El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La valeur des compagnons [مكانة الصحابة]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 4384
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: La valeur des compagnons [مكانة الصحابة]   Dim 12 Mar 2017 - 9:56

La valeur des compagnons [مكانة الصحابة] 




 Cheikh 'AbderRazzaq al Badr


Au Nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louange à Allah, Seigneur de l'univers.
Je témoigne qu'il n'y a de dieu (qui mérite véritablement d'être adoré) sauf Allah, Lui Seul, et Il n'a aucun associé. Et je témoigne que Muhammad est Son Serviteur et Son messager, qu'Allah prie et salut sur lui, ainsi que sur sa famille et sur tous ses compagnons.


Ô Allah enseigne-nous ce qui nous est profitable, et rend-nous utile ce que Tu nous as appris, et ajoute-nous de la science. Et rectifie toutes nos affaires et ne nous laisses pas à nous-mêmes ne serait-ce que pour le temps d'un clin d'oeil.


Ceci dit : 
Chers frères, ceci est une assemblée dans laquelle nous sommes assis dans cette maison bénite parmi les maisons d'Allah tabaraka wa taala, pour se rappeler de la valeur des compagnons, qu'Allah les agrée, et de leurs hauts rangs, cherchant par cela à se rapprocher d'Allah soubhanawou wa taala.


Parmi les plus grands actes de rapprochement et les plus majestueux, il y a le fait de se rappeler les hauts rangs de ces modèles de la communauté, les meilleurs suiveurs du noble Prophète alayhi salat wa salam.
Et un tel rappel a un grand effet sur les âmes des croyants, comme a dit quelqu'un : répète-moi leur histoire ô chamelier, leur histoire rassasie le coeur assoiffé.


Le discours concernant les compagnons, qu'Allah les agrée, ainsi que leurs grandes valeurs, est un discours d'une grande importance, ceci d'après ce qu'Il soubhanawou wa taala a donné aux nobles compagnons comme hauts rangs, d'immenses biens et grandes valeurs par lesquels Allah soubhanawou wa taala les a honoré.

C'est la raison pour laquelle il y a de nombreux versets dans le Livre de notre Seigneur soubhanawou wa taala qui viennent faire l'éloge des compagnons en mentionnant leurs mérites, leurs grandes valeurs, la satisfaction du Seigneur de l'univers envers eux et leurs satisfactions envers Lui, les tout premiers (croyants) et les meilleurs parmi eux, et d'autres de leurs immenses descriptions et de leurs qualités bénites, et Allah soubhanawou wa taala a dit : "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes" Sourate 3, verset 110



Et si tu ajoutes à ce verset la parole du Prophète alayhi salat wa salam dans le hadith authentique : "les meilleurs des gens sont (ceux de) ma génération", tu comprendras que les compagnons, qu'Allah les agrée, sont les meilleurs des nations prophétiques, et tu comprendras également que sont les meilleurs des compagnons, et il s'agit d'Abou Bakr et 'Omar, qui sont les meilleurs personnes de toutes la nations après les prophètes.

Et ceci t’apparaîtra clairement à travers le regroupement des versets et des hadiths. Et il est même rapporté la déclaration (claire) de cela dans un hadith authentique et confirmé du Prophète alayhi salat wa salam lorsqu'il a dit : "Abou Bakr et 'Omar sont les maîtres des hommes mûrs du paradis, des premiers et des derniers, en dehors des prophètes."

Leur rang (à Abou Bakr et 'Omar) suit directement le rang des prophètes, et Allah soubhanawou wa taala a dit : "Quiconque obéit à Allah et au messager... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels compagnons que ceux-là" Sourate 4 verset 69


Et le rang des véridiques est celui qui suit directement celui des prophètes, et le meilleur des véridiques dans toutes les nations est Abou Bakr, qu'Allah l'agrée.
Et les gens ont beaucoup de lacunes dans leurs croyances, dans leurs adorations, et dans leurs comportements, et celles-ci émergent de la rupture entre eux et cette génération bénite.
Et si les gens connaissent véritablement la valeur des compagnons et le rang des compagnons, et qu'ils les imitaient comme il le faut, ils seraient sur un immense bien : "Les tout premiers (croyants) parmi les émigrés et les auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l'agréent" Sourate 9 verset 100


Et avant moi, mon frère, Shaykh Ibrahim a bien indiqué ce sens, sur le fait que le discours concernant les compagnons qu'Allah les agrée, est un discours sur des modèles, et si les compagnons, qui dans leurs oeuvres, leurs adorations et leurs comportements, ont adopté l'attitude des prophètes, si eux ne sont pas pris comme modèles, qui (en dehors d'eux) prendre comme modèles ?


Et si l'individu atteint l'hostilité envers les compagnons, ceci est la réelle rupture avec la religion, car il convient de savoir que le blasphème sur les compagnons, qu'Allah les agrée, est un blasphème sur la religion elle-même, car il s'agit des hommes, de ceux qui l'ont porté et de ceux qui l'ont transmis, ainsi le blasphème sur le rapporteur est un blasphème sur la chose rapportée, c'est la raison pour laquelle beaucoup de savants ont clairement dit que l'atteinte à l'honneur des compagnons, par le blasphème, la malédiction, la discussion malveillante et les insultes, que ceci est la machination des ennemis de l'islam, le but derrière cela étant de constituer la rupture entre les gens et leur religion.


Et pour que tu puisses mieux comprendre cette chose, observes l'ensemble des hadiths rapportés du Messager d'Allah alayhi salat wa salam. Dans les Sahih, les sounnans, les mousnads, les ma'âjim, les ajzâ et d'autres que cela, dans chacun de ces hadiths, il y a un des compagnons entre toi et le Prophète alayhi salat wa salam.
Et si il n'y a pas de compagnon, le hadith est considéré comme moursal, et il s'agit d'une catégorie (de hadith) faible. Et on ne regarde pas le compagnon du point de vue de la droiture, c'est la raison pour laquelle tu remarqueras que les imams de la critique et de l'éloge parlent à propos des hommes de la chaîne de transmission un par un, en ce qui concerne la confiance, la droiture, la méticulosité, la faiblesse ou autre que cela, quant aux compagnons, il se contente de dire qu'il s'agit d'un compagnon.
Si on dit compagnon, l'affaire est finie, il n'y a pas besoin de faire des recherches.



Quant aux tâbi'ines (élèves des compagnons) et ceux qui sont moindre qu'eux, on parle sur chacun d'entre eux du point de vue de la droiture, de la confiance. Est-il droit ou pas ? Est-il faible ou pas ?


Quant aux compagnons, on dit seulement qu'il s'agit d'un compagnon, pourquoi ?
Car le Seigneur de l'univers les a rendu droit et en a fait des personnes de confiance dans les versets qui sont récités dans le Qoran, ne s'en rend pas compte qu'une personne dont le cœur est malade et dont l'âme est altérée.
Sans oublier les nombreux hadiths du noble Messager d'Allah alayhi salat wa salam qui indiquent la droiture des compagnons et leurs grandes valeurs.

Je vais même vous mentionné une chose importante, et il se peut que la plupart d'entre vous la connaisse déjà.
Allah a certes énormément fait l'éloge des compagnons, qu'Allah les agrée, dans des Livres descendus avant le Coran, et avant que ne soit crées les compagnons et avant qu'ils n'existent.

Il a énormément fait leurs éloges dans la Thora, et Il a énormément fait leurs éloges dans l'Evangile avant qu'ils ne soient crées et avant qu'ils n'existent, et lis cela dans la parole d'Allah soubhanawou wa taala : "Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora", ceci est leur éloge dans le Thora avant qu'ils ne soient crée, et un autre éloge dans l'évangile : "Et l'image que l'on donne d'eux dans l'évangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. (Allah) par eux (les croyants) remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes oeuvres, un pardon et une énorme récompense." Sourate 48, verset 29


Quant au Coran, il y a de nombreux versets qui font l'éloge des compagnons et qui montrent leurs immenses rangs, leurs immenses sincérités et la satisfaction de leur Seigneur envers eux : "Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre." Sourate 48, verset 18


Il a dit : "Allah les agrée, et ils l'agréent" Sourate 9, verset 100
Et ces compagnons, qu'Allah les agrée, ont une partie importante et une part complète de la parole du Prophète alayhi salat wa salam : "Qu'Allah fasse resplendir (le visage de) quiconque entend ma parole, l'a bien comprise, l'a mémorisé et la transmise telle qu'il l'a entendue"


Ils ont une grande part dans ce hadith, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux, c'est la raison pour laquelle le blasphème les concernant est un blasphème envers la religion elle-même.


Abou Zour'a Râzi, qu'Allah lui fasse miséricorde a dit : "si vous voyez un homme critiqué un des compagnons du Messager d'Allah alayhi salat wa salam, sachez qu'il s'agit d'un infidèle (zindîq), car le Coran est vérité, et la religion est vérité, et c'est les compagnons qui nous ont transmis cela.
Ceux-là ont voulu blesser nos témoins, ils sont eux-même blessé, ils sont infidèles (zindîq)."




C'est la raison pour laquelle également il convient de savoir que le discours concernant la valeur des compagnons, leurs droitures et leurs hauts rangs, cela est compté comme une partie du discours sur la religion elle-même, cela est compté comme une partie du discours sur la religion elle-même, car ce sont eux qui ont porté cette religion et ceux qui l'ont transmise à la communauté, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux.


Et si les gens ont des doutes sur la valeur et le rang des compagnons, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux, cela constitue un doute sur la religion elle-même, et ceci est le but des ennemis de la religion d'Allah soubhanawou wa taala.


Et le musulman sincère dans son islam, ne peut pas être sincère dans l'islam si ce n'est en étant sincère dans l'amour des compagnons : "Il est parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leurs engagements envers Allah. Certains d'entre eux ont atteint leur fin, et d'autres attendent encore ; et ils n'ont varié aucunement (dans leurs engagements)" Sourate 33, verset 23


Ainsi la sincérité dans la foi de cette religion ne peut être si ce n'est avec la sincérité dans l'amour de ceux qui l'ont porté et qui l'ont transmis, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux.


Si tu trouves un blasphème à l'égard des compagnons, ce blasphème est un signe de la faiblesse de la sincérité de la personne dans sa religion, car s'il était sincère dans sa religion, il aurait aimé ceux qui sont sincère dans la religion : ce sont les compagnons, et il reconnaîtrait leurs valeurs et leurs hauts rangs, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux. Et il est rapporté de notre noble Prophète alayhi salat wa salam des avertissements contre le fait d'injurier les compagnons, le fait de les calomnier ou de les insulter, et parmi cela il y a la parole du Prophète alayhi salat wa salam : "N'insultez pas mes compagnons, par Celui qui détient mon âme entre Ses mains, si l'un d'entre vous donnez en aumône l'équivalent du mont Ouhoud en or, cela n'équivaudrait même pas à une poignée, ni une demi-poignée (d'une de leurs aumônes)".

C'est à dire que si un compagnon donnait en aumône l'équivalent d'une poignée de blé ou d'orge ou ce qui est similaire à cela, et qu'une personne de la communauté donnait en aumône l'équivalent du mont ouhoud en or et non pas en orge, cela n'équivaudrait même pas à une poignée, ni une demi-poignée (d'une de leurs aumônes).
Observe cette grande valeur qu'a mentionné le Prophète alayhi salat wa salam dans une situation de mise en garde contre l'insulte et l'injure à l'égard des compagnons. Et ne les blasphème que celui qui n'a pas de comportement, c'est la raison pour laquelle ceux qui blasphèment les compagnons ne sont pas connus comme étant religieux. 
Tu trouveras un d'entre eux le matin, il n'accomplit pas les ablutions et ne prie pas la prière de sobh avec le groupe des musulmans, puis il dit : "tel compagnon a tel et tel chose, et tel compagnon a tel et tel chose."

Accomplit toi tes ablutions et prie, cela te sera plus profitable, adore Allah. Tu vois des gens qui ne sont pas connus comme étant des religieux, ils se permettent (d'atteindre l'honneur) des meilleurs de la communauté et sur les modèles des pieux. Et ceci fait partie des pires trahisons et des grandes privations, puisque ceux-là ont regroupé sur eux-mêmes deux maux : le mal de l'absence de l'accomplissement de la religion, et le mal du blasphème vis-à-vis des meilleures personnes qui ont porté la religion, ainsi ils n'ont pas accomplit de bien pour eux-mêmes et ils n'ont pas épargné de leurs langues les meilleurs de la communauté. Et ceci est une obtention du mal, qu'Allah nous en préserve.


Malgré le fait que toute insulte provenant de ceux-là envers les compagnons du Prophète alayhi salat wa salam ne cause aucun tord aux compagnons. Et il est rapporté dans un athar (récit) d'après Jabir ibn Abdullah, qu'Allah les agrée, il a dit : "Il a été dit à 'Aicha que des personnes ont atteint (l'honneur) des compagnons, même d'Abou Bakr et 'Omar, elle a alors dit, qu'Allah l'agrée : "lorsqu'Allah azawadjel a stoppé leurs oeuvres, c'est-à-dire par la mort, il n'a pas voulu que leurs récompenses soient stoppées."

Vient éclaircir sa parole, qu'Allah l'agrée, un hadith connu auprès des gens de science comme étant le hadith du "fauché", il se trouve dans le sahih.
Il alayhi salat wa salam a dit : "connaissez-vous le fauché ?", ils ont dit : "le fauché parmi nous est qui n'a ni dinar ni affaire". Il alayhi salat wa salam dit : "le fauché de ma communauté est celui qui vient le jour de la résurrection avec des prières, des jeunes, des aumônes, et il vient alors qu'il a insulté celui-là, qu'il a calomnié celui-là, qu'il a fait coulé le sang de celui-là, on donne alors à celui-là de ses bonnes actions et celui-là de ses bonnes actions, et si ses bonnes actions sont terminées avant que ne soit terminé le jugement, on prend de leurs péchés et on les jette sur lui, puis il est jeté dans l'enfer."


Ainsi le blasphème de ceux-là sur les compagnons ne cause aucun tord aux compagnons, mais cela leur augmente leurs récompenses et leurs bonnes oeuvres auprès d'Allah azawadjel.


Et concernant les vrais croyants, Allah soubhanawou wa taala a regroupé sur eux deux choses vis-à-vis des compagnons : la préservation des coeurs et la préservation des langues, et médite sur cela dans les nobles versets de la sourate l'exode (hachr).
Allah soubhanawou wa taala a dit : "Il appartient aussi aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu'ils recherchaient une grâce et un agrément d'Allah, et qu'ils portaient secours à (la cause d') Allah et à Son Messager. Ceux là sont les véridiques. Il (appartient également) à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs coeurs aucune envie pour ce que (ces immigrés) ont reçu, et qui (les) préfèrent à eux-mêmes, même s'il y a une pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent." Sourate 59, versets 8 et 9


Le premier verset concerne l'éloge des émigrés (mouhajirouns), et le second concerne l'éloge des auxiliaires (ansar), puis Allah a fait suivre cela en mentionnant la situation de ceux qui sont venus après eux parmi les croyants. Il a dit : "Et (il appartient également) à ceux qui sont venus après eux en disant : Seigneur pardonne nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ;et ne mets dans nos coeurs aucune rancoeur pour ceux qui ont cru. Seigneur tu es Compatissant et Très Miséricordieux." Sourate 59, verset 10


Ainsi, Il soubhanawou wa taala les a décrit par deux caractéristiques : la préservation des langues, ainsi il n'y a sur leurs langues qu'éloges, invocations et demandes de pardon : ils disent : "Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi."
La préservation des coeurs de la raucune, de la haine et de la rancoeur : "et ne mets dans nos coeurs aucune rancoeur pour ceux qui ont cru. Seigneur tu es Compatissant et Très Miséricordieux."


Et suffit comme noblesse et mérite à la personne de connaître le rang et la valeur des compagnons, et que sa poitrine soit saine vis-à-vis des compagnons, qu'Allah les agrée et soient satisfait d'eux, et que sa langue soit également propre, qu'il ne mentionne les compagnons qu'en bien, par l'éloge, en citant les qualités et les vertus, les invocations et les demandes de pardon, ainsi il fera partie de ce noble verset : "Et (il appartient également) à ceux qui sont venus après eux en disant : Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos coeurs aucune rancoeur pour ceux qui ont cru. Seigneur tu es Compatissant et Très Miséricordieux." Sourate 59 verset 10


Et les gens de science, qu'Allah ta'ala leur fasse miséricorde, ont rédigé des livres en abondance et d'immenses écrits profitable dans l'éclaircissement des vertus des compagnons, leurs exploits et leurs hautes valeurs, de manière générale et en détail. Il y a même des oeuvres qui sont spécifiques à leurs mérites, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux. Et si ces oeuvres sont lus, elles ajouteront à la personne de l'amour pour les compagnons, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux, et de la compréhension de leur haute valeur : le secours à celle religion ainsi que sa défense, ainsi que la défense du noble Prophète alayhi salat wa salam, le sacrifice des âmes et des biens, les immenses efforts accomplis, n'espérant de cela que le visage d'Allah, ainsi que la recherche de Sa satisfaction, Allah les agrée et ils L'agréent, et ils obtinrent par cela un énorme succès.


Le fait de comprendre cette valeur des nobles compagnons, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux, ceci fait partie de signes du bien, et de la réussite du serviteur, car lorsque la personne ressent cette valeur et ce rang des compagnons, son amour pour eux augmente, et cette amour fait partie des actes de rapprochement par lesquels on se rapproche d'Allah azawadjel.


Il alayhi salat wa salam a dit : "la plus haute branche de la foi est l'amour pour Allah et la haine pour Allah."
Et il alayhi salat wa salam a dit : "Quiconque aime pour Allah, déteste pour Allah, donne pour Allah, prive pour Allah, il a certes complété sa foi."
Parmi les choses qui complète la foi, et il s'agit de la plus haute branche de la foi, il y a le fait d'aimer religieusement les compagnons, qu'Allah les agrée, et par rapprochement d'Allah soubhanawou wa taala, et comme je l'ai mentionné cette amour augmente dans les coeurs et est scellé dans les âmes par la compréhension de la valeur des compagnons ainsi que de leur haut rang, qu'Allah les agrée.


Et ce chapitre, le chapitre de la compréhension de la valeur des compagnons, est un honorable chapitre de la science, que tu connaisses leurs mérites, et que tu connaisses également la différenciation entre eux, et que tu connaisses ceux qui ont le plus de mérite parmi eux, et tu connaisses également leurs immenses biens et leurs hautes valeurs et leurs concurrences, et découlant de tous cela que tu connaisses les obligations vis-à-vis d'eux, qu'Allah les agrée et soit satisfait d'eux.


Tout cela fait partie des choses par lesquelles tu te rapproches d'Allah soubhanawou wa taala, et avec lesquelles tu augmentes la foi et la certitude, et avec lesquelles tu augmentes le lien avec Allah tabaraka wa taala.
Et lorsque les ennemis de la religion ont compris cet immense effet avec le lien avec les compagnons et la connaissance de la valeur des compagnons, ils ont fait des efforts pour engendrer de la haine auprès de certaines personnes à l'égard des compagnons du noble Prophète alayhi salat wa salam, pour les séparer de la religion d'Allah azawadjel et pour les éloigner de l'adoration d'Allah.


Et je demande à Allah soubhanawou wa taala de nous remplir à tous nos coeurs de l'amour de ces nobles compagnons, et de ne pas mettre dans nos coeurs une rancoeur à l'égard de l'un d'entre eux, et qu'il nous regroupe avec eux dans les jardins de délice, et qu'il nous accorde de bien les imiter et de suivre leurs voies, et qu'Il fasse que nous fassions partie de ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, et qu'Il nous protège du mal de nos âmes et de nos oeuvres, et qu'Il améliore toutes nos situations, et qu'Il ne nous laisse pas à nous-même ne serait-ce que le temps d'un clin d'oeil.


Nous Lui demandons l'affermissement dans la religion et la résolution dans la bonne voie. Nous Lui demandons de nous affermir sur la vérité et sur la guidée. Nous lui demandons de nous accorder les paroles droites et les bonnes oeuvres. 


Ô Allah dote nos âmes de crainte et purifie les, car Tu es le meilleur à les purifier, Tu es leur protecteur et Son maître.


Ô Allah accorde-nous de Ta crainte ce qui s'interposera entre nous et la désobéissance à Ton ordre, et accorde-nous de l'obéissance à Ton ordre, ce qui nous fera parvenir à Ton paradis, et de la certitude ce qui nous consolera dans les malheurs de ce monde.


Ô Allah fais nous jouir de nos ouïes, de nos vues et de nos forces tant que Tu nous laisses encore en vie, et fais qu'elles nous soient utiles jusqu'à la fin de nos vies ; venge nous contre celui qui nous fait subir l'injustice, secours-nous contre celui qui nous opprime, ne fais pas notre malheur dans notre religion, ne fais pas du bas monde notre plus grand souci et toute la portée de notre savoir, et ne nous impose pas un dirigeant qui n'éprouve aucune pitié pour nous.


Gloire et pureté à Toi, Ô Seigneur, et à Toi La Louange.
J'atteste qu'il n'y a de dieu (qui mérite véritablement d'être adoré) sauf Toi. Je Te demande pardon et me repens à Toi.


Ô Allah prie et salue sur Ton serviteur et Ton Messager, notre Prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons. 



https://www.youtube.com/watch?v=76hFP-zzQ4A
Revenir en haut Aller en bas
 
La valeur des compagnons [مكانة الصحابة]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Biographies :: Assahâba-
Sauter vers: