El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Statut de l'adhan et de l'Iqamah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9753
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Statut de l'adhan et de l'Iqamah   Mer 19 Mai - 18:21

L'adhan est une obligation collective

Cheykh Mohammed Nasir ud-dîn Al Albani




L'adhan est une obligation collective [1]

Le Prophète :saws: a dit à Malik Ibn Al-Huwayrith :

"Retournez à votre tribu, accomplissez, enseignez et ordonez aux gens la prière, et priez comme vous m'avez vu prier. Lorsqu'arrive l'heure de la prière, que l'un d'entre vous fasse l'adhan et que le plus âgé d'entre vous dirige la prière."


'Amru ibn Salamah Al-Jurmî rapporte de son père, qui était envoyé par sa tribu auprès du Prophète :saws: , que le Messager d'Allah :saws: a dit : "Priez telle prière à tel moment et telle prière à tel moment, et lorsqu'arrive l'heure de la prière, que l'un d'entre vous fasse l'adhan et que celui d'entre vous qui connaît le plus du Coran dirige la prière." [2]




Notes :
[1] L'obligation collective (fardh kifâyah) désigne un acte qui, s'il est accompli par un groupe (ou une personne) de la communauté, dispense les autres membres de l'accomplir. L'obligation collective est à opposé à l'obligation individuelle (Fardh 'Ayn) qui doit être accomplie par l'ensemble des individus de la communauté.
[2]Al boukhari (2/87-89-239) Mouslim (1/134)


Source : "Les règles de l'appel à la prière" de Cheykh Mohammed Nasir ud-dîn Al Albani, p.15








L'iqâmah est une obligation collective

Cheykh Mohammed Nasir ud-dîn Al Albani



C'est une obligation collective comme l'adhan, s'ils prient en groupe, qu'ils soient voyageurs ou résidents, d'après la parole du Prophète :saws: :

"Si vous voyagez, faites l'adhan puis l'iqâmah et que le plus âgé d'entre vous dirige la prière."

(Al Boukhari (2/88-89, 112), Mouslim (2/134)



L'iqâmah est un acte méritoire (et non obligatiore) pour celui qui prie seul, d'après la parole du Prophète :saws: :

"Si l'homme est sur une terre désertique, qu'il fasse ses ablutions, s'il ne trouve pas d'eau, qu'il pratique at-Tayammum. S'il prononce l'iqâmah, ses deux anges prient avec lui, et s'il fait l'adhan et l'iqâmah, des armées d'Allah que lui ne verra pas prieront derrière lui."

('Abd ar-Razzâq, Ibn Abi Shaybah, Al Bayhaqi (1/405)...)





Source : "Les règles de l'appel à la prière" de Cheykh Mohammed Nasir ud-dîn Al Albani, p.67


Dernière édition par Oum Mouqbil le Mar 25 Mai - 22:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9753
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Statut de l'adhan et de l'Iqamah   Mer 19 Mai - 19:52

Questions relatives au Adhân et Iqâmah

SHeikh Ibn ’Uthaymîn & al-Lajnah ad-Dâ-ima




[color=darkblue]Question :

Est-ce que l’appel à la prière est Sounnah pour les prières obligatoires prescrites, et quel est l’avis pour ce qui est du Adhân donné à partir d’un enregistrement [magnétophone] quand il n’y a aucun muedhin qui peut le faire normalement ?

Réponse :

L’appel à la prière est une obligation communautaire, et celui-ci est lié au fait d’annoncer que le temps de la prière a commencé et c’est une invitation à venir et prier. Il n’est pas suffisant de mettre un enregistrement pour le adhân quand le temps de la prière est arrivé. Les Musulmans dans toutes les régions dans lesquelles la prière régulière est appliquée se doivent de nommer un des leurs afin de faire le adhân correctement quand le temps de la prière commence. [1]



Notes
[1] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 6/68-69

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article216
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9753
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Statut de l'adhan et de l'Iqamah   Jeu 20 Mai - 10:03

Le jugement de l’appel à la prière

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi







Chapitre de l’appel à la prière :

Beaucoup de personne font l’erreur entre el athan (l’appel à la prière) et el athân (les oreilles). Il faut être très précis lorsqu’on prononce un terme.

Les savants ont dit que l’athan a été légiféré dans le Coran, dans la sunnah du prophète (صلى الله عليه و سلم) et selon l’unanimité des musulmans. La preuve du athan dans le Coran est le verset ou Allah dit à Ibrahim : « appel les gens au pèlerinage. Ils viendront a pieds » (Sourate El hajj ; verset 27). Ainsi que les versets : « et lorsque vous appelez à la prière, ils prennent cette appel pour un amusement et moquerie » ; « Ô vous qui avez crus, lorsqu’il est appelé à la prière du vendredi, empressez-vous de faire le rappel d’Allah et des laisser toutes transactions commercial » ; « quelle parole est meilleur que celui qui appel à Allah et fait de bonnes actions et qui dit : « je fais partie des musulmans » »

« et lorsque vous appelez à la prière, ils prennent cette appel pour un amusement et moquerie » : Dans ce verset Allah subhanahu ta’âlâ parle des gens du livre et des hypocrite. Lorsque les musulmans appelaient à la prière, ils se moquaient d’eux. Et Allah dit : « car ce sont des gens qui n’ont pas de raison ». La raison se divise en deux, il y a la raison qui différencie le fou de celui qui ne l’est pas et il y a la raison qui nous permet de faire les bonnes choses. Allah subhanahu ta’âlâ lorsqu’Il nie la raison de ces personnes, Il nie la raison qui permet de faire les bonnes œuvres et non la raison qui permet des les différencier des fous.

« quelle parole est meilleur que celui qui appel à Allah et fait de bonnes actions et qui dit : « je fais partie des musulmans » » : L’une des causes de révélation de ce verset et que des hypocrites ce moquaient de ceux qui appelaient à la prière. Certains savants ont dit que « et fait de bonnes actions » signifie les deux raka’at sunnah après l’athan.


Le jugement de l’appel à la prière :

L’athan est un appel qui montre l’entrée de l’heure de la prière en utilisant des termes bien précis. Son jugement est qu’il est obligatoire.

La preuve est le hadith de Malik ibnu Houwariya qui dit que le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : « lorsque l’heure de la prière est arrivé que l’un d’entre vous fasse l’appel à la prière et que le plus grand d’entre vous préside celle-ci ». Dans ce hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) à ordonné l’appel à la prière et lorsqu’il ordonne une chose cela signifie qu’elle est obligatoire.

Selon Anas, le prophète (صلى الله عليه و سلم) lorsqu’il sortait au combat et qu’il arrivait à proximité d’un village ou d’un peuple, il ne les attaquait pas et attendait le lendemain. S’il entendait l’appel à la prière, il s’abstenait de les combattre et s’il n’entendait pas l’appel à la prière, il attaquait alors ce village ou ce peuple. (hadith authentique rapporté par el Boukhari et Mouslim)

Les savants ont dit que ce hadith est la preuve la plus forte qui prouve que l’appel à la prière est une obligation car le prophète (صلى الله عليه و سلم) considérait le fait de ne pas faire l’appel à la prière comme étant un moyen de justification pour attaquer un peuple ou un village.


Il y a divergence des savants concernant le jugement de l’athan
L’avis le plus sur comme le dit l‘auteur c’est qu’il est obligatoire. C’est un fard kifaya envers une mosquée, un village ou une ville. C'est-à-dire que dans une mosquée, il n’est pas obligatoire pour chacun de nous de faire l’appel à la prière. Si une personne le fait, l’obligation est alors levée sur chacun de nous.


Concernant celui qui prie seul :
Il y a divergence des savants. Certains disent qu’il est préférable pour lui de faire l’appel à la prière et d’autre savants disent qu’il est obligatoire.

Sheikh el Albani (rahimahullah) considère que l’appel à la prière est un fard kifaya pour une assemblé et que c’est un fard ‘ayn pour celui qui prie seul. La preuve de cela est le hadith d’el Mousiou salatahou ou le prophète (صلى الله عليه و سلم) lui dit : « fais tes ablutions comme Allah te l’a ordonné, fais la shahada, fais l’iqama, puis fais le takbir ul ihram ».

Dans ce hadith, le prophète (صلى الله عليه و سلم) a ordonné plusieurs choses à cet homme : de faire ses ablutions comme Allah lui a ordonnée, de faire la shahada et les savants ont dit que cela signifie faire l’athan, de faire l’iqama puis de faire takbir ul ihram.


Les savants disent que l’athan est obligatoire que l’on soit en voyage ou sédentaire.


Concernant l’athan et l’iqama pour les femmes :
Il y a divergence des savants et l’avis le plus sur wa Allahu a’lem est comme le disent sheikh el Albani et avant lui Sidiq hassen khan que l’athan et l’iqama ont le même jugement pour les hommes que pour les femmes car le jugement est générale. Il faut un verset ou un hadith du prophète (صلى الله عليه و سلم) qui prouve que les femmes en sont exemptées.

Sheikh el Albani considère que toutes les paroles qui interdisent à la femme l’athan et l’iqama sont faibles. Dans silsila ad-da’ifa dit que le hadith qui est attribué au prophète (صلى الله عليه و سلم) qui dit : « il n’y a pas d’athan ni d’iqama pour la femme »est un hadith mawdhou’ rapporté par ibnu ‘Omar.

Sheikh el Alabni a également considéré la parole rapporté par ibnu Mas’ud qui interdit l’athan à la femme comme étant faible. Et il a trouvé d’autre athar comme celui de ‘Aisha qui dit qu’elle faisait l’athan et l’iqama et qu’elle présider la prière et se mettait au milieu des femmes. Il y a un autre athar d’ibnu Mas’ud qui fut questionner sur l’appel à la prière pour les femmes, il répondit violemment : « comment pourrais-je leur interdire le rappel d’Allah ».

Les savants qui l’interdisent disent que l’athan a été légiféré pour appeler les gens à la prière et ceux qui appeler à la prière au temps du prophète (صلى الله عليه و سلم) étaient les hommes. Il n’était pas connu que les femmes appelé à la prière et ils citent plusieurs athar comme celui d’Abdoullah ibnu ‘Omar qui dit : « ordonner à l’un de vos hommes de se lever et d’appeler à la prière ». D’autres savants disent qu’il est toujours demandé à la femme de baisser sa voie afin de ne pas être une tentation pour les hommes.

Les savants qui autorisent à la femme de faire l’athan et l’iqama sont unanime sur le faite qu’une femme ne préside jamais la prière devant les hommes et ne fait jamais l’athan devant les hommes. Lorsqu’on parle de l’autorisation pour la femme de faire l’iqama ou l’athan c’est lorsqu’elle se trouve qu’en présence de femmes et que sa voie ne peut être entendu des hommes.


Les savants disent que l’athan ne doit être fait que pour les cinq prières.
Et entre dans ces cinq prières salat ul jumu’a car elle remplace ad-dhor. Quant à la prière de l‘éclipse, la prière de demande de pluies, ce n’est pas un athan mais l’appel à la prière en groupe (salat ul jami’a) qui est fait. Lorsqu’on rassemble les prières, il doit être fait un seul athan et deux iqama.





Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre de la prière -
Cours audio du frère Abou Anas
retranscrit par Sevamel & Oum Sulaym
Revenir en haut Aller en bas
 
Statut de l'adhan et de l'Iqamah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: As-Salat et purification :: Al Adhan, Al Iqâmah et Mouezzin-
Sauter vers: