El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les innovations dans le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les innovations dans le jeûne   Lun 7 Avr 2008 - 14:09

Jeuner et veillez le 15eme jour de cha'ban

SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân


Question :
Est-il légiféré de veiller en prière [Qiyâm] la nuit de la moitié du mois de Cha'bân et de jeûner le 15ième jour de ce mois ?


Réponse :
Il n'a pas été authentifié du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) qu'il s'est spécifiquement trouvé la nuit de la moitié du mois de Cha'bân en prière, et qu'il a jeûné spécifiquement le 15ième jour de Cha'bân. Ainsi, la 15ieme nuit de Cha'bân est comme toute autre nuit. Et si une personne à l'habitude de prier les autres nuits, alors elle peut veiller en prière cette nuit comme elle priait les autres nuits, sans donner d'intention particulière [à cette nuit]. Car la détermination en un temps particulier de tout acte d'adoration ['Ibâdât] nécessite une preuve authentique [Dalîl Sahîh], et quand il y a en cela une absence de preuve authentique, alors l'acte est considéré comme une innovation [Bid'ah], et toute innovation mène à l'égarement [Dhallâlah]. De même, rien n'est rapporté sur le jeûne spécifique du 15ième jour du mois de Cha'bân ou de la moitié de ce mois, aucune preuve [Dalîl] spécifique n'a été établie de la part du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) indiquant une légalisation de jeûner ce jour.

Et tout ce qui a été rapporté comme traditions [Ahâdîth] sur cela sont soit inventées ou toutes faibles comme les gens de connaissance [Ahl al-'Ilm] l'ont indiqué. Cependant, quiconque a l'habitude de jeûner peut alors continuer et jeûner pendant le mois de Cha'bân comme il jeûne durant les autres mois, sans qu'il ait d'intention particulière à ce jour [du 15 de Cha'bân]. Comme quand le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) avait l'habitude d'augmenter son jeûne pendant ce mois [Cha'bân], ceci dit, il n'a pas spécifié de jour précis, mais plutôt il continuait [son jeûne] normalement. [5]




[5] Kitâb « al-Bida'u wal-Muhdathât wa mâ lâ Asla lahu » - Fatâwa du SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân, p.614-615 - Et « Nûr 'Ala ad-Darb » vol-1 p.87

http://www.alminhadj.fr/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=415&forum=20&post_id=7681#forumpost7681
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les innovations dans le jeûne   Lun 7 Avr 2008 - 14:23

Cesser de manger avant le temps de la prière [al-Imsâk] par précaution ?

SHeikh Ibn BâZ & al-Lajnah ad-Dâ-ima





Question :
Cesser de manger avant le temps de la prière [al-Imsâk] par précaution ?


Réponse :
Je ne sais pas si cela est soutenu par des fondements. Plutôt ce qui est indiqué par le Qor’ân et la Sounnah, est que nous devrions cesser de manger et boire à l’apparition de l’aube, parce qu’Allâh dit :


« Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit » [1]

Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « L’aube est de deux sortes : une aube ou il devient interdit de manger et ou la prière est permise, et une aube ou vous ne devez pas prier [la prière du Fajr] et ou il est permis de manger. » Rapporté par Ibn Khuzaymah et al-Hâkim qui l’ont classé comme sahîh [authentique] dans « Bouloûgh al-Marâm ».

Et le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dit :
« Bilâl appelle à la prière pendant la nuit, mangez et buvez jusqu’à ce que vous entendiez l’appel de Ibn Um Maktoûm parce qu’il n’appelle qu’à l’apparition de l’aube [touloû al-fajr] . » Le narrateur a dit : Ibn Umm Maktoûm était un homme aveugle qui n’appelait pas à la prière jusqu’à ce qu’une personne vienne lui dire : « Le matin est venu, le matin est venu ! » Unanimement reconnus authentique. [2]

Les Savants de « al-Lajnah ad-Dâ-ima » ont dit :

Le principe de base [al-Ussûl] quant au fait de cesser [Imsâk] pour le Jeûneur [de manger et boire], et celui de rompre le Jeûne, est tel que ce qu’Allâh a dit :


« Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit » [3]

Il est permis de manger et boire jusqu’à l’apparition de l’aube, qui est le fil blanc de lumière qu’Allâh a fait le temps le plus tardif [pour ce qui est de la permission de boire et de manger].

Quant à la deuxième apparition de l’aube, il est interdit de manger, boire et de faire ce qui interrompe le jeûne. Quiconque boit à l’entente du Adhân pour le Fajr, et que le Adhân vient après la deuxième aube, il doit alors compenser ce jour, mais si c’était avant l’aube, il ne doit pas le compenser. [4]




Notes :
[1] Coran, 2/187
[2] Madjmu’ Fatâwa du SHeikh Ibn BâZ, vol-15 p.281
[3] Coran, 2/187
[4] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-10 p.284

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article257
Revenir en haut Aller en bas
 
Les innovations dans le jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: As-Siyam-
Sauter vers: