El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 VI- Le livre des salutations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9782
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: VI- Le livre des salutations   Ven 23 Jan 2009 - 20:43

131 Le mérite du salut et l'ordre de saluer les gens



Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 24 - verset 27: «O vous qui avez cru! N'entrez pas dans des maisons autres que les vôtres avant de vous annoncer délicatement et de saluer leurs occupants».

2. Chapitre 24 - verset 61: «Quand vous entrez dans des maisons, saluez-vous les uns les autres d'une formule venant de Dieu, bénie et agréable».

3. Chapitre 4 - verset 86: «Lorsqu'on vous adresse un salut, saluez d'une façon meilleure ou rendez le même salut».

4. Chapitre 61 - versets 24 et 25: «T'est-il parvenu le récit des honorables hôtes d'Abrahàm? (24) Quand ils le surprirent chez lui et dirent: «Paix et salut». Il dit: «Paix et salut». (25)


Pour ce qui est des Hadiths:

845. Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As (das), un homme demanda une fois au Messager de Dieu :saws: : «Quel est le meilleur Islam?» Il lui dit: «Tu donnes à manger et tu salues ceux que tu connais et ceux que tu ne connais pas». (Unanimement reconnu authentique)

846. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète :saws: a dit: «Quand Dieu créa Adam , II lui dit: «Va saluer ceux-là (un petit groupe d'Anges assis à proximité) écoute bien par quelle formule ils vont te saluer et ce sera votre façon de saluer, toi et ta descendance». Il leur dit: «Paix et salut sur vous!» Ils dirent: «Paix et salut sur toi ainsi que la miséricorde de Dieu». Ils lui ont donc ajouté: «Ainsi que la miséricorde de Dieu». (Unanimement reconnu authentique)

847. Al Barà Ibn 'Âzeb rapporte: «Le Messager de Dieu :saws: nous a ordonné de faire sept choses:
— Rendre visite au malade.
— Suivre les cortèges funèbres.
— Dire à celui qui éternue: «Que Dieu soit miséricordieux avec toi!»
— Soutenir le faible.
— Aider l'opprimé.
— Saluer les autres.
— Ne pas faire mentir le serment de quelqu'un». (Unanimement reconnu authentique)

848. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «Vous n'entrerez au Paradis que lorsque vous aurez cru et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Voulez-vous que je vous indique une chose capable de vous faire aimer les uns les autres? Saluez-vous entre vous». (Rapporté par Attirmidhi)

849. 'Abdullàh Ibn Sàlem (das) a dit: «J'ai entendu le Messager :saws: de Dieu dire «O gens! Saluez les autres, donnez à manger, respectez les liens de parenté et priez quand les autres dorment et vous entrerez au Paradis en toute tranquillité». (Rapporté par Attirmidhi)

850. On rapporte que Attoufeyl Ibn Oubey Ibn Ka'b venait trouver 'Abdullâh Ibn 'Omar (das) pour aller avec lui de bon matin au marché. Il dit: «Quand nous allions de bon matin au marché, il n'était pas un camelot, ni un marchand, ni un pauvre, ni personne d'autre à qui Ibn 'Omar n'adressât le salut. Un jour je suis allé voir 'Abdullah Ibn 'Omar (das) qui me demanda de le suivre au marché. Je lui dis: «Que vas-tu faire au marché alors que tu n'as rien à y vendre, que tu ne t'enquiers jamais du prix des marchandises, que tu n'offres aucun prix pour ces marchandises et que tu ne t'asseois pas dans les endroits du marché où les gens s'asseoient?» Puis je lui dis: «Asseyons-nous ici et parions un peu!» Il me dit: «Espèce de ventru! (Attoufeyl avait un gros ventre). Nous allons le matin au marché uniquement pour saluer les autres, pour saluer tous ceux que nous rencontrons». (Rapporté par Mâlek dans son Mawta')




132 La façon de saluer les autres.



Il est bon que celui qui salue le premier dise: «Salut et paix à vous ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions!» (Ainsi il emploie le pluriel même quand il ne s'adresse qu'à une seule personne). Celui qui lui répond dit: «Et le salut et la paix à vous ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions». (Ainsi il emploie la conjonction «et»).


851. 'Imran Ibn Al Housayn (das) rapporte: «Quelqu'un vint dire au Prophète :saws: : «La paix et le salut à vous!» Il lui rendit son salut et l'homme s'assit. Le Prophète dit: «Et de dix». (Sous- entendu «bonnes actions»). Puis vint un autre qui dit: «La paix et le salut à vous ainsi que la miséricorde de Dieu!» Il lui rendit son salut et l'homme s'assit. Le Prophète dit: «Et de vingt». Puis arriva un troisième qui dit: «La paix et le salut à vous ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions». Il lui rendit son salut et l'homme s'assit. Le Prophète dit alors: «Et de trente». (Rapporté par Abou Dawùd et Attirmidhi)

852. 'Àîsha (das) a dit: «Le Messager de Dieu :saws: m'a dit une fois: «Voici Gabriel qui t'adresse le salut». Je dis: «Et le salut et la paix à lui ainsi que la miséricorde de Dieu et Ses énédictions». (Unanimement reconnu authentique)

853. Selon Anas (das), le Prophète :saws:, quand il prononçait un mot, le répétait trois fois de suite afin qu'on le comprenne bien de sa part. Quand il passait devant des gens et qu'il les saluait, il répétait trois fois son salut». (Rapporté par Al Boukhâri)

854. Dans son fameux et long Hadith, Al Miqdâd (das) dit: «Nous apportions au Prophète :saws: tous les jours sa part de lait. Il venait au cours de la nuit et saluait d'une voix modérée qui n'éveillait pas ceux qui dormaient et étaient entendue des autres. Le Prophète vint ce jour-là et salua selon sa coutume». (Rapporté par Moslem)

855. Selon Asmâ' Bent Yazid (das), le Messager de Dieu :saws: traversa un ( jour la mosquée alors qu'un groupe de femmes y étaient assises. Il leur fit signe de la main en guise de salut. (Rapporté par Attirmidhî)

856. Abou Jouray Al Houjeymi (das) rapporte: «Je suis allé une fois trouver le Messager de Dieu :saws: et lui dis: «A toi la paix et le salut, ô Messager de Dieu!» Il me dit: «Ne dis pas: «A toi la paix et le salut», car c'est la façon de saluer les morts». (Rapporté par Abou Dawùd et Attirmidhi)





133 Les règles de politesse du salut



857. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «C'est celui qui est monté qui salue le piéton, c'est le piéton qui salue celui qui est assis et c'est le petit groupe qui salue le plus grand». (Unanimement reconnu authentique)

Et dans une version d'Al Boukhàri: «Et c'est le petit qui salue le grand».

858. Abou Oumàma Soudaï Ibn "Ajlàn Al-Bahili (das) a dit: «Le Messager de Dieu :saws: a dit: «L'homme le plus digne de l'amour de Dieu est celui qui salue le premier». (Rapporté par Abou Dawûd et Attirmidhi)
.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Sam 7 Mar 2009 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9782
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: VI- Le livre des salutations   Ven 6 Mar 2009 - 21:33

134 Où il est bon de saluer une deuxième fois ceux qu'on vient déjà de rencontrer, comme celui qui est entré et sorti puis est rentré aussitôt après, ou lorsqu'un arbre ou autre obstacle s'est interposé entre les deux



859. Abou Hourayra (das), dans son fameux Hadith concernant celui qui a annulé sa prière, rapporte qu'un homme vint à la
mosquée et y fit sa prière. Puis il alla saluer le Prophète :saws: . Ce Dernier lui rendit son salut et lui dit: «Va refaire ta prière car tu n'as pas prié». Il s'en alla refaire sa prière puis revint saluer le Prophète et la chose se répéta ainsi plusieurs fois. (Unanimement reconnu authentique)

860. Selon lui encore, le Messager de Dieu :saws: a dit: «Quand l'un de vous rencontre son frère, qu'il le salue. Si, après cela, un arbre ou un rocher les a séparés et qu'ils se rencontrent de nouveau, qu'il le salue une nouvelle fois». (Rapporté par Abou Dawùd)




135 Le devoir de saluer quand on rentre chez soi



Dieu le Très-Haut a dit: «Quand vous entrez dans des maisons, saluez-vous les uns les autres d'une formule venant de Dieu, bénie et agréable». (Chapitre 24 -verset 61).


861. Selon Anas (das), le Messager de Dieu :saws: lui a dit: «Mon fils! Quand tu entres chez toi, salue ta famille, ce sera une bénédiction pour toi et pour ta famille». (Rapporté par Attirmidhi)




136 Le salut adressé aux enfants



862. On rapporte au sujet de Anas (das) qu'il est passé une fois devant des enfants et les salua en disant: «C'est ainsi que faisait le Messager de Dieu :saws: ». (Unanimement reconnu authentique)




137 La permission de saluer son épouse ou une femme qu'on n'a pas le droit d'épouser (mère, fille, soeur, tante etc...) ou des femmes étrangères s'il n'y a pas risque de quelques tentations, de même qu'elles peuvent le saluer à la même condition



863. Sa'd Ibn Sahl rapporte: «II y avait parmi nous une femme qui arrachait des feuilles de blette qu'elle faisait bouillir dans une marmite en versant dessus un par de farine d'orge. Une fois que nous avions terminé la prière du Vendredi et quitté la mosquée, nous la saluions et elle nous avançait sa soupe». (Rapporté par Al Boukhàri)

864. Oummou Hàni (das) rapporte: «Je me rendis le jour de la conquête de la Mecque chez le Prophète :saws: alors qu'il prenait un bain cependant que sa fille Fàtima le couvrait d'un voile. Je le saluai», (et elle cita le hadith). (Rapporté par Moslem)

865. Asmà' Bent Yazid (das) rapporte: «Nous étions un groupe de femmes quand le Prophète :saws: passa devant nous et nous salua». (Rapporté par Abou Daoud)




138 L'interdiction de saluer le premier un Mécréant et la manière de lui rendre son salut. Il est par contre recommandé de saluer un groupe assis où se trouvent des Musulmans et des Mécréants



866. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «Ne soyez pas les premiers à saluer les Juifs ou les Chrétiens. Si vous rencontrez l'un d'eux sur votre chemin, acculez-le à sa partie la plus étroite». (Rapporté par Moslem)

867. Selon Anas (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «Quand les gens du Livre (Juifs et Chrétiens) vous adressent un salut, dites-leur: «Et sur vous». (Unanimement reconnu authentique)

Commentaire
En arrivant à Médine, le Prophète :saws: fit rédiger une charte de bon voisinage où il assurait en particulier aux Juifs leurs libertés essentielles et leur dignité. Mais les Juifs le trahirent malgré cette mansuétude plus d'une fois et ne cessèrent de fomenter contre lui des complots et des coalitions. Aussi a-t-il finalement décidé de les traiter en ennemis vaincus, d'où cette façon de se comporter avec eux dans la rue.
Pour ce qui est de cette manière de leur rendre leur salut, cela s'explique par le fait qu'ils disaient au lieu de «Assalamou Alaykoum» (paix et salut à vous) «Assammou Alaykoum» c'est-à-dire: «L'insecte venimeux sur vous», d'où cette réponse légitime: «Et sur vous».


868. Selon Ousàma (das), le Prophète :saws: passa devant des gens assis où se mêlaient des idolâtres aux Musulmans. Le
Prophète leur adressa le salut. (Unanimement reconnu authentique)





139 La recommandation de saluer quand on se lève d'un cercle ou lorsqu'on quitte celui ou ceux avec lesquels on était assis



869. Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu :saws: a Dit: «Quand l'un de vous arrive à un cercle, qu'il salue et quand il se lève, qu'il salue. Le premier salut n'est pas en effet plus justifié que le deuxième». (Rapporté par Abou Dawûd et Attirmidhi)





140 Le devoir de demander la permission avant d'entrer et ses règles de politesse



Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 24 - verset 27: «O vous qui avez cru! N'entrez pas dans des maisons autres que les vôtres avant de vous annoncer délicatement et de saluer leurs habitants».

2. Chapitre 24 - verset 59: «Une fois que les enfants des vôtres atteignent leur puberté, qu'ils demandent l'autorisation d'entrer comme l'ont demandée ceux qui étaient avant eux».


870. Selon Abou Musa Al Ash'ari (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «Quand tu demandes la permission d'entrer, répètele trois fois. Si on te la donne entre, sinon rebrousse chemin». (Unanimement reconnu authentique)

871. Selon Sahl Ibn Sa'd (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «La seule raison qui a nécessité de demander la permission avant d'entrer est le regard». (Unanimement reconnu authentique)

872. Rib'i Ibn Hiràsh a dit: «Quelqu'un des Banî 'Amer nous a raconté qu'il a demandé une fois l'autorisation d'entrer chez le
Prophète :saws: en disant simplement: «Est-ce que j'entre ?» Le Messager de Dieu :saws: dit à son serviteur: «Sors à cet homme et apprends-lui la façon de demander la permission d'entrer. Dis-lui de dire: «Paix et salut à vous! Puis-je entrer?» L'homme l'entendit et dit: «Paix et salut à vous! Puis-je entrer?» Le Prophète l'y autorisa alors et il entra. (Rapporté par Abou Dawùd)

873. Kilda Ibn Hanbal a dit: «Je me rendis une fois auprès du Prophète :saws: et m'introduisis chez lui sans saluer. Le Prophète me dit: «Retourne et dis: «Paix et salut à vous! Puis-je entrer?» (Rapporté par Attirmidhi et Abou Dawûd)
.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Lun 9 Mar 2009 - 21:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9782
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: VI- Le livre des salutations   Mar 14 Avr 2009 - 22:09

141 Expliquer que la tradition du Prophète (Sunna) veut que, lorsqu'on dit à celui qui demande la permission d'entrer: «Qui es-tu?» qu'il dise : «Untel», en disant les nom et prénom sous lesquels il est connu. Tandis qu'il n'est pas bon qu'il se contente de dire: «C'est moi» ou autre réponse pareille



874. Anas (das), dans son fameux Hadith sur l'Ascension miraculeuse du Prophète :saws: , a dit: «Puis Gabriel me fit monter au ciel inférieur. Il demanda qu'on lui en ouvrit les portes. On dit: «Qui va là?» Gabriel dit: «Gabriel». On dit: «Qui est avec toi?» Il dit: «Mohammad». Puis il monta au deuxième ciel et demanda qu'on lui en ouvrît les portes. On dit: «Qui va là?» Il dit: «Gabriel». On dit: «Qui est avec toi?» Il dit: «Mohammad». Et ainsi de suite aux troisième, quatrième ciel jusqu'au septième et à chaque porte de chaque ciel on disait: «Qui va là?» et il disait: «Gabriel». (Unanimement reconnu authentique)

875. Abou Dharr (das) a dit: «Je suis sorti une nuit et voilà que le Messager de Dieu :saws: marchait seul. Je me suis mis à marcher à la lumière de la lune. Il se retourna et me vit. Il dit: «Qui va là?» Je dis: «Abou Dharr». (Unanimement reconnu authentique)

876. Oummou HànP (das) a dit: «Je me rendis une fois chez le Prophète :saws: alors qu'il prenait son bain tandis que Fatima (sa fille) le couvrait d'un voile. Il dit: «Qui est cette femme?» Je dis: «Oummou HânP». (Unanimement reconnu authentique)

877. Jàber (das) a dit: «Je me rendis un jour chez le Prophète :saws: et je ' frappai à sa porte. Il dit: «Qui va là?» Je dis: «Moi». Il dit: «Moi, moi, qui moi?» On dirait qu'il n'avait pas aimé ma réponse». (Unanimement reconnu authentique)




142 Où il est bon de dire à celui qui éternue: «Que Dieu soit miséricordieux avec toi!» Cependant il n'est pas bon de le lui dire quand il ne dit pas après avoir éternue: «la louange est à Dieu le Très-Haut». Les règles de politesse à suivre quand on éternue ou quand on bâille



878. Selon Abou Hourayra (das), le Prophète :saws: a dit: «Dieu aime l'éternuement et n'aime pas qu'on bâille. Quand l'un de vous éternue et remercie Dieu exalté, c'est un devoir pour tout Musulman qui l'a entendu de lui dire: «Que Dieu soit miséricordieux avec toi!» Quant au bâillement ce n'est qu'une instigation du Diable. Quand l'un de vous bâille qu'il fasse de son mieux pour s'en retenir car, lorsque l'un de vous bâille, le Diable se rit de lui» . (Rapporté par Al Boukhâri)

879. Selon lui encore, le Prophète :saws: a dit: «Quand l'un de vous éternue qu'il dise: «La louange est à Dieu (Al hamdoulillàh)», et que son frère (ou son compagnon) lui dise: «Que Dieu soit miséricordieux avec toi! (Rahimakallàh)», et qu'il dise à son tour: «Que Dieu vous guide sur le droit chemin et améliore votre situation et votre état d'âme». (Rapporté par Al Boukhâri)

880. Abou Musa (das) a dit: «J'ai entendu le Messager :saws: de Dieu dire: «Quand l'un de vous étemue et remercie Dieu, dites-lui: «Rahimakallàh!» Mais s'il ne remercie pas Dieu, ne le lui dites pas». (Rapporté par Moslem)

881. Anas (das) rapporte: «Deux hommes éternuèrent en présence du Prophète :saws: . Il dit à l'un d'eux: «Rahimakallàh!» et ne le dit pas à l'autre. Ce dernier dit: «Untel a étemue et tu lui as dit: «Rahimakallàh», et j'ai éternué et tu ne me l'as pas dit».
Il lui dit: «Celui-ci a remercié Dieu et toi, tu ne l'as pas fait». (Unanimement reconnu authentique)

882. Abou Hourayra a dit: «Quand le Messager de Dieu :saws: éternuait, il mettait sa main ou un pan de son vêtement sur sa
bouche et atténuait sa voix». (Rapporté par Attirmidhi)

883. Abou Musa a dit : «Les Juifs faisaient semblant d'éternuer en présence du Messager de Dieu :saws: dans l'espoir qu'il leur dise: «Rahimakallàh», et qu'ils lui répondent: «Que Dieu te guide sur le droit chemin et améliore ta situation et ton état
d'âme».
(Rapporté par Abou Dawûd)

884. Selon Abou Sa'id Al Khoudri (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «Quand l'un de vous bâille, qu'il place sa main devant sa bouche sinon le Diable y entre». (Rapporté par Moslem)




143 Où il est bon de se serrer la main quand on se rencontre ainsi que de montrer un visage souriant. Où il est bon de baiser la main d'un saint homme, d'embrasser son propre enfant et de donner l'accolade à celui qui rentre d'un voyage. Il est par contre mal vu de s'incliner



885. Qatàda a dit: «J'ai dit à Anas: «Est-ce que les Compagnons du Messager de Dieu :saws: se serraient la main?» Il dit: «Oui». (Rapporté par Al Boukhâri)

886. Anas (das) a dit: «Quand arrivèrent les Yéménites, le Messager de Dieu :saws: dit: «Voici venus à vous les gens du Yémen et ce sont les premiers à vous apporter la coutume de vous serrer la main». (Rapporté par Abou Dawùd)

887. Selon Al Barà (das), le Messager de Dieu :saws: a dit: «Dès que deux Musulmans qui se rencontrent se serrent la main. Dieu les absout de leurs péchés avant qu'ils ne se quittent». (Rapporté par Abou Dawùd)

888. Anas (das) rapporte: «Quelqu'un dit une fois: «O Messager de Dieu ! Quand l'un de nous rencontre son frère (ou son ami), est-ce qu'il s'incline devant lui ?» Il lui dit: «Non». Il dit: «Est-ce qu'il se colle à lui et l'embrasse?» Il dit: «Non». Il dit: «Est-ce qu'il lui prend la main et la lui serre?» Il dit: «Oui». (Rapporté par Attirmidhi)

889. Safwàn Ibn 'Assàl (das) rapporte: «Un Juif dit à son compagnon : «Allons donc voir ce prophète !» Ils allèrent donc au
Messager de Dieu :saws: et l'interrogèrent sur neuf signes évidents. Safwàn cita tout le Hadith jusqu'à ces mots: «Ils lui baisèrent la main et le pied en disant: «Nous attestons que tu es Prophète». (Rapporté par Attirmidhi)

Commentaire
Au sujet de ces «neufs signes évidents» Attayyby dit qu'il s'agit de neuf interdits communs aux Musulmans et aux Juifs. Le Prophète , pour les convaincre de sa qualité de prophète, leur énonça les neuf premiers et ajouta le dixième qu'ils avaient tu. Ces dix interdictions sont les suivantes:
11. D'associer à Dieu quoi que ce soit.
12. Le vol.
13. L'adultère.
14. Le meurtre non justifié par la loi.
15. De dénoncer injustement aux autorités une personne innocente afin qu'elle soit tuée.
16. La sorcellerie.
17. Le prêt à intérêt.
18. La calomnie d'une femme chaste.
19. La fuite au combat.
10. (Particulièrement aux Juifs), de transgresser le sabbat.


890. Ibn 'Omar (das) rapporte une histoire où il dit entre autres: «Nous nous sommes alors approchés du Prophète :saws: et nous lui baisâmes la main». (Rapporté par Abou Dawùd)

891. 'Âisha (das) rapporte: «Zeyd Ibn Hâritha vint à Médine alors que le Messager de Dieu :saws: était chez moi. Il vint frapper à sa porte. Le Prophète se leva à sa rencontre en laissant traîner son manteau. Il lui donna l'accolade et l'embrassa». (Rapporté par Attirmidhi)

892. Selon Abou Dharr (das), le Messager de Dieu :saws: a dit; «Ne méprise aucune bonne action, si petite soit-elle, quand ce ne serait que de rencontrer ton frère avec un visage détendu». (Rapporté par Moslem)

893. Abou Hourayra (das) a dit: «Le Prophète :saws: embrassa une fois (son petit fils) Al Hasan Ibn 'Ali (das). Al Aqra' Ibn Hàbes lui dit: «J'ai dix enfants et je n'en ai jamais embrassé aucun». Le Messager de Dieu lui dit : «Celui qui n'est pas miséricordieux ne reçoit lui-même aucune miséricorde». (Unanimement reconnu authentique)

.
Revenir en haut Aller en bas
 
VI- Le livre des salutations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Assounnah, Ahadith, Bida'a :: Autres Ahadith et Athar :: Riyadh As-Salihin-
Sauter vers: