L'apprentissage de la science religieuse islamique selon la compréhension des pieux prédécesseurs
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
 

 La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée

Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin ANIM
Admin ANIM
UmmZayneb

Nombre de messages : 9186
Date d'inscription : 22/03/2015

La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée Empty
MessageSujet: La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée   La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée I_icon_minitimeVen 10 Jan 2020 - 18:44

La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée


Shaykh Ferkous






Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Certes, les fonctions de l’imam, prédicateur et guide qu’il accomplit dans son Appel à la religion d’Allâh عزّ وجلّ sur son minbar ou dans sa mosquée s’harmonisent dans  leurs valeurs, leurs motifs et leurs buts. Elles s’accordent et ne divergent point. Il n’y a pas d’opposition entre la fonction de l’imamat et les conséquences qu’elle implique, à savoir ce que l’imam prononce lors des cérémonies religieuses, à l’exemple des prières d’Al-Djoumou‘a, des fêtes de l’Aïd et d’Al-Istisqâ’ (demande de pluie) et autres rituels religieux de même type, ainsi que la clarification et le conseil qu’il dispense à travers ses prêches et ses exhortations, ses orientations et ses rappels, ou ce qu’il enseigne lors de ses cours, ses assises et ses conférences relatifs aux sciences de la religion ou ce qu’il diffuse comme fatwas liées à la vie religieuse et spirituelle du musulman, et autres activités scientifiques et œuvres de charité dont la réalisation est prise en charge par l’imam dans sa mosquée. Car ces activités et autres, telles que la prière et l’invocation, sont considérées comme étant une édification de foi  dont le sens est contenu dans la Parole d’Allâh عزّ وجلّ:

﴾    Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on élève, et où Son Nom est invoqué; [des hommes] Le glorifient en elles matin et après- midi ﴿ [ An-Noûr : 36].

Ainsi, ces fonctions sont dans une logique de concordance et non de discordance, elles se complètent et ne s’opposent point. Parmi les aspects de cette conjonction, nous citons :

Like a Star @ heaven 1.         L’imam doit veiller, lors de ses cours scientifiques et ses assises de formation, à enseigner au commun des gens les points essentiels de leur religion, et d’œuvrer à combattre l’ignorance répandue dans leurs milieux, et inciter ceux qui ont une capacité d’assimilation et des facultés intellectuelles à apprendre plus les sciences religieuses, et s’approfondir dans la compréhension de la religion ; le but de cela étant : d’acquérir les sciences des visées : telles [la science relative à] la croyance et la jurisprudence ; les sciences des sources: telles l’exégèse du Livre saint et les commentaires des livres de la Sounna, et les sciences des moyens : tel les fondements de la jurisprudence  et ses règles, les sciences du langage et autres sciences bénéfiques similaires.  

Like a Star @ heaven 2.         Il incombe à l’imam-prêcheur d’orienter les gens, lors des ses sermons et ses exhortations, à s’attacher au Livre saint (le Coran) et à la Sounna et à se conformer à la voie des Pieux Prédécesseurs dans leur compréhension. De suivre les traces des Compagnons رضي الله عنهم et de ceux qui les ont suivi et ceux qui leur ont emboîté le pas avec excellence. De les prendre comme exemple dans leur conduite et d’emprunter leur voie, sans abus ni négligence. Il incombe aussi à l’imam d’appeler les gens à réaliser une adoration exclusivement vouée à Allâh, de proclamer les traditions prophétiques, de s’y attacher, de les suivre et les diffuser et de faire montrer les rituels de la religion et ses qualités. Inviter aussi les gens à se mettre en garde contre le polythéisme et les hérésies, de s’en désavouer, les inciter aussi à annuler toutes manifestations d’obscurantisme appartenant à l’ère préislamique, répandues et prédominantes après les siècles vertueux. Il incombe aussi à l’imam d’éduquer les gens à éviter les vilenies et à repousser les turpitudes, et d’attirer leur attention quant à leur aboutissement fatal. Cela doit se faire en stimulant les prêches d’orientation et d’exhortation, en réanimant les sciences bénéfiques et en illuminant les gens quant aux affaires de leur religion. Tout cela doit se faire pour montrer la preuve et l’établir envers les gens, et ce pour réaliser la prédiction du Prophète صلّى الله عليه وسلّم qui dit : « Un groupe de ma communauté ne cessera de triompher dans la vérité sans que leurs opposants ne leur nuisent, jusqu’à ce que l’ordre d’Allah vienne les trouver en cet état. » (1)

Like a Star @ heaven 3.         L’imam doit veiller à raffermir la sécurité et la stabilité au sein de la communauté, à la réunir sur At-Tawhîd (l’Unicité) d’Allah عزّ وجلّ et à assembler ses rangs pour suivre le Messagerصلّى الله عليه وسلّم . Il doit aussi l’avertir en lui faisant prendre conscience des cinq nécessités (2) rapportées par la Charia clémente, rappelant qu’il est obligatoire de les préserver et de prendre soin de leurs jugements et règles, ainsi que le principe du conseil observé entre le gouverneur et les sujets. Il doit l’avertir contre le fléau de la rébellion contre les gouverneurs en leur disputant leur pouvoir, et ce tant qu’ils n’ont pas vu une mécréance déclarée au sujet de laquelle ils ont un argument d’Allâh, et les conséquences néfastes que cela entraine sur le pays et les gens. Il incombe aussi à l’imam d’orienter les gens vers tout ce dont ils ont besoin pour connaître les positions légales et conformes à la Charia permettant de peser les allégations émises pendant les jours de l’épreuve et de les traiter en s’appuyant sur la balance religieuse et la révélation infaillible, loin des voies des gens de la division et des passions, et des gens de la superstition et des impostures.

Like a Star @ heaven 4.         S’il est apte à donner des fatwas et capable de s’en charger, l’imam peut organiser dans sa mosquée des assises pour donner des fatwas et répondre aux questions des gens qui relèvent de la jurisprudence et de leurs affaires religieuses, et éclaircir ce qui leur pose problème dans les questions de la croyance, de la jurisprudence et autres points parmi les sciences religieuses. Néanmoins, en cas de manque de connaissances en la matière, il lui appartient de collaborer avec les gens de science capables de donner des fatwas, comme il lui appartient aussi d’orienter [le commun des gens] vers les savants dans les questions qui dépassent ses capacités scientifiques.

Like a Star @ heaven 5.         La personnalité de l’imam – étant le maître de la mosquée – rejette toute œuvre non-agréée et contraire au message de la mosquée : comme le fait d’y vendre à l’intérieur ou d’y rechercher des choses perdues ou déclarer les avoir trouvées [en appelant à haute voix]. Il lui appartient de rectifier la prière de ceux qui l’ont mal faite, et rétablir les rangs de manière qu’ils soient alignés et sans coupure, exception faite d’une nécessité lorsque la mosquée est bondé de fidèles. L’imam doit aussi inciter les gens à venir assister à la prière en groupe et ne pas s’attarder [à la rejoindre], et aussi visiter les absents parmi ceux qui viennent assidument à la mosquée, tels les malades, handicapés et autres, les visiter en guise de miséricorde et afin de maintenir les liens, et autres que cela parmi les œuvres de bienfaisance et de charité.

Like a Star @ heaven 6.         Parmi les aspects de ces œuvres de bienfaisance : il y a le fait de concrétiser le principe de fraternité, et de réaliser l’entente et l’union des cœurs en assemblant les rangs sur la sincérité [envers Allah عزّ وجلّ] et le suivi [du Prophète صلّى الله عليه وسلّم]. Cette tâche est la plus importante pour l’imam qualifié et doté d’une force d’explication et d’argumentation, d’une raison perspicace et d’une bonne orientation et gestion. Il doit œuvrer à annuler les manifestations d’ignorance et les abolir en absorbant les controverses et les disputes alimentées par  le fanatisme, et réfuter la dissension, les schismes et le fait de s’écarter de la science et de la religion. L’imam doit prêcher au sein des fidèles l’esprit de la fraternité et de l’entraide, fondé sur la bienfaisance, la piété, la solidarité et la compassion, concrétisant ainsi la description faite par le Prophète صلّى الله عليه وسلّم qui a dit : « L’exemple des croyants dans leur amour, leur miséricorde et leur affection mutuels est celui du corps. Si un de ses membres souffre, tout le corps y répond par la veillée et la fièvre. » (3)

Cela dit, en dépit du type d’appartenance de la tutelle de l’imam, ce dernier est doté d’une prérogative d'estimation lui permettant de choisir ce qui est bien utile au commun des gens ou aux étudiants en sciences religieuses, [des thèmes] relatifs aux questions de leur religion et aux affaires de leur voie générale et éducative. Cela permettra de réaliser une concordance entre les requêtes des gens et leurs besoins, tout en s’attachant à être équitable et juste, sans pour autant s’écarter de l’explication de la vérité et sans écarter [aussi] les gens de la connaitre.

Nous demandons à Allâh de réconforter nos imams pour établir la preuve et diffuser la science et la Sounna, et combattre aussi l’ignorance et les hérésies, [nous Lui demandons] de les aider à abolir les manifestations de l’obscurantisme, de réunir la parole des musulmans sur la vérité et la bonne voie, et sur ce qui renferme leur puissance, leur bien et leur droiture dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà.

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

Alger, le 26 Al-Mouharram 1433 H.
Correspondant au 21 décembre 2011 G.


(1) Rapporté par Mouslim selon ces termes (1920) d’après le hadith de Thawbânرضي الله عنه , et selon d’autres termes suivant un autre hadith ayant d’autres chaînes de transmission. Il est aussi rapporté par Al-Boukhârî (7311) d’après Al-Moughîra Ibn Chou‘ba رضي الله عنه.

(2) C’est-à-dire la préservation de la religion (la foi), de la personne (corps et âme), de l’esprit, de l’honneur (la progéniture) et celle de l’argent (des biens).

(3) Rapporté par Mouslim (2586) d’après Nou‘mân Ibn Bachîr رضي الله عنهما.

La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée 72560 Source : http://ferkous.com/home/?q=fr/art-mois-fr-96
Revenir en haut Aller en bas
 
La conjonction des tâches de l’imam-prédicateur dans sa mosquée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: Da'wa-
Sauter vers: