El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Comment Cheikh Mouqbil a éduqué ses filles

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9578
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Comment Cheikh Mouqbil a éduqué ses filles   Mer 14 Jan 2009 - 9:24

Comment Cheikh Mouqbil a éduqué ses filles

Shaykha Umm 'Abdillah (حفظه الله)


Voici la traduction de quelques passages de la biographie de Shaykh Muqbil (Rahimouhoullah), écrit par sa fille Shaykha Umm 'Abdillah, qu'Allah la protège.


(Note du traducteur : Shaykh Muqbil rahimahoullah a eu 2deux filles, dont Umm 'Abdillah qui est reconnue pour sa science, ses ouvrages et ses efforts dans la propagation de la religion d'Allah)

Wa liLlahi al Hamd




Notre père ne nous a jamais négligées, bien qu'il ait toujours été extrêmement occupé.

Par exemple, son souci principal était de nous faire mémoriser le Quran. Il nous récitait le Quran afin que nous puissions l'apprendre par cœur et il enregistrait sa récitation sur une bande audio pour nous perfectionner dans la récitation. Une fois, ma sœur apprenait par cœur, elle alla le trouver afin qu'il enregistre sa récitation, il se trouvait alors dans sa maktaba (bibliothèque), elle l'appela il abandonna ses recherches, vint et enregistra sa récitation puis il retourna dans sa maktaba. (il a été mentionné dans la biographie : qu'il se mit sous un arbre, enregistra sa récitation pour sa fille puis il retourna à ses recherches.)

Quand nous avons commencé à comprendre la récitation il nous acheta à chacune d'entre nous un album de Quran du Shaykh Mahmoud Khaleel Al Housary rahimahoullah ainsi qu'un lecteur audio sans radio incorporée afin de nous préserver de l'écoute de la musique.

Quand nous sommes devenues plus mûres, il nous acheta un radio-cassette, cependant il nous mis sérieusement en garde contre l'écoute de la musique. Par la grâce d'Allah nous lui avons obéi et nous n'avons jamais écouté de musique et nous détestons la musique.

Nul doute que le prophète salallahou 'alayhi wa sallam a dit la vérité quand il dit : Chaque nouveau-né naît selon la saine nature (fitrah). Ce sont ses parents qui en font un Juif, un Chrétien ou un adepte des Mages. [rapporté par Al Bukhari et Muslim d'après Abou Houraira]

Il (Shaykh Muqbil) écoutait ce que nous mémorisions et nous lui avons beaucoup lu.

Par ailleurs, il nous ordonnait d'apprendre par cœur en utilisant toujours la même copie du Quran, car toujours apprendre du même livre facilite à l'individu sa mémorisation avec exactitude.

Qu'Allah répande sur lui Sa large miséricorde. Il nous enseignait d'une manière enjouée et tel était sa façon de faire durant ses cours.

Cette méthodologie permet à l'étudiant de demander des explications sur n'importe quel point qu'il aurait mal compris lors des cours.

Nos séances (assises) avec lui étaient remplies de bien, de connaissances et de conseils, de même lors des repas ou de ses appels téléphoniques.

Lors de sa maladie par exemple alors que nous étions tous inquiets à son sujet, il a continué à nous interroger et à nous apporter de la joie, wal hamdoulillah. Alors qu'il était en Arabie, juste avant de voyager en Allemagne (pour se faire soigner), il m'a téléphoné et m'a dit : "Assalâm 'alaykoum wa rahmatoullahi wa barakâtouh"
et j'ai répondu : "wa 'alaykoum assalâm wa rahmatoullahi" en oubliant : (wa barakâtouh), il me dit alors : "pourquoi n'as-tu pas répondu par ce qu'il y a de meilleur ?"

Il faisait allusion à la parole d'Allah le très Haut (traduction rapprochée) : ﴾Si on vous fait une salutation, saluez d'une façon meilleure ; ou bien rendez-la (pareillement). Certes, Allah tient compte de tout.﴿ [An Nisa, verset 86]

Il nous encourageait constamment, il n'était pas comme ces pères qui découragent leurs filles et leurs familles, il établit pour nous un niveau d'étude simple afin que nous  puissions continuer de progresser et nous préparer à apprendre et acquérir la science bénéfique.

Il me disait souvent : J'espère que tu deviendra une faqeeha (une femme savante dans la législation islamique). Qu'Allah fasse que ce souhait devienne réalité.

J'ai vu mon père en rêve après sa mort, il se tenait avec Shaykh Al Islâm Ibn Taymiyyah dans un endroit dont je ne suis pas sure, je crois que c'était la petite maktaba de Dammaj (Yémen), Shaykh Al Islâm se tenait debout avec sa grande et belle barbe blanche qui recouvrait presque entièrement sa poitrine, mon père se trouvait à ses cotés très beau et très fort également.

Je demande à Allah de les placer dans Son paradis le plus élevé.




Source : quelques passages de la biographie de Shaykh Moqbel Rahimahollah écrit par sa fille Umm 'Abdillah hafidhaha Llaah (traduit de l'anglais au français)
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment Cheikh Mouqbil a éduqué ses filles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: La famille en Islam :: L'enfant et l'Education :: L'école et l'éducation islamique-
Sauter vers: