El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les péchés après la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 5142
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: Les péchés après la mort   Jeu 26 Oct 2017 - 12:39

Les péchés après la mort 

Sheikh Abd Ar-Razaq Al Badr حفظه الله




Il a dit (عليه الصلاة والسلام) lorsque le fils d'Adam meurt ses oeuvres s'interrompent sauf trois choses. C'est à dire l'action ne s'interrompt pas, elle est écrite.
Elle continue à être écrite pour lui. Une aumône continue et cela est un vaste chapitre, une science dont on profite et cela est aussi un vaste chapitre et même si la personne n'est pas savant mais qu'elle a de l'argent et qu'elle imprime les livres et les cassettes profitables de sciences religieuses et les distribue à la communauté.

Il sera alors un participant de ce chapitre, le chapitre consistant à propager une science profitable à la communauté.
Ou un enfant pieux qui invoque Allah pour lui. Ces traces de biens, ces traces pieuses sont donc écrient pour la personne
Alors qu'il est dans sa tombe, les bonnes actions se succèdent les unes après les autres pour lui.


Et par rapport à cela, je dis parmi les choses étonnantes c'est que certains morts ou plutôt beaucoup parmi les morts qui faisaient partie des pieux et des bienfaisants, alors qu'ils sont dans leurs tombes, les bonnes actions se succèdent les unes après les autres en leurs faveurs au fil des jours.


Alors que certains vivants, en bonne santé, marchant de leurs deux pieds sur terre, les jours défilent et ils sont privés de bonnes actions.


La mort, dans sa tombe, ses bonnes actions se succèdent les unes après les autres et le second est vivant, en bonne santé, préservé fort et il marche de ses deux pieds sur terre mais il est privé de bonne action.


Mais parfois, et c'est envers Allah que nous cherchons refuge, ils sont porteur de pêchés de part les mauvaises actions et les erreurs qu'ils commettent. Et nous demandons tous à Allah de nous préserver.


Et les traces de mal (nous avons donné en exemple le chapitre des traces de biens), les traces de mal sont également écrites pour la personne.
Les traces de mal sont écrites pour la personne même après sa mort alors qu'il est dans sa tombe. Tout ce qui est engendré provenant de ses mauvaises actions et paroles lui sont écrites même après sa mort. Elles sont écrites dans la balance de ses mauvaises oeuvres après la mort.


Concernant cela il y a beaucoup d'exemples, je vais donner certains d'entre eux.
Si un homme fait parti des gens de l'innovation, et c'est envers Allah que nous cherchons refuge, un homme d'innovation et de désaccord avec la sounnah du Prophète (عليه الصلاة والسلام). Et il a passé sa vie à prêché à son innovation ainsi qu'à ses égarements puis il mourra. Et jour après jour, les gens ont continué à pratiquer l'innovation que cet homme à propager.
Tout ce qui a été fait au fil des jours relatif à cette invocation sera écrit contre lui.


Car le Prophète (عليه الصلاة والسلام) a dit : "Et celui qui instaure une mauvaise tradition aura le péché de celle-ci et le péché de tout ceux qui l'auront commis et cela jusqu'au jour du jugement." Elle sera écrite contre lui et cet écrit continue dans le temps. Egalement si la personne instaure comme tradition un type de perversité, un type de crime, un type de turpitude. S'il l'instaure comme tradition pour les gens cela sera également écrit contre lui. Il est écrit contre celui instaurant en tradition l'interdit et le faux.


Il est parvenu dans un hadith du Prophète (عليه الصلاة والسلام) : "Il n'y a pas un meurtrier qui tue sans que le premier fils d'Adam عليه السّلام ne reçoive une part du péché."
Cela signifie une part du péché car il est le premier à avoir instauré le meurtre.
Donc toute personne ouvrant aux gens la porte du mal et la porte de l'égarement et ensuite les gens instaurent cela en tradition et imitent cela, ce sera donc écrit contre la personne et même après sa mort au fil des jours, des mois et des années.


Egalement celui qui ouvre aux gens la porte des vils distractions, de la musique et des chants.
De la musique, elle qui fait pousser l'hypocrisie dans les coeurs et qui distrait les coeurs de l'évocation d'Allah exalté soit-Il, qui occupe les coeurs, qui rend aveugle de ce qui est apparent.


"Et parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d'Allah.'
Sourate Luqman, verset 6
Le plaisant discours de faux !


Ibn Mas'oud a dit : "Par Allah, celui dont il n'y a point de divinité en droit d'être adoré à part Lui, les plaisants discours c'est la musique."


Et c'est pour cela que certains exégètes ont démontré dans l'explication de ce verset, et parmi eux Al imam Kourtoubi, l'explication de Sourate Yasin celle dont nous parlions (c'est Nous qui ressuscitons les morts et écrivons ce qu'ont fait (pour l'au-delà) ainsi que leurs traces). Ils ont donné en exemple les mauvaises traces les chants, les vils distractions.
Elles qui distraient les coeurs et qui occupent les esprits es gens, qui fait pousser l'hypocrisie dans le coeur, qui agitent la turpitude et la fornication dans les esprits des gens. La fornication et l'interdit, tout cela est aussi écrit contre la personne après sa mort.


Et à notre époque le malheur concernant ce chapitre est encore pire, car la personne qui a propagé cela parmi ces choses interdites peut mourir et tout restera sauvegardé dans des cassettes et des enregistrements avec sa voix. Il sera donc mort mais sa voix dans le péché et l'interdit perdurera.


 Source : http://www.islamsounnah.com/les-peches-apres-la-mort-sheikh-abd-ar-razaq-al-badr/
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Les péchés après la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: L'invisible, l'au delà, la mort ... :: La mort, la vie dans la tombe...-
Sauter vers: