El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Cheykh Mouqbil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9782
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Cheykh Mouqbil   Lun 5 Mai 2008 - 18:33

Réponse de cheikh Moqbil -rahimahullah- lorsqu’on l’interrogea sur les causes du succès de sa prêche - da3wa- à Dammaj :


« Ce que je crois c’est que c’est une chose qu’Allah a voulu et qu’il a prédestiné, et cela n’est pas dû à ma science, mon courage ou ma clairvoyance dans la da’wah. Parfois je peux me quereller, et Allah a quand même fait que les gens m’ont aimé et ce bienfait ne vient que d’Allah, cela ressemble à sa parole : {Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n’est pas toi qui lançais : mais c’est Allah qui lançait} Allah sait que je n’ai pas pris Dammaj comme une base pour propager la da’wah, mais je suis venu là pour me cacher, nous avons voulu une chose et Allah a voulu son contraire…
Il n’y a pas une calamité qui soit arrivée sans que ce soit en fait un bien pour la da’wah. Et la plupart venaient de responsables (de groupes et partis) qui se plaignaient en disant : « Qui tuera Al-Wâdi’î afin que nous puissions être en paix ! » Masâkîn ! Que vous a fait Al-Wâdi’î si ce n’est qu’il met sa main droite su sa main gauche dans la prière, qu’il lève ses mains pour le takbîr. Al-Wâdi’î ne rend pas licite votre sang, vos biens, votre honneur, il ne fait que rester dans sa mosquée et enseigne le Qur’ân et la sunna, car il a vu que ces écoles ne donnaient pas de savants, alors il est resté dans sa mosquée pour enseigner le Qur’ân et la sunna…
Ce sont eux (le ennemis de la da’wah) qui ont répandu la sunna, et si nous pouvions les remercier nous le ferions. (Comment ?) En voulant cacher la vérité ils disent : wahabites ! wahabites ! Quelqu’un vient alors pour voir qui sont ces wahabites et ils les trouvent en train d’étudier Ryâdh As-Sâlihîn, Sahîh Al-Bukhârî, d’appendre le Qur’ân, d’accomplir la prière à son heure, chacun s’occupant de soi-même et pas des on-dit. Cet homme leur dit alors : par Allah c’est cela la religion de la vérité et combien de gens sont venus ici (pour voir) et ont été guidés à la vérité… »



Sources : Ghâratul-Ashritah 1/214-216
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9782
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Cheykh Mouqbil   Mer 14 Jan 2009 - 9:24

Comment Cheikh Mouqbil a éduqué ses filles


Voici la traduction de quelques passages de la biographie de Shaykh Muqbil (Rahimouhoullah), écrit par sa fille Shaykha Umm 'Abdillah, qu'Allah la protège.


(Note du traducteur : Shaykh Muqbil Rahimahoullah a eu 2 filles, dont Umm 'Abdillahi qui est reconnue pour sa science, ses ouvrages et ses efforts dans la propagation de la religion d'Allah) Wa LiLlahi Al Hamd



--------------------------------------------
Notre père ne nous a jamais négligées, bien qu'il ait toujours été extrêmement occupé.

Par exemple, son souci principal était de nous faire mémoriser le Quran. Il nous récitait le Quran afin que nous puissions l'apprendre par coeur et il enregistrait sa recitation sur une bande audio pour nous perfectionner dans la récitation.Une fois, ma soeur apprenait par coeur, elle alla le trouver afin qu'il enregistre sa recitation, il se trouvait alors dans sa maktaba (bibliothèque), elle l'appela il  abandonna ses recherches, vint et enregistra sa récitation puis il retourna dans sa maktaba. (il a été mentionné dans la biographie : qu'il se mis sous un arbre enregistra sa récitation pour sa fille puis il retourna à ses recherches).

Quand nous avons commencé à comprendre la récitation il nous acheta à chacune d'entre nous un album de Quran du Shaykh Mahmoud Khaleel Al Housary rahimahoullah ainsi qu'un lecteur audio sans radio incorporée afin de nous préserver de l'écoute de la musique.

Quand nous sommes devenus plus mûres, il nous acheta un radio-cassette, cependant il nous mis sérieusement en garde contre l'écoute de la musique. Par la grace d'Allah  nous lui avons obéi et nous n'avons jamais écouté de musique et nous detestons la musique.

Nul doute que le prophète salallahou 'alayhi wa sallam a dit la vérité quand il dit :

Chaque nouveau-né naît selon la saine nature (fitrah). Ce sont ses parents qui en font un Juif, un Chrétien ou un adepte des Mages.
(rapporté par Al Bukhari et Muslim d'après Abou Houraira)

Il (Shaykh Muqbil) écoutait ce que nous mémorisions et nous lui avons beaucoup lu.

Par ailleurs Il nous ordonnait d'apprendre par coeur en utilisant toujours la même copie du Quran, car toujours apprendre du même livre facilite à l'individu sa mémorisation avec exactitude.

Qu'Allah répande sur lui Sa large miséricorde. Il nous enseignait d'une manière enjouée et tel était sa façon de faire durant ses cours.

Cette méthodologie permet à l'étudiant de demander des  explications sur n'importe quel point qu'il aurait mal compris lors des cours.

Nos séances (assises) avec lui étaient remplies de bien, de connaissances et de conseils, de même lors des repas ou de ses appels téléphoniques.

Lors de sa maladie par exemple alors que nous étions tous inquièts à son sujet , il a continué à nous interroger et à nous apporter de la joie, wal hamdoulillah. Alors qu'il était en arabie, juste avant de voyager en allemagne (pour se faire soigner), il m'a téléphoné et m'a dit : ' Assalâm 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh '
et j'ai répondu : ' wa 'alaykoum assalâm wa rahmatoullahi ' en oubliant : (wa barakâtouh), il me dit alors pourquoi n'a tu pas  répondu par ce qu'il y a de meilleur ?
Il faisait allusion à la parole d'Allah le très Haut : (traduction rapprochée)

Si on vous fait une salutation, saluez d'une façon meilleure; ou bien rendez-la (pareillement). Certes, Allah tient compte de tout. (Sourate 4 verset 86)

Il nous encourageait constament il n'était pas comme ces pères qui découragent leurs filles et leurs familles, il établit pour nous un niveau d'étude simple afin que nous  puissions continuer de progresser et nous préparer à apprendre et acquérir la science
bénéfique.

Il me disait souvent : j'éspère que tu deviendra une faqeeha (une femme savante dans la legislation islamique).Qu'Allah fasse que ce souhait devienne réalité.

J'ai vu mon père en rêve après sa mort, il se tenait avec Shaykh Al Islâm Ibn Taymiyyah dans un endroit dont je ne suis pas sure, je crois que c'était la petite maktaba de dammage (yemen), Shaykh Al Islâm se tenait debout avec sa grande et belle barbe blanche qui recouvrait presque entièrement sa poitrine, mon père se trouvait à ses cotés très beau et très fort également.

Je demande à Allah de les placer dans son paradis le plus élevé.




Umm 'Abdillahi Bint Al allâma Moqbel bin hâdi al Wâdi'y

Source : quelques passages de la biographie de Shaykh Moqbel Rahimahollah écrit par sa fille Umm 'Abdillah hafizhaha Allah (traduit de l'anglais au français)

.
Revenir en haut Aller en bas
oum hamza
Moujtahidah
Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 07/09/2012

MessageSujet: La mort du savantissime Cheikh Moqbil bin Hâdî Al-Wâdi'î...   Jeu 19 Sep 2013 - 11:28

 Le récit de la mort du savantissime Cheikh Moqbil bin Hâdî Al-Wâdi'î -qu'Allah lui fasse miséricorde et lui accorde Al-Firdaws Al-A'lâ


Par notre frère salafi Abou Ziyâd Khâlid Bâqîs (le responsable du site salafi miraath.net) qu'Allah le préserve






 ''Je me rappelle que la nuit du voyage du cheikh vers l'Allemagne, je me trouvais avec lui dans la salle VIP de l'aéroport de Jeddah (en Arabie Saoudite) et nous nous sommes assis quelques minutes puis le cheikh -qu'Allah lui fasse miséricorde- me dit: ''Où est ta voiture?''. Elle est proche du portail de la salle -ô cheikh- il dit: ''Allons nous y reposer''

j'ai donc pris le cheikh par la main jusqu'à sa voiture et il s'assit allongé sur le siège arrière et il se mit -qu'Allah lui fasse miséricorde- à citer des vers de poésie et des poèmes agréables en étant très joyeux jusqu'à ce que nous vienne l'employé du bureau des protocoles nous prévenir de l'heure du décollage du vol.

Le cheikh sortit donc de la voiture répétant des vers de poésie et je lui ai donc dit l'invocation pour les voyageurs à la sortie de la salle qu'Allah lui fasse miséricorde.




Et bien sûr comme vous le savez mes frères: le cheikh était d'abord parti dans un premier voyage se faire soigner aux Etats-Unis puis était revenu en Arabie Saoudite et au Yémen devant retourner aux États-Unis une autre fois afin de finir son traitement mais ils lui ont refusé de lui donner un visa de retour et donc le deuxième choix fut l'Allemagne.




Et il y a là une anecdote que j'ai entendue du cheikh -qu'Allah lui fasse miséricorde- : ''Barbara l'ambassadrice des États-Unis au Yémen était venue voulant visiter Dammâj et lorsqu'ils sont arrivés, j'ai dit: ''Dites-lui qu'elle aille dans la section des femmes et que les hommes entrent dans la section des hommes''. Elle fut en colère et n'accepta pas cela et jura qu'aucun salafi n'entrerait aux États-Unis! Puis moi je suis allé aux États-Unis!''




Et il dit en riant qu'Allah lui fasse miséricorde: ''Elle se doit d'expier son serment!''.




 Lorsque le cheikh arriva en Allemagne ils virent que le cheikh était dans un état tel qu'ils ne pouvaient rien faire pour lui et c'est pour cela qu'ils l'ont enjoint de retourner dans son pays et le cheikh sentit cela et écrivit sa recommandation à l'hôpital en Allemagne.




Après quelques jours Sâlih bnou Qâyid m'appela pour me prévenir de l'arrivée du vol du cheikh et je me rendis donc à l'aéroport et je les ai accueillis mais ils m'ont informé que le cheikh était très fatigué et qu'il avait été emmené par une ambulance à l'hôpital.







J'arrivai donc à l'hôpital et un frère était avec moi et donc je demandai au sujet du cheikh et on m'informa qu'il était au service des urgences et lorsque j'entrai dans la chambre il était seul et lorsqu'il me vit avec mon compagnon il se mit à dire à haute voix faisant un geste de la main vers nous: Hayyâ Allah hadhihi al-woujouh!!!! Hayyâ Allah hadhihi al-woujouh!!!! le répétant plusieurs fois en pleurant et c'est comme si j'avais senti que le cheikh avait compris qu'il était arrivé en Arabie lorsqu'il nous a vus




et je lui pris la main que j'ai embrassée ainsi que son front alors que le cheikh était heureux de nous voir puis entra alors l'un de ses accompagnateurs et le cheikh lui dit: ''Je t'ai fatigué dans le voyage et je t'ai éloigné de tes proches!''.




Les frères partirent alors et je m'assis auprès de lui, lui tenant la main, dialoguant avec lui et il tomba soudainement dans son coma




et je le visitais dans son coma tous les jours à l'hôpital qu'Allah lui fasse miséricorde




Et une fois alors que je lui tenais la main et que je lisais (le Coran) un homme derrière moi salua




je regardai donc et voici donc que c'était notre Cheikh Rabî' bin Hâdî qui se mit à pleurer lorsqu'il vit le cheikh et il fit pleurer tous ceux qui étaient dans la chambre et invoqua pour lui puis partit




 La mort du cheikh qu'Allah lui fasse miséricorde:




Nous étions un groupe dans la chambre autour du lit du cheikh alors qu'il était dans le coma puis soudainement le cheikh mordit sur ses dents avec force puis ses yeux se figèrent vers le haut et il mourut qu'Allah lui fasse miséricorde




Et je voudrais attirer l'attention sur le fait que lors de l'enterrement du cheikh alors que nous étions au cimmetière certains ont répandu que le cheikh a levé l'index et a souri et tout cela n'est pas correct




et le cheikh n'a pas besoin de ce genre de récits car ses actions témoignent pour lui -si Allah le permet- d'une bonne fin et peut-être que certains ont considéré le fait que le cheikh avait mordu sur ses dents avec force et ce en raison de la sévérité de l'agonie comme un sourire et cela n'est pas correct car j'étais debout droit devant le cheikh et je témoigne de ce que j'ai vu qu'Allah lui fasse miséricorde d'une large miséricorde




Source: www.ajurry.com/vb/showthread.php?t=34797
Revenir en haut Aller en bas
 
Cheykh Mouqbil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Biographies :: Shouyoukh-
Sauter vers: