El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9677
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)   Jeu 30 Oct 2008 - 17:28

Les machinations machiavéliques provoquées par les situations sataniques parmi les démons et les hommes - (1)

SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî





« Al-Aswad Al-’Anssî » était de ceux qui affirmaient être un prophète en possession de Satans qui l’informait des choses cachées. Lorsque les musulmans le tuèrent, ils craignirent que les Satans ne l’informent de ce qu’ils disaient à son propos. Jusqu’à ce que sa propre femme soit celle qui aida les musulmans contre lui après que sa mécréance lui apparut clairement, et ils le tuèrent. De même pour « Musaylamah Al-Kadhâb » [le menteur/l’imposteur] qui avait aussi en sa possession des démons qui l’informaient sur les choses cachées et l’aidaient de différentes manières.

Et les exemples de la sorte sont nombreux tel que celui de « Al-Hârith Ad-Dimashqî » qui est sortit au « Châm » [Ce qui représente la Syrie/Jordanie] à l’époque de Abdel-Malik Ibn Marwân, qui se disait être un prophète ; Ces Satans retiraient ses jambes du fer, et empêchaient les armes de pénétrer son corps. Des piliers en marbre louaient Allâh lorsqu’il passait sa main dessus. Il voyait des gens marcher et s’élever vers le ciel et il disait : « Ce sont des anges ». Alors qu’en réalité ils n’étaient rien que des démons. Lorsque les musulmans le capturèrent et se préparèrent à le tuer, l’exécutant essaya de lui planter son épée, mais elle ne pénétrait pas son corps. Abdel-Malik lui dit alors : « Tu n’a pas dit la Basmallah [Au Nom d’Allâh] ». L’exécutant dit alors « Basmallah » et il le tua.

Tels étaient ces gens dans des situations sataniques, et leurs Satans les délaissent et s’enfuient lorsqu’il leur est mentionné des versets tel que « Ayat ul-Kursî » [Verset du Trône]. Il est certes rapporté dans le Sahîh selon un hadîth de Abû Hurayra (radhiallâhu ’anhu) que lorsque le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) le désigna pour surveiller la « Zakat al-Fitr » [Impôt purificateur donné à la fin du Ramadhân], un homme vint la nuit et vola de la Zakat. A chaque fois, il l’attrapa et le captura, et à chaque fois il se repentit et implora d’être libéré. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) lui demanda
« Qu’a fait ton prisonnier la nuit dernière ? ». Il répondit : « Il affirma qu’il ne recommencerait plus. » Et il [Prophète] dit : « Il ment, il reviendra sûrement. » A la troisième reprise, l’homme dit à Abû Hurayra : « Laisse-moi, et je t’enseignerai ce qui te sera bénéfique - Lorsque tu vas dormir récite « Ayat ul-Kursî » et la protection d’Allâh sera avec toi et aucun Satan ne s’approchera de toi jusqu’au matin. Lorsqu’il informa le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) de ce que lui a dit le Satan, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dit : « Il a dit la vérité et c’est un grand menteur. » [1] Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) lui informa qu’il [l’homme] n’était autre que Satan. Ainsi, si une personne récite ce verset durant une situation satanique avec sincérité, cela l’éliminera, comme la personne qui entre dans le feu sous état satanique ou qui assiste aux spectacles musicaux avec des sifflements et tambourins jusqu’à ce que les Satans descendent sur lui, et disent par leur langue des paroles que la personne ne connaissait pas, et il se peut qu’elle ne les comprenne pas. Il pourra dévoiler aux gens des choses qui sont dans leurs cœurs ou parlera différentes langues, comme le démon parle sur la langue du possédé. L’homme qui subit cette situation ne sait pas ce qu’il vit, comme le possédé qui est touché par un coup du Satan, possédé par lui, et qui parle à travers lui. Lorsque le démon sort de la personne, celle-ci n’a aucun souvenir de ce qu’il a dit. C’est pourquoi, les gens possédés sont parfois frappés de telle façon que cela pourrait tuer une personne normale ou la rendre gravement blessée, mais cela n’a aucun effet sur elle. Lorsque le Djinn [démon] sort de lui, la personne dira qu’elle n’a rien sentit car les coups ne l’ont pas atteint, mais plutôt le démon qui l’occupait.

Parmi eux, on compte aussi ceux à qui les Satans apportent de la nourriture, des fruits et gourmandises qui ne se trouvent pas dans la région où vit la personne. D’autres encore sont transportés à travers les airs par leur démon vers la Mecque ou à Jéruslem ou ailleurs. Certains sont amenés à ’Arafat au jour de la station de ’Arafat durant le Hadj [pèlerinage], et reviennent la même nuit, mais ils n’ont pas fait le Hadj légiféré. Au contraire, Ils s’y rendent dans des vêtements ordinaires, ne se sacralisent pas aux limites, ne font pas la « Talbiyyah » du Hadj, ne stationnent pas à « Muzdalifa » et ne font pas le « Tawaf » [autour de la Maison sacrée de la Mecque], ni les parcours entre « Safâ et Marwa », ne jettent pas les cailloux aux stèles [représentant Satan]. Bien au contraire, ils ne vont qu’à ’Arafat dans leurs vêtements ordinaires et reviennent la même nuit. Cela n’est certes pas le Hadj [accepté]. Une de ces personnes vit un jour des anges après son retour [de la Mecque] écrire les récompenses des pèlerins. Il leur demanda : « Allez-vous m’inscrire ? » Ce à quoi ils lui répondirent : « Tu n’es pas un des pèlerins » c’est-à-dire, un pèlerin véritable.

La différence entre les Prodiges des Alliés d’Allâh et ceux qui leur ressemblent parmi les situations sataniques sont multiples et celle-ci sont :

Que Les prodiges des Alliés d’Allâh sont un résultat de leur foi et piété.

Alors que les situations sataniques sont le résultat de ce qu’Allâh et Son Prophète ont interdit.

Et certes Allâh -Ta’âla- dit :


« Dis : Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes [les grands péchés], tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allâh ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas. » [2]

De ce fait, parler sur Allâh sans science, le polythéisme, l’oppression et les actes méprisables ont été interdits par Allâh - Ta’âla - et Son Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). Ils ne peuvent donc être la cause de prodiges qu’Allâh leur accorde [à Ses Alliés] sous la forme de miracles. Si tout acte semblant miraculeux ne vient pas de la prière, du rappel d’Allâh et de la lecture du Qor’ân, mais plutôt de ce qui est aimé par Satan, et par des choses comportant du polythéisme tel que le fait de demander l’aide et le secours des créatures ou bien d’une chose qui opprime les gens ou commettre des péchés, tout cela constituent des situations sataniques ne provenant pas des prodiges du Tout-Miséricordieux. Certains parmi eux, en assistant aux séances de musique et sifflement, sont possédés par les Satans et transportés dans les airs et à l’extérieur de la maison. Si véritablement un homme parmi les alliés d’Allâh vient, le démon est blessé, et l’homme tombe sur le sol comme cela s’est produit plus d’une fois.

D’autres encore parmi eux, recherchent l’aide de créatures vivantes ou mortes, et sans tenir compte si la personne vivante est musulmane, chrétienne ou polythéiste. C’est là que vient Satan ensuite sous la forme de celui qui est invoqué, et l’aide dans ses besoins. La personne croit que celui qu’elle a demandé est venu ou un ange sous la forme de celui qu’elle a demandé. Alors qu’en fait, ce n’est que Satan qui a réussit à l’égarer en lui faisant commettre l’acte d’association à Allâh, comme Satan entrait dans les idoles de la Mecque et parlait aux adorateurs des idoles. Quelquefois, Satan vient sous forme humaine et dit qu’il est « Al-Khadhir » et l’informe de choses secrètes et l’aide dans ses besoins.

De même, il a été attesté par plus d’un musulman, juif et chrétien et de beaucoup parmi les mécréants dans les pays de l’Est et l’Ouest, que lorsque l’un d’eux meurt, Satan vient après sa mort sous sa forme et avec sa face, et les gens croient que c’est cette personne. Le démon peut payer les dettes de ces hommes, rendre ses biens, et faire d’autres choses relatives au mort, visiter sa femme, et partir. Ils peuvent avoir brûler le corps du mort, comme le font les mécréants en Inde, et croire ainsi qu’il vit après sa mort.

Et parmi ces personnes [témoins de ces ruses] il y eut un vieil homme d’Egypte qui écrivit dans son testament : « Quand je mourrai, que personne ne lave mon corps, car je reviendrais après ma mort pour laver mon corps ». Lorsqu’il mourut, son serviteur vit un homme ayant la forme du mort, et crut que ce fut lui et qu’il allait laver son propre corps. Lorsque celui qui apparut eut terminé le lavage, il disparut sans laisser de traces. C’était un Satan qui avait réussit à tromper celui qui allait mourir en lui suggérant qu’il reviendrait après sa mort et qu’il devait interdire de faire laver son corps. Lorsqu’il mourut, ce Satan vint sous la forme du mort afin d’égarer les autres comme il avait précédemment égaré le mort.

Et d’autres ont vu un trône dans les airs avec une lumière au-dessus et une voix qui dit : « Je suis votre Seigneur. » Si ce sont des gens de connaissance, ils seront que c’est Satan, demanderont la protection d’Allâh contre lui, et cela disparaîtra. D’autres voient un homme en état de veille qui affirment être un prophète ou un vieil homme saint. Cela est arrivé à plus d’un. Certains ont prétendu avoir vu en songe quelques-uns parmi de grands hommes tel Abû Bakr (radhiallâhu ’anhu) ou d’autres venir vers eux et leur raser la tête ou raccourcir leurs cheveux ou les vêtir d’un chapeau ou d’une tunique. Lorsque la personne se réveille, elle trouve ses cheveux rasés ou rétrécis, ou vêtue du chapeau ou de la tunique dont elle a rêvé, mais ce n’était qu’un démon qui lui a rasé les cheveux ou raccourci, et ce ne sont que des situations sataniques qui arrivent à ceux qui sont sortit du Qor’ân et de la Sounnah et ils sont à des niveaux différents [dans leur égarement], comme le démon qui leur est rattaché et qui est de leur genre et de leur dogme [...] [3]



Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî
[2] Coran, 7/33
[3] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 11/158-165


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article229

(la page n existe plus)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9677
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)   Jeu 30 Oct 2008 - 17:32

Les machinations machiavéliques provoquées par les situations sataniques parmi les démons et les hommes - (2)

SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî





Certains démons sont mécréant, pervers, et dans l’erreur. Si l’homme est un mécréant, pervers ou ignorant, le démon va s’associer à sa mécréance, sa perversité ou sont égarement. Ils s’entraident lorsqu’il accepte la mécréance auquel il l’invite, tel jurer en son nom [au démon] qu’il considère comme puissant ou écrire les Noms d’Allâh avec des choses touchées d’impureté ou changer la « Fâtihah » [du Livre d’Allâh] ou la sourate « al-Ikhlâs » ou « Âyat ul-Kursî » ou autres qu’elles, ou encore de l’écrire avec des choses touchées d’impuretés, [et le démon] le transportera sur l’eau ou dans les airs dû à cette mécréance. De plus, ils peuvent lui amener des femmes et des jeunes garçons qu’ils désirent, à travers les airs ou en le conduisant à eux. Et pour les exemples de ce genre il serait trop long de les recenser.

La foi en de telles choses est la foi au « al-Djibt et at-Tâghût », « al-Djibt et as-Sihr » [magie], et « at-Tâghût » sont les Satans et les idoles. Quand l’homme est dans l’obéissance à Allâh et Son Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam) dans ce qui est caché et apparent ils [les démons] ne pourront pas entrer en lui pour cela ou être en paix avec lui. C’est pourquoi, l’adoration musulmane légiférée se fait dans les mosquées qui sont les maisons d’Allâh. Ceux qui fréquentent les Mosquées sont loin des situations sataniques. Non pas comme les gens de l’innovation et du polythéisme qui glorifient les tombeaux et tombes des morts, implorant le mort ou invoquant par lui, ils croient que toute invocation auprès d’eux sera exaucée. Tels sont ceux qui sont les plus proches des situations sataniques.

Il est certes rapporté de façon authentique dans les deux Sahîh que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :
« Qu’Allâh maudisse les Juifs et Chrétiens, ils ont pris les tombes de leurs Prophètes comme lieux d’adoration » [1]

Et il est rapporté dans le Sahîh de Muslim que le Prophète (sallalllahu ’alayhi wa sallam) a dit cinq nuits avant sa mort :
« Le plus généreux des hommes avec moi par sa compagnie et ses biens est Abû Bakr. Si je devais prendre un ami intime parmi les personnes de ce monde, j’aurai pris Abû Bakr comme Khalîl [ami intime], mais votre compagnon a comme Khalîl Allâh. Qu’il ne reste aucun accès dans la mosquée excepté un accès pour Abû Bakr. Certes ceux qui sont venus avant vous ont pris les tombes comme lieu d’adoration. Prenez garde ! Ne prenez pas les tombes comme lieux d’adoration, je vous l’interdis. » [2]

Dans les deux Sahîh il est rapporté que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) durant sa phase terminale a été interpellé sur des églises en Abyssinie, ses dessins et statues, et il (sallallahu ’alayhi wa sallam) dit :
« Certes ces gens, à chaque fois qu’un homme saint meurt, ils font une mosquée sur sa tombe et font ses dessins. Ils seront les pires de la création auprès d’Allâh le jour du jugement dernier. » [3]

Dans le musnad [de l’Imâm Ahmad] et dans le Sahîh de Abî Hâtim, il est rapporté que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :
« Vraiment, les pires de la création d’Allâh sont ceux à qui l’heure dernière arrivera alors qu’ils seront vivants, et ceux qui prennent les tombes comme lieu d’adoration. » [4]

Et dans un hadîth Sahîh, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :
« Ne vous asseyez pas sur les tombeaux, ni ne priez sur eux. » ]5] et dans « al-Muwatâ » [de l’Imâm Mâlik] le prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « O Allâh ! Fasse que ma tombe ne devienne pas une idole qui soit adorée. La colère d’Allâh est grande sur ceux qui prennent les tombes de leurs Prophètes comme lieu d’adoration. » Dans les Sounans il est rapporté que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Ne prenez pas ma tombe comme lieu de fête, et faites les salutations d’Allâh sur moi là où vous êtes, car vraiment, vos salutations me sont transmises. » [6]

[...]

Allâh -Ta’âla- dit dans Son Livre sur les polythéistes du peuple de Nûh (’alayhi as-sallam) :


« Et ils ont dit : N’abandonnez jamais vos divinités et n’abandonnez jamais Wadd, Souwâ`, Yaghoûth, Ya`oûq et Nasr. » [7]

Ibn ’Abbâs ainsi que d’autres parmi les anciens pieux prédécesseurs ont dit sur ce verset : « Ces divinités étaient des gens saints du peuple de Nûh. Lorsqu’ils moururent, les gens s’attachèrent à leurs tombes. Plus tard, ils en firent des statues et les adorèrent. Cela fut le début de l’adoration des idoles. » Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a interdit de prendre les tombes comme lieu d’adoration pour fermer la voie qui conduit au polythéisme, comme il interdit de prier au moment du lever du soleil et de son coucher car les polythéistes se prosternaient à cette heure devant le soleil, et Satan se met devant le soleil à ces moments. La prière à ces moments ressemble aux prières des polythéistes, et c’est ainsi qu’il (sallallahu ’alayhi wa sallam) ferma cette porte Et Satan égare les fils de Âdam selon sa capacité. En conséquence, quiconque adore le soleil, la lune ou les planètes et les invoque comme les adorateurs des étoiles, Satan va apparaître devant lui, lui parler et l’informer de certaines choses. Ils appellent ensuite cela les esprits des planètes, alors que c’est Satan. Bien que Satan aide ces gens dans leurs besoins [et dans leurs buts], cela lui apporte bien plus de bénéfice que de mal. Et la fin pour ceux qui lui obéissent, est certes mauvaise si ce n’est pour ceux qu’Allâh tourne vers le repentir.

De même pour les adorateurs des idoles, les Satans peuvent s’adresser à eux, et à ceux qui appellent les morts ou absents pour l’aide ou ceux qui invoquent le mort ou invoquent avec son nom ou croient que la supplication à sa tombe est supérieure aux supplications faites chez eux ou dans les mosquées. Nombreux sont ceux qui croient en ce hadîth qui est un mensonge selon l’unanimité des gens de connaissance, et qui est : « Lorsque vous perdez votre science, vous devez aller voir les gens des tombes. » Il fut forgé par ceux qui voulaient ouvrir la porte du polythéisme.

Les gens de l’innovation et les gens du polythéisme qui ressemblent aux adorateurs des idoles, les chrétiens, et les égarés parmi les musulmans ont vu des événements sur les tombes qu’ils visitaient et qu’ils imaginaient être des prodiges, mais cela ne provenait que des Satans. Par exemple, ils peuvent mettre un pantalon sur la tombe, et lorsqu’ils reviennent il est noué, ou ils peuvent amener un possédé à la tombe, et voir ensuite que le démon qui l’affligeait a disparut. Le Satan fait cela afin d’égarer. Si « Âyat Al-Kursî » est lu avec véracité, cela l’annule. Certes l’Unicité d’Allâh fait fuir le Satan. C’est pourquoi pour certains qui sont transportés dans les airs, lorsqu’on récite : « La ilaha illa Allâh » [Il n’y a de dieu si ce n’est Allâh] ils tombent. Lorsque certains d’entre eux voient une tombe s’ouvrir et que quelqu’un en sort, ils s’imaginent voir la personne décédée, qui en fait n’est que Satan.

Et ces choses [sont trop nombreuses] pour être toutes citées.

Puisque l’isolement dans les caves et déserts est une innovation [Bid’ah] qui n’a pas été prescrite ou recommandée par Allâh et Son Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam), les démons font des grottes et montagnes leur lieu de résidence. Par exemple, nous avons la grotte du sang qui est sur le Mont « Qâssiyoûn », le Mont du Liban, le Mont Fath à « Aswân » en Egypte, les montagnes de Rome et « Kharâssân » [en Afghanistan], diverses Montagnes dans la Péninsule arabique et d’autres encore, le Mont « Lukâm », le Mont « Al-Ahyash », le Mont « Sûlan » près d’Ardabîl, le Mont « Chahanak » près de Tabriz, le Mont « Mâchkoû » près de « Aqchawân », le Mont « Nahâwund », et autres montagnes et lieux où les gens croient qu’il y a des hommes saints parmi les humains, ils les surnomment les « hommes de l’invisible », et ils ne sont rien d’autre que des mâles parmi les démons. Il y a des mâles chez les Djins, comme chez les humains. Allâh - Ta’âla- dit :


« Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fit qu’accroître leur détresse. » [8]

Certains parmi eux [les démons] apparaissent sous la forme d’un homme couvert de cheveux avec une peau comme celle des chèvres, et les gens qui ne le connaissent pas croient que c’est un humain, alors que ce n’était qu’un démon. Et ils disent : « Sur toutes les montagnes parmi ces montagnes [indiquées plus haut], il y a les quarante Abdal ». Ceux qu’ils pensent être des « Abdal » sont des Djins qui habitent ces montagnes, comme cela est connu de différentes manières. De même, ce chapitre est trop grand pour le détailler, sans rappeler les choses que nous connaissons sur le sujet. Car certes nous avons vu et entendu plus que ces choses indiquées dans ce résumé qui fut écrit pour ceux qui nous avaient demandé de rappeler ces choses sur les alliés d’Allâh, et comment connaître ces composantes [...] [9]



Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[3] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[4] Rapporté par l’Imâm Ahmed et SHeikh Ahmad Châkir (rahimahullâh) a dit dans la vérification de ce hadîth, que sa chaîne de transmission est authentique
[5] Rapporté par Muslim
[6] Rapporté par Ahmed et Abû Dâwoud
[7] Coran, 71/23
[8] Coran, 72/6
[9] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 11/158-165


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article231

(la page n existe plus)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9677
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)   Jeu 30 Oct 2008 - 17:36

Les machinations machiavéliques provoquées par les situations sataniques parmi les démons et les hommes - (3)

SHeikh al-Islâm Taqî ad-Dîn Abî al-’Abbâs Ahmad Ibn ’Abdel-Halîm Ibn ’Abdel-Sallâm Ibn Taymiyyah al-Harânî




Les gens se sont partagés en trois catégories en ce qui concerne ces phénomènes :

1] Certains ont démenti l’existence [de ces phénomènes] si ce n’est pour les Prophètes. Il est possible qu’ils acceptent leur existence, mais démentent ce qui peut parvenir de beaucoup de personnes, car ils ne croient pas que ces gens soient des alliés d’Allâh.

2] D’autres croient que toute personne qui possède quelque capacité à faire des prodiges est un allié d’Allâh. Mais les deux positions sont fausses. Ces gens-là diront que les polythéistes, les gens du Livre [Juifs et Chrétiens] et ceux qui aident dans le combat contre les musulmans, sont des alliés d’Allâh, et ces mêmes gens démentent le fait qu’il puisse y avoir parmi eux quelqu’un qui enfreint les habitudes.

3] La troisième position est la correcte. En effet, ils ont des gens qui les aident mais qui sont de leur genre, et non des alliés d’Allâh. Allâh -Ta’âla- a dit :


« O vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. » [1]

Ceux qui parmi les adorateurs et ascètes qui ne font pas partie des alliés d’Allâh, les pieux, les suiveurs strictes du Qor’ân et de la Sounnah, sont eux joint par les Satans. Ils feront des faits miraculeux selon leur état. Cependant, les « phénomènes » de ces gens se contredisent, et il est possible qu’un [véritable] « Walî » [allié] d’Allâh -Ta’âla- annule toutes leurs machinations. Et il ne peut y avoir dans ces personnes que mensonges touchées d’ignorance ou machinations, ainsi que des péchés dus à ces situations sataniques qui se sont attachées à lui. C’est ainsi qu’Allâh fait la différence entre Ses alliés pieux et ceux qui les imitent parmi les alliés du Satan. Allâh -Ta’âla- dit :


« Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent ? Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur. » [2]

Le « forgeur » est le menteur, et le « pécheur » est celui qui transgressant les limites.

Une des grandes raisons provoquant ces situations sataniques est l’écoute des chansons et instruments de musique. Ceci est l’adoration des polythéistes, comme le dit Allâh :


« Et leur prière, auprès de la Maison, n’est que sifflement et battements de mains. » [3]

Ibn ’Abbâs, Ibn ’Umar et d’autres parmi les anciens pieux ont dit : « At-Tasdiyyah » signifie frapper des mains, et : « al-Mukâ » signifie siffler, et ceci était l’adoration des polythéistes. » En ce qui concerne le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et ses Compagnons, leur adoration était ce qu’Allâh leur avait prescrit : la prière, la lecture du Qor’ân, le rappel d’Allâh, et ce qui ressemble à cela, avec des rassemblements légiférés. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et ses Compagnons ne se sont jamais rassemblés pour écouter des chants, ni applaudissements, ni tambourins, ni lui [le Prophète] ou un des ses compagnons n’était pris d’un état ou faisait tomber son manteau à cause d’un état secondaire. Tout ceci n’est que mensonge selon l’avis unanime des gens de science et de la tradition.

Lorsque les Compagnons se rassemblaient, ils en désignaient un qui leur récitait le Qor’ân et les autres écoutaient. Comme ’Umar Ibn Al-Khattâb disait à Abî Mussa Al-Ash’arî : « Rappel nous notre Seigneur » et Abû Mussa lui récitait le Qor’ân, et eux écoutaient. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) était passé une fois devant Abû Mussa al-Ash’arî alors qu’il récitait le Qor’ân, et lui dit [plus tard] :
« Je suis passé à coté de toi la nuit dernière et tu récitais le Qor’ân, et je suis resté pour écouter ta récitation » Abû Mussa dit : « Si j’avais su cela, j’aurai amélioré encore plus ma récitation. » [4]

Il voulait dire par-là, qu’il aurait embellit sa voix encore plus, comme l’a dit le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) :
« Embellissez le Qor’ân par vos voix » [5] et il a dit : « Vraiment Allâh écoute plus l’homme qui récite le Qor’ân avec une belle voix que celui qui possède des chanteuses et écoute leurs chansons. » [6] Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dit à Ibn Mass’ûd : « Récite-moi le Qor’ân ». Il dit : Tu me dis de te réciter le Qor’ân alors que c’est sur toi qu’on l’a fait descendre ? » - « Oui, répondit le Prophète, j’aime l’entendre de quelqu’un d’autre. ». Il récita pour le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) la Sourate an-Nissâ jusqu’au verset :

« Comment seront-ils, lorsque Nous ferons venir un témoin de chaque communauté, et que Nous te ferons venir comme témoin contre eux ? »

Assez, dit-il [Le Prophète], les yeux en pleurs. » [7]


 
Notes
[1] Coran, 5/51
[2] Coran, 26/221-226
[3] Coran, 8/35
[4] Rapporté par al-Khatîb dans « at-Târikh », al-Haythamî et at-Tabarânî - Hadîth faible
[5] Rapporté par Ahmad, Abû Dâwoud et Ibn Mâdja
[6] Rapporté par Ibn Mâdja et d’autres et SHeikh al-Albânî (rahimahullâh) la qualifié de faible
[7] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article232

(la page n existe plus)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9677
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)   Jeu 30 Oct 2008 - 17:38

...



Cet exemple de « Samâ’ » est le « Samâ’ » [Audition] des Prophètes et de ceux qui les suivent, comme le mentionne Allâh :


« Voilà ceux qu’Allâh a comblés de faveurs, parmi les prophètes, parmi les descendants d’Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi la descendance d’Abraham et d’Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant. » [8]

Et Allâh dit à propos des gens de connaissance :


« Et quand ils entendent ce qui a été descendu sur le Messager [Muhammad] tu vois leurs yeux déborder de larmes, parce qu’ils ont reconnu la vérité. » [9]

Allâh loue les gens de ce « Samâ’ » car cela augmente leur foi, fait frémir leur peau, et fait couler les larmes de leurs yeux et Allâh - Ta’âla - dit :


« Allâh a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent [à l’entendre] ; puis leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au rappel d’Allâh. » [10]

Et Il - Ta’âla - dit :


« Les vrais croyants sont ceux dont les cœurs frémissent quand on mentionne Allâh. Et quand Ses versets leur sont récités, cela fait augmenter leur foi. Et ils placent leur confiance en leur Seigneur. Ceux qui accomplissent la Salâ et qui dépensent [dans le sentier d’Allâh] de ce que Nous leur avons attribué. Ceux-là sont, en toute vérité les croyants : à eux des degrés (élevés) auprès de leur Seigneur, ainsi qu’un pardon et une dotation généreuse. »
[11]

En ce qui concerne le « Samâ’ » innové, le « Samâ’ » des applaudissements et des tambourins ainsi que celui des flûtes, aucun des Compagnons ni aucun de leurs successeurs ou des grands Imâms de l’Islâm n’a considéré cela comme la voie d’Allâh - Tabâka wa Ta’âla. Il ne considérait pas cela comme un moyen de se rapprocher d’Allâh, ni même un acte d’obéissance. Au contraire, ils considéraient cela comme une innovation blâmable, jusqu’au point que Ach-Châfi’î a dit :
« J’ai laissé à Bagdad des choses que les apostats ont innovées, et qu’ils appellent la danse et musique et avec cela ils détournent les gens du Qor’ân. »

Les Alliés [véritables] d’Allâh reconnaissent cette innovation pour ce qu’elle est, et savent que Satan est responsable de ces méthodes. C’est pourquoi, les meilleurs de ceux qui assistaient à ces cérémonies dans un premier temps, se repentirent par la suite. Plus la personne est éloignée de la connaissance et de la fin de sa « Wilayah » avec Allâh, plus l’influence de Satan est grande sur lui. Ces [choses innovées] sont comme l’alcool, et en fait, ses effets sont plus sévères que la [consommation] d’alcool. C’est pourquoi lorsque l’empoisonnement [à la musique] devient fort, les Satans descendent sur ces gens, parlent sur leurs langues et en transportent certains dans les airs. La haine peut aussi apparaître entre eux, comme elle arrive entre les consommateurs d’alcool, et peut-être que le Satan de l’un est plus fort que celui de l’autre, et il tue son opposant. Les ignorants pensent que ces choses là sont des prodiges des alliés d’Allâh, ceux parmi les pieux [qui agissent avec rectitude]. Ces choses ne font qu’éloigner la personne de la compagnie d’Allâh, et ce ne sont rien que des [situations] phénomènes sataniques. Le meurtre d’un musulman n’est pas permis sauf dans certains cas qu’Allâh a décrit, comment alors tuer un musulman peut-il être quelque chose avec lequel Allâh honore Ses alliés ? Le plus grand prodige est de rester sur le droit chemin, et il n’y a pas de plus grand honneur provenant d’Allâh que le fait que Son adorateur fasse ce qu’Il [Allâh] aime et agrée, et qu’Il lui permette de faire plus pour se rapprocher de Lui, et élever ses degrés [...] [12]



Notes
[8] Coran, 19/58
[9] Coran, 5/83
[10] Coran, 39/23
[11] Coran, 8/2-4
[12] Madjmu’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 11/158-165


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article232&artpage=2

(la page n existe plus)
Revenir en haut Aller en bas
 
Les machinations provoquées par les démons (hommes et jinns)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: La Médecine en Islam :: Roqiya / Exorcisme légiféré-
Sauter vers: