El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les actes autorisés pendant le jeûne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les actes autorisés pendant le jeûne   Sam 5 Avr 2008 - 11:08

Ce qui est permis pour le jeûneur

Compilation de fatawas


Nous allons énumérer certains points ignorés par de nombreuses personnes. Par crainte de nous attarder, nous nous limiterons simplement à donner les références des Hadiths voire leurs sens si nécessaire :

 Se laver pour se rafraîchir (en cas de chaleur, pour Janaba ou autres nécessités).
« Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) versait de l’eau sur sa tête alors qu’il jeûnait à cause de la soif ou de la chaleur. »[1]


 Le rinçage de la bouche ainsi que l’aspiration de l’eau par les narines.
Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit : « ... Insiste sur l’aspiration de l’eau ( par les narines) lors des ablutions sauf si tu es en état de jeûne. »[2]
A savoir, si par accident lors des ablutions, la personne venait à avaler de l’eau, ceci n’annulerait pas son jeûne.[3]


 La pratique des saignées (el hijama). On rapporte que :
« Le Prophète a pratiqué une saignée alors qu’il jeûnait. »[4]
Toutefois, il est bon de savoir que certains savants ont déduit par analogie ( Quiyès ) qu’il est permis de faire un don de sang ou un examen sanguin (ex : prise de sang ) à condition qu’il y ait nécessité et que ce soit une petite quantité telle que ce qui est prélevé dans une seringue. Si ces conditions ne sont pas respectées, cela risquerait d’annuler le jeûne.[5]
En ce qui concerne la saignée, elle est déconseillée (Makrouha) en cas de risque de faiblesse. On demanda au compagnon Anas (Qu’Allah l’agrée) :

« Détestiez-vous les saignées pour le jeûneur ? »
Il répondit : « Non, sauf par crainte de faiblesse. » [6]


Il en est de même en ce qui concerne le don de sang, il est préférable qu’il ne le fasse pas dans la journée sauf si cela est vraiment nécessaire.[7]


 Il est permis d’embrasser sa femme ou de lui faire une caresse.
Nous tenons à avertir que ceci concerne celui qui est capable de se retenir d’aller jusqu’au rapport charnel. L’épouse du Prophète(Paix et bénédiction d'Allah sur lui) ‘Aïcha (Qu’Allah l’agrée) a dit :
« Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) embrassait et touchait ses femmes alors qu’il jeûnait et il était le plus à même de se retenir. »[8]

Remarque : Ce Hadith étant Sahih, il annule toute interprétation comme l’énonce la règle suivante : « Si la transmission est authentique, la raison en témoigne » [9]

Par conséquent, si la personne a un écoulement de « Madhi »[10] cela n’annule pas le jeûne mais nécessite le lavage de la partie ainsi que le nettoyage à l’eau de l’endroit souillé. De plus cette personne doit refaire ses ablutions si elle veut prier.

Cependant s’il s’agit du « Mani »[11], les savants ont divergé mais selon la parole la plus vraisemblable le jeûne n’est pas annulé, car selon un Athar[12], on questionna Jaber ibn Zaïd sur un homme qui éjacula pendant le mois de Ramadhan après avoir regardé sa femme avec un fort désir :
« A-t-il annulé son jeûne ? Non, répondit-il, qu’il continue son jeûne ».


 Le fait de se réveiller en état de pollution [13]
«... le Fajr se levait alors que le Prophète était en état d’impureté majeur (« Janaba ») »[14] Certains savants ont déduit de ce Hadith que celui qui se réveille pour la prière de l’aube en état d’impureté, il lui suffit de se laver et de jeûner normalement.

Il en est de même pour les femmes atteintes de menstrues ou de lochies s’interrompant juste avant l’aube. Quant aux hommes, ils doivent s’empresser de se laver, si possible avant la prière du Fajr pour leur permettre de participer à la prière en commun. Par contre, il n’est pas permis de reculer le lavage ainsi que la prière jusqu’au levé du soleil.
Quant à celui qui fait une sieste durant la journée du jeûne, et qui se réveille en état de « Janaba», son jeûne est toujours valable car cela est contre son gré. Il lui suffira simplement de se laver[15].



 Il est permis de faire le « Wissal » jusqu’au Souhour[16]
Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit :
« Ne faites pas le jeûne continuel ( el Wissal ). Si l’un d’entre vous veut continuer, alors qu’il continue jusqu’au Souhour ».[17]
Quant au Wissal que pratiquait le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) qui consistait à jeûner plusieurs jours consécutifs sans aucune interruption, ceci est particulier au Prophète et il n’est autorisé que pour lui.


 Le Siwak ( frottoir à dents ), le parfum, les pommades, le noir pour les yeux (Khôl), le Henné, les gouttes pour les yeux et les oreilles ainsi que les piqûres ( injections non nutritives ) et avaler sa salive.
L’origine de tout cela est la permission car si cela était interdit pour le jeûneur, Allah nous en aurait informé et de plus le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) nous en aurait averti. Allah a dit dans le Coran : Traduction relative et approchée : " Et ton seigneur n’oublie point." S19 V64

· Quant aux piqûres, elles sont de deux sortes :
Celles destinées aux soins et celles qui sont nutritives (qui vont alimenter l’organisme telle que la perfusion). La première catégorie n’annule pas le jeûne alors que la seconde l’annule car indirectement elle remplit la fonction nutritive, elle est considérée comme de la nourriture que l’on consomme par voie naturelle. A ce propos, il est dit religieusement : « Si le sens est prouvé, qu’importe la forme ».[18]

· Pour ce qui est de la permission du noir pour les yeux :
Il est rapporté que Anas (Qu’Allah l’agrée) se fardait les yeux en jeûnant.
L’Imam Chafi’i l’a autorisé ainsi que le « Prince des croyants » dans la science du Hadith, el A’mach qui a dit : « Je ne connais personne parmi nos amis (les savants) qui répugnaient (Makrouh )le Khôl pour le jeûneur. »

Nous allons énumérer les références de certaines réponses citées dans le livre « Fatawa Siyyam » classées selon les grands «Mouftis » : [19]
Cheikh ibnou Baz (les gouttes pour les yeux et les oreilles : p. 43 ; avaler sa salive : p.38)
Cheikh ibn ‘Outheïmine (le parfum : p. 43 ; le Hénné : p. 45 ; le Siwak : p. 39)
Cheikh ibn Djibrine ( la pommade : p. 41)

Abou Hajar



  Cas particuliers

1/ Le malade, le voyageur :
Question : Est-il permis à celui qui tombe malade (maladie temporaire) ou qui voyage pendant le Ramadan de rompre le jeûne ?
Réponse : Oui, Allah dit :Traduction relative et approchée :
"...quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal de jours..."S2 V184


2/ Celui qui est incapable de jeûner :
Question : Qu’en est-il des vieilles personnes, des malades (incurables) étant dans l’incapacité de jeûner ?
Réponse : Celui qui est dans ce cas doit, par conséquent, donner à manger à un pauvre pour chaque jour non jeûné. La preuve à cela réside dans le verset suivant : Traduction relative et approchée :
"...Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter, il y a une compensation : nourrir un pauvre." S2 V184
Et ibn ‘Abbas (Qu’Allah l’agrée) a dit :
« Ceci n’est pas abrogé mais s’applique plutôt au vieillard et à la vieille ainsi que le malade chronique, la femme enceinte et celle qui allaite... »[20]
Il faut donc savoir que la compensation (Fidya) fut abrogée pour ceux qui ont la capacité de jeûner.


3/ Rompre ou jeûne malgrés le voyage ou la maladie :
Question : Qu’est ce qui est le plus méritoire pour le malade et le voyageur, la rupture ou le jeûne ?
Réponse : Si le voyageur ainsi que le malade n’ont aucune peine à jeûner, le jeûne est préférable. Cependant, s’ils peinent à jeûner, la rupture leur serait préférable (Afdal). La preuve est extraite du récit dont le sens est le suivant : Lors des batailles en compagnie du Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) pendant le Ramadhan, certains compagnons jeûnaient et d’autres pas et nul ne faisait grief à l’autre. Mais ils voyaient que celui qui avait la capacité de jeûner, cela était mieux et voyaient que celui qui se sentait affaibli, la rupture lui était préférable. [21]
Bien sûr, une fois la situation passée (voyage ou maladie) le jeûneur doit s’empresser de rattraper ses jours et ne pas attendre le Ramadhan prochain car il ignore à quel moment la mort peut survenir...



4/ La femme enceinte :
Question : Qu’en est-il de la femme enceinte et de celle qui allaite ?
Réponse : Ibn ‘Abbas (Qu’Allah l’agrée) a dit :
« Si la femme enceinte craint pour sa personne et celle qui allaite craint pour son enfant pendant le Ramadhan alors qu’elles mangent et qu’elles donnent à la place pour chaque jour non jeûné à manger à un pauvre et qu’elles ne rattrapent pas les jours non jeûnés.»[22]
Le fait qu’elles ne rattrapent pas les jours est l’avis le plus fondé, d’ailleurs il est celui d’ibn ‘Abbas et d’ibn ‘Omar et on ne leur connaît point de divergence parmi les compagnons.[23]


5/ S'endormir et ne pas connaitre le début du ramadhan :
Question : Que doit faire l’homme qui s’est endormi sans savoir que la nouvelle lune fut aperçue (il devrait donc jeûner le lendemain) et qui par conséquent ne jeûna pas ce jour ?
Réponse : Cet homme, qui n'a eu connaissance du début du mois de Ramadhan qu’après le Fajr doit passer le restant de la journée à jeûner, et il se doit également de rattraper ce jour de jeûne. Ceci est l’avis de la majorité des savants, sauf pour ibn Taymiya qui dit :
« L'intention suit la connaissance, or cette personne ne savait pas, donc elle est excusable car elle était ignorante donc si elle débute son jeûne à partir de l'instant ou elle sait alors son jeûne est correct et il ne lui incombe pas de rattraper ce jour » .[24]


6/ Passer des examen :
Question : Une personne peut-elle rompre son jeûne car elle passe des examens ?
Réponse : Ceci est une erreur et ce n'est pas permis, car le fait de passer des examens ne justifie pas l’interruption de son jeûne. De plus la personne a la possibilité de réviser le soir et elle n'est pas dans l'obligation de rompre son jeûne. Cette personne doit se repentir et rattraper ses jours si elle était ignorante à ce sujet.[25]


Rédigé par Abou Hajar


Notes :
[1] Hadith authentique. réf. le Sahih Sounane abi Dawoud n°2072
[2] Hadith Sahih ref. Sounane abi Dawoud .
[3] Voir la réponse de Cheikh ibnou ‘Outheïmine dans Fatawa as Siyam p. 38.
[4] Hadith Sahih Rapporté par al Boukhari et Tirmidhi. ref. Sounane abi Dawoud n° 2079.
[6] Hadith Sahih, al Boukhari.
[7] Avis tiré du livre « El Wajiz » de ’Abdoul ’Adhim al Badawi
[8] Hadith Sahih rapporté par al Boukhari, Mouslim, abou Dawoud et Tirmidhi.
[9] Tiré du livre as-Sabil.
[10] Le Madhi est le liquide transparent apparaissant après l’excitation
[11] Le Mani est le liquide spermatique
[12] Texte, récit d’un pieux prédécesseur.
[13] A cause d’un rapport charnel durant la nuit du Ramadhan ou bien à cause d’un rêve érotique.
[14] Extrait du Hadith authentique rapporté par al Boukhari, Mouslim, abou Dawoud et Tirmidhi.
[15] Résumé de la réponse du Cheikh ibnou Baz, p. 51 « Fatawa siyam »
[16] C’est le fait de ne manger qu’au Souhour uniquement
[17] Extrait du Hadith rapporté par al Boukhari et abou Dawoud.
[18] Voir la réponse du Cheikh ibnou ‘Otheïmine page 42 du livre « Fatawa Siyam ».
[19] Toutes les « fatawas » énumérées lors de ce travail sont des résumées, ne disposant pas d’assez de place pour les écrire en totalité.
[20] Sahih, voir « El Irwa / 912 » également dans Sahih al Boukhari .
[21] Hadith Sahih de Mouslim et Tirmidhi n°574
[22] Sahih : voir ce qu’a dit Cheikh El Albani dans El Irwa, vol. 4, p. 19 jusqu'à At-Tabari ( 2758 ) et la chaîne est authentique d’après les conditions de Mouslim.
[23] Pour celui qui désire approfondir ce sujet, qu’il retourne au livre Sifat sawm an-nabi fi Ramadhan, d’après Salim al Hilali et ‘Ali Hassan el Halabi.
*Ce qui est entre crochet est un ajout de oummou Yassir
[24] Traduction de la réponse de cheïkh al ‘Otheïmine, Majmou’Fatawa (P.474)
[25] Traduction de la réponse de cheïkh al ‘Otheïmine, Majmou’Fatawa ( P.492)

http://www.al.baida.online.fr/ce%20qui%20est%20permis%20pour%20le%20jeuneur.htm


Dernière édition par Oum Mouqbil le Sam 5 Avr 2008 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les actes autorisés pendant le jeûne   Sam 5 Avr 2008 - 15:31

Rompre son jeûne pour sauver autrui

cheik El-Fawzen


Q : Doit-ont faire l’analogie, entre une femme enceinte qui rompt son jeûne pour la santé de son bébé et une personne qui rompt son jeûne pour sauver quelqu’un ?

R : Oui, on peut rompre son jeûne pour sauver quelqu’un d’un danger, si cela est nécessaire et que l’on ne peut faire autrement. Il suffira pour celui-ci de rattraper son jeûne.


Fatwa de cheik El-Fawzen tirée de son livre « Régles concernant les croyantes » Page 37

http://www.fatawaislam.com/le-jeune/permis-ramadan/198-une-personne-qui-rompt-son-jepour-sauver-autrui
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les actes autorisés pendant le jeûne   Sam 5 Avr 2008 - 15:39

Avaler sa salive, avaler le glaire

Cheikh Bin Baz


Question :
Est-il permis pour le jeûneur d'avaler sa salive ?

Réponse :
Il n'y a pas de mal à avaler sa salive, ce phénomène étant tout-à-fait naturel. Le jeûneur peut recracher indifféremment sa bave qui fait partie de sa salive également ou bien la ravaler.

Par contre, il doit faire attention à la glaire, que l'on appelle aussi la morve qui contrairement à la salive provient des bronches ou du nez. Elle est une substance épaisse qui se produit de temps à autre et qui provient soit du cerveau soit des bronches. C'est un déchet qu'il ne faut surtout pas avaler et qu'il faut recracher impérativement. Quant à la salive normale, celle-ci ne pose aucun problème tant pour l'homme que pour la femme.


Traduction : Karim Zentici
Source: http://www.binbaz.org.sa/index.php?pg=mat&type=fatawa&id=544




Avaler la glaire

Cheikh al Albani



Question : Quel est le jugement sur le fait d'avaler la glaire ?
Cheik en ce qui concerne la glaire qui descend du nez vers la gorge , est ce qu'elle annule le jeûne ?

Réponse : Du nez directement à la gorge non elle n'annule pas le jêûne.

Question : D'accord, et s'il l'a dans sa bouche ?

Réponse : Non , il en est de même mon frère, ce qui est interdit est le fait de la prendre [min barr] ( en d'hors de la bouche de sa main par exemple) car ça devient comme une nouriture ou une boisson ...


Source : Silsilate al Houda wa Annour numero 52.





Le jeûneur qui avale sa salive


Question :

La salive rompt-elle ou pas le jeûne du Ramadan ? La salive me vient abondamment à la bouche, notamment quand je lis le Coran et dans les mosquées, et cela m'embarrasse.


Reponse :

Avaler la salive du jeûneur n'annule pas son jeûne, même si elle est abondante et survient fréquemment, à la mosquée ou ailleurs. Cependant s'il s'agit d'une glaire visqueuse, qui ressemble à de la moelle, vous ne devez pas l'avaler. Crachez-le dans un mouchoir ou autre si vous êtes à la mosquée.

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.


Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') alifta.com


Dernière édition par Oum Mouqbil le Lun 9 Juin 2014 - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les actes autorisés pendant le jeûne   Sam 5 Avr 2008 - 15:43

Statut du jeûne de la personne qui fait un rêve érotique

cheykh ibn baz



Question :
Une personne voulait jeûner mais elle a fait un rêve érotique, est ce que son jeûne est valide ainsi que sa salat sachant qu’elle n’a pas fait al ghousl ?

Réponse :
Le rêve érotique n’annule pas le jeûne car il n’est pas maîtrisable mais la personne doit faire al ghousl si al madhi est sorti.
Mais le fait de prier sans ghousl est un péche grave. Et de ce fait, la personne doit refaire sa salat et se repentir de son péché .
Le prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :
« Celui qui a vomit involontairement n’a pas a rattraper son jeûne mais celui qui le fait volontairement doit le rattraper ».

Source : 100 questions-réponses sur le ramadan




Faire un rêve érotique annule-t-il le jeûne ?

cheykh ibn baz




Question :
Si le jeûneur fait un rêve érotique, est ce que son jeûne est annulé et doit-il faire le ghousl dès son réveil ?

Réponse :
Le rêve érotique n’annule pas le jeûne car cela n’est pas volontaire mais il doit faire al ghousl de al djanaba. Et s’il fait le rêve après al fadjr et qu’il retarde al ghousl jusqu’au dohor il n’y a pas de mal.
De même que pour celui qui se réveille au fadjr en état de djanaba, après avoir eu un rapport avec son épouse. Car le prophète s’est levé au fadjr en état de djanaba et faisait le ghousl qu’après.
De même que la femme qui est en état de menstrues ou lochies.
Mais il faut s’empresser de faire al ghousl que ce soit pour la femme ou pour que l’homme fasse la salat en jama3a. Et ce, avant avant al fadjr si possible.

Source : 100 questions-réponses sur le ramadan
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9784
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les actes autorisés pendant le jeûne   Mer 8 Déc 2010 - 10:09

Les choses autorisées pour le jeûneur

Cheykh 'Abdel 'Adhdim El Badawi



Chapitre des choses autorisées pour le jeûneur :

1 - Se laver pour se rafraichir :

La preuve est que Abi Bakr Ibn Abderahmen a dit selon certains compagnons : " J'ai vu le Prophète verser de l'eau sur sa tête alors qu'il était en état de jeûne. Ceci à cause de la soif ou de la chaleur. " (rapporté par Abou Dawoud)


2 - Rincer sa bouche et son nez :

Il est autorisé d'inspirer de l'eau dans son nez sans exagérer. La preuve est le hadith : " Et insiste sur l'instishaq sauf quand tu es en état de jeune. "

Pour ce qui est de se rincer la bouche il y a 3 cas :
1 - Obligatoire : lors des ablutions et du grand lavage.
2 - Autoriser : lorsque la bouche est desséchée.
3 - Interdit ou déconseiller : sans raison valable ou pour s'amuser.


3 - La saignée (Hijama) :

Selon Ibn 'Abbas : " Le Prophète a fait la saignée alors qu'il était en état de jeûne. " (rapporté par Al Bukhari, At-Tirmidhi et Abu Daoud)

L'auteur dit qu'il est autorisé de faire la saignée, mais cela est déconseillé si la personne a peur pour sa santé. Car retirer du sang peut affaiblir la personne.


Et il y a divergence des savants sur le fait que la saigné annule le jeune ou pas :

Cheikh Al Islam Ibn Taymiya ne l'autorise pas car il y a un hadith authentique rapporté par Al Bukhari qui dit : " Celui qui pratique et celui qui se fait faire la saignée son jeûne est annulé. "

Les savants qui l'autorisé disent que ce hadith est abrogé par celui d'Ibn 'Abbas qui rapporte que " le Prophète a autorisé la saignée pour le jeûneur. " Or on ne peut autoriser qu'une chose qui était interdite auparavant.

Ceux qui sont de l'autre avis, disent que le 1er hadith est plus authentique, car il a été rapporté par plus de compagnons. Ils disent également que cela est interdit pour le bien du jeûneur, sauf en cas de force majeure.

L'avis le plus sûr est l'avis de cheikh Al albani qui dit que la saignée n'annule pas le jeûne.

Dans le hadith qui dit que "celui qui pratique la saignée a aussi rompu son jeûne", il faut savoir qu'au temps du Prophète on utilisait des cornes pour "aspirer" le sang par la bouche. Or celui qui aspire ne peut pas être sûr à 100 % de ne pas avoir avalé des gouttes de sang. Alors qu'à notre époque le hadith ne s'applique pas car on utilise du matériel plus "sophistiqué".


4 - Embrasser en état de jeûne :

La preuve est le hadith de Aisha (رضي الله عنها) : " Le prophète embrassait, "youbachir" (c'est tout ce qu'un homme fait avec sa femme sauf le rapport sexuel), alors qu'il était en état de jeûne. Et c'est lui qui savait le plus se retenir. " (rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud et at-Tirmidhi)

Ce qu'on en déduit est :
- qu'il est autorisé de dire des choses dont on a honte pour montré la vérité, car Aïcha (رضي الله عنها) parlait d'elle avec le Prophète
- qu'il est autorisé pour le jeûneur d'embrasser son épouse à condition qu'il sache se retenir.
- qu'il n'y a pas de différence entre un homme âgé et une personne jeune. (Le Prophète avait une force physique réelle de 30 hommes, donc on le compare plus à un jeune homme qu'à un homme âgé.)
- que celui qui éjacule alors qu'il a embrassé sa femme sont jeûne est annulé.

Sur ce dernier point, il y a 2 cas :

1 - Celui qui éjacule juste en pensant, les savants sont d'accord pour dire que son jeûne n'est pas annulé. En effet un péché est pris en considération que lorsque tu le mets en pratique, et pas si tu y penses seulement.

2 - Quant à celui qui éjacule parce qu'il a embrassé sa femme, il a fait un acte et ne la pas seulement pensé, donc cela annule le jeûne.

Certains savants, dont Cheikh Al Albani, disent que la seule choses qui annule le jeûne est l'éjaculation lors du rapport et pas par d'autres moyens (masturbation ou autre...)
L'avis le plus sûr c'est que quelque soit le moyen de l'éjaculation (sauf pour la personne qui pense ou qui dort), le jeune est annulé.


5 - Il est permis d'être en état de janaba pendant le jeûne :

Selon Aisha (رضي الله عنها) et Ummu Salama (رضي الله عنها) : " L'heure du fajr arrivait alors qu'il était toujours en état de grande impuretée suite aux rapports avec sa femme. Puis le Prophète se lavait et jeûnait. " (rapporté par Al Boukhari et Mouslim)

Autrement dit, le Prophète était en état de janaba avant l'apparition de l'aube mais ne s'est lavé qu'après l'apparition de l'aube.


6 - Poursuivre le jeune jusqu'au sahar :

Il est autorisé de continuer le jeûne jusqu'au sahar : c'est-à-dire qu'on peut ne rien manger au Maghreb et manger qu'au sahar du lendemain.

D'après Abi Sa'id El Khoudri qui a entendu le Prophète dire : " Ne faites pas el wissal et pour celui qui veut relier 2 jours l'un à l'autre, qu'il le lie jusqu'au sahar." Les compagnons du Prophète ont dit : " Mais fais-tu le wissal toi Ô Prophète ? " Il a répondu : " Je ne suis pas comme vous, car moi je dors et on m'alimente, et on m'abreuve. " (rapporté par Al Bukhari et Abou Dawoud)

" el wissal " : c'est de relier 2 jours de jeûne consécutifs.

" Je ne suis pas comme vous " : en ce qui concerne la patiente et le fait de supporter la faim.

Dans ce hadith ce n'est pas de la nourriture réelle, car si cela était de la nourriture réelle, ça ne serait plus un wissl. Certains savants ont dit que cette nourriture était le dhikr. En effet, il y a un hadith où Fatima (رضي الله عنها) et 'Ali ont demandé au Prophète de trouver une femme qui aiderait Fatima dans ses taches ménagères. Le Prophète leur a répondu : " Ne voulez vous pas que je vous guide vers une chose qui est meilleure que ce que vous avez commandé ? Lorsque vous vous apprêtez à dormir dite : " Soubhan allah 33 fois, al hamdulillah 33 fois , allahu akbar 34 fois, car cela sera meilleur pour vous qu'une ménagère." Les savants en ont déduit que le dhirk donne une force mentale, spirituelle mais aussi une force physique.


7 - As siwak, se parfumer, de l'huile sur ces cheveux, le khol, les goutes qu'on met sur les yeux et les supositoires :

Et l'auteur dit que la base dans toutes ces choses c'est l'autorisation jusqu'à la preuve du contraire. Et si cette chose faisait partie des choses interdites pour les jeûneurs Il l'aurait mentionné. La preuve est le verset : " Et ton Seigneur n'oublie jamais. "

Le Prophète conseille d'utiliser el imide (comme du khol qui tend vers le rouge) qui a des spécificités pour l'œil.



Source : EL-WADJÎZ FI FIQHI AS-SOUNNATI WA AL-KITÂBI EL 'AZÎZ DU CHEIKH 'ABDEL-'ADHDIM EL-BADAWI - Le livre du jeûne -
Cours audio du frère Abou Anas
Retranscrit par oum_hind, Oum hureyra et Oum Mouqbil
Revenir en haut Aller en bas
Oum_Hamza
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 895
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Dormir tout au long de la journée du Jeûne...   Mer 3 Aoû 2011 - 12:50

Dormir tout au long de la journée

cheikh Otheimine


Question :

Que penser du fait de dormir toute la journée pendant le jeûne ? Qu'en est-il pour le Jeûne de celui qui dort, se réveillant uniquement pour effectuer ses prières pour se remettre à dormir ensuite, celui-ci est-il valable ?


Réponse:

Cette question comprend deux aspects :

Premièrement : le cas où une personne se met à dormir toute la journée sans du tout se réveiller, il est évident que ce dernier ne fait du tort qu'à lui-même en désobéissant ainsi à Allah Tout Puissant pour avoir omis de faire ses prières à l'heure. Si en plus, la prière en groupe lui est requise, il aura d'autant plus manqué à son devoir. Son attitude étant interdite, il est certain que la valeur de son jeûne sera moindre. En se comportant ainsi, il équivaut à celui qui détruit une ville pour construire un château. Il doit donc se repentir de sa mauvaise action au Seigneur Tout Puissant en se conformant de prier à l'heure comme il lui est enjoint.

Deuxièmement : Il demeure le cas où celui-ci veille scrupuleusement à se réveiller aux heures de prières, sans les laisser échapper. Il prend effectivement le soin de se lever pour effectuer non seulement la prière à l'heure, mais aussi pour la faire en groupe. Dans de telles conditions, on ne pourra pas dire qu'il est en faute.

Néanmoins, il est sûr qu'il aura laissé passer l'occasion de faire un grand bien. Certes, il convient pour tout jeûneur de se concentrer à faire des actes de dévotion (prières, invocations, évocation du Seigneur, lecture du Coran) afin de conjuguer à son jeûne d'autres actes d'adoration. Si quelqu'un prend l'habitude de faire un effort constant à effectuer les rituels alors qu'il est en état de jeûne, cela deviendra à terme beaucoup plus facile pour lui. Tandis que s'il s'habitue à ne faire aucun effort, et à se reposer toute la journée, il est certain que cela deviendra difficile. Ce que je peux conseiller à cet individu, c’est qu'il ne doit pas passer tout son temps à dormir, les journées de jeûne. Il doit être attentif aux rituels. D'autant plus qu’à notre époque tout est devenu facile, qu'Allah soit loué. Le Jeûneur n'éprouve plus les difficultés, avec l'apparition de l'air conditionné et autre, facilitant ainsi énormément le Ramadan.

.
 Source: Fatwa du cheikh Otheimine --- Tirée du recueil « Fatwa islamia » Tome 2 page 238
Like a Star @ heaven http://www.fatawaislam.com/le-jeune/permis-ramadan/344-dormir-tout-au-long-de-la-journ
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Modé Room Moujtahidah
Modé Room Moujtahidah


Nombre de messages : 3155
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Les actes autorisés pendant le jeûne   Sam 12 Juil 2014 - 18:52

La prise de sang en petite quantité n’annule pas le jeûne
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')



Question:

Un homme a dû être hospitalisé pendant le mois de Ramadan alors qu'il était à jeun. Une fois arrivé à l'hôpital, on lui a pris du sang. Ceci a-t-il annulé son jeûne?


Réponse :

Si la quantité du sang qui fut prise est, par rapport à ce qui est habituel, une petite quantité, il ne doit pas rattraper ce jour ultérieurement. Or, si la quantité prise est plus grande par rapport à ce qui est habituel, qu'il rattrape ce jour pour mettre fin à tout ce qui fait objet de controverse à cet égard, et ce en optant pour ce qui est plus sûr afin d'avoir la conscience tranquille.
Qu’Allah vous accorde la réussite; que l'éloge et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et sur ses compagnons.





Membre : `Abd-Allah ibn Ghoudayân
Vice-président du Comité : `Abd-Ar-Razâq `Affifî
Président :Ibrâhîm Ibn Mohammed Al El Cheikh
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî Ibrâhîm Ibn Mohammed Al El Cheikh


Source: 
 Like a Star @ heaven Les fatwas du Comité Permanent
 Like a Star @ heaven http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?languagename=fr&View=Page&PageID=42&PageNo=1&BookID=11
Revenir en haut Aller en bas
 
Les actes autorisés pendant le jeûne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: As-Siyam-
Sauter vers: