdî, Tome1, page 138 n°163.





Source : « A-Noubadhou fi Adâbi Talabi Al-‘Ilmi de Cheikh Hammad Ibn Ibrâhim Al- ‘Outhmân Qu’Allah le Préserve, pages 21 à 24.

Source : http://www.spfbirmingham.com/index.php/articles-traductions-ecrites/aquidah-et-manhaj-croyance-et-methodologie/62-prendre-la-science-chez-les-gens-de-la-sounna.html [le document n'est plus disponible]

Traduit de l'arabe par le frère Mehdi Abou Abdirrahman
Revenir en haut Aller en bas
 
Prendre la Science chez les Gens de la Sounnah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: La Science : Sa recherche et son apprentissage-
Sauter vers: