El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les trois principes du droit chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 5363
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: Les trois principes du droit chemin   Jeu 26 Oct 2017 - 12:38

Les trois principes du droit chemin


Shaykh Soulayman Al Rouhayli حفظه الله



Ceci étant dit : Ô croyant et croyantes, je vous salue du salut de l'islam "Que la paix et la miséricorde et la bénédiction d'Allah soit sur vous"
Certes le croyants aime pour ses frères ce qu'il aime pour lui-même, comme le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit : "Aucun d'entre vous ne croira pleinement tant qu'il n'aimera pas pour son frère ce qu'il aime pour lui-même.", et certes le croyant aime pour lui-même ainsi que pour ses frères la guidée vers le droit chemin d'Allah, appartient à Allah un chemin droit, vers lequel nous avons été ordonné de demander la guidée plus de 17 fois dans la journée "Guide-nous sur le chemin droit"


Allah a un chemin, ce chemin est droit, le chemin droit mène vers ce qui est demandé (de la part d'Allah), et c'est ce que nous avons été ordonné de suivre. Allah nous a interdit de suivre les chemins qui mènent à la division, et qui nous éloigne de l'obéissance d'Allah. "Et voici mon chemin droit, suivez-le donc. et ne suivez pas les sentiers qui vous écarte de Sa voie."


Les caractéristiques de ce chemin droit sont clairs et limpides, le Prophète عليه الصلاة والسلام les a clarifié, et celles-ci tournent autour de trois caractéristiques.

La première : que tu unifies Allah, que nous l'exaltons, que nous nous acquittions de son droit, car la plus grande obligation est le Tawhid d'Allah, la chose la plus immense rendue obligatoire est le droit d'Allah.
La plus grande caractéristique du droit chemin est que nous soyons des monothéistes.
"Il ne leur a été commandé, cependant, que d'adorer Allah, Lui vouant un culte exclusif"
"Je n'ai crée les djinns et les hommes que pour qu'ils m'adorent"
C'est à dire qu'ils M'unifient (néologisme) et c'est pour le Tawhid que nous avons été crée, et c'est par le Tawhid qu'au Paradis l'on sera fait entré. L'unicité (le Tawhid) est le droit de notre Seigneur sur ses serviteurs.


Si nous voulons emprunté le droit chemin, il nous incombe donc d'exalter l'unicité d'Allah, que nous le concrétisions et que nous craignons Allah en notre Tawhid.


La deuxième caractéristique : est le suivi du Prophète عليه الصلاة والسلام, car il n'y a pas de chemin que l'on emprunte en dehors de celui avec lequel est venu le Muhammad عليه الصلاة والسلام, donc le chemin droit est celui avec lequel est venu le Prophète عليه الصلاة والسلام.
C'est pour cela qu'Allah عزّ وجلّ n'agrée, et n'accepte aucune oeuvre qui n'est pas conforme avec ce qu'est venu Muhammad.
Allah a apporté sa législation qu'a clarifié ensuite notre Prophète عليه الصلاة والسلام : "Celui qui fait un acte sur lequel notre affaire n'est pas maître, verra son acte rejeté."


et il disait dans beaucoup de ses prêches souvent : "Et toute invention est une innovation, et toute innovation est égarement"


et "toute" fait partie des mots qui englobent "toute invention est une innovation et toute innovation est un égarement" et peu importe combien les intentions peuvent être sincère, certes Allah n'accepte pas une oeuvre sans qu'elle ne soit légiféré. 

Ne connaissez-vous pas ô mes bien aimés en Allah, le groupe de trois compagnons du Prophète عليه الصلاة والسلام qui sont venus aux maisons du Prophète demander à propos des oeuvres de celui-ci, et lorsqu'ils en ont été informés, ils ont vu cela comme étant peu par rapport à eux-même et ont dit : "Où sommes-nous du Prophète ? Alors qu'il lui a été pardonné ses péchés passés et futurs !" et nous serons repris par ce que nous oeuvrons. Le premier a dont dit : "Quand à moi, je m'engage à jeûner sans interruption toute ma vie, l'autre a dit : "Quant à moi je m'engage à prier la nuit et à ne pas dormir" et enfin le dernier a dit : "Quant à moi je m'engage à ne pas épouser de femmes" et il est venu dans une autre version que l'un d'entre eux à dit : "Je m'engage à ne plus manger de viande." Et lorsque le Prophète عليه الصلاة والسلام les a rencontré il leur dit : "Etes vous ceux qui disent "je m'engage à ceci et à cela" ?Quant à moi je jeûne et je romps, je veilles la nuit et je dors, et je me marie avec les femmes, celui qui se détourne de ma voie n'est pas des miens."


Cette phrase immense fait trembler le coeur du musulman : "celui qui se détourne de ma voie n'est pas des miens !"
Ô serviteur d'Allah, peut importe combien ton intention est sincère, Allah n'agrée pas ton oeuvre, sauf si elle est en accord avec ce avec quoi est venu Muhammad عليه الصلاة والسلام. Donc Allah n'agrée que par cela (ce avec quoi est venu le Prophète عليه الصلاة والسلام), et si tu ne fais pas cela tu es visé par cette phrase immense : "celui qui se détourne de ma voie n'est pas de ma communauté !"


Le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit cette phrase : "celui qui se détourne de ma voie n'est pas des miens", il nous incombe donc mes biens-aimés en Allah, que nous nous empressions d'être suiveurs du Prophète عليه الصلاة والسلام et que ne faisions rien, quand bien même serait-il petit, qui contredit ce avec quoi est venu le Prophète عليه الصلاة والسلام car Allah ne l'accepte pas.


Abu Moussa Al Achari est passé dans une mosquée de Koufa (ancienne capitale du Califat en Irak) et a trouvé des gens avec un shaykh personnel, qui leur disait : "Dites La ilaha ila Allah 100 fois, soubhanallah 100 fois, et Allahou Akbar 100 fois et ils avaient des noyaux avec lesquelles ils comptaient. Abu Moussa s'est donc rendu vers Abdullah ibn Mas'oud, et il attendu jusqu'à ce que sorte ibn Mas'oud et lui dit : "Ô Abu Abdurahman, j'ai certes vu aujourd'hui une chose étonnante ! Mais je n'ai vu que du bien." Il a vu une chose étonnante car les compagnons ne la connaissaient pas (cette chose), et je n'ai vu que du bien dans la forme de cette chose.
Nous nous sommes donc rendu auprès d'eux, et ibn Mas'oud dit alors : "êtes vous plus guidés que les compagnons du Prophète alayhi salat wa salam, ou ouvrez-vous les portes de l'égarement ? Il implique forcément que vous soyez l'un ou l'autre, soit vous êtes plus guidés que les compagnons, soit vous ouvrez les portes de l'égarement car l'affaire est soit un bien ou soit un mal, soit une vérité soit une fausseté." Ils dirent alors : "Soubhanallah ô Ibn Mas'oud nous n'avons voulu que le bien, notre intention est bonne." Ibn Mas'oud dit alors : "Combien sont nombreux ceux dont l'intention est bonne mais ne l'atteignent pas."

La personne n'atteint pas le bien avec une bonne intention, mais il atteint le bien en étant sincère avec Allah, et en suivant le Prophète عليه الصلاة والسلام.


Quand à la troisième caractéristique c'est que nous nous empressions d'adorer Allah en conformité avec la sunna, que nous l'extériorisons, qu'elle soit apparente dans nos vies, que nous lui donnions de l'importance, que nous l'aimions, que nous aimions celui qui laisse apparaître la sunna de Muhammad عليه الصلاة والسلام.


Et certes, ne t'étonne pas de certaines personnes parmi les musulmans qui aiment ceux qui laissent apparaître les innovations, mais concernant celui qui laisse apparaître la sunna, n'as-tu jamais entendu "voilà les barbus, nous ne les aimons pas." alors qu'elle est la sunna la du prophète, est que le Prophète a ordonné de la laisser pousser ? Il a dit "Laissez pousser vos barbes.", plutôt nous avons demandé de lire l'histoire, et nous n'avons pas trouvé une grande personne parmi les grandes personnes de la communauté sans qu'il n'ai une barbe : Le Prophète عليه الصلاة والسلام, les compagnons du Prophète, la génération suivante, les 4 imams, les grands de la communauté !


Mais avec cela, tu trouves des croyants aujourd'hui qui regardent des personnes de leurs pays et dit : "voilà les barbus ! Nous les détestons, nous ne les aimons pas." Pourquoi ? Car leurs coeurs (et le refuge est auprès d'Allah) sont devenus durs, et ils se sont mis à ne pas aimer la sunna et à aimer l'innovation ; et le refuge est auprès d'Allah.
Il nous incombe donc de mettre l'accent sur ce point. Et je m'adresse ici aux prédicateurs, ô prédicateurs à Allah, sache que ton appel à Allah doit obligatoirement puiser en ses trois choses. Si tu n'es pas sur cela, alors tu n'es pas sur la vérité, tu n'es pas sur le chemin droit, et le chemin droit est sur le chemin du Prophète عليه الصلاة والسلام.

Celui qui appel a Allah son chemin est celui du chemin de la personne qu'il suit (c'est à dire du Prophète). "Ceci est ma voie, j'appelle les gens à Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente."


Si tu es un prédicateur à Allah il faut que tu sois sur le chemin du Prophète dans l'appel à Allah, et le plus immense chemin dans l'appel à Allah est que tu appelles les gens à l'unicité, le tawhid en premier ! Et le tawhid est la chose la plus importante. Le Prophète عليه الصلاة والسلام a commencé son appel à Allah par le tawhid et leur a dit : "dites la ilaha illa Allah vous réussirez !" et il est resté a appeler au tawhid jusqu'à ce qu'il meurt, il exaltait le tawhid et y appelait.
Le Prophète عليه الصلاة والسلام n'a pas dit "l'appel au tawhid divise les gens" "la mise en garde contre le polythéisme (le chirk) fait fuir les gens, mais le Prophète a appelé au tawhid et a mis en garde contre le chirk, jusqu'à ce que les gens de la Mecque ont voulu lui donner la royauté "si tu veux la royauté nous te la donnerons, si tu veux te marier nous te marions".

Le Prophète عليه الصلاة والسلام pouvait dire "faites-moi roi, puis par la justice, le bon comportement etc j'appellerais les gens" mais le Prophète عليه الصلاة والسلام a refusé et n'a voulu qu'appeler les gens au tawhid et qu'il les mette en garde contre le chirk, comme cela est la sunna du prophète, et comme cela est la sunna des prophètes, des meilleurs parmi la communauté de Muhammad, sur cela étaient nos pieux prédécesseurs, et par cela se concrétise la sagesse.

Si toi ô serviteur d'Allah, avait appelé un musulman au tawhid en le sauvant du chirk, il adorait autre qu'Allah "Ô wali, ô untel" et tu lui a appris que les invocations sont pour Allah et que c'est une adoration,  "il n'est pas autorisé que tu octroies quoi que ce soit à autre qu'Allah". Il est alors revenu vers Allah, et tu l'as sauvé du feu, quand bien même il aurait des manquements. Mais si tu le laisses sur son polythéisme et que tu l'appelles à la prière, au jeûne, au bon comportement, et qu'il est toujours sur son shirk alors tu ne lui sers à rien, car Allah n'accepte aucune oeuvre tant que le serviteur ne l'unifie pas.
Soit donc prudent, toi qui appel à Allah que le diable ne te trompe, et que tu aspires aux postes politiques, ou que tu aies peur des gens, ou que ne s'éloignent de toi la plupart des gens puisque tu laisses la voie du Prophète عليه الصلاة والسلام dans l'appel au tawhid et la mise en garde contre le chirk.

Ensuite ô prédicateur, sache que tu appelles à Allah, et que tu n'appelles pas à toi-même; car si tu appelles à toi-même tu as échoué et perdu.
Tu n'appelles à Allah, que si tu appelles au tawhid, il faut donc ensuite ô serviteur d'Allah que tu fasses aimer aux gens la sunna, que tu y appelles, que tu les mettes en garde contre les innovations et leur mal, que tu leur énumères les innovations, sinon quand les gens connaîtrons ces innovations ? Comme cela était le prophète, et comme cela ceux à qui il a été facilité (parmi les bonnes personnes de la communauté) cheminent puis il t'incombe que tu apprennes aux gens comment adorent-il Allah par la sunna du Prophète.

Et tout cela avec une bonne méthode et une bonne manière, par bienveillance, douceur, par la bonne exhortation.
Nous donnons aux gens de notre bon comportement, nous leur donnons de nos biens, nous descendons de notre chez-nous, nous nous mettons au même niveau que les gens, nous les aidons, dans le but de les rapprocher de la religion d'Allah. Mais il ne nous est pas permis de nous écarter de la religion d'Allah, des fondements de la religion d'Allah, avec comme excuse que tu as unifié les gens etc.

Ainsi, ô vous les croyants, attachez-vous au tawhid attachez vous à la sunna, l'obéissance à Allah à la lumière de la sunna.

Et vous ô prédicateurs, empressez-vous à ce que votre appel au tawhid soit apparent et que les gens les connaissent par l'appel au tawhid, et nous ne disons pas réduisez-vous à cela, propagez le bien, exhortez les gens, apprenez aux gens la prière, le jeûne, rapprochez-les d'Allah, faites leur peur, rappelez-leur le paradis, l'enfer, mais que le tawhid soit apparent dans votre appel, comme il était apparent dans l'appel du Prophète عليه الصلاة والسلام. Rendez apparent la sunna dans vos actes et vos comportements vous réussirez.

Et je termine avec un dernier conseil, ô croyants, c'est de s'abaisser au niveau de son frère dans les choses mondaines, dans les différents points de vue, sauf si la chose est interdite, ou obligatoire alors on ne s'abaisse pas.
Par contre, mon point de vue, ou le tien, une chose mondaine à moi, ou à toi, nous nous abaissons pour unir notre parole, et s'éloigner de ce qui divise les rangs.

 Source : https://www.youtube.com/watch?v=f8yZW86q2CY
Revenir en haut Aller en bas
 
Les trois principes du droit chemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Aquida et Minhaj :: 'Aquida-
Sauter vers: