El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les miracles du Prophète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9741
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les miracles du Prophète   Jeu 20 Mai 2010 - 23:04

Les miracles du Prophète  

Cours audio du frère Abou Anas




Ses miracles innombrables :

La fente de la lune :

Les associateurs au temps du prophète (صلى الله عليه و سلم), lui ont demandé tant de miracles qu'ils en sont même venus a demander au prophète (صلى الله عليه و سلم) de fendre la lune. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) fit un signe de sa main vers la lune, et comme Allah subhanahu ta'âlâ dit : « L'Heure approche et la Lune s'est fendue » (sourate Al-Qamar ; verset 1). Au point ou des compagnons ont dit qu'ils voyaient la montagne entre les deux bouts de lune.

Malgré cela, les associateurs ne crurent pas au prophète (صلى الله عليه و سلم) et dirent qu'il les avaient ensorcelé. Il demandèrent a des personnes qui étaient éloigné ce qu'elles avaient vu. Ces derniers avaient vu la même chose mais malgré cela, ils ne crurent toujours pas. Comme le dit Allah : "Mais ces gens, dans leur délire, avaient perdu tout contrôle sur eux-mêmes". (Sourate el Hijr ; verset 72)


Le prophète (صلى الله عليه و سلم) nourrissait une armée entière avec une quantité minime de nourriture :

Comme cela est arrivé durant une bataille alors que les compagnons se plaignaient de la faim, Anas (رضي الله عنه) lui apporta un peu de nourriture et le prophète (صلى الله عليه و سلم) invoqua sur cette nourriture. L'armée entière mangea, fut rassasier et il rester encore du surplus de nourriture.


Il (صلى الله عليه و سلم) sortait de l'eau d'entre les doigts de sa main :

Les compagnons du prophète (صلى الله عليه و سلم) étaient en bataille et manquèrent d'eau pour boire et se laver. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) prit alors une jar qui contenait un peu d'eau et les compagnons (رضي الله عنهم) voyaient l'eau sortir d'entre les doigts du prophète (صلى الله عليه و سلم) jaillir comme l'eau d'une rivière qui pouvait abreuver 100 000 personnes.


Les pleurs du tronc de palmier :

Le prophète (صلى الله عليه و سلم) avait pour habitude de faire son sermon sur un tronc de palmier. Lorsque ses compagnons (رضي الله عنهم) lui ont construit le minbar, la première fois ou il monta dessus (صلى الله عليه و سلم) les compagnons entendirent des pleurs provenant du tronc de palmier. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) est descendu du minbar et posa ses mains sur le tronc qui se tut et se calma.


Les louanges audibles de la nourriture et des pierre :

'Abdullah ibnu Masa'ud (رضي الله عنه) dit : « nous mangions avec le prophète (صلى الله عليه و سلم) et nous entendions la nourriture faire le tasbih »

Une fois, le prophète (صلى الله عليه و سلم) était assis avec ses compagnons (رضي الله عنهم). Parmi eux, Abou bakr, 'Omar et Othman. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) pris des pierres  dans sa main  et on entendit les pierres faire le tasbih. Puis le prophète (صلى الله عليه و سلم) les a posés et il demanda à Abou bakr de les prendre, et elles se sont misent à faire le tasbih. Puis Abou bakr les posa et 'Omar les a prise et elle faisaient le tasbih. De même pour Othman.

'Ali rapporte : « Nous étions à la Mecque avec le prophète (صلى الله عليه و سلم), nous marchions et a chaque fois que nous croisions un arbre ou une montagne, ceux ci disait : As-salamou 'alek rassouloullah » (hadith authentifié par sheikh el Albani)


Le regroupement de deux arbres éloignés et leur retour à leur position initiale :

Une fois, le prophète (صلى الله عليه و سلم) sorti pour faire ses besoins, il n'avait  rien pour se cacher hormis 2 arbres qui étaient éloignés l'un de l'autre. Il (صلى الله عليه و سلم) leur a ordonné de se joindre et ils se sont joints et ont caché le prophète (صلى الله عليه و سلم) pendant qu'il faisait ses besoins. Puis quand il eu fini, il leur ordonna de se séparer et alors les 2 arbres se sont divisés et ont laissé le passage au prophète (صلى الله عليه و سلم).  


La parole de l'épaule empoisonnée :

Alors que le prophète (صلى الله عليه و سلم) mangeait avec ses compagnons de l'épaule de mouton. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) dit à ses compagnons : « abstenez-vous de manger car l'épaule vient de m'informer qu'elle est empoisonnée »

Le prophète (صلى الله عليه و سلم) demanda à la juive qui a fait cela la raison de son acte. Elle répondit : « je sais que si tu es l'envoyé d' Allah , tu n'aurais pas consommé se poison. Et que si tu étais un menteur Allah nous aurait épargné de toi »


Il (صلى الله عليه و سلم) avait le don de guérison par la grâce d'Allah :

Il soigna 'Ali (رضي الله عنه) qui avait une conjonctivite en mettant de sa salive sur ses yeux et il guérit aussitôt.

Pendant une bataille ibnu Nu'man (رضي الله عنه) fut atteint à l'œil, celui ci pendait sur sa joue. Les compagnons voulurent le sectionner mais demandèrent avant l'avis du prophète (صلى الله عليه و سلم). Il pris l'œil et le remis à sa place. Ibnu Nu'man (رضي الله عنه) dit : "de mes deux yeux, c'est celui qui était en meilleure santé".


Un autre miracle :

Pendant la bataille de Hunayn le prophète (صلى الله عليه و سلم) pris une poignée de sable et l'a jeta sur les associateurs. Et par cette poignée de sable, Allah subhanahu ta'âlâ aveugla les yeux des associateurs qui ont reculés et fait marche arrière en s'essuyant les yeux atteint par la poussière.

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Jeu 20 Mai 2010 - 23:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9741
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les miracles du Prophète   Jeu 20 Mai 2010 - 23:05

Les arbres, les pierres et les animaux aimaient le prophète (صلى الله عليه و سلم) :

Un homme est venu se plaindre au prophète (صلى الله عليه و سلم) de la dureté de son chameau. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) s'est rendu a l'endroit ou se trouvait le chameau qui accouru vers le prophète (صلى الله عليه و سلم) en pleurant. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a posé ses mains sur ses oreilles et a compris qu'il était offensé par son maitre.
Il demanda à celui ci d'être plus doux et miséricordieux envers son chameau.

Les Ansars se plaignaient de leurs chameaux qui étaient extrêmement agressifs. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) leur dit : « levez vous », il alla vers un chameau réputé pour être coriace. Les Ansars avaient peur pour le prophète (صلى الله عليه و سلم) lorsqu'il entra dans l'enclos et ils dirent : « Ô envoyé d'Allah, nous n'avons plus de contrôle sur lui ». Le chameau accouru vers le prophète (صلى الله عليه و سلم) et s'est prosterné devant lui. Les Ansars dirent : "Ô envoyé d'Allah, cet animal qui n'a pas de raison s'est prosterné devant toi. Laisse nous, nous qui possédons la raison nous prosterner devant toi". Le prophète (صلى الله عليه و سلم) répondit : "il n'est pas légiféré à un homme de se prosterner devant un homme. Et si cela était autorisé, j'aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son mari vu les droits qu'il a sur elle"


Les animaux ont attestés de la prophétie du prophète (صلى الله عليه و سلم) :

Un homme s'occupait de son troupeau de brebis quand un loup pris une de ses brebis pour proie. Il se défendit et réussi à libérer sa brebis. Alors, le loup se mit à parler et dit : « tu me prives d'une pourvoyance qu'Allah m'a accordé ». Le berger c'est étonné. Dans d'autre version, il est dit que le berger était un juif et s'est étonné : "un loup qui parle la langue des hommes, c'est une choses que je n'ai jamais vue !". Le loup lui a répondu : « il y a une chose encore plus étonnante que cela. Mohammed (صلى الله عليه و سلم) qui parle à ses compagnons des choses futures et passées ». L'homme se rendit chez le prophète (صلى الله عليه و سلم)et proclama son islam, le prophète (صلى الله عليه و سلم) ordonna qu'on appelle à la prière et demanda à tout le monde de se rassembler et demanda à l homme de raconter, se qu'il avait vue. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) jura que cela était la vérité.

Les animaux atteste que le prophète (صلى الله عليه و سلم) est l'envoyé d'Allah et les être humains, n'ont pas cette raison suffisante qui leur permettent d'attester que le prophète (صلى الله عليه و سلم) est belle et bien l'envoyer d'Allah.


Ses invocations étaient exaucées :

Oum Sulaym (رضي الله عنها) dit une fois au prophète (صلى الله عليه و سلم) : « Ô envoyé d'Allah, fais une invocation pour anas qui est à ton service ». Le prophète (صلى الله عليه و سلم) dit : : « Ô Allah bénie son argent, fais qu'il soit riche et qu'il ait beaucoup d'enfant ». Anas a dit : « je jure par Allah que j' ai eu beaucoup d'argent. Par Allah j'ai plus de 100 enfants et petits enfants »

Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a invoqué en disant : «Ô Allah donne la puissance à l'islam à travers l'un de ses deux hommes: Abou Jahl ou 'Omar ibnul khattab. Renforce l'islam par celui de ces 2 hommes que tu aimes le plus ». Allah subhanahu ta'âlâ aima le plus 'Omar. Ibnu Mas'ud (رضي الله عنه) a dit : "nous n'avons connu la puissance et la gloire et n'avons cessé de la connaître que depuis la conversion de 'Omar"

De même que le prophète (صلى الله عليه و سلم) invoqua en faveur d'ibnu 'Abbas (رضي الله عنه), en disant : «Ô Allah facilite lui la compréhension de la religion et apprends lui l'exégèse ». Ibnu 'Abbas était connu comme l'interprétateur du Coran.

De même que le prophète (صلى الله عليه و سلم) invoqua en faveur de la mère d'Abou houreira afin qu'Allah apaise son cœur et qu'elle se convertisse à l'islam. Lorsque sa mère se convertie à l'islam, Abou Houreira (رضي الله عنه) est venu voir le prophète (صلى الله عليه و سلم) et dit : « Ô envoyé d'Allah fais que les croyants nous aime moi et ma mère. Et que nous aimions les croyants ». Le prophète (صلى الله عليه و سلم) dit: "Ô Allah, fais que les croyants aiment Abou Houreira et sa mère. Et fais qu'ils aiment les croyants". Abou Houreira dit: "Nous étions aimé de tout les croyants et nous aimions tout les croyants"

De même que le prophète (صلى الله عليه و سلم) invoqua contre 'Utba ibnou abi Lahab qui était dur envers le prophète (صلى الله عليه و سلم) et l'a beaucoup offensé. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) dit :« Ô Allah mets sur ses traces un chien parmi tes chiens ». 'Utba ibnou abi Lahab fut dévoré par un lion.

De même, alors que le prophète (صلى الله عليه و سلم) priait à la Mecque, Abou Jahl eu l'idée de verser les boyaux d'une chamelle égorgée la veille sur son dos. Il chargea un homme de le faire pendant que le prophète (صلى الله عليه و سلم) était prosterné. Un compagnon raconte la scène mais il ne pouvait pas agir, il partit informer fâtimah (رضي الله عنها), la fille du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui s'empressa d'aller à la rencontre de son père et d'ôter les immondices de son dos et insulta les associateurs qui se moquaient de prophète (صلى الله عليه و سلم). Le prophète (صلى الله عليه و سلم) termina sa prière et dit en élevant la voix : "Allahuma 'alayka bi Quraysh". Lorsqu'Abou Jahl et ses partisans ont entendu l'invocation du prophète (صلى الله عليه و سلم), ils se sont alors abstenus de rire car ils avaient peur des invocations du prophète (صلى الله عليه و سلم).


Allah lui a donné la victoire par la peur :

un hadith relate que les associateurs étaient séparés du prophète (صلى الله عليه و سلم) d'une distance équivalent à un mois. Allah lui a donné la victoire uniquement par la peur qu'avaient ses énemis de lui. Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Allahuma 'alayka bi Quraysh ; Allahuma 'alayka bi Abi Lahab ...". Le prophète (صلى الله عليه و سلم) énuméra 7 personnes. Le compagnon qui relata ce fait jura par Allah qu'il avait bien vu les cadavres des ces personnes gisants pendant la bataille de Badr.


Au temps de miracles, et de bienfaits qui nous montre à quelle point il est important nos yeux et quel point nous devons l'aimer (صلى الله عليه و سلم). Nous devons l'aimer au dessus de toute personne et nous ne devons en aucun cas accepter que quiconque se moque de lui (صلى الله عليه و سلم).

Allah subhanahu ta'âlâ dit dans le Coran en parlant au prophète (صلى الله عليه و سلم) : « nous t'avons épargnés de ceux qui se moque de toi. Ceux qui prennent des divinités en dehors d'Allah sauront bientôt. Et Nous savons que ton cœur est dérangé, que ta poitrine est rétrécie par les paroles de ces gens. Glorifie Allah et fais partie de ceux qui se prosternent. Et adore ton seigneur jusqu'à ce que la mort te parvienne »

Dans ce verset, Allah nous informe qu'Il a épargné le prophète (صلى الله عليه و سلم) de tout ceux qui pouvaient se moquer de lui. Ceux qui se sont moqué du prophète (صلى الله عليه و سلم) était au nombre de 5. Jibril a détruit ces 5 personnes qui avaient osé se moquer du prophète (صلى الله عليه و سلم). Il en est ainsi pour tous ceux qui par la suite osent se moque du prophète (صلى الله عليه و سلم), ils risquent de mourir très durement.

Nous devons appeler ces personnes à l'islam avant tout, c'est une chose que malheureusement nous négligeons (appeler les non musulman à l'islam). C'est une chose que l'on doit prendre en considération car la récompense est énorme. Guider une personne et meilleure que de donner en aumône. Et on doit les appeler à se repentir des moqueries qu'ils ont fait à l'encontre du prophète (صلى الله عليه و سلم)

Nous demandons à Allah subhanahu ta'âlâ de les guider ou bien de briser leur dos car ils ont porté atteinte à la meilleure des créatures qu'ait connu ce monde, la meilleure des personnes qui ait marché sur terre, le prophète (صلى الله عليه و سلم).





Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym
Revenir en haut Aller en bas
 
Les miracles du Prophète
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Biographies :: An-Nabi Mohammed-
Sauter vers: