El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le rattrapage des prières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le rattrapage des prières   Dim 23 Mai 2010 - 23:34

Le rattrapage des prières

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi





Quand est ce que la personne a accompli la prière à son heure ?

Selon Abou Houreyra, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "celui qui réalise de la prière de soubh 1 raka'a avant que le soleil ne se lève, il a alors atteint as-soubh. Et celui qui réalise de la prière du asr 1 raka'a avant que le soleil ne se couche, il a alors atteint el asr.»

Ceci n'est pas propre à la prière du sobh ou du 'asr mais engobe toutes les prières.

"une raka'a" : c'est à dire avec 2 soujoud. Sheikh 'Uthaymin dit : c'est à dire celui qui accompli une raka'a avec ses deux prosternation. Le mot raka'a ici ne veut pas dire inclinaison mais il signifie la raka'a dans sa totalité. D'autre savants ont dit que se qui est prit en considération c'est takbir el ihrâm (formule de sacralisation : "Allahu akbar") mais c'est un avis qui est marjoûh (faible).

"avant que le soleil ne se lève" : on considère que le soleil est levé lorsque la partie supérieur du disque solaire apparaît.

"il a alors atteint la prière" : c'est à dire qu'il a fait la prière en son heure même si la 2ème raka'a est accompli en dehors de l'heure du soubh (après que le soleil soit levé), il a fait soubh à son heure, car c'est la première raka'a que l'on prend en considération.

"avant que le soleil ne se couche" : c'est à dire dès que la partie supérieur du disque solaire disparait, lorsqu'on ne voit plus le soleil.

le frère rappelle que dans le temps de la prière du 'asr, il y a deux horaire. L'horaire autorisé et celui que l'on doit faire qu'en cas de nécessité, en cas de force majeure qui est compris entre le moment ou le soleil devient jaunâtre jusqu'au couché du soleil. Comme par exemple celui qui a dormit ou celui qui a repoussé sa prière pour une raison légitime, il a jusqu'à ce que le soleil s'approche du coucher pour accomplir la prière.

Le fait que le prophète (صلى الله عليه و سلم) ait dit ce hadith, n'est pas une preuve qu'il est autorisé de retarder la prière du 'asr jusqu'à ce que le soleil se couche. Mais on déduit de ce hadith que l'heure du 'asr va jusqu'au couché du soleil. L'heure du 'asr est à partir du moment où l’ombre d’une chose est égale à cette même chose jusqu’au couché du soleil. Et ce temps se divise en deux temps, un temps autorisé et un temps ou l'on ne fait la prière qu'en cas de force majeur.

Un autre hadith rapporté par Abou Hourayra, plus générale qui dit : « celui qui atteint une raka'a de la prière a alors atteint la prière »


Rattraper les prières manquées :

Selon Anas : le messager d'Allah (صلى الله عليه و سلم) a dit : "celui qui a oublié une prière ou qui a dormi pendant celle ci, son expiation est de la prier lorsqu'il s'en souvient" (hadith authentique rapporté par Mouslim)


Celui qui a délaissé la prière volontairement jusqu'à la faire sortir de son temps, doit-il la rattraper ?

Dans el Mouhallâ ibnu Hazm (rahimahullah) dit : "Allah a défini pour chaque prière obligatoire un temps bien déterminé. C'est à dire avec un début et une fin bien défini. Il n'y a pas de différence entre ce lui qui prie avant ou après son heure car dans les deux cas elle a était réalisé en dehors de son temps. Donc comme Allah a définie l'entrée et la sortie des heures de prière, Il a également définie le fait de la rattraper. Le fait de rattraper une prière, c'est quelque chose de légiféré. Et seul Allah a le pouvoir de légiférer via le prophète (صلى الله عليه و سلم). Et si le fait de rattraper, pour celui qui a laissé une prière volontairement été légiféré, Allah subhanahu ta'âlâ n'aurait pas manqué de nous le signaler, "Ton Seigneur n'oublie rien". Et toute législation qui n'a pas de source dans le Coran et la sunnah, c'est une législation qui est nulle et sans valeur".

On comprend de la parole de l'imam ibnu hazm (rahimahullah), qu'Allah subhanahu ta'âlâ légifère. Comme Il a légiféré les heures de prière, Il a légiféré le fait de rattraper les prières. Or il n'y a aucun versets, aucun hadith du prophète(صلى الله عليه و سلم) qui légifère à la personne qui a délaissé volontairement la prière jusqu'à ce que son heure sorte de la rattraper.

Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « celui qui a oublié une prière ou qui a dormi pendant celle ci, son expiation est de la prier lorsqu'il s'en souvient ». Celui qui oublie ou celui qui dort durant la prière sont les seules personnes à qui Allah subhanahu ta'âlâ à légiféré le rattrapage des prières.

Quant à celui qui la délaisse volontairement il ne lui ait pas légiféré de rattraper cette prière. C'est ce que les savants disent et c'est inshaa'llah l'avis le plus sur. D'autre savants disent qu'il est autorisé de la rattraper pour sa conscience même s'il sait qu'elle n'est pas accepté. Donc cela nous montre l'importance que l'on doit donner à la prière, de la faire à son heure car le plus grand péché après le shirk et de délaisser la prière.





Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym
Revenir en haut Aller en bas
 
Le rattrapage des prières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: As-Salat et purification :: Les différentes prières, horraires et rattrapage-
Sauter vers: