El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Etudier chez les innovateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9795
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Etudier chez les innovateurs   Mer 8 Déc 2010 - 21:26

Etudier toutes sortes de science chez les innovateurs

Cheikh Ibn Al Otheymin






L' Imam Al Faqih Al 'Allammah Cheikh Ibn Al Otheymin ( ) a dit :

"Aucune science ne doit être prise chez une personne de l' Innovation même si cette science ne se rapporte pas à sa bid'a.

Par exemple, si on trouve un innovateur qui est bon dans la langue arabe, Al Balaagh (art de la composition), Sarf (morphologie) ou grammaire, est-ce que l'on s' assoit avec lui pour prendre de lui cette science ou le délaisse t-on ?

Et bien nous ne nous asseyons pas avec lui car cela peut engendrer deux éffets néfastes :

La première nuisance est qu' il va se trompé lui même en croyant qu' il est sur la vérité.

La deuxième est que les gens vont être trompé en voyant les étudiants en science religieuses se diriger vers lui pour apprendre. et le commum des gens ne fait de différence entre la science de la langue Arabe et celle de la 'Aquidah.

C'est pour cela que nous soutenons que il n' est pas permis de s' assoeir avec un innovateur et ceci de manière catégorique
(note : il faut complètement le boycotter) meme si on trouve pas d'autre personnes chez qui prendre l' Arabe , grammaire ou Sarf (morphologie).





Ecouter l'audio : http://www.salafitalk.net/st/uploads/UthaiminNotSittingWithAhlulHawa.ram

Source : http://alminhadj.fr/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=7201#forumpost7201


Dernière édition par Oum Mouqbil le Mar 16 Sep 2014 - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9795
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Etudier chez les innovateurs   Lun 30 Sep 2013 - 19:02

Peut-on prendre la science de quelqu'un dont le minhaj n'est pas corect ?
  
Cheykh Rabi' Ibn Hadi Al Madkhali
 
 
 
Pour le Talib el ‘ilm qui recherche Allah et la demeure future, qu’il soit sincère envers Allah dans la recherche de la science. Qu’il choisisse le ou les savants les plus connaisseurs, les plus sûrs et les plus pieux, celui qui lui propose la vraie science : la science prophétique, du Coran, de la Sounnah  et ce qu’ils comportent comme croyance, pratiques et voie authentique ainsi que les bons comportements islamiques élevés et tout ce qui est semblable à cela.
 
Il ne faut pas se précipiter, en allant chercher la science chez n’importe qui, le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a démontré l’exemple du bon et du mauvais compagnon : il est comme le vendeur de parfum et le forgeron. Le vendeur de parfum, soit il t’en donne en cadeau, soit tu lui en achètes soit tu trouves une bonne odeur. Et le forgeron, soit il te brûle soit tu n’échappes pas à sa fumée et à son mal.
 
Si tu restes avec les innovateurs et les gens de la passion, et que tu prends la science chez eux alors obligatoirement il y aura un mal qui en découlera dans ta croyance, dans ta religion, dans ta voie (Manhaj) et dans ta foi. Essaie de t’éloigner de celui dont la croyance et la voie sont corrompues, sauf en cas de nécessité et avec des conditions : Qu’il ne prêche pas à sa voie, à son groupe, à sa croyance. Et s’il appelle à l’une de ces trois choses, il est meilleur pour le musulman de rester sur la Fitra, même s’il reste ignorant. Cela est bien meilleur pour lui que de corrompre sa croyance par ces gens là ou par l’intermédiaire de leurs semblables.
 
On peut s’inspirer du comportement des pieux prédécesseurs avec les gens de l’innovation et de la passion. Les pieux prédécesseurs ne rapportaient pas de Hadiths  du Messager d’Allah (Paix et bénédiction d'Allah sur lui)   d’après eux, ni ne prenaient la science chez ceux qui prêchent l’innovation. Et ils ne s‘asseyaient pas avec eux, ils coupaient tous liens avec eux. Ils avertissaient contre ceux qui prêchaient l’innovation. Sinon, il y a ceux qui ont été éprouvés ou touchés par des innovations, mais ils étaient connus pour leur véracité, leur sincérité et leur piété. Ils ne prêchaient pas leurs innovations. De ceux-là les prédécesseurs ont pris et rapporté des Hadiths. Aujourd’hui, les gens de l’innovation ne donnent plus d’importance à la narration des Hadiths, donc on peut se passer d’eux, et ne pas leur faire confiance dans le domaine de la croyance et dans les autres domaines. On doit donc se passer d’eux sauf si cette personne ne prêche pas à son innovation, ni à sa Fitna. Tu prends de lui la langue arabe car il n’y a pas de mal mais tu ne prends pas la ‘Aquida (le dogme).  
 
 
Traduction de ‘Abdoullah At-Tantany (Dhoul Qi’da 1418h)

http://www.al.baida.online.fr/sciencequelquunmanhapascorrect.htm


Dernière édition par Oum Mouqbil le Mar 10 Mai 2016 - 20:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9795
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Etudier chez les innovateurs   Mar 10 Mai 2016 - 20:47

Etudier le tajwid chez des innovateurs

Sheikh Zayd Al-Madkhali



Question :

Une personne d'Angleterre demande : est-il permis que j'apprenne les règles de tajwid dans une mosquée où les gens sont des innovateurs ? Sachant qu'il y a une mosquée salafi mais que personne n'y enseigne le tajwid ?



Réponse :

Les savants ont mis en garde contre le fait d'étudier auprès des gens de l'innovation. Le questionneur doit donc se méfier d'eux, sinon ils le feront entrer dans leurs innovations. Il tombera alors dans ce qui lui est nuisible dans sa religion et sa vie d'ici-bas. Le questionneur doit chercher un enseignant parmi les gens de la Sunna, préservé des innovateurs, pour lui enseigner le Coran et le tajwid. Il ne doit pas se joindre à eux sinon il deviendra un de leurs membres. Prenez garde à cela.




Source : http://www.islamsounnah.com/etudier-le-tajwid-chez-des-innovateurs-sheikh-zayd-al-madkhali/
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9795
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Etudier chez les innovateurs   Mar 10 Mai 2016 - 21:06

Un débutant peut-il étudier la Grammaire, Syntaxe... chez un Shaykh Asha'ri ?

Shaykh Al-Albany




Questionneur : O Cheykh, il y a quelques élèves qui étudient avec des mashaykh Ash'ari qui égarent (les gens), mais ils n'étudient pas seulement la Aqidah... seulement les autres sciences comme la grammaire, la syntaxe, le Coran... est-ce permis ? Ou conseillez-vous...

[...]

Cheykh Al Albani : Je ne comprends pas ce que tu veux dire ?


Questionneur : Ya'ni,un étudiant en science rencontre un Cheykh Ash'ari... et il est un débutant et veut (étudier) pour un peu de grammaire ou de syntaxe, donc est ce permis pour lui... est-ce correct pour lui de faire cela ou doit-il le délaisser ?


Cheykh Al Albani : Ya'ni, il veut étudier la grammaire et la syntaxe avec cet autre cheykh ?


Questionneur : Oui.


Cheykh Al Albani : Et il, le cheikh est un Ash'ari, par exemple ?


Questionneur : Oui.


Cheykh Al Albani : Si il (l'étudiant) est bien avisé dans la aqida alors cela est permis, et si ce n'est pas le cas, alors non.






Source : https://www.youtube.com/watch?v=R5elASLfBho
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9795
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Etudier chez les innovateurs   Sam 21 Mai 2016 - 15:49

Puis-je apprendre le Coran dans Institut Non Salafi, sachant qu'il n'y a rien d'autre là où j'habite


Cheykh Tchalabi


Question :

Il existe ici dans notre ville un institut de Qu’ran dont le directeur est à Paris et il a les 10 ijaza de lecture du Qu’ran, le seul à avoir les 10 lectures en Europe et une sœur voudrait s’inscrire dans cet institut afin d’y apprendre le Qu’ran et avancer. Il n’y a pas de mixité, seul le minhaj de l’institut est inconnu et il n’est pas salafi. Elle-même connaît la véracité de son minhaj salafi et aspire à cette voie, donc la sœur elle connaît le minhaj et aspire à cette voie.

Peut-elle s’inscrire sachant qu’il n’y a aucune sœur du minhaj pouvant lui enseigner le Coran dans sa ville et au-niveau des sœurs du minhaj, le niveau de Qu’ran ne suit pas. Sheikh je vous rappelle qu’il y a deux questions et je n’ai pas fait attention donc la première question est est-ce qu’elles peuvent se regrouper à tour de rôle chez des sœurs pour se corriger le Qu’ran et la deuxième sur cet institut qui n’est pas du minhaj est-ce qu’une sœur peut s’inscrire dans cet institut ?


Réponse :

Il y a une divergence dans le fait de prendre une matière de quelqu’un qui n’est pas dans le minhaj mais certains, ou je dirais même beaucoup, et parmi les contemporains, ont permis de prendre quelqu’un s’il n’est pas dans le minhaj à condition qu’il ne soit pas contre et qu’il n’y ai que lui, Il n'y a pas un deuxième (sheikh relis quelquechose) na3am le directeur c’est pas lui l’essentiel, l’essentiel c’est celui qui va donner les cours, est-ce qu’il ne vas pas me donner des choubouhat et va critiquer et va ceci, cela.

Si celui qui me donne des cours ne me parle que du Coran et comment apprendre les récitations etc… et ne parle pas d’autres choses, c’est ça l’essentiel et qu’il n’y ait pas un autre (pour enseigner cela). S’il y a un autre, ce n’est plus permis d’aller vers celui-là. Les savants de tous les temps même Ibn Taymiyyah a cité dans Majmu al Fatawa, il a dit : "si ce n’est pas comme ça, le diine va s’arrêter." Il a dit si on ne va pas prendre de ahl el Bousra, on va pas prendre d’eux le hadith parce qu’ils ont des bid3as donc par exemple al qadr, on ne va pas prendre des savants d’autres villes parce qu’ils ont une bid3a dans telle chose, il a dit le diine va s’arrêter, personne ne va plus prendre d’un autre, il faut qu’il soit un grand savant en face de moi sinon je n'apprendrais jamais le diine.

C’est pour ça que les savants ont mis cette condition : qu’il n’y ait pas un autre et d’autres ont ajouté d’autres conditions : qu’il se limite à sa matière c’est tout, qu’il ne commence pas, par exemple, à m’expliquer le Coran, maintenant je viens apprendre le Coran et maintenant s’il vient à m’expliquer le Coran, qu'Allah a voulu dire ceci et cela, là ça commence à se compliquer parce qu’il va peut-être m’expliquer d’après ce qu’il a compris lui ou d’après son minhaj à lui, si c’est un asha3ri, il va dire c’est pas la main d’Allah, c’est pas la vraie, la main ici ça veut dire le qoudra, c’est-à-dire la puissance, la capacité comme ça et il va commencer à interpréter les versets.

Mais si comme j’ai dit il n'y a pas un autre et il n’y a que celui-là et il m’apprend seulement comment je mémorise le Coran d’une façon correcte et ne parle pas d’autres choses, certains, même beaucoup ont permis bi idhni LLAH subhanaou wa ta3ala.

J’ajoute ici que si la femme va apprendre le Coran chez cette personne, si c’est un homme c’est interdit par exemple qu’il lui lise le Coran et qu’il corrige. Si elle lit, elle doit lire à une femme pas un homme wa Allahu  a3lam.



Retranscription des questions/réponses de Sheikh Tchalabi

Source: https://soundcloud.com/abdelazizibnadam3/pui
Revenir en haut Aller en bas
 
Etudier chez les innovateurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: La Science : Sa recherche et son apprentissage-
Sauter vers: