El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les ahadith en rapport avec l'invocation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les ahadith en rapport avec l'invocation   Sam 15 Nov 2008 - 14:18

Les ahadith en rapport avec l'invocation




252 - Quelques questions concernant les invocations

1496. Ousâma Ibn Zeyd rapporte: «Le Messager de Dieu a dit: «Celui à qui on a rendu un service et qui dit à son bienfaiteur: «Que Dieu t'en donne une bonne récompense!» l'a ainsi suffisamment remercié». (Attirmidhi)

1497. Selon Jàber , le Messager de Dieu a dit:
«N'invoquez pas du mal contre vous-mêmes, ou contre vos enfants ou contre vos biens de crainte que votre invocation ne coïncide avec une heure où Dieu exauce toute demande». (Mouslim)

1498. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit:
«C'est quand on est prosterné en prière que l'on est le plus près de son Seigneur. Aussi faites de nombreuses invocations dans cette position». (Mouslim)

1499. Selon lui encore, le Messager de Dieu a dit:
«Dieu exauce vos vœux tant que vous ne vous montrez pas impatients. Vous dites alors: «J'ai invoqué mon Seigneur et II ne m'a pas répondu». (ura)

Dans une autre version:
«Dieu ne cesse d'exaucer les vœux de quelqu'un tant qu'il ne souhaite pas une source de péché ou la rupture des liens de la parenté, à condition qu'il ne montre pas de hâte». On dit: «O Messager de Dieu! Quand montre-t-il de la hâte?» Il dit: «Quand il dit: «J'ai invoqué et j'ai invoqué et je ne vois venir aucune réponse», ainsi il désespère et cesse d'invoquer Dieu».

1500. Abou Oumàma rapporte: «On dit une fois au Messager de Dieu : «Quelle est l'invocation que Dieu entend le plus facilement?» Il dit: Celle qu'on dit au dernier tiers de la nuit ou à la fin des prières obligatoires». (Attirmidhi)

1501. Selon 'Oubàda Ibn Assàmet , le Messager de Dieu a dit:
«II n'est pas sur terre un Musulman adressant une invocation à Dieu le Très-Haut sans que Dieu n'y réponde ou n'écarte de lui un mal égal à l'objet de son invocation, tant qu'il ne souhaite pas une source de péché ou la rupture des liens de la parenté». L'un des assistants dit: «Ainsi donc nous devons invoquer Dieu abondamment?» Il dit: (Attirmidhi)

1502. Selon Ibn 'Abbàs , le Messager de Dieu disait dans les situations affligeantes:
«II n'est de dieu que Dieu, Le Très Grand et Le Très Sage. Il n'est de dieu que Dieu, Le Maître du Trône immense. Il n'est de dieu que Dieu, Le Maître des cieux, Le Maître de la terre et Le Maître du Trône noble et généreux». (ura)



251 - La grande valeur des invocations qu'on fait en faveur de quelqu'un en son absence

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 59 - verset 10:
«Ceux qui sont venus après eux disent: «Seigneur! Donne-nous l'absolution ainsi qu'à nos frères qui nous ont devancés dans la foi».

2. Chapitre 47 - verset 19: «Et implore l'absolution de tes péchés et de ceux des Croyants et des Croyantes».

3. Chapitre 14 - verset 41: «Notre Seigneur! Donne-moi l'absolution ainsi qu'à mes deux géniteurs et aux Croyants le jour où se dressera le Jugement».



1494. Abouddardâ rapporte qu'il a entendu le Messager de Dieu dire: «Toutes les fois que le musulman fait une invocation en faveur de son frère en son absence, l'Ange lui dit: «Et à toi la même chose». (Mouslim)

1495. Selon lui encore, le Messager de Dieu disait:
«Dieu exauce toujours l'invocation que fait le Musulman en faveur de son frère en son absence. Il a du côté de sa tête un Ange spécial qui lui dit à chaque bonne invocation qu'il fait pour son frère: «Amen et à toi la même chose». (Mouslim)

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Sam 15 Nov 2008 - 14:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les ahadith en rapport avec l'invocation   Sam 15 Nov 2008 - 14:19

250 - Le livre des invocations

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 40 - verset 60:
«Votre Seigneur a dit: «Invoquez-Moi et Je répondrai à votre appel».

2. Chapitre 7 - verset 55: «Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement, et avec discrétion. Il n'aime pas les transgresseurs».

3. Chapitre 2 - verset 186: «Quand Mes esclaves t'interrogent sur Moi, Je suis proche, répondant à l'appel de qui appelle quand il M'appelle».

4. Chapitre 27 - verset 62: «Est-ce Celui qui répond à l'appel de celui qui est acculé par les peines, qui dissipe le mal».



1465. Selon Annou'màn Ibn Bashir , le Prophète a dit: «L'invocation est l'adoration même». (Abou Dawùd et Attirmdhi)

1466. Selon 'Àisha , le Messager de Dieu aimait de préférence les invocations concises et pleines de sens et s'abstenait des autres formules d'invocation. (Abou Dawùd)

1467. Anas rapporte: «La plupart des invocations du Prophète consistaient à dire:
«Seigneur Dieu! Donne-nous dans ce monde une bonne chose et dans l'autre une bonne chose et préserve-nous des tourments de l'Enfer». (ura)

1468. Selon Ibn Mas'ûd , le Prophète disait:
«Seigneur Dieu! Je Te demande la bonne direction, la piété, la chasteté et d'être au-dessus du besoin». (Mouslim)

1469. Târeq Ibn Ashyam rapporte: «Quand quelqu'un embrassait l'Islam, le Prophète lui enseignait la prière puis lui ordonnait de répéter cette invocation:
«Seigneur Dieu! Absous-moi, donne-moi Ta miséricorde, mets-moi sur le droit chemin, assure-moi une bonne santé et procure-moi ma subsistance», (Mouslim)

1470. Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As , le Messager de Dieu a dit:
«Seigneur Dieu! Toi qui fais passer les cœurs d'un état à un autre, établis fermement nos cœurs dans Ton obéissance». (Mouslim)

1471. Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit:
«Demandez à Dieu de vous protéger de toute épreuve qui vous écrase, de tout mauvais destin qui vous frappe et de tout malheur dont se réjouissent vos ennemis». (ura)

1472. Selon lui encore, le Messager de Dieu disait:
«Seigneur Dieu! Améliore-moi ma religion qui est ma protection contre toute erreur. Améliore-moi ma vie ici-bas où se trouve ma subsistance. Améliore-moi ma vie future où je dois absolument retourner. Fais pour moi de la vie une source d'augmentation de tout bien, et fais pour moi de la mort une délivrance de tout mal». (Mouslim)

1473. 'Ali rapporte: «Le Messager de Dieu m'a recommandé de dire;
«Seigneur Dieu! Mets-moi sur le droit chemin et sur la voie de la raison». (Mouslim)

1474. Anas rapporte: «Le Messager de Dieu disait:
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre l'incapacité, la paresse, la couardise, la vieillesse extrême et l'avarice. Je me mets sous Ta protection contre les tourments de la tombe. Je me mets sous Ta protection contre les tentations de la vie et de la mort». Dans une autre version il ajoute: «Contre le poids écrasant des dettes et contre la domination des hommes». (Mouslim)

1475. Abou Bakr Assiddiq dit une fois au Messager de Dieu : «Apprends-moi une invocation que je prononce dans ma prière». Il lui dit:
«Dis: «Seigneur Dieu! Je me suis fait à moi-même beaucoup de tort. Or nul autre que Toi n'absout des péchés. Absous-moi par une absolution de Ta part. Sois miséricordieux avec moi. C'est Toi, par excellence, L'Absoluteur et Le Miséricordieux». (ura)

1476. Selon Abou Musa , le Prophète disait cette invocation :
«Seigneur Dieu! Absous-moi de ma faute et de mes actes insensés - de ma prodigalité dans ma conduite - de tout de que Tu sais mieux que moi. Seigneur Dieu ! Absous-moi de mon sérieux et de ma plaisanterie de ce que j'ai fait par erreur ou en connaissance de cause, et tout cela se trouve en moi. Seigneur Dieu! Absous-moi de mes péchés passés et à venir - de ce que j'ai caché et de ce que j'ai fait au grand jour, de tout ce que Tu sais mieux que moi. C'est Toi qui fais avancer et reculer et Tu es capable de toute chose». (ura)

1477. Selon 'Àisha , le Prophète disait dans ses invocations :
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre le mal de ce que j'ai fait et contre le mal de ce que je n'ai pas fait». (Mouslim)

1478. Ibn 'Omar rapporte: «Parmi les invocations du Messager de Dieu , il y avait ceci:
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre la disparition de Tes bienfaits — contre la détérioration de ce que Tu m'as donné comme santé - contre l'arrivée à l'improviste de Ta punition et contre toutes les manifestations de Ta colère». (Mouslim)

1479. Selon Zeyd Ibn Arqam , le Messager de Dieu disait:
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre l'incapacité, contre la paresse, contre l'avarice, contre la vieillesse avancée et contre les tourments de la tombe. Seigneur Dieu! Donne à mon âme sa piété et bénis-la, car c'est Toi qui l'as le mieux bénie. C'est Toi son patron protecteur et son maître. Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre une science qui ne fait aucun bien - contre un cœur qui ne se soumet pas à Toi en toute humilité - contre une âme qui n'est jamais satisfaite et contre une invocation qui n'est pas exaucée». (Mouslim)

1480. Selon Ibn 'Abbàs , le Messager de Dieu disait:
«Seigneur Dieu! Je me suis entièrement soumis à Toi. J'ai cru en Toi. Je m'en suis remis en tout à Toi. C'est à Toi que je reviens en toute chose. C'est en Ton Nom que j'ai déclaré la guerre à Tes ennemis et c'est conformément à Ta loi que j'ai jugé . Absous-moi de mes péchés passés et futurs, de ceux que j'ai cachés et de ceux que j'ai commis en plein jour. C'est Toi qui fais avancer et qui fais reculer. Nul dieu autre que Toi». Certains ajoutent: «II n'est de force ni de puissance que par Dieu». (ura)

1481. Selon 'Àisha , le Prophète invoquait Dieu ainsi:
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre la tentation du Feu - contre les tourments du Feu et contre le mal de la richesse et de la pauvreté».

1482. Selon Ziyâd Ibn 'ilàqa, le Prophète disait: «Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre tout ce qu'on réprouve dans les traits de caractère, dans les actes et dans les penchants». (Attirmidhi)

1483. Shakai Ibn Houmeyd rapporte: «J'ai dit une fois: «O Messager fie Dieu! Apprends-moi une invocation». Il me dit:
«Dis: «Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre le mal de mon ouïe, contre le mal de ma vue, contre le mal de ma langue, contre le mal de mon cœur et contre le mal de mon sperme». (Abou Dawùd)

1484. Selon Anas , le Prophète disait:
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre la lèpre, la folie, la lèpre léonine et les mauvaises maladies». (Abou Dawùd)

1485. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu disait:
«Seigneur Dieu! Je me mets sous Ta protection contre la faim car c'est un mauvais compagnon de lit et contre la trahison car c'est un vilain défaut». (Abou Dawùd)

1486. On rapporte qu'un esclave qui avait signé un contrat avec son maître pour qu'il le libère contre le paiement d'une somme convenue vint dire à "Ali : «Je me trouve incapable de payer la somme convenue pour ma libération. Aide-moi donc à la payer». Il lui dit: «Veux-tu que je t'apprenne des paroles que m'a enseignées le Messager de Dieu et, qu'une fois que tu les auras prononcées, Dieu t'acquittera de ta dette même si elle a le volume d'une montagne? Dis:
«Seigneur Dieu! Donne-moi de Tes biens licites de quoi m'éviter de rechercher Tes interdits et puisse Ta générosité me dispenser de recourir à tout autre que Toi». (Attirmidhi)

1487. 'Tmràn Ibn Al Housayn dit que le Prophète enseigna à son père Al Housayn deux paroles servant d'invocation:
«Seigneur Dieu! Inspire-moi ma pleine raison et protège-moi de mon propre mal». (Attirmidhi)

1488. Al 'Abbàs rapporte: «J'ai dit une fois: «O Messager de Dieu ! Apprends-moi quelque chose que je demande à Dieu exalté». Il dit:
«Demandez à Dieu la santé et la sécurité». Je suis resté quelques jours et je vins lui dire de nouveau: «O Messager de Dieu! Apprends-moi quelque chose que je demandée Dieu exalté». Il dit: «O 'Abbàs! 0 oncle du Messager de Dieu! Demandez à Dieu la santé et la sécurité dans ce monde et dans l'autre». (Attirmidhi)

1489. Shahr Ibn Hawshab rapporte: «J'ai dit à Oum Salama : «O mère des Croyants! Quelles étaient les invocations les plus fréquentes que disait chez toi le Messager de Dieu ?» Elle dit: «La plupart de ses invocations étaient comme suit:
«O Toi qui fais retourner les cœurs, établis fortement mon cœur dans Ta religion». (Attirmidhi)

1490. Abou Dardà rapporte: «Le Messager de Dieu a dit:
«Parmi les invocations de David il y avait ceci: «Seigneur Dieu! Je Te demande Ton amour, l'amour de ceux qui T'aiment et l'œuvre qui me fait mériter Ton amour. Seigneur Dieu! Fais que ton amour me soit plus cher que ma propre personne, que ma famille et que l'eau fraîche». (Attirmidhi)

1491. Selon Anas , le Messager de Dieu a dit
: «Invoquez beaucoup Le Digne de respect et d'honneur». (Attirmidhi)

1492. Selon Abou Oumàma , le Messager de Dieu fit une longue invocation dont nous n'avons rien pu retenir. Nous dîmes: «O Messager de Dieu! Tu viens de faire une longue invocation dont nous n'avons pu rien retenir». Il dit:
«Voulez-vous que je vous indique le résumé de tout cela? Dites: «Seigneur Dieu! Je Te demande une partie du meilleur que T'a demandé Ton Prophète Mohammad et nous nous mettons sous Ta protection contre le plus grand mal contre lequel Ton Prophète Mohammad T'a demandé Ta protection. C'est de Toi seul qu'on demande aide. C'est Toi qui assures tout ce qui suffit pour parvenir aux biens de ce monde et de l'autre. Il n'est de force ni de puissance que par Dieu». (Attirmidhi)

1493. Selon Ibn Mas'ùd , parmi les invocations du messager de Dieu il y avait ceci:
«Seigneur Dieu! Je Te demande tout ce qui me donne droit à Ta miséricorde et tout ce qui m'assure Ton absolution. Je Te demande de me préserver de Tout péché, de m'accorder le butin que rapporte toute action de bien et d'obéissance, de me faire gagner le Paradis et de me sauver de l'Enfer». (Al Hâkim)

Al-Albâni a jugé ce hadîth faible.


.
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les ahadith en rapport avec l'invocation   Sam 15 Nov 2008 - 14:38

248 - L'évocation de Dieu le matin et le soir

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 7 - verset 205:
«Evoque ton Seigneur en toi-même dans tes humbles supplications et dans ta peur, sur un ton plus bas que ton franc-parler, à l'aube et au soleil couchant et ne sois pas parmi les distraits».

2. Chapitre 20 - verset 130: «Récite la louange de ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher».

3. Chapitre 40 - verset 55: «Proclame la gloire et la louange de ton Seigneur l'après-midi et le matin de bonne heure».

4. Chapitre 24 - versets 36 et 37: «Dans des maisons (mosquées) que Dieu a donné l'autorisation d'élever et d'y évoquer Son Nom par la pensée et la parole, y répètent sans cesse l'affirmation de Sa Gloire et de Sa Pureté, au lever du jour età son coucher... (36)

...Des hommes que ni commerce, ni vente n'empêchent, par distraction, de penser à Dieu». (37)


5. Chapitre 38 - verset 18: «Nous avons soumis à ses côtés les montagnes répétant les attributs de Dieu au coucher du soleil et à son lever».



1451. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit: «Celui qui dit le matin et le soir «Soubhànallahi wa bihamdihi» (gloire et pureté à Dieu ainsi que louange) cent fois de suite, nul n'apportera, le jour de la résurrection, une œuvre meilleure que la sienne sauf quelqu'un qui aura dit autant que lui ou plus». (Mouslim)

1452. Selon lui encore, un homme vint dire au Prophète : «O Messager de Dieu! Ce que j'ai souffert hier de la piqûre d'un scorpion!» Il lui dit:
«Si tu avais dit le soir: «Je me mets sous la protection des paroles parfaites de Dieu contre le mal de ce qu'il a créé», sa piqûre ne t'aurait fait aucun mal». (Mouslim)

1453. Toujours selon lui, le Prophète disait le matin:
«Seigneur Dieu! C'est par Toi que nous nous trouvons vivants le matin et c'est par Toi que nous nous trouvons vivants le soir. C'est par Toi que nous vivons et c'est par Toi que nous mourons. C'est vers Toi que se fait la résurrection». Il disait le soir: «Seigneur Dieu! C'est par Toi que nous existons le soir, c'est par Toi que nous vivons, c'est par Toi que nous mourons et c'est vers Toi la destinée». (Abou Dawûd et Attirmdhi)

1454. Selon lui encore, Abou Bakr Assiddiq a dit: «O Messager de Dieu! Ordonne-moi de dire des paroles que je prononce quand je me réveille le matin et quand je me couche le soir». Il lui dit:
«Dis: «Seigneur Dieu! Créateur des cieux et de la terre, Maître de la science des mondes voilés et des mondes visibles, Seigneur et Maître de toute chose! J'atteste qu'il n'y a de dieu que Toi. Je Te demande Ta protection contre mon propre mal et contre le mal du Diable et de son associationnisme». Il dit: «Dis-les le matin, le soir et lorsque tu te mets au lit». (Abou Dawûd et Attirmidhi)

1455. Selon Ibn Mas'ùd , le Prophète disait le soir:
«Nous voici au soir et le règne est revenu le soir à Dieu. A Lui la louange. Il n'est de dieu que Lui, seul et sans associé». Le narrateur dit: «II me semble qu'il a dit dans les deux: «A Lui revient le règne et la louange. Il est capable de toute chose. Seigneur! Je Te demande le bien qui se trouve dans cette nuit et le bien qui vient après elle. Et je Te demande Ta protection contre le mal qui se trouve dans cette nuit et le mal qui vient après elle. Seigneur! Je Te demande Ta protection contre la paresse et les maux de la vieillesse. Je Te demande Ta protection contre le supplice du Feu et contre les tourments de la tombe». Le matin il disait: «Nous voici au matin et le règne est revenu le matin à Dieu... (Et le reste de la prière précédente). (Mouslim)

1456. 'Abdullâh Ibn Khoubeyb rapporte: «Le Messager de Dieu m'a dit une fois:
«Récite le chapitre 112 (Dis: «C'est Lui Dieu, seul et unique») ainsi que les chapitres 113 et 114 (les deux chapitres protégeant contre le Diable et ses méfaits) le soir et le matin. Répète-les trois fois de suite et cela te sera une protection efficace contre tous les maux». (Abou Dawûd et Attirmidhi)

1457. Selon 'Othmân Ibn 'Affan , le Messager de Dieu a dit:
«Chaque fois que quelqu'un répète trois fois de suite le matin de chaque jour et le soir de chaque nuit: «Au nom de Dieu dont le nom empêche tout mal sur terre et dans le ciel, et II est L'Audiant et Le Sage par excellence», rien ne peut lui faire aucun mal». (Abou Dawùd et Attirmdhi)

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Sam 15 Nov 2008 - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les ahadith en rapport avec l'invocation   Sam 15 Nov 2008 - 14:39

249 - Ce qu'on doit dire avant de s'endormir

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 3 — versets 190 et 191:
«II y a certes dans la création des deux et de la terre et dans l'alternance de la nuit et du jour des signes évidents pour ceux qui ont un cerveau

...Ceux qui pensent à Dieu debout, assis ou sur leurs côtés et qui méditent sur la création des cieux et de la terre». (191)




1458. Selon Houdheyfa et Abou Dharr , le Messager de Dieu disait au moment de se mettre au lit: «C'est par Ton nom, Seigneur Dieu! 6 que je vis et que je meurs». (Al Boukhâri)

1459. Selon 'Ali , le Messager de Dieu lui dit une fois ainsi qu'à son épouse Fatima (la fille du Prophète):
«Quand vous regagnez votre lit, dites trente fois de suite «Allàhou akbar» trente fois de suite «Alhamdou lillàh». Dans une autre version on dit trente quatre fois «Soubhànallàh», et dans une troisième version on dit trente quatre fois «Allàhou akbar». (ura)

1460. Selon Abou Hourayra , Le Messager de Dieu a dit
: «Quand l'un de vous s'apprête à se mettre dans son lit, qu'il balaie le lit avec son drap plié car il ne peut pas savoir ce qui y est entré après lui (scorpions et autres). Puis qu'il dise: «En Ton nom, Seigneur! j'ai couché mon côté et en Ton nom je le relève. Si Tu retiens mon âme, sois clément avec elle, et si Tu la ressuscites, sauvegarde-la par les moyens avec lesquels Tu sauvegardes Tes esclaves vertueux». (ura)

1461. Selon 'Âisha , le Messager de Dieu , quand il se mettait dans son lit, crachait (sans émettre de salive) dans ses deux mains et récitait les trois derniers chapitres du Coran (112-113-114) qui protègent des défaits du Diable. Puis il passait ses mains sur tout son corps».

Dans une autre version: «Quand le Prophète se mettait au lit la nuit, il groupait ses deux mains ouvertes, y crachait sans émettre de salive et y récitait les trois derniers chapitres du Coran. Il passait ensuite ses mains sur tout ce qu'il pouvait atteindre de son corps en commençant par sa tête et son visage, puis la partie avant de son corps. Il repétait cela trois fois de suite». (ura)

1462. Al Barà Ibn "Azeb rapporte: «Le Messager de Dieu m'a dit:
«Quand tu vas te mettre dans ton lit, fais tes ablutions comme pour la prière. Etends-toi sur le côté droit et dis: «Seigneur Dieu! J'ai abandonné mon âme à Toi. J'ai tourné mon visage vers Toi. Je m'en suis remis en tout à Toi. Je me suis adressé à Toi dans l'espoir de Ta récompense et dans la crainte de Ton châtiment. Nul refuge contre Toi ailleurs qu'auprès de Toi. J'ai cru à Ton Livre que Tu as fait descendre et à Ton Prophète que Tu as suscité». Si tu meurs ce soir-là, tu meurs dans la saine nature de l'Islam. Fais de cette prière les dernières paroles que tu prononces». (ura)

1463. Selon Anas , le Prophète , quand il se mettait au lit, disait:
«La louange est à Dieu qui nous a donné à manger et à boire, qui nous a protégés du mal de nos ennemis et nous a assuré un asile. Or combien nombreux sont ceux qui n'ont personne pour les protéger et pour leur assurer le gîte!». (Mouslim)

1464. Selon Houdheyfa , le Messager de Dieu , quand il voulait dormir, mettait sa main droite sous sa joue et disait:
«Seigneur Dieu! Protège-moi de Tes tourments le jour où Tu ressusciteras Tes esclaves». (Attirmidhi)



247 - Le mérite des cercles où l'on évoque Dieu et l'exhortation à y prendre part avec assiduité et à ne pas les quitter sans excuse valable

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 18 — verset 28:
«Résigne-toi à la compagnie de ceux qui évoquent leur Seigneur au début du jour et à sa fin dans l'espoir de (voir un jour) Son Visage. Ne laisse pas tes yeux se détourner d'eux, voulant le luxe de ce bas-monde».



1447. Selon Abou Hourayra , le Messager de Dieu a dit: «Dieu le Très-Haut a des Anges qui parcourent les routes à la recherche des cercles d'évocation de Dieu. Dès qu'ils trouvent des gens en train d'évoquer Dieu honoré et glorifié, ils s'appellent les uns les autres: «Venez à l'objet de vos recherches». Ils étendent sur eux leurs ailes jusqu'au ciel inférieur. Leur Seigneur leur demande (et II sait mieux qu'eux): «Que disent Mes esclaves». Ils disent: «Ils Te glorifient, Te purifient, proclament Ta grandeur, Ta louange et Ta gloire». Il dit: «Est-ce qu'ils M'ont jamais vu?» Ils disent: «Non, par Dieu. Ils ne T'ont jamais vu». Il dit: «Que eraient-ils donc s'ils Me voyaient?» Ils disent: «S'ils Te voyaient ils mettraient encore plus d'ardeur à T'adorer, à Te louer et à Te glorifier». Il dit: «Que demandent-ils?» Ils disent: «Ils Te demandent le Paradis». Il dit: «Est-ce qu'ils l'ont amais vu?» Ils disent: «Non, par Dieu. Ils ne l'ont jamais vu». Il dit: «Que erait-ce s'ils l'avaient vu?» Ils disent: «S'ils l'avaient vu, ils y tiendraient encore pus, le demanderaient avec plus de force et le désireraient avec plus d'ardeur». Il dit: «Contre quoi demandent-ils Ma protection?» Ils disent: «Contre l'Enfer». Il dit: «L'ont-ils jamais vu?» Ils disent: «Non, par Dieu. Ils ne l'ont jamais vu». Il dit: «Que serait-ce donc s'ils l'avaient vu?» Ils disent: «S'ils l'avaient vu ils le fuiraient encore plus et le craindraient davantage». Il dit: «Je vous prends à témoins que Je les ai absous». L'un des Anges dit: «II y a parmi eux untel qui ne fait pas partie de leur cercle. Il y est seulement venu pour une affaire le concernant». Il dit: «Ils représentent le cercle idéal et celui qui leur tient compagnie ne saurait être misérable». (ura)

Dans une autre version de Mouslim:
«Selon Abou Hourayra , le Prophète a dit: «Dieu a des Anges itinérants de très grand mérite. Ils vivent à la recherche des cercles d'évocation de Dieu. Dès qu'ils trouvent une réunion où l'on évoque Dieu, ils s'asseoient avec eux. Ils se couvrent les uns les autres de leurs ailes jusqu'à remplir l'espace entre eux et le ciel inférieur. Une fois que le cercle se disperse, ces Anges remontent au ciel. Dieu glorifié et honoré leur demande (et II sait mieux qu'eux): «D'où venez-vous?» Ils disent: «De la terre où se trouvent quelques-uns de Tes honorables esclaves qui proclament Ta gloire. Ta grandeur, Ton unicité et Ta louange et qui T'adressent leurs demandes». Il dit: «Et que Me demandent-ils?» Ils disent: «Ils Te demandent Ton Paradis». Il dit: «Ont-ils jamais vu Mon Paradis?». Ils disent: «Non, ô notre Seigneur!» Il dit: «Que serait-ce donc s'ils avaient vu Mon Paradis?» Ils disent: «Et ils se mettent sous Ta protection». Il dit: «Contre quoi?» Ils disent: «Contre Ton Enfer, ô notre Seigneur!» Il dit: «Ont-ils jamais vu Mon Enfer?» Ils disent: «Non»! Il dit: «Que feraient-ils s'ils avaient vu Mon enfer?» Ils disent: «Et ils Te demandent de les absoudre». Il dit: «Je les ai effectivement absous. Je leur ai donné ce qu'ils demandent et Je les ai protégés contre ce qu'ils craignent». Ils disent: «Seigneur! Il y a parmi eux untel, un grand pécheur. Il était simplement de passage et il s'assit parmi eux». Il dit: «Je l'ai, lui aussi, absous car ce sont les membres honorables d'un cercle et celui qui s'asseoit avec eux ne saurait être misérable».

1448. Selon lui et selon Abou Sa'id , le Messager de Dieu a dit: «Aussitôt que des gens s'asseoient pour évoquer Dieu, les Anges les entourent, la miséricorde de Dieu les recouvre et la sérénité descend sur eux. Dieu les évoque aussi parmi ceux qui vivent auprès de Lui». (Mouslim)

1449. Selon Hâreth Ibn 'Awf , le Messager de Dieu , un jour qu'il était assis à la mosquée en compagnie de gens, vit venir vers lui trois hommes. Deux d'entre eux se dirigèrent vers le Messager de Dieu et le troisième s'en alla. Les deux premiers se tinrent debout devant le Messager de Dieu . L'un d'eux vit un espace vide dans le cercle et alla s'y asseoir. Le deuxième s'assit derrière les autres. Quant au troisième, il tourna simplement le dos et s'en alla. Quand le Messager de Dieu eut terminé son discours, il dit:
«Voulez-vous que je vous renseigne sur ces trois? L'un d'eux a cherché refuge auprès de Dieu et Dieu le lui donna. Le deuxième a été empêché par sa pudeur de déranger les autres et Dieu a ressenti de la pudeur à son égard. Quant au troisième, il tourna le dos et Dieu lui tourna le Sien». (ura)

1450. Abou Sa'id Al Khoudri rapporte: «Mou'àwiya sortit un jour et trouva à la mosquée un cercle de gens qui évoquaient Dieu. Il leur dit: «Dans quel but êtes-vous réunis?» Ils dirent: «Nous nous sommes réunis pour évoquer Dieu». Il dit: «Par Dieu, est-ce là seulement votre but?» Ils dirent: «C'est là seulement notre but». Il dit: «Je tiens à vous dire que je ne vous ai pas fait jurer par Dieu parce que je doutais de votre bonne foi. Nul dans ma position par rapport au Messager de Dieu n'est plus avare que moi (par circonspection et scrupule) à rapporter les Hadiths. Le Messager de Dieu sortit un matin et vit un cercle de gens évoquant Dieu. Il leur dit:
«Qu'est-ce qui vous a fait réunir?» Ils dirent: «Nous nous sommes assis pour évoquer Dieu et pour Le louer de nous avoir guidés à l'Islam et pour les bienfaits dont II nous a comblés». Il dit: «Vous ne vous êtes assis que dans ce but?» Ils dirent: «Par Dieu, ce n'est que dans ce but que nous nous sommes assis». Il dit: «Je tiens à vous dire que je ne vous ai pas fait jurer par Dieu parce que je doutais de votre bonne foi. Mais Gabriel est venu m'annoncer que Dieu Se vantait de vous auprès des Anges». (Mouslim)

.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les ahadith en rapport avec l'invocation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: Invocations-
Sauter vers: