El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Définition du divorce et son jugement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9739
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Définition du divorce et son jugement   Ven 31 Déc 2010 - 13:43

Définition du divorce et son jugement

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi




Chapitre du Divorce : At-Talaq

Définition :

En Arabe: Vient du mot « Al Itlaq » ce qui signifie le fait de délaisser une chose et de s’en séparer. Signifie aussi le fait de dénouer un nœud.
En Islam : Cela signifie « halu aqdi Nikâh », le fait d’ouvrir le nœud du mariage si l’on compare le mariage à un nœud.



Le jugement d’At-Talaq :

Le divorce est légiféré par le Qur’an, la Sunna, l’unanimité des savants mais également pas l’analogie (Al Qiyas).

Qu'est-ce que l’analogie (Al Qiyas) ? Il s’agit de la 4ème source en Islam.
Par exemple : Allah    dit en parlant des parents : « Et ne leur dit pas ‘ Ouf ’ » Est-il autorisé de les frapper ? La réponse est non, car s’il est interdit de leur dire ‘ Ouf ‘ alors à plus forte raison il est interdit de les frapper. Cela est de l’analogie.

Attention : Cela est différent d’Al Ishtihad (L’interprétation) car dans Al Ishtihad il n’y a pas de Dalil. Les savants doivent faire un effort d’interprétation lorsqu’il n’y a pas de preuves dans un sujet traité.


Ainsi, parmi les preuves du divorce il y a donc Al Qiyas. Comme le mariage est autorisé pour un bien et bien par analogie le divorce est autorisé pour un bien aussi. Ceci est donc la preuve qu’At-Talaq est autorisé.

Nous avons vu dans ce qui a précédé l’importance que l’islam donne à la famille musulmane et au fait que cette famille soit préservée de tout problème et que la vie conjugale reste et perdure le plus longtemps possible. Et nous avons vu également les différentes solutions qui ont été légiférés pour venir à bout des divergences qui apparaissent dans le couple musulman, que le problème vienne d’un des 2 époux ou bien des 2 en même temps. Sauf qu’il y a un certains cas dans lequel toutes ces solutions n’apportent pas de réponses ou de suites positives. Lorsque la divergence est beaucoup trop vaste ou lorsque les discordes sont beaucoup trop graves alors à ce moment il n’y a d’autres solutions que d’utiliser le moyen fort qui est le divorce.  Et celui qui réfléchit et qui médite sur les règles du divorce se rendra compte comment l’islam, encore une fois, donne de l’importance à la maison et à la famille musulmane. Ainsi qu'à la motivation que l’islam a de garder l’union entre les deux époux. Et ceci lorsque l’islam a autorisé le divorce il ne l’a pas autorisé qu’une seule fois de sorte qu’après ce divorce la relation conjugale se termine de façon définitive mais Al Islam a non seulement autorisé le divorce mais a aussi ordonné que le divorce se fasse en plusieurs fois.

La preuve est la parole d’Allah    : « Le divorce est permis pour seulement deux fois. Alors, c’est soit la reprise conformément à la bienséance, ou la libération avec gentillesse. » (sourate Al Baqara, v. 229)

Ici Allah    parle du divorce qui peut être suivi de la réconciliation. Ce divorce est au nombre de 2 car après le 3ème divorce il n’y a plus de réconciliation. Et lorsqu’un homme divorce la première ou deuxième fois, il ne doit pas expulser sa femme de chez lui jusqu'à ce que sa période (3idaa) soit terminée. Et elle aussi n’a pas le droit de partir. Malheureusement beaucoup ne prennent pas en compte ce jugement de l’Islam.

Et la raison pour laquelle la femme ne doit pas quitter la maison de son mari durant la période de 3idaa c’est afin d’espérer que la colère qui a été la cause de ce divorce disparaisse. Pour forcer les 2 époux à essayer de trouver un terrain d’entente afin de redevenir comme avant.

C’est ce qu’Allah    a dit lorsqu’il parle au prophète    puis par la suite parle à l’ensemble de sa communauté, dans le Qur’an en disant : « Ô Prophète ! Quand vous répudiez les femmes, répudiez-les conformément à leur période d’attente prescrite; et comptez la période ; et craignez Allah votre Seigneur. Ne les faites pas sortir de leurs maisons, et qu’elles n’en sortent pas, à moins qu’elles n’aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois d’Allah. Quiconque cependant transgresse les lois d’Allah, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d’ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau !» (sourate At-Talâq, v. 1)

Ici nous voyons donc qu’Allah    dit aux hommes de ne pas faire sortir leurs épouses de leur maison pendant la période de 3idaa de même qu’Il    dit aux femmes de ne pas en sortir également.


Il ne faut pas non plus transgresser les limites d’Allah car dans toute chose qu’Il a légiféré il y a un bien. Si Allah interdit cela c’est qu’Allah veut le bien.

Concernant la reprise s’il la reprend pendant la période de 3idaa qui est de 3 menstrues alors il n’a pas besoin de refaire un nouvel acte de mariage ; mais s’il la reprend après que la période soit terminée alors il doit refaire une nouvelle demande de mariage avec toutes les conditions du mariage à respectées (c'est-à-dire : tuteur, témoins, acceptation de la femme, dot…).

Il faut savoir également que si l’homme souhaite reprendre sa femme pendant cette période alors que la femme et le tuteur de celle-ci ne veulent pas, l’homme a tout de même droit de la récupérer car elle reste son épouse.  

En ce qui concerne la réconciliation, elle se fait de deux sortes :
- La parole : L’homme dit à sa femme « C’est bon, je te reprends. »
- L’acte : L’homme a des rapports intimes avec son épouse.




Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre du Mariage -
Cours audio du frère Abou Anas - Source des dourous : http://www.lavoiedroite.com/index.php?option=com_content&view=article&id=109&Itemid=43
Retranscrit par Umm-Loqman
Revenir en haut Aller en bas
 
Définition du divorce et son jugement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: La famille en Islam :: Le Divorce-
Sauter vers: