El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Je vous enjoins…

Aller en bas 
AuteurMessage
ummaryam
Modé 'ilm
Modé 'ilm
avatar

Nombre de messages : 1747
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Je vous enjoins…    Lun 20 Aoû 2018 - 19:02

Je vous enjoins…

Shaykh abdelMuhsin Al Abbâd



au Nom d’Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Assalâmou alaykoum wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh.

Certes, la chose la plus importante que je vous enjoins est la crainte d’Allâh. Elle est la sommation d’Allâh aux premiers et aux derniers, comme l’a dit Ta’âlã {«craignez Allâh !», voilà ce que Nous avons enjoint à ceux auxquels avant vous le Livre fut donné, tout comme à vous-mêmes} et elle est la cause de tout bien ici-bas et dans l’au-delà. Et Allâh Azza wa Jall a dit {et quiconque craint Allâh, Il Lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens]sur lesquels il ne comptait pas}, et {quiconque craint Allâh cependant, Il lui facilite les choses}, et {quiconque craint Allâh cependant, Il lui efface ses fautes et lui accorde une grosse récompense} et {ô vous qui croyez ! Si vous craignez Allâh, Il vous accordera la faculté de discerner (entre le bien et le mal), vous effacera vos méfaits et vous pardonnera. Et Allâh est le Détenteur de l’énorme grâce} et {et craignez Allâh. Alors Allâh vous enseigne et Allâh est Omniscient}.

 Et je vous enjoins de vous munir des causes de félicité et de prendre garde à tomber dans les causes de misère. Allâh Azza wa Jall a dit {quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions} et {quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra} et {ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d’un feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allâh en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne}.

 Et j’enjoins à tout un chacun de ressentir, en chacun de ses états, qu’Allâh le regarde. Donc qu’Allâh ne le voit pas alors qu’il se trouve sur une désobéissance mais qu’Il le voit alors qu’il Lui obéit. Allâh Azza wa Jall a dit {ne sait-il pas que vraiment Allâh voit} et {le jour où Allâh les ressuscitera tous, puis les informera de ce qu’ils ont fait Allâh l’a dénombré et ils l’auront oublié. Allâh est témoin de toute chose} et {car ton Seigneur demeure aux aguets}. Et il a dit, dans le célèbre hadîth de Jibrîl, sur l’explication du sens de l’excellence (ihsân): « l’ihsân est que tu adores Allâh comme si tu Le voyais. Si tu ne Le vois pas, certes Lui te voit », hadîth rapporté par Muslim.

 Et je vous enjoins de vous préparer pour le jour du retour à Allâh. Allâh Azza wa Jall a dit {ô vous qui avez cru ! Craignez Allâh. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allâh, car Allâh est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites} et {vers Nous est leur retour. Ensuite, c’est à Nous de leur demander compte} et {ce jour-là vous serez exposés ; et rien de vous ne sera caché} et {et ils trouveront devant eux tout ce qu’ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne} et {et craignez le jour où vous serez ramenés vers Allâh. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés} et Il a dit {et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, ô doués d’intelligence !}.

 Je vous enjoins de vous soumettre et de vous conformer à ce qui est venu d’Allâh et de Son messager. Allâh Ta’âlã a dit {il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allâh et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allâh et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident} et {la seule parole des croyants, quand on les appelle vers Allâh et Son messager, pour que celui-ci juge parmi eux, est : «Nous avons entendu et nous avons obéi». Et voilà ceux qui réussissent. Et quiconque obéit à Allâh et à Son messager, et craint Allâh et Le redoute… alors, voilà ceux qui récoltent le succès} et {dis : «Si vous aimez vraiment Allâh, suivez-moi, Allâh vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allâh est Pardonneur et Miséricordieux} et {prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allâh car Allâh est dur en punition} et {que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux} et Il a dit {« et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie.» Voilà ce qu’Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété}.

 Je vous enjoins de préserver votre temps et votre existence, les maintenant dans ce qui attirera à vous le bonheur d’ici-bas et de l’au-delà et d’employer ce qu’Allâh vous a octroyé comme bonne santé et préservation dans ce qui attirera à vous le bien et bonheur ici-bas et dans l’au-delà. Allâh Azza wa Jall a dit {et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé} et {il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire} et il a dit « il y a deux bienfaits au sujet desquels beaucoup de gens sont dupés : la bonne santé et le temps libre », rapporté par Al Bukhârî. Et il a dit « que celui qui croit en Allâh et au jour dernier dise du bien ou qu’il se taise », rapporté par Al Bukhârî et Muslim.
Et Alî, qu’Allâh l’agrée, a dit « Certes, la vie terrestre s’en va, et la vie de l’au-delà se rapproche, et chacune d’elles a des enfants. Alors soyez les enfants de l’au-delà et ne soyez pas les enfants de la vie terrestre car aujourd’hui est un jour d’actes sans jugement et demain sera un jour de jugement sans acte », Al Bukhârî l’a cité dans son sahîh, au chapitre de «باب في الأمل وطوله» dans le livre الرقاق .

 Je vous enjoins la compassion et la miséricorde entre vous. Que vos plus âgés soient miséricordieux envers vos plus jeunes et que vos plus jeunes honorent vos plus âgés ; je vous enjoins de maintenir la concorde entre vous. Allâh Azza wa Jall a dit {craignez Allâh, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allâh et à Son messager, si vous êtes croyants} et {et [il appartient également]à ceux qui sont venus après eux en disant : «Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi ; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux»}.

  Je vous enjoins d’être une réjouissance pour les yeux de toute personne qui vous est chère. Allâh Azza wa Jall a dit au sujet des caractéristiques des serviteurs du Tout Miséricordieux {et qui disent : «Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux»}. Al Bukhârî a dit dans son sahîh, au début de l’exégèse de la sourate Al Forqâne : « et Al Hassan a dit concernant {donne-nous, en nos épouses} dans l’obéissance à Allâh et il n’y a pas réjouissance pour l’œil du croyant que de voir celle qu’il aime obéissant à Allâh ».

 Je vous enjoins la compagnie des vertueux et de prendre garde à la compagnie des mauvais. Il a dit « l’exemple du compagnon pieux et du mauvais compagnon est comme celui du vendeur de parfum et du forgeron. Pour le vendeur de parfum, soit il va-t’en donner, soit tu vas lui en acheter soit tu vas sentir de lui une odeur agréable. Et pour le forgeron, soit il va brûler ton habit soit tu vas sentir de lui une mauvaise odeur », rapporté par Al Bukhârî et Muslim.

 Et je vous enjoins de multiplier la lecture du Qur’ân et de méditer sur ses sens. Il Ta’âlã a dit {rappelle donc, par le Qur’ân celui qui craint Ma menace} et {ne méditent-ils pas sur le Coran? Ou y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ?} et {Nous faisons descendre du Qur’ân, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes} et {en effet, Nous avons rendu le Qur’ân facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ?}.

 Et je vous enjoins de préserver vos prières, elles qui vous ont été imposées par Allâh, de les préserver en les priant en leur temps et d’accomplir autant de surérogatoires que possibles. Allâh Azza wa Jall a dit {et accomplis la prière. En vérité la prière préserve de la turpitude et du blâmable}. Et devant son importance, elle a été décrite, dans certains ahâdîths authentifiés, comme étant la colonne de l’Islâm, et qu’elle sera la première chose sur laquelle le serviteur devra rendre des comptes au jour de la résurrection et qu’elle sera la dernière chose qui disparaîtra de la religion. Et quant aux hommes, accomplir les prières obligatoires se fait en congrégation, à la mosquée, en raison des nombreuses preuves le prouvant. Et j’en ai certes mentionnées un ensemble à la fin de l’épître « الأمر بالمعروف والنهي عن المنكر من أهم أسباب قيام الدولة السعودية وبقائها» éditée en 1430h et j’ai écrit à ce sujet une parole s’intitulant « تحذير أهل الطاعة من الهذيان المثبط عن صلاة الجماعة».

 Et je vous enjoins de vous méfier quant à utiliser les téléphones portables, et ce qui y ressemble, dans ce qui vous attirera des préjudices et des conséquences fâcheuses ici-bas et dans l’au-delà, et pour ce que cela engendre comme voilement de la clairvoyance et de la vue. Allâh Azza wa Jall a dit {car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s’aveuglent} et j’ai écrit à ce sujet un article dont le titre est « احذروا عمى بصائركم وأبصاركم بنظركم في الجوالات وشبهها أيها المسلمون»

 Je vous enjoins d’être animé à lire les livres bénéfiques et à écouter les cassettes profitables émanant des savants revivificateurs de ce siècle, comme le Shaykh AbdelAzîz bn Bâz et le Shaykh Mohammad Al Utheymîne, qu’Allâh leur fasse miséricorde.

 Et j’enjoins aux femmes de ma descendance à conserver leur voile en le préservant, que la femme couvre donc son visage devant les hommes étrangers et qu’elle ne se mêle pas à eux ; le fait que la femme découvre son visage est un dévoilement (soufûr) chez les savants de la langue et de la législation. Quant aux savants de la langue, il est certes cité, dans alQâmûs AlMuhît de Fayrûz Àbâdî, au mot « safar » : « et la femme qui découvre son visage, elle est alors sâfir ». Quant aux savants, la figure érudite la plus significative à notre époque est notre shaykh AbdelAzîz Ibn Bâz, qu’Allâh lui fasse miséricorde : il a dit dans son regroupement de fatâwâs (5/224) : « on sait que l’appel au dévoilement du visage de la femme est un appel caduc et une abomination, tant religieusement qu’intellectuellement, et qui s’oppose à la religion musulmane et qui lui est hostile. Et les partisans du dévoilement n’y appellent que parce qu’ils sont ignorants ou inconscients ou n’ont pas connaissance de ses nocives conséquences ou pour de pernicieuses intentions et de mauvais desseins. Ils ne portent aucune attention aux moralités vertueuses et ne leur donnent aucun poids. Ils peuvent même y appeler, parce qu’animés par l’hostilité et la haine, comme le font ceux qui travaillent et qui sont à la solde des traîtres et des ennemis».
J’enjoins aux femmes de ma descendance, quelle que soit leur rang dans la société, à conserver le voile légiféré en le préservant et à s’éloigner de la conduite automobile ; j’ai d’ailleurs écrit une épitre intitulée «وجوب تغطية المرأة وجهها وتحريم اختلاطها بغير محارمها», éditée en 1430h et j’ai écrit de nombreux articles ainsi qu’une épitre intitulée «لماذا لا تقود المرأة السيارة في المملكة العربية السعودية؟, éditée en 1427h, afin de montrer l’interdiction et le risque quant à la conduite automobile pour la femme.

Et j’invoque Allâh de vous accorder à tous la droiture, le succès, la réussite pour les biens mondains et de l’au-delà. Et je Lui Ta’âlà demande de réformer la situation des musulmans en tous lieux, qu’ils soient gouvernants ou gouvernés, et qu’Il leur octroie la compréhension dans la religion et la fermeté sur la vérité, Il est certes Celui qui entend et Celui qui exauce. Ô Seigneur ! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis. Et qu’Allâh prie et salue et bénit notre Prophète Mohammad, ainsi que sa famille et ses compagnons.


Shaykh abdelMuhsin Al Abbâd, le 18/09/1439h
lien: http://al-abbaad.com/articles/036962

Source :
http://cerclesciences.fr/je-vous-enjoins/
Revenir en haut Aller en bas
 
Je vous enjoins…
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: khoutba, Nassiha, rappels...-
Sauter vers: