El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La femme et la mosquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9747
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: La femme et la mosquée   Dim 16 Mai 2010 - 22:15

Assister à des cours à la mosquée pour une femme ayant ces menstrues

Abdelmalik Abou Adam Al-Firansi






Question :

Je voulais savoir est-il permis d'assister à des cours à la mosquée pour une femme ayant ces menstrues ?



Réponse :

Bismi Allah el Rahman el Rahim

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah ; c’est Lui que nous louons et dont nous implorons l’aide et le pardon.

Et nous recherchons refuge auprès d’Allah contre la méchanceté de nos âmes et contre nos mauvaises actions.

Il n'est pas permis à une femme de rester dans une mosquée alors qu'elle a ses menstrues, la preuve de cette loi est le hadith suivant qui est rapporté par Mouslim dans son authentique :

قَالَ لِي رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ نَاوِلِينِي الْخُمْرَةَ مِنْ الْمَسْجِدِ قَالَتْ فَقُلْتُ إِنِّي حَائِضٌ فَقَالَ إِنَّ حَيْضَتَكِ لَيْسَتْ فِي يَدِكِ

Dans ce hadith ou le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, ordonna Aicha, qu`Allah l`agrée, de lui faire passer sa khomra (tissu ou tapis ou autre sur lequel le prophète priait) elle lui répondit qu`elle était en état de menstrues, donc ne pouvant le lui faire passer, le prophète que la prière et le salut d`Allah soient sur lui répondit alors que ses menstrues ne se trouvait pas dans sa main.

On comprend donc de ce hadith que la femme ayant ses règles ne peut rester et s`asseoir dans la mosquée et que cette loi était connue de Aicha.

La réponse du prophète que la prière et le salut d`Allah soient sur lui nous prouve par contre qu`elle peut faire passer un objet en rentrant dans la mosquée sans y rester en cas de besoin et la seconde preuve de ceci est le hadith de Ibn Abass, qu`Allah l`agrée, rapporté par a-nassai et rendu hassan (bon) par al-Albani (voir a-thamar al-moustattab – t1/p743) :

كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يدخل على إحدانا وهي حائض فيضع رأسه في حجرها فيقرأ القرآن وهي حائض ثم تقوم أحدنا بخمرتها فتضعها في المسجد (في رواية : فتبسطها وهي حائض)

"Le prophète, que la prière et le salut d`Allah soient sur lui, venait auprès d`une de ses femmes qui avait ses menstrues et posait sa tête sur ses cuisses, puis il récitait le coran alors qu`elle a ses menstrues, puis une d`elle se levait pour placer son tapis dans la mosquée" et dans une version "elle l`étalait alors qu`elle avait ses menstrues".

L`imam a-chawquani dit à propos de ce hadith : "ceci est une preuve pour ceux qui ont permis à la femme qui a ses menstrues de rentrer dans la mosquée en cas de besoin".


Pour ce qui est du hadith rapporté par Abou Daoud :

" فإني لا أحل المسجد لحائض ولا لجنب"

"Je rend la mosquée interdite à celle qui a ses menstrues et celui qui est en état d`impureté majeure"

C`est un hadith faible comme l`ont mis en évidence les savants (voir irwaou al-ghalil de cheikh Albani 1/210).

Wa Allahou a`lam.







copié de dourouss-abdelmalik.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9747
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: Re: La femme et la mosquée   Dim 16 Mai 2010 - 22:17

Les menstrues et la mosquée





La majorité des savants des quatre écoles et des jurisconsultes sont d’avis qu’il n’est pas permis à la femme qui a ses menstrues de se rendre à la mosquée.


Il est permis pour elle de se rendre à la mosquée pour y récupérer quelque chose, ou de traverser lamosquée pour un besoin particulier mais cela tant que la femme ne craint pas de souiller la mosquée d’une quelconque manière que ce soit par ses menstrues [1].

SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh) précise que si le bâtiment est conçu pour une mosquée, et si ceux qui sont en haut et en bas entendent la voix de l’imâm, leur prière est valable, et il n’est pas permis dans ce cas, à celles qui ont leurs menstrues, de s’asseoir sur le lieu réservé pour la prière au sous-sol, parce que cela fait partie de la mosquée.


Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit :

« Moi, je ne permets pas à celle qui voit ses menstrues ou à celui qui a la souillure d’entrer dans la mosquée ».

Il est autorisé à une femme qui a ses menstrues de passer pour prendre quelques objets avec la précaution de ne rien laisser tomber de son sang.

Cela d’après la parole d’Allâh – Ta’âla :

« …Et aussi quand vous êtes en état d’ impureté (pollués) - à moins que vous ne soyez de passage » [2]

Il a été authentifié que le Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) avait demandé à ‘Aîcha de lui apporter un tapis de la mosquée.

Elle lui a dit qu’elle était en période de menstrues, mais le Messager d’Allâh lui a répondu :

« Tes menstrues ne sont pas dans tes mains. »

Mais si le sous-sol ne dépendait pas de la mosquée, comme s’il servait de magasin ou d’autres usages, dans ce cas, cet étage ne serait pas concerné par les dispositions régissant la mosquée.

Donc, il est autorisé à celle qui a ses menstrues ou à celui qui est souillé de s’y s’asseoir.

Comme il est autorisé de faire la prière dans un lieu propre indépendant des sanitaires.

Celui qui se trouve à un endroit où il ne voit, ni n’entend l’imâm et ceux qui prient derrière lui, alors cet endroit ne dépend pas de la mosquée. [3]

SHeikh Ibn ‘Uthaymîn (rahimahullâh) dit de même qu’il n’est pas permis pour unefemme qui a ses menstrues de s’installer dans la mosquée.

Jusqu’à la salle de prière pour la prière de la fête, qui ce jour là prend les règles de la mosquée.

Cela sur la base du hadîth de Oum ‘Atiyyah qui dit :

« On nous donna l’ordre de faire sortir le jour des deux Aïd, les femmes qui avaient leurs menstrues et celles qu’on gardait loin des regards, afin qu’elles assistent à la prière en groupe faite par les musulmans ainsi qu’aux invocations.
Cependant on ordonna à celles qui avaient leurs règles de rester à l’écart de la salle de prière des autres femmes. »
[4]

Pour y passer seulement - dit SHeikh - il n’y a pas de mal à cela, à condition bien sûr, comme nous l’avons souligné, qu’il n’y ait aucun risque de contamination de la mosquée par le sang.

Delà, la femme qui a ses menstrues ne doit pas rester dans la mosquée, ni lire le Qor’ân, ni y rester pour écouter un cours à moins qu’il y ait un lieu consacré à cela n’appartenant pas à la mosquée, où des haut-parleurs leur permettraient d’entendre le cours dispensé [5].

Certains savants anciens voyaient la permission pour la femme qui a ses menstrues de s’installer dans la mosquée lorsqu’il y a nécéssité, comme quand elle craint pour sa personne, ou qu’il fasse un froid glacial, ou lors de la pluie et autres nécéssités de la sorte.

Ceci est l’avis des Malékites et de Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) [6].




Notes
[1] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 6/272-273
[2] Coran, 4/43
[3] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, 10/218-220
[4] Rapporté par al-Bukhârî
[5] Kitâb « Fatâwa al-Mar’a al-Mouslima » - SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 1/375-376 - Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 11/313 - Kitâb « ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ » du SHeikh Muhammad Ibn Sâlih Al-’Uthaymîn, 1/350-351
[6] Kitâb « Ahkâm Houdhoûr al-Massâdjid » du SHeikh ‘Abdullâh al-Fawzân, p.79-81

copié de manhajulhaqq.com
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9747
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: Re: La femme et la mosquée   Dim 16 Mai 2010 - 22:20

La femme peut-elle donner des cours dans la mosquée ?

Cheikh Rabî' Ibn Hâdî 'Oumayr Al-Madkhalî





Question :

Ceci est une question de France, nous avons un problème car une soeur veut donner des cours de base de religion dans la mosquée, nous avons entendu que certains gens nous disaient que ceci ne faisait pas parti de la voie des salefs, que conseillez vous nous sachant que nous sommes dans un pays de mécréance ?



Réponse :

Le début de la question ne sera pas répondu en fonction de la question posée ci- dessus, mais après que le frère l'eut repété le cheikh dit :

"Quand au fait que les femmes donnent des cours dans la mosquée ........ NON, elles donnent des cours chez elles, les femmes du Prophète (paix et bénédictions d'Allah sur lui) n'ont pas donné de cours dans la mosquée pourtant ce sont les mères des croyants, il n'est pas connu que l'une d'entre elles ait fait ceci, elles le faisaient seulement dans leur maison et ceci est le suivi des Salefs et le meilleur des suivis est celui des salefs"....


copié de alathary006.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9747
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: Re: La femme et la mosquée   Mar 18 Mai 2010 - 18:05

La prière de la femme à la mosquée

cheikh Fawzen





Question :

Quel est le jugement sur la prière de la femme à la mosquée ?


Réponse :

Il est autorisé aux femmes de sortir de leurs maisons, pour accomplir la prière en commun avec les hommes, bien que leurs prières à la maison aient plus de valeur pour elles. Certes l’imam Muslim a rapporté dans son sahih, que le prophète ( paix et bénédiction sur lui) a dit :

« N’interdisez pas aux servantes d’Allah, les mosquées d’Allah », il a aussi dit : « N’interdisez pas aux femmes de sortir à la mosquée, mais leurs maisons sont meilleures pour elles ».

Leur présence à la maison, ainsi que leurs prières dans celles-ci sont meilleures pour elles, afin de préserver leur pudeur. Mais si elles sortent pour la prière, elles se doivent de respecter un bon comportement religieux.



Fatwa du cheikh Fawzen

Page 56 du livre « Règles concernant les femmes »
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages: 9747
Date d'inscription: 21/07/2007

MessageSujet: Re: La femme et la mosquée   Mar 18 Mai 2010 - 18:08

Prier à l'hotel ou à la mosquée pour les femmes

cheikh Otheimine





Question :

Pour les femmes qui viennent accomplir une ‘omra, quel est le meilleur pour elles: prier dans leur hôtel, ou dans la mosquée du prophète ?

Que ce soit pour une prière obligatoire ou prière de la nuit (tarawih) ?



Réponse :

La sunna nous prouve qu’il est meilleur pour la femme qu’elle prie chez-elle, qu’elle soit à l’étranger ou à la Mecque. Le prophète ( paix et bénédiction sur lui ) a dit :

« N’interdisez pas aux servantes d’Allah les mosquées d’Allah, mais leurs maisons sont meilleures pour elles. »

Il a dit cette parole alors qu’il se trouvait à Médine où une prière dans sa mosquée comporte plus de récompense que dans une autre mosquée. Mais dés lors que la prière d’une femme chez elle est plus convenable, et que cela éloigne la tentation qu’il peut y avoir dans sa sortie, il est préférable pour elle de prier chez-elle.





Fatwa de la Mecque du cheikh Otheimine

Page 26

http://www.fatawaislam.com/les-merites-des-mosquees/174-prier-hotel-ou-a-mosqupour-les-femmes.html
Revenir en haut Aller en bas
 

La femme et la mosquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: As-Salat et purification :: La Mosquée et les lieux de prière-