El 'Ilm
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'apprentissage de la science religieuse islamique selon la compréhension des pieux prédécesseurs
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
 

 sourate Al Isra (17)

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
Oum Mouqbil

Nombre de messages : 9283
Date d'inscription : 21/07/2007

sourate Al Isra (17) Empty
MessageSujet: sourate Al Isra (17)   sourate Al Isra (17) I_icon_minitimeSam 11 Oct 2008 - 22:15

SOURATE AL ISRA

Tafsir du verset 82 de la sourate 17


« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants »

Al-Hâfidh Abî al-Fadâ Ismâ-îl Ibn ‘Oumar Ibn Kathîr




- Le lundi 12 juin 2006, par Ismail


Version imprimable  Envoyer à un(e) ami(e)
BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
Allâh - Ta’âla - dit :


« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes. » [1]



Allâh - Ta’âla - dit de Son livre révélé à Son Envoyé Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa sallam) que ce Qor’ân ni :


« Le faux ne l’atteint (d’aucune part), ni par devant ni par derrière : c’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de louange. »
[2]

Ce qui constitue :
« une guérison et une miséricorde pour les croyants ». Ce qui veut dire : qu’il débarrasse les cœurs de leurs maladies comme doute, hypocrisie, polythéisme et déviations - Le Qor’ân est la guérison de tout cela. De plus, il est une miséricorde qui apporte la foi et la sagesse, et incite à la demande du bien. Ceci dit, il ne profite qu’à celui qui y croit, y adhère sincèrement et l’applique. Pour celui-là, il constitue certes un remède et une miséricorde. Quant au mécréant injuste à l’égard de lui-même, l’écoute du Qor’ân ne fait que l’éloigner davantage et le raffermir dans sa mécréance. Mais cela n’est aucunement dû au Qor’ân, incontestablement Allâh - Ta’âla - dit :

« Dis : < Pour ceux qui croient, il est une guidée et une guérison >. Et quant à ceux qui ne croient pas, il y a une surdité dans leurs oreilles et ils sont frappés d’aveuglement en ce qui le concerne ; ceux-là sont appelés d’un endroit lointain. »
[3]

Et :


« Et quand une Sourate est révélée, il en est parmi eux qui disent : < Quel est celui d’entre vous dont elle fait croître la foi ? > Quant aux croyants, elle fait certes croître leur foi, et ils s’en réjouissent. - Mais quant à ceux dont les cœurs sont malades, elle ajoute une souillure à leur souillure, et ils meurent dans la mécréance. »
[4]

Et les versets allant dans ce sens son nombreux. Qatâda a dit de la parole d’Allâh :
« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. » Cela concerne le croyant qui l’entend, en tire profit, le mémorise et le craint. Mais « elle ne fait qu’accroître la perdition des injustes » c’est-à-dire : qu’ils n’en tirent pas de profit et ne le mémorise pas. Certainement, Allâh a fait de ce Qor’ân un remède et une miséricorde pour les croyants. [5]



Notes
[1] Coran, 17/82
[2] Coran, 41/42
[3] Coran, 41/44
[4] Coran, 9/124-125
[5] Kitâb « Tafsîr al-Qor’ân al-‘Adhîm » de Ibn Kathîr, 3/86

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article401
Revenir en haut Aller en bas
 
sourate Al Isra (17)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Le Coran :: Tafsir El Qor'an-
Sauter vers: