El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
La pause de Ramadan sera du 14 mai au 17 juin inclus إن شاء الله




Du Nouveau sur le Merkez El 'Ilm ICI



Partagez | 
 

 Conseiller le gouverneur

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9578
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Conseiller le gouverneur   Mar 1 Avr 2008 - 19:18

Conseiller le gouverneur ...


Muhammad Ibn Fahd Al-Husayn


Le lundi 10 Muharram 1427 H..
Frères et sœurs, la doctrine déviante et corrompue des kharidjites est un mal énorme avec des conséquences plus que néfastes pour l’ensemble de la Communauté Islâmique ; elle est présente dans les livres, cassettes, sites Internet, à la télévision et chez certains dissidents comme Ben Laden et compagnie –qu’Allâh les guide-. Le musulman doit donc être sur ses gardes et prêter une attention particulière à la préservation de sa croyance. Il doit retourner aux gens de sciences et les interroger quant à la position du musulman face aux gouverneurs des pays islâmiques… Il doit faire attention aux dissidents, les chiens de l’Enfer comme les a surnommé le Messager d’Allâh –prière et salut d’Allâh sur lui-, éviter de les côtoyer, de leur parler… bref, se désolidariser d’eux de peur qu’ils détachent sur lui et peu importe s’il le traite de serviteur des gouverneurs apostats… car lui, ce qui lui incombe, c’est de préserver sa Communauté et d’insister avant tout sur la Purification et l’Education de sa personne ainsi que celle de ses frères et soeurs. Il se range derrière les grands savants de la Sunnah dans leur condamnation de l’effusion de sang, les attaques terroristes, la violence contre les musulmans et les non musulmans, les sorties et manifestations à l’égard du gouverneur. Il patiente face à son dirigeant en cas de tyrannie et d’oppression, invoque en sa faveur et comme le disait un parmi les Pieux Prédécesseurs :
« Si j’avais une invocation exaucée (da’watun mustadjâbah) [avec certitude], alors j’invoquerai [Allâh] en faveur du détenteur de l’Autorité (sultân). » [1]

Qu’Allâh subhânahu wa ta’âlâ guide nos gouverneurs vers ce qu’il y a de plus juste, qu’Il les assiste, les protège des ruses des mécréants et des mauvais conseillers, qu’Il améliore leur situation et les guide vers l’application du Coran et de la Sunnah selon la Saine Compréhension.



Question :
Est-ce que le conseil (munâsahah) de la bonne manière par l’intermédiaire d’un télégramme (barqîyyah) [fait] partie du [juste] conseil à l’égard de l’imâm [2] ou bien est-ce les prémices d’une sortie (khurûdj) contre lui ?

Réponse :
Faire parvenir (îsâl) un conseil (nasîhah) par l’intermédiaire d’un télégramme est une bonne chose (tayyib) de même qu’enjoindre une personne parmi celles qui [ont la possibilité] de joindre [l’imâm].
[Par contre,] ce qui est interdit (mamnû’) c’est la [mauvaise] parole sur les dirigeants (wulâtu-lumûr) dans les assemblés, sur les chaires et dans les cassettes : ceci est prohibé et [fait partie] de la doctrine (madhhab) des dissidents (khawâridj) [3].
Mais si tu lui écris un télégramme ou un courrier (risâlah) et que tu la lui remets en main propre ou que tu l’as lui donnes [par] quelqu’un digne de confiance (mawthûq) qui la lui remettra ceci est bien.



_______________________
[1] : Source : « madjmû’-lfatâwâ wa-lmaqâlât » (28/391) et « kachâchu-lqanâ’ » (2/37).
[2] : Le terme « imâm » a pour signification : guide... C’est celui qui est à la tête d’un groupe, d’une communauté, d’une ville, région, pays… c’est le roi, le président, le sultan, l’émir, le maire d’un pays islâmique… c’est la personne qui exerce une autorité sur d’autres tout simplement.
[3] : Voir le lien suivant : http://mukhlisun.over-blog.com/categorie-1064992.html

Traduction : MUKHLISÛN
Source de l’article : http://mukhlisun.over-blog.com/article-5441854.html
Source de la fatwah : Tiré de « charhu-l’aqîdati-ssafâranîyyah » dans « al-fatâwâ-chchar’îyyati fî-lqadâyâ-l’asrîyyah » page 106 par Muhammad Ibn Fahd Al-Husayn. Deuxième édition « ? ».
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9578
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Conseiller le gouverneur   Jeu 13 Nov 2008 - 18:40

Comment conseille-t-on les gouverneurs ?

Sheikh Ibn Baz




Un nombre considérable d’imams, qu’Allah nous guide et les guide, sont en totale contradiction avec la sounnah lorsqu’il s’agit de traiter du sujet du conseil aux gouverneurs. L’un d’eux les dénigre ouvertement sur le minbar le jour de la prière du vendredi, l’autre joue avec la corde sensible des pulsions (hamas) de nos frères et soeurs pour ancrer dans leurs coeurs la haine de nos gouverneurs, qu’ils sachent que ceci est contraire à la sounnah de notre prophète, ’alayhi salat wa salam, ainsi que celle de ses compagnons, radhi Allahou ’anhoum, qu’ils craignent Allah dans leurs paroles. Voici, une question qui a été posée à Cheikh Ibn Baz, raHimahoullah, à ce sujet et lisons ce que fut sa réponse :

Question :


Est-ce que dénigrer les gouverneurs du haut des chaires (manâbir) fait partie de la voie laissée par les pieux prédécesseurs (As-salaf) ? Et comment ces derniers conseillaient les gouverneurs ?


Réponse :


Evoquer au grand jour les défauts des gouverneurs du haut des chaires ne fait pas partie de la voie de nos pieux prédécesseurs en ce sens que ce comportement mène à l’anarchie, à la désobéissance aux gouverneurs dans ce qui est convenable et à une situation qui n’est d’aucune utilité. S’isoler avec les gouverneurs dans le but de les conseiller en tête-à-tête, les conseiller par l’écriture et se servir des savants pour qu’ils entrent en contact avec eux dans le but de les guider vers le bien, telle était la voie qu’empruntaient nos pieux prédécesseurs. Désapprouver un acte blâmable se fait sans en évoquer son auteur car il suffit de désapprouver et de mettre en garde contre l’acte blâmable sans pour autant dénoncer la personne responsable de cet acte, fut-ce un gouverneur ou non.

Certaines personnes à l’époque de ’Uthmân, qu’Allah soit satisfait de lui, au moment de la période de désordre (al fitnah), dirent à Usâma bni zayd, qu’Allah l’agrée : " Ne désapprouves-tu pas ’Uthmân ?!" Il répondit : " vais-je me comporter de cette façon auprès des gens ?! Je lui ferai part de ma désapprobation en tête-à-tête car je ne veux pas être responsable de l’ouverture d’une porte qui mène au mal auprès d’eux " (Muslim : 2989). Lorsque cette porte fut ouverte à l’époque de ’Uthmân et que les gens commencèrent à le désapprouver en public, il s’est alors passé l’inévitable, à savoir la "fitnah", la tuerie et le désordre, dont nous en subissons toujours les conséquences aujourd’hui. Une "fitnah" d’une telle intensité qu’elle mit en opposition ’Ali et Mu’âwiyah . C’est à cause de celle-ci que ’Uthmân et ’Ali, qu’Allah les agrée, furent tués, ainsi qu’un nombre important de compagnons, qu’Allah les agrée, et d’autres, tout cela en raison de la désapprobation au grand jour et l’évocation des défauts en public jusqu’à ce que les gens détestèrent leurs gouverneurs au point de les tuer et nous demandons à Allah le bien-être.



_________________
Source : "Al fatâwa al muhima fi tabsîr al umah", Chapître : Takfîr Al Hukâm, page 17.
Auteur : Sheikh Ibn Baz
Traducteur : Abou Abdillah.



http://www.sounna.com/article.php3?id_article=114
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9578
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Conseiller le gouverneur   Sam 31 Jan 2009 - 16:10

De quelle manière conseiller les gens ?

SHeikh Sâlih Ibn Muhammad al-Luhaydân (qu’Allâh le préserve)






Selon Abû Rouqiyah Tamîm Ibn Aws ad-Dârî - L’envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « La religion, c’est le conseil sincère ». Quand nous demandâmes : « Envers qui ? » il répondit : « Envers Allâh , envers Son Livre, envers Son Envoyé, envers les chefs des musulmans, et l’ensemble des gens ». [1]


SHeikh Sâlih Ibn Muhammad al-Luhaydân – Président du grand tribunal et membre du comité des grands savants en arabie saoudite – dit que le conseil (Nassîha) est une chose qui se fait soit par la langue, soit par la plume [ou l’ecrit], et cela dans tout ce qui est possible pour la personne de conseiller.

[...]


Le conseil pour ceux qui détiennent l’autorité : c’est leur faire parvenir le conseil si tu en es capable, ou d’envoyer une personne qui saurait le transmettre. Et s’il ne t’est pas possible de le faire, alors il faut que tu invoques le bien-être pour eux, la guidance ainsi que la rectitude.

[...]


Notes
[1] Rapporté par Muslim
[2] Kitâb « Wassâyâ wa tawdjîhât li-toulâb il-Ilm » 1/513

Source : http://www.manhajulhaqq.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Conseiller le gouverneur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Divers sujets concernant la société musulmane :: Les Gouverneurs ou Détenteurs de l'autorité-
Sauter vers: