El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Salat al 'Asr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Salat al 'Asr   Dim 23 Mai 2010 - 23:07

Salat al 'Asr

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi





Il est préférable de faire el ‘asr en début de son heure :

La preuve est le hadith de Anas (رضي الله عنه) qui dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) priait el ‘asr lorsque le soleil était élevé et vif. Une Personne allait à el ‘awari et arrivé à el ‘awari le soleil était encore élevé (hadith rapporté par el Boukhari & Muslim).

Dans ce hadith, Anas (رضي الله عنه) nous informe que le prophète (صلى الله عليه و سلم) priait el ‘asr lorsque le soleil était élevé c'est-à-dire que l’ombre d’une chose est égale à cette même chose, le soleil était donc encore haut dans le ciel et il avait encore sa force (chaleur, couleur).

Autrement dit, le prophète (صلى الله عليه و سلم) faisait la prière d’el ‘asr au début de son temps. La preuve de cela est lorsque Anas nous dit : « Une Personne allait à el ‘awari et arrivé à el ‘awari le soleil était encore élevé ».

El ‘awari est une région à la périphérie de Médine. Les savants comme el hafidh ibnu hajar ont dit qu’elle est distante de Médine de 6 km. Donc une personne avait le temps de faire 6 km et le soleil était encore haut dans le ciel. Si le prophète (صلى الله عليه و سلم) ne faisait pas le ‘asr au début de son heure, une personne qui allait à ‘awari, lorsqu’elle arrivait au bout de 6 km le soleil aurait perdu de sa hauteur. Or ici il reste toujours élevé.


Le mal (péché) pour celui qui a raté la prière du ‘asr :

Selon ‘Abdoullah ibnu ‘Omar (رضي الله عنهم) le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Celui qui manque la prière du ‘asr c’est comme s’il avait perdu sa famille et ses biens » (hadith authentique rapporté par Muslim).

Dans se hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) à comparé celui qui rate la prière du ‘asr à celui qui perd sa famille et ses biens. A celui qui se retrouve sans rien, sans argent ni biens qui puisse l’aider à survivre et sans famille qui puisse le soutenir.

Certaines personnes présente leur condoléances à celui qui a raté la prière du ‘asr car c’est comme s’il venait de perdre sa famille et ses biens. Le fait de souhaiter ses condoléances pour celui qui a raté la prière du ‘asr n’est pas quelque chose de permis dans la religion car il n’y a aucunes preuves qui autorise de dire les condoléances à celui qui n’a pas fait la prière du ‘asr en son temps même si véritablement il les mérite car c’est une personne qui est morte, c’est une personne qui a un cœur qui a atteint un niveau de foi qui est tellement faible qu’il en vient à délaisser une prière.

Ce qui montre également la gravité de cela est le hadith de Mourayda (رضي الله عنه) qui dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Celui qui délaisse la prière du ‘asr, ses actions son suspendu » (hadith authentique rapporté par el Boukhari & An-Nasa’i).

Certains savants disent que celui qui délaisse la prière du ‘asr volontairement est mécréant car ses actions sont suspendu. La plupart des savants disent que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a voulu montré par cela la gravité de celui qui délaisse la prière du ‘asr. Sheikh ‘Uthaymin, donne une autre explication et dit que les actes suspendu sont les actes de ce jour ou la personne à délaissé la prière du ‘asr.


Le péché de celui qui retard la prière du ‘asr jusqu’au moment ou le soleil devient jaunâtre (ou lorsque l’ombre de la chose est égale au double de cette même chose) :

La preuve est le hadith de Anas (رضي الله عنه) qui dit : j’ai entendu le prophète (صلى الله عليه و سلم) dire : « c’est la prière de l’hypocrite. Il s’assoit et scrute le soleil jusqu’à ce que le soleil soit entre les deux cornes du diable. Il se lève et picore la prière en se rappelant d’Allah que très peu ».

Les savants ont expliqués que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a comparé la prière de cette personne aux picotements de l’oiseau à cause de la rapidité à laquelle il fait la prière et surtout à la rapidité à laquelle il se prosterne. Il le fait tellement vite que lorsqu’on le voit, on dirait un oiseau qui picore de la nourriture. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a appelé cette prière : la prière de l’hypocrite.

Les savants ont donné plusieurs explications pour les cornes du diable. L’imam as-souyouti (rahimahoullah) a donné une explication et une parole qui est très vrai et qui apaise le cœur : dans les ahadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) dans lesquels ils nous parle des choses de l’invisible, comme ici avec les cornes du diable. Toutes les informations que le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous apporte concernant l’invisible, il faut les prendre tels qu’elles nous sont venus, il n’est pas bon de commencer à faire des interprétations de ces choses. Donc lorsque le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous dit : « entre les cornes du diable » c’est une obligation pour nous de croire en cela sans chercher à l’interpréter.






Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Salat al 'Asr   Dim 23 Mai 2010 - 23:10

Quelle est la prière du milieu ? :

Allah dit : « Soyez assidus aux Salâts et surtout la Salât médiane et tenez vous debout devant Allah, avec humilité » (Sourate Al Baqara, verset 238).

Selon ‘Ali (رضي الله عنه), le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « Le jour des coalisés (yom el hazab), ils nous ont occupé durant la prière médiane, la prière du ‘asr. Qu’Allah remplisse leurs maisons et leurs tombes de feu ». Le prophète (صلى الله عليه و سلم) était occupé à combattre les moushrikin à tels point qu’il n’a pas eu le temps de faire la prière du ‘asr.

Yom el hazab est le jour des coalisés, ce jour fait référence à la bataille d’el khandaq (la tranchée), elle eu lieu après la bataille de Ouhoud. Lorsque les musulmans ont été battus par les moushrikin à Ouhoud car les archets du prophète (صلى الله عليه و سلم) lui ont désobéis. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) leur avait ordonné de rester à leur poste et de ne pas y bouger. Et lorsqu’ils virent que les musulmans avaient pris le dessus sur les polythéistes et qu’ils commençaient à se partager le butin, les archets du prophète (صلى الله عليه و سلم) ceux qui étaient postés sur un mont pour protéger les musulmans d’une quelconque attaque des moushrikin. Lorsqu’ils ont vue que la victoire été quasiment acquise, ils ont délaissés leur post pour aller prendre leur pars de butin. Et c’est là que les moushrikin ont attaqués les musulmans par derrière. 70 compagnons du prophète (صلى الله عليه و سلم) y ont perdu la vie, parmi eux hamza (رضي الله عنه).

Les savants parlent beaucoup de cette défaite et ils disent qu’elle a eu lieu car il y a eu désobéissance au prophète (صلى الله عليه و سلم) et la désobéissance au prophète (صلى الله عليه و سلم) est toujours suivie de défaite. Si les musulmans veulent la victoire, Allah ne l’accorde qu’à ceux qui Lui obéisse et qui obéisse à Son prophète (صلى الله عليه و سلم). Mais en aucun cas Allah ne donne la victoire à des personnes qui Lui désobéissent ou qui désobéissent au prophète (صلى الله عليه و سلم). Allah dit dans le Coran : « Si vous donnez la victoire à Allah, Allah vous donnera la victoire ».

« donnez la victoire à Allah » : Les savants ont dit, Allah subhanahu ta’âlâ n’a besoin de personne, il n’a pas besoin qu’on lui donne la victoire. Allah subhanahu ta’âlâ est au dessus de tous, Il n’a besoin de rien mais tous avons besoin de Lui. Les savants ont expliqués : « donnez la victoire à Allah », signifie mettre en pratique Ses commandements et de délaisser Ses interdits. De mettre en pratique ce que le prophète (صلى الله عليه و سلم) nous a ordonné de faire et de délaisser ce qu’il nous a interdit. Donc un musulman qui applique les commandements d’Allah et délaisse les interdits, il a donné la victoire à Allah et Allah subhanhu ta’âlâ lui donnera la victoire. Et Allah subhanahu ta’âlâ dit : « Si vous donnez la victoire à Allah, Allah vous donnera la victoire », c’est une promesse d’Allah, c'est-à-dire qu’Allah prend l’engagement et la promesse de vous donner la victoire.

Donc après cette défaite des musulmans, les juifs ont profité de cette faiblesse et sont partie voir les moushrikin de kouraish pour les inciter à attaquer de nouveau les musulmans. Les juifs ont convaincus kouraish, une autre tribu appelé qatafan et d’autres tribus jusqu’à ce que le nombre de soldats est atteint 10 000 personnes. Ils ont décidés d’attaquer le prophète (صلى الله عليه و سلم) qui était à Médine. Lorsque le prophète (صلى الله عليه و سلم) a apprit cette nouvelle, que les moushrikin se dirigeaient vers Médine pour réattaquer les musulmans, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a consulté ses compagnons pour prendre d’eux conseil : comment réagir fasse à cette attaque des moushrikin qui arrivent par milliers ?

Des compagnons, parmi eux Salâm el Fârisî (رضي الله عنه) ont conseillés au prophète (صلى الله عليه و سلم) de faire une tranchée autour de Médine pour préserver cette ville et en suite de se poster à chaque coin de la ville pour empêcher les moushrikin de rentrer dans Médine. Et c’est ce que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné à ses compagnons de faire, ils ont creusés une tranchée toute autour de Médine et beaucoup de ahadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) nous montre les miracles du prophète (صلى الله عليه و سلم), la grande force physique qu’il (صلى الله عليه و سلم) avait. Lorsque les compagnons (رضي الله عنهم) creusés la tranchée et qu’ils étaient bloqué par des gros rochets, ils appelés le prophète (صلى الله عليه و سلم) qui venait et d’un coup de main enlevé ces gros rochets qui ne pouvaient pas être déplacé par des dizaines et des dizaines de compagnons (رضي الله عنهم). Dans la creusé de cette tranchée, il y eu beaucoup de signe de la prophétie de notre prophète (صلى الله عليه و سلم).

Ensuite lorsque les moushrikin se sont approchés autour de Médine, ils sont restés un mois autour de Médine sans pouvoir attaquer ni s’approcher des musulmans. Parmi eux ‘Amr ibnu ‘Adouad dit : « il y a en cela une ruse que les arabes ne connaissaient pas », car il n’y avait que des cavaliers et les chevaux ne pouvaient pas traverser de longues tranchées. ‘Amr ibnu ‘Adouad a trouvé une faille dans la tranchée et la traversé avec certains de ses hommes et ‘Ali (رضي الله عنه), c’est empressé d’aller à son encontre et le tua d’un coup d’épée. Cela fit beaucoup de mal au moushrikin car il était un grand combattant.

Un des moushrikin est venu au prophète (صلى الله عليه و سلم) pour lui déclarer son islam et il lui dit : « dit moi ce que je peux faire pour toi et je le ferais ». Le prophète (صلى الله عليه و سلم) lui demande de retourner parmi les moushrikin et de semer la zizanie entre eux. C’est ce qu’il fit : il partit voir kouraïsh pour le dire que les juifs n’avaient pas l’intention de les aider. Il partit voir les juifs et leur dit que kouraïsh n’avait pas l’intention de les aider, qu’ils attendaient que parmi eux des personnes meurent afin de voir comment la bataille va se dérouler. Enfin de compte, ils se sont tous désisté, chacun attendant que l’autre attaque jusqu’à ce qu’Allah subhanahu ta’âlâ envoie un vent qui sema la zizanie dans leur cœurs et qui expulsa les moushrikin des alentours de Médine.






Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym
Revenir en haut Aller en bas
 
Salat al 'Asr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: As-Salat et purification :: Les différentes prières, horraires et rattrapage-
Sauter vers: