El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion







Nous recherchons une soeur pour diriger un apprentissage du Juzz amma à l'oral sur la room.

La soeur devra bien évidement avoir le niveau pour cela, être motivée pour accorder de son temps et de sa patience aux soeurs, sérieuse et organisée.

Si vous avez le profil recherché ou que vous connaissez une soeur qui serait susceptible de correspondre, min fadlikounna écrivez nous

el-ilm@live.fr


BârakaLLAHu fikounna
Partagez | 
 

 Les heures ou il est interdit ou déconseillé de prier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9972
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: Les heures ou il est interdit ou déconseillé de prier   Lun 24 Mai - 0:26

Les heures ou il est interdit de prier

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi





Selon Ôqba ibnu 'Amir : "3 heures durant lesquelles le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous a interdit d'accomplir la prière ou d'y enterrer nos morts : au moment ou le soleil se lève jusqu'à ce qu'il s'élève, au moment ou le soleil est au zénith jusqu'à ce qu'il commence le déclin, et lorsque le soleil commence à se coucher jusqu'à ce qu'il se couche"

Le terme heure dans ce hadith signifie un laps de temps qu'il soit cours ou long

"au moment ou le soleil se lève jusqu'à ce qu'il s'élève" : dans une autre version, le prophète
(صلى الله عليه و سلم) a dit : "jusqu'à ce que le soleil s'élève de la distance à la taille d'une lance". Les savants on définie cette distance comme étant d'environ 1 mètre (les lance au temps du prophète (صلى الله عليه و سلم) était connus pour avoir une longueur d'1 mètre). C'est un temps qui est très cours et qui est estimé entre 10 et 15 minutes, car c'est le temps ou le soleil se lève jusqu'à ce qu'il s'élève de la longueur d'un mètre.

"au moment ou le soleil est droit sur le zénith" : lorsque le soleil s'accroit sur le zénith, il y a un temps ou il n'y a pas d'ombre. Ensuite lorsque le soleil commence son déclin, l'ombre d'une chose commence à grandir jusqu'au couché du soleil. Durant ce laps de temps, on a l'impression que le soleil s'arrête alors qu'il ne s'arrête pas.

Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a expliqué la raison de l’interdiction de prier durant ces trois horaires, lorsqu’il a dit à ‘Amr ibnu ‘Abassa le jour ou il s’est converti : « fais la prière du sobh, puis abstiens toi de la prière jusqu’à ce que le soleil se lève et s’élève car le soleil se lève entre les cornes du diable et à se moment les mécréant s’y prosternent. Puis prie car la prière est assistée et les anges y témoignent jusqu’à ce que l’ombre diminue et soit à la même longueur que la lance. Puis abstiens toi de la prière car c’est à ce moment que l’Enfer est le plus chaud jusqu’à ce que l’ombre revienne (el fay). Puis prie car la prière est assistée et les anges y témoignent jusqu’à ce que tu prie el ‘asr. Puis abstiens toi de la prière jusqu’à ce que le soleil se couche, car le soleil se couche entre les cornes du diable et à se moment les mécréant s’y prosternent.»

Dans ce hadih de ‘Amr ibnu ‘Abassa il y a des horaires d’interdiction en plus que l’on peut déduire qui ne sont pas cité dans le hadith de ‘Oqba ibnu ‘Amir.

Dans le premier hadith le prophète (صلى الله عليه و سلم) a cité : « au moment où le soleil se lève jusqu’à ce qu’il s’élève » et dans le second hadith, il dit : « fais la prière du sobh, puis abstiens toi de la prière » donc on en déduit qu’il y a deux horaires ou il est interdit de prier. Il y a après sobh jusqu’à ce que le soleil se lève et au moment ou le soleil se lève jusqu’à ce qu’il s’élève. Et le prophète (صلى الله عليه و سلم) a expliqué pourquoi, car le soleil se lève entre les cornes du diable et à se moment les mécréant s’y prosternent.

« jusqu’à ce que l’ombre diminue et soit à la même longueur que la lance. » : les savants ont expliqués que lorsqu’on plante une lance le matin, l’ombre de la lance ne va cessé de diminuer jusqu’à disparaitre et se confondre avec la lance. Autrement dit jusqu’à ce que la lance n’est plus d’ombre ; c'est-à-dire jusqu’au zénith.

« Puis abstiens toi de la prière car c’est à ce moment que l’Enfer est le plus chaud. » : c’est l’explication de l’interdiction de prier au moment du zénith. Car c’est le moment ou l’Enfer est le plus chaud.

el fay : c'est l'ombre qui apparait juste après le déclin du soleil du zénith

« Puis abstiens toi de la prière jusqu’à ce que le soleil se couche.» : on en déduit un autre horaire ou il est interdit de prier : après le ‘asr.

Dans ce hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous explique les raisons pour lesquels il est interdit de prier durant les 3 horaires qui font l’unanimité des savants. Et dans ce hadith on en déduit en plus 2 horaires. En tous il y a 5 horaires durant lesquels il est interdit de prier.







Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym


Dernière édition par Oum Mouqbil le Lun 24 Mai - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9972
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les heures ou il est interdit ou déconseillé de prier   Lun 24 Mai - 0:30

Les heures où il est déconseillé de prier

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi






Divergence des savants concernant l’interdiction de la prière après le ‘asr :

Et l’avis le plus sur inshaa’llah est qu’il est autorisé de prier pour celui qui le désire car il y a d’autre ahadith qui nous montre et qui nous prouve que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a prié après le ‘asr.

Et dans un autre hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « il n’y a pas de prière après le ‘asr tant que le soleil est élevé » autrement dit, tant que le soleil de jaunie pas. Beaucoup de savants disent que se hadith vient restreindre le premier. On peut regrouper les 2 ahadith, c'est-à-dire qu’il faut s’abstenir de la prière tant que le soleil est élevé (qu’il n’est pas jaunâtre) et lorsqu’il devient bas dans le ciel et qu’il commence à jaunir, il faut s’abstenir de prier.

Les savants disent concernant le fait de rassembler les ahadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) et trouver une coïncidence entre eux prévaut sur le fait de prévaloir un hadith sur un autre. Le mieux est de rassembler les ahadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) et de trouver un terrain d’entente entre eux même s’il n’y a pas de contradiction entre eux car il n’y a jamais de contradiction entre les sources divines. Les versets du Coran et les ahadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) ne se contredisent jamais car ce sont des source divine et il n’y a aucune possibilité de contradiction entre elles. Le savants ont écrits beaucoup de livre pour trouver un terrain d’entente entre des versets ou des ahadith qui lorsqu’on les lit, on a l’impression qu’ils sont contradictoire […]. Si une personne y voit une contradiction, elle est dut à sa faiblesse de science soit au manque d’intelligence de cette personne.

Il y a un autre hadith rapporté par ‘Aisha (رضي الله عنها) qui dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) n’a jamais délaissé chez elle les deux raka’a après le ‘asr. Donc c’est une attestation de ‘aisha et beaucoup de compagnons sont de cette avis comme ibnu ‘Abbas, ‘Ali, Az-zoubair … autant de compagnons qui autorisé de prier après la prière du ‘asr tant que le soleil n’a pas jaunie.


Il n’y a pas de hadith qui autorise de faire la prière après as-sobh

Sauf pour celui qui arrive à la prière du sobh et n’a pas eu le temps de prier el fajr. Il lui est autorisé de prier el fajr par la suite.


Il est exempté de cette interdiction un laps de temps et un endroit :

Quant au laps de temps : c’est au moment du zénith le jour du vendredi.

La preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « lorsqu’un homme se lave le jour du vendredi, et qu’il se purifie tant qu’il peut, et qu’il se parfum puis sort sans séparer personne, puis prie se qu’Allah subhanahu ta’âlâ lui a écrit et écoute l’imam lorsqu’il parle. Ses péchés lui seront pardonnés entre ce vendredi et le suivant. »

La preuve dans ce hadith qu’il est autorisé de prier durant le zénith le jour du vendredi est la phrase : « puis prie se qu’Allah subhanahu ta’âlâ lui a écrit ». Les savants en ont déduit que l’heure du zénith le jour du vendredi est un horaire qui est exempté d’interdiction car le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous a encouragé à prier se qu’Allah subhanahu ta’âlâ nous a écrit et se qui nous interdit de prier, c’est le moment ou l’imam apparait. C’est pour cela que beaucoup de salaf parmi eux ‘Omar ibnul khattab qui a été suivie par la suite par l’imam Ahmed ibnu Hanbal ont dit : « la sortie de l’imam interdit la prière et sa khotba (prêche) interdit la parole ». Ils ont donc considéré l’interdiction de la prière par le fait que l’imam sort et non pas le zénith.


Quant à l’endroit : c’est La Mecque, la prière n’y est pas interdite quelque soit l’heure.

La preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « Ô fils d’Abdi Manaf n’interdisez à personne d’accomplir la circumambulation autour de la ka’ba ou la prière à n’importe quel heure du jour ou de la nuit. »

« Ô fils d’Abdi Manaf » : Les enfants d’Abdi Manaf sont ceux qui avaient le pouvoir exécutif sur La Mecque et le prophète (صلى الله عليه و سلم) les a exhortés en les appelants par leur nom. Et ‘Abdel Manef était l’arrière arrière grand père du prophète (صلى الله عليه و سلم).

Certains savants sont d’avis que c’est la prière après la circumambulation qui n’est pas interdite. Et d’autre disent que c’est la prière et la circumambulation en générale qui n’est pas interdite et c’est l’avis de l’auteur du livre. Les savants ont prouvé par ce hadih que la circumambulation n’est pas une prière car le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « n’interdisez à personne d’accomplir la circumambulation autour de la ka’ba ou la prière ».




La prière interdite durant ces horaires est la prière purement surérogatoire, celles qui n’ont pas de cause :

Il est autorisé durant ces horaires de rattraper une prière qu’elle soit obligatoire ou surérogatoire, la preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « celui qui a oublié une prière, qu’il la prie au moment ou il s’en rappel. Il n’y a d’expiation que cela ».

Quant au fait de rattraper une prière surérogatoire, il est rapporté que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a rattrapé la sunna du dhor après le ‘asr.


De même, il est autorisé de prier après avoir fait ses ablution et ceci à n’importe quelle heure :

La preuve est le hadith d’Abou Houreyra (رضي الله عنه) qui dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit à Bilel au moment de la prière du sobh : « Ô Bilel informe moi de l’acte que tu fais par lequel tu espère le plus de récompense car j’ai entendu le bruit de tes pas devant moi au Paradis. » Bilel lui a répondu : « l’acte par lequel j’espère le plus être récompensé est qu’a chaque fois que je fais mes ablution à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, je la fait suivre par un nombre de prière qu’Allah m’a écrit ».

Autrement dit il est autorisé après avoir fais ses ablutions de prier 2 raka’a ou plus à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit même si cela coïncide avec des horaires interdis.


De même qu’il est autorisé de faire les 2 raka’a de salutation de la mosquée :

La preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « celui d’entre vous qui rentre dans la mosquée, qu’il ne s’assoit pas tant qu’il n’a pas prié 2 raka’a » (hadith rapporté par el Boukhary et Mouslim).

Le savant à cité ces ahadith à titre d’exemple et non parce qu’il n’y a que ces prières qui sont autorisé. Toutes les prières qui ont une cause, il est autorisé de les faire à n’importe quelle heure de la journée comme par exemple la prière de l’éclipse ou salat janaza.

Sheikh ‘Uthaymin dit : « l’avis le plus sur concernant le fait de prier durant les horaires interdits est que toutes prières qui a une cause est exempté de l’interdiction et il est autorisé de l’accomplir. La preuve est le hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « ne faites pas exprès de prier au moment du levé ou du couché du soleil ». Cela prouve qu’il est interdit d’attendre et de patienter jusqu'à ce que le soleil ce lève ou se couche puis de prier car à ce moment la personne ressemble aux mécréants qui se prosternent devant le soleil durant sont levé ou son couché. »

Les savants en ont déduit que se qui est interdit est le fait d’attendre, de ne pas avoir de cause et de ne faire cette prière qu’au moment qui est interdit. Or pour celui qui a fait ses ablutions, celui qui entre dans la mosquée, il n’a pas attendu, il a une cause pour effectuer la prière.


L’interdiction de prier après l’apparition de l’aube :

Yassâr (رضي الله عنه) a dit : « Ibnu ‘Omar m’a vue entrain de prier après le levé de l’aube et il me dit : « Ô Yassâr, le prophète (صلى الله عليه و سلم) est sortie et nous a vue entrain de faire cette prière [que tu fais] et il (صلى الله عليه و سلم) dit : « que ceux qui sont présent le rapportent à ceux qui sont absents, ne priez après l’apparition de l’aube que 2 prosternations ».

Donc dans ce hadith, on en déduit qu’il est interdit de prier après l’apparition de l’aube.


L’interdiction de prier lorsque le rassemblement à la prière (iqâma) est effectué :

Selon Abou Houreyra (رضي الله عنه) le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « lorsque le rassemblement à la prière est effectué, il n’y a pas de prière hormis la prière obligatoire ».


Que doit faire celui qui est en train de prier alors que le rassemblement à la prière est effectué ?

Première avis : Less savants disent que la personne doit continuer sa prière lorsqu’il y a l’iqâma car Allah subhanahu ta’âlâ a dit : « Et n’annulez pas vos actes » donc à partir du moment où l’on commence un acte, on ne doit pas l’annuler.

Deuxième avis : D’autre savants disent que l’on doit couper la prière quelque soit l’endroit ou tu ais dans ta prière

Troisième avis : Cet avis se divise en deux.

Like a Star @ heaven Lorsque la personne a fait une première raka’a au moment de l’iqâma, il continue la prière. Si au moment de l’iqâma, il est à la première raka’a mais qu’elle n’est pas complète, il sort de la prière. C’est l’avis de sheikh ‘Uthaymin est il cite comme preuve le hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « celui qui atteint un raka’a de la prière a atteint la prière » et cela est comparable au fait de prier durant un horaire interdit car le prophète (صلى الله عليه و سلم) a considéré la prière comme étant valide malgré le fait que la deuxième raka’a soit faite pendant une heure interdite.

Like a Star @ heaven Sheikh Albanie considère que cela relève du cas par cas, tout dépend de la manière de prier de la personne et tout dépend de la manière de présidé de l’imam. Le principal est de finir la prière avant takbir ul ihrâm si la personne sait qu’elle peut finir sa prière avant takbir ul ihrâm, elle continue sa prière. Si elle sait qu’elle ne pourra pas atteindre takbir ul ihrâm, elle coupe sa prière. E dans cela beaucoup de paramètre rentre en jeux.


Pour couper la prière, les savants sont d’avis que la personne sort sans faire le salam car le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « il n’y a pas de prière sauf celle qui est obligatoire » et dans un autre hadith, il (صلى الله عليه و سلم) dit : « les clefs de la prière sont la purification. Ce qui interdit les choses autorisé en dehors de la prière est le takbir et ce qui autorise les choses interdites dans la prière est le taslim »





Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym
Revenir en haut Aller en bas
 

Les heures ou il est interdit ou déconseillé de prier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm ::  ::  ::  ::  ::  :: -