El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Sourate Fussilat (41)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9815
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Sourate Fussilat (41)   Sam 11 Oct 2008 - 22:05

SOURATE FUSSILAT

Tafsir du verset 33 de la sourate 41


« Et qui profère plus belle parole… »

SHeikh ‘Abder-Rahmân Ibn Sa’dî




BismiLLehi ar-Rahmân ar-Rahîm
Allâh – Ta’âla – dit :


« Et qui profère plus belle parole que celui qui appelle à Allâh, fait bonne œuvre et dit : je suis du nombre des musulmans. » [1]



SHeikh ‘Abder-Rahmân Ibn Sa’dî (rahimahullâh) dit que ce verset appelle à une interrogation avec un sens de négation affirmé. Ce qui veut dire qu’il n’y en a pas une « plus belle parole » c’est-à-dire : une parole, une voie et une situation (meilleure) « que celui qui appelle à Allâh » avec un enseignement pour l’ignorant, une exhortation pour le négligent et ceux qui savent. Et pour le contestataire insouciant un ordre quant à l’application de l’adoration d’Allâh et de l’ensemble de ses caractéristiques, un encouragement à cela, une excellence dans l’application à la mesure de ce qui est possible, un arrêt de l’ensemble des interdits d’Allâh, un blâme à l’égard de toute voie mauvaise qu’il est obligatoire de délaisser. Particulièrement, cet appel doit être basé sur les fondements de l’Islâm et de ce qui le perfectionne, de débattre avec ses ennemis de la meilleure des façons, d’interdire l’ensemble de ce qui mène à la mécréance et au polythéisme, d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable.

Et de ce qui fait partie de l’appel à Allâh, il y a le fait de faire aimer Son adoration, de rappeler Ses bienfaits et grâces, la perfection de Sa miséricorde et de Ses spécificités.

Et de ce qui fait partie de l’appel à Allâh, il y a l’encouragement à l’apprentissage de la science et de la voie droite par le Livre d’Allâh et la tradition de Son Envoyé, et d’encourager dans les tous chemins qui y mènent. Et parmi cela, il y a l’encouragement au noble caractère, l’excellence avec l’ensemble des créatures, d’accepter le passé avec excellence, d’ordonner le maintien des liens de parenté et de la piété à l’égard des parents, d’exhorter l’ensemble des gens en toute époque à se conformer à cela. De sorte ainsi à arriver à ce que l’appel pour Allâh comprenne tout le bien et que la mise en garde soit pour l’ensemble du mal [2].

Al-Hâfidh Ibn Kathîr (rahimahullâh) a dit de la Parole d’Allâh – Ta’âla :
« Et qui profère plus belle parole que celui qui appelle à Allâh » qui veut dire : Appelle les adorateurs d’Allâh vers Lui. Al-Hassan al-Basrî a dit de ce verset : « Tel est le bien aimé d’Allâh, son allié, qui se soumet à Lui, dont l’œuvre lui est obéissance et qui prêche aux gens Sa religion. Et il dit : je suis du nombre des musulmans. Il est le Calife d’Allâh. » [3]

L’Imâm ach-Chawkânî (rahimahullâh) dit du verset que c’est celui qui appelle à l’Unicité d’Allâh et à Son obéissance et celui qui réunit l’appel des adorateurs pour ce qui est légiféré par Allâh et l’accomplissement des bonnes actions. Avec un comportement qui respecte les obligations d’Allâh et l’interdiction de ce qui lui est prohibé en étant musulman, il n’y a pas une chose qui soit meilleure que cela, et pas une voie plus claire que la sienne avec une récompense plus importante que ce qu’il accomplit [4].



Notes
[1] Coran, 41/33
[2] Kitâb « Tayssir ul-Karîm al-Rahmân fî tafsîr Kallâm al-Manân » du SHeikh Ibn Sa’dî, 4/1573
[3] Kitâb « Tafsîr al-Qor’ân al-‘Adhîm » de Ibn Kathîr, 7/180-181
[4] Kitâb « Fath ul-Qadîr il-Djâmi’ bayna fannay ar-Riwâyah wa ad-Dirâyah min ’Ilm it-Tafsîr » de l’Imâm ach-Chawkânî, 4/675-676


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article508
Revenir en haut Aller en bas
 
Sourate Fussilat (41)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Le Coran :: Tafsir El Qor'an-
Sauter vers: