El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Khoutba : Les causes qui mènent au bonheur…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ummaryam
Modé 'ilm
Modé 'ilm
avatar

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Khoutba : Les causes qui mènent au bonheur…   Sam 16 Sep 2017 - 8:56

Khoutba : Les causes qui mènent au bonheur…

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)




Premier sermon :

Certes la louange est à Allah, Détenteur de la grâce immense, Il a créé les êtres humains pour Son adoration et Il leur a ordonné de l’unifié et de Lui obéir ; et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul sans associé dans Sa Seigneurie, dans Son adoration et dans Ses plus beaux Noms et Attributs ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, le meilleur des prophètes et des envoyés et le dernier des prophètes envoyés ; Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui par une profusion de salutations, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.
Ceci dit :
Ô gens ! Craignez Allah – Le Très haut !
Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – dit lorsqu’Il relate la situation dans laquelle se trouvaient les nations précédentes et le malheur qui s’est emparé d’eux dans sourate Houd :
«Cela fait partie des récits que Nous te [Muhammad] racontons concernant des cités: les unes sont encore debout, tandis que d'autres (sont complètement) rasées * Nous ne leur avons fait aucun tort. Mais ils se sont fait du tort à eux-mêmes. Leurs divinités, qu'ils invoquaient en dehors d'Allah, ne leur ont servi à rien, quand l'Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu; elles n'ont fait qu'accroître leur perte. * Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu'elles sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. * Il y a bien là un signe pour celui qui craint le châtiment de l'au-delà. C'est un jour où les gens seront rassemblés; et c'est un jour solennel (attesté par tous). * Et Nous ne le retardons que pour un terme bien déterminé. * Le jour où cela arrivera, nulle âme ne parlera qu'avec Sa permission (celle d'Allah). Il y aura des damnés et des heureux. * Ceux qui sont damnés seront dans le Feu où ils ont des soupirs et des sanglots. * Pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur en décide autrement - car ton Seigneur fait absolument tout ce qu'Il veut. * Et quant aux bienheureux, ils seront au Paradis, pour y demeurer éternellement tant que dureront les cieux et la terre - à moins que ton Seigneur n'en décide autrement - c'est là un don qui n'est jamais interrompu.» [S11. V100 à 108].

Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – nous informe que les gens seront divisés en deux groupes le jour de la résurrection, il y aura les damnés et les heureux. Il a mis en évidence la rétribution qu’attend chacun de ces deux groupes ; un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente. Et cela, leur malheur et leur bonheur, repose sur la base des œuvres qu’ils auront accomplies au cours de leur vie d’ici-bas. Donc, l’heureux est celui qui aura accomplit de bonnes œuvres durant sa vie, avant que ne survienne sa mort et le malheureux est celui qui se sera montré négligeant quand il fallait œuvrer et qui aura mécru en Allah – Glorifié Soit-Il ; la mort étant venue à lui alors qu’il se trouve en faillite complète dans sa vie d’ici-bas et dans celle de l’au-delà, perdant ainsi (le bien) de l'ici-bas et de l'au-delà. Il ne lui restera rien de ce bas monde et il ne lui sera rien remis dans l’au-delà; Nous demandons à Allah le salut !

Quelles sont, par conséquent, les causes qui mènent au bonheur ?

Beaucoup de gens s’imaginent que le bonheur se trouve dans la somme des biens et ceci n’est pas vrai, c’est [totalement] faux, car les nombreux biens de Coré [Karoûn], ne lui ont été d’aucune utilité lorsqu’Allah le fit engloutir par la terre, lui et sa maison, dés lors qu’il se montra désobligeant et qu’il outrepassa toute limite avec ses biens et qu’il renia le bienfait d’Allah sur lui.

Certains pensent que le bonheur se trouve dans la royauté et le raffinement et aussi dans la fonction et le poste occupé, mais cela n'a aucun fondement, car la royauté et la fonction et le raffinement n’ont rien apportés aux les gens. Tout ceci n’a été d’aucune utilité à pharaon qui s’était rebellé et qui s’était enflé d’orgueil via son royaume et s’était montré hautin et oppresseur à un point tel qu’il réclama détenir la seigneurie : « et dit: " C'est moi votre Seigneur, le très haut " * Alors Allah le saisit de la punition exemplaire de l'au-delà et de celle d'ici-bas. » [S79. V24/25]

Certains s’imaginent que le bonheur se trouve dans la variété des mets et des boissons et des désirs (qu’ils veulent assouvir) alors que ceci n’est pas vrai, Allah dit à propos des mécréants : « Et ceux qui mécroient jouissent et mangent comme mangent les bestiaux; et le Feu sera leur lieu de séjour. » [S47. V12]

Par conséquent, qu’est-ce que le bonheur ? Le bonheur [en réalité] se trouve dans le fait de parfaire les bonnes actions uniquement et dans la crainte d’Allah – Glorifié Soit-Il !
***

Par ta vie! Le bonheur ne se résume pas dans le fait de réunir des biens
Seulement, le vertueux est le bienheureux


Et la crainte d’Allah (la piété) est la meilleure provision à son actif
Et auprès d’Allah d’avantage pour le plus pieux 


****
La crainte d’Allah (la piété) est la cause qui du bonheur, il n’y en a pas d’autre en dehors de la crainte d’Allah (la piété) – Glorifié Soit-Il, par la mise en pratique de Ses ordres et l’abandon de Ses interdits.

Trois qualités (chez l’individu) incarnent les signes du bonheur : celui que lorsqu’il est éprouvé, il se montre patient ; et lorsqu’il reçoit, il est reconnaissant ; et lorsqu’il est pécheur, il est repentant. Ces trois qualités sont les signes du bonheur, comme l’a dit le Sheikh, l’imam Muhammad Ibn `Abd Al-Wahhab (Qu'Allah lui fasse miséricorde), ces trois (qualités).

Lorsqu’il est éprouvé, il se montre patient face à la décision d’Allah et à ce qu’Il a prédestiné et il n’en perd pas tout ses moyens et ne se rebelle pas ; et également l’individu sait que tout ce qui lui arrive, est le résultat de son péché : « Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne beaucoup. » [S42. V30]. Il doit faire sa propre autocritique (celle de l’âme) pour envisager l’avenir et corriger ses propres actes ; ainsi, le malheur devient un avantage pour lui et un avertisseur, à l’inverse de celui qui perd tout ses moyens et se rebelle. Ce dernier n’échappera pas à cette épreuve et ne s’emparera pas de sa récompense : il a donc perdu ça et ça : « Et quiconque croit en Allah, [Allah] guide son cœur. » [S64. V11] ;
‘Alqama (Qu'Allah lui fasse miséricorde), a dit : « il s’agit-là de l’homme qui lorsqu’il est touché par le malheur, il comprend aussitôt que cela provient d’Allah ; il s’en satisfait et se soumet ».

Car ce qu’Allah a décidé, doit se produire fatalement, quoique tu fasses où que tu tentes de faire ; cependant, c’est à toi d’éviter les causes qui occasionneront les malheurs et d’accomplir les bonnes œuvres pour échapper aux calamités.

Et lorsqu’il reçoit, il est reconnaissant. Parce que certaines personnes, lorsqu’Allah leur donne dans ce bas monde des richesses et des enfants (etc.), cela les pousse au mal et à la vanité comme cela s’est produit avec Coré [Karoûn] à qui Allah avait donné : « des trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit: "Ne te réjouis point". » - c'est-à-dire ne te réjouis pas d’une réjouissance si vaniteuse et si arrogante - « Car Allah n'aime pas les arrogants. * Et recherche à travers ce qu'Allah t'a donné, la Demeure dernière. Et n'oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n'aime point les corrupteurs. » [S28. V76/77] – il réagi à ces recommandations en reniant la grâce (d'Allah), il dit alors : « Il dit: "C'est par une science que je possède que ceci m'est venu". » [S28. V78] (c’est à dire) : " que ces biens ne proviennent pas d’une grâce d’Allah, mais je l'ai obtenu par moi-même (uniquement) et je l'ai rassemblé par mes efforts et ma science et mon expérience à faire du profit ; Allah n’a aucun mérite en cela, mais tout le mérite revient à mon seul concours et mon travail " - et il oublia la grâce dont Allah lui avait fait don; quelle fut donc sa destiné (suite à cela) ? Qu’Allah nous en préserve !

Ce qui est recommandé à celui qu’Allah a comblé d’un bienfait, c’est qu’il se montre reconnaissant envers Allah et la reconnaissance se concrétise par trois choses : 

La première chose : mentionner oralement le bienfait d’Allah d'une façon apparente : « Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le. » [S93. V11] 

La seconde chose : la reconnaissance de ce bienfait en son for intérieur, de sorte qu’il sait (avec certitude) que cela provient d’Allah et il se montre reconnaissant pour cela, et en aucun cas il s’imagine que cela est le fruit de sa propre force et de sa puissance. 

La troisième chose (et elle est d’une grande importance) : qu’il dépense ce bienfait dans l’obéissance à Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – et pas dans les péchés (désobéissance d’Allah).

Les biens ne doivent pas être dépensés de façon excessive et ni dépensés abusivement. Ils ne doivent pas être dépensés pour la réalisation de projets qui amèneront le mal à toute la communauté et à la société tels que les maisons closes et les magasins d’alcool ou les lieux de distraction, de jeux et ou il y a de la musique. On ne doit pas permettre l’ouverture de ces lieux qui sont des nids renfermant le mal, parce que cela revient à renier le bienfait d'Allah. L’individu ne doit pas se permettre d’aller à l’étranger (avec ses biens) pour commettre des actes défendus et pervertir ses enfants, son épouse et ses femmes en allant à l’étranger ; parce qu’il est riche alors il y va et se permet le plus luxueux des hôtels et il se rend au théâtre et dans les maisons du mal et dans les lieux de dépravation morale. Il ne doit pas dire : " je suis riche et je suis libre (dans la façon de dépenser mes biens) " ; toi et tes biens appartiennent tous deux à Allah – Glorifié Soit-Il ; Par Allah, Il t’éprouve avec ! Montre-toi plutôt reconnaissant pour cet argent en donnant la part légale qui revient aux ayants-droit (Zakat Al-Mal), acquitte-toi de ses droits, ne t’en réjouis point d’une réjouissance équivalente à celle de Coré [Karoûn] et considère cet argent comme une épreuve et un examen provenant d’Allah – Glorifié Soit-Il – et utilise-le de la meilleure des façons.

La troisième qualité : lorsqu’il est pécheur, il est repentant. Personne n’échappe aux péchés, nul n’échappe aux péchés sauf celui qu’Allah a préservé de l’erreur ; cependant, louange à Allah ! Allah a certes, accordé pour les péchés un remède qui est la demande de pardon. Tu demandes le pardon à Allah – Glorifié Soit-Il – en toute sincérité, alors Allah te pardonnera. Ne demande pas le pardon avec ta langue alors que tu persistes à commettre des péchés et des écarts, à toi de t’en séparer et de t’en repentir auprès d’Allah !

Si ces trois qualités se trouvent chez toi : lorsqu’Allah t’éprouve, tu te montres patient et lorsque tu reçois, tu te montres reconnaissant et lorsque tu es pécheur, tu es repentant, tu auras alors le bonheur tant recherché par beaucoup de gens qui se trompent de chemin pour y accéder.

Craignez-donc Allah ! Ô serviteurs d’Allah ! Demandez-donc le bonheur par ses moyens et par ses causes et ne le demandez pas autrement car vous ne l’obtiendrez jamais (même si tu tentes de le faire), vous ne l’obtiendrez qu’avec les causes légitimes et profitables. En effet, il se peut que tu emploies les causes qu’il faut et te vienne des richesses bien qu’en réalité il s’agisse là d’un examen et non pas d’un bienfait, c’est une épreuve et non pas une grâce. Ceci est une grâce que si tu entreprends cette démarche dans un cadre licite et pure et que tu as demandé ta subsistance d’une manière licite et qu’après Allah te fasses don d’une fortune ; ceci est en effet une grâce provenant d’Allah – Glorifié Soit-Il – sachant qu’Il t’a facilité et qu’Il n’a pas rendu vain ta démarche.

Également, si tu implores Allah de te faire grâce (d’un bien) et de te donner (de Ses biens), qu’après cela, Allah te donne cette fortune, ceci est un bon moyen pour l’obtenir et c’est là le fruit d’une adoration qui est l’invocation ; cependant, l’important réside dans la manière dont tu vas utiliser cette fortune après cela.

Craignez-donc Allah ! Ô serviteurs d’Allah ! (je recherche la protection d'Allah contre Satan le banni) : « Et lorsque votre Seigneur proclama: «Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible». » [S14. V07]

Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le Qur'an (le Coran sublime) et qu'Il nous fasse profiter par ce qu'il renferme comme signes et sage rappel. Je dis cette parole et je demande pardon à Allah pour tous les péchés pour vous et moi et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.
 

Deuxième sermon :
Certes la louange est à Allah pour Sa grâce et Sa bienveillance, le remerciement Lui revient pour Son soutien et Sa gratitude et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul et sans associer et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, par une profusion des salutations, ainsi que sur sa famille, ses compagnons.
Ceci dit :
Ô gens ! Craignez Allah – Le Très Haut !
Nous nous trouvons, et la louange revient à Allah, dans ce pays dans lequel nous jouissons de grands bienfaits, des bienfaits qu’on ne trouve dans aucun autre pays. Il s'y trouve certes, quelques bienfaits mais ceux dont nous jouissons, ils ne sont pas présents – selon nos connaissances – dans beaucoup d’autres pays. Ni en Amérique, ni en Russie, (etc.), ces gens-là sont des mécréants, ils n’attendent que d'aller au Feu et ils attendent que le châtiment s’abatte sur eux à tout moment. Quant à nous, et la louange revient à Allah, si nous faisons preuve de clairvoyance, si nous nous montrons reconnaissants pour cela, si nous dépensons ce bienfait dans l’obéissance à Allah, alors ce bienfait deviendra un bien pour nous, maintenant et plus tard. Tandis que celui qui renie les bienfaits d’Allah, vous n’êtes pas sans connaitre l’histoire de la tribu de " Saba" (les Sabéens), ceux à qui Allah avait fait grâce d’une bonne contrée dans laquelle poussait une diversité de fruits et de produits et Il leur avait sécurisé une route jusqu’au Cham, (avec) des abris de repos : « et Nous avions évalué les étapes de voyage entre elles. «Voyagez entre elles pendant des nuits et des jours, en sécurité. » [S34. V18].
Ils étaient en sécurité tout au long de leur voyage jusqu’au Cham, ils se reposaient d’une halte routière à une autre puis continuaient de voyageaient d’un lieu à un autre et ils ne subissaient pas la fatigue. Mais voilà qu’ils se montrèrent cependant bien ingrats face au bienfait d’Allah – Glorifié Soit-Il : « Puis, ils dirent: «Seigneur, allonge les distances entre nos étapes»… » [S34. V19], (à la place) ils désiraient, une route désertique sans rien parce qu’ils venaient de renier le bienfait qu’étaient ces prévisions qu’Allah avait envisagé à leur repos, (mais voilà) ils renièrent cela. Ils désiraient (à la place) une contrée aride : « et ils se firent du tort à eux-mêmes. Nous fîmes d'eux, donc, des thèmes de récits légendaires… » [S34. V19], des récits destinés aux gens ; (en effet) le châtiment leur est parvenu, Allah lança contre eux l'inondation du Barrage, alors cela ravagea leur contrée ainsi que leur culture et dévasta leurs habitations. C’est ainsi que les gens de la tribu de " Saba" se répandirent (à travers les quatre coins du monde) ; la tribu de " Saba" qu’on prenait en exemple se divisa ; la tribu de " Saba" se dispersa dans la péninsule arabique, ils s‘en allèrent partout, au Cham, en Irak et à Médine, alors qu’auparavant ils se trouvaient dans cette bonne contrée, car ils se montrèrent bien ingrats face au bienfait d’Allah – Glorifié Soit-Il.
Les habitants de la Mecque durant la période de l’ignorance (préislamique), Allah leur avait également fait grâce de ses dons dans Son Antique Maison, et répandu autour d’eux les richesses : « Et Allah propose en parabole une ville: elle était en sécurité, tranquille; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient. » [S16. V112].
Et aucun d’entre eux n’en réchappa à part ceux qui avaient cru en Muhammad (paix et bénédictions d'Allah sur lui). Lorsque le Messager d’Allah est venu à eux et fut envoyé parmi eux, ils ne se sont pas montré reconnaissant envers d’Allah, alors qu’ils venaient de recevoir le plus énorme des bienfaits ; ils ne se sont pas montré reconnaissant et ils le renièrent (le Prophète). Allah leur fit goûter alors la violence de la faim et de la peur, et Il donna à Son Messager et aux croyants le dessus sur eux, ils s’emparèrent ainsi de leur pays et les combattirent sauf ceux d’entre eux qui avaient cru et suivi le Messager (paix et bénédictions d'Allah sur lui) : « Puis elle (la ville) se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient. * En effet, un Messager des leurs est venu à eux, mais ils l'ont traité de menteur. Le châtiment, donc, les saisit parce qu'ils étaient injustes. » [S16. V112/113]

Il est impératif de manifester de la reconnaissance pour les bienfaits, nous vivons dans le bien d’un point de vue sécurité, d’un point de vue abondance des biens, d’un point de vue santé, à tout point de vu, et la louange revient à Allah ; cependant, il arrive qu'un grand nombre de gens s’ils s’assoient dans une assise, ils évoqueront des propos dans lesquels se manifestent de l’ingratitude pour ce bienfait, ils prient pour sa disparition, ils demandent à ce qu’elle disparaisse, ils désirent la révolution et la liberté et...(etc.). Ils désirent ce sur quoi sont les autres nations avoisinantes qui ont reniées les bienfaits d’Allah. Ils souhaitent cela, ils en parlent dans leurs assises et ils diffusent cela (ce discours) parmi les gens et les incitent à la fitna (trouble) et les poussent à la division, ils mettent en garde en vu de la discorde, ils mettent en garde en vu de diviser le groupe, prenez-y garde !
Ô serviteurs d’Allah ! Opposez-vous à eux et ne les laissez pas parler et confinez-les et ne les laissez pas allumer le feu dans votre pays, combattez-les jusqu’à ce qu’ils s’inclinent. Et ne les écoutez pas et ne leur laissez aucune opportunité jusqu’à ce qu’ils fléchissent et que leur mal soit repoussé des musulmans.
Craignez-donc Allah ; O serviteurs d’Allah ! Sachez que la meilleure parole est la Parole d’Allah et la meilleure guidée est celle de Muhammad, Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, et les pires des choses sont les choses inventées (dans la religion) et toute innovation est un égarement. Et accrochez-vous fermement à la Jama’a, car la Main d'Allah est avec la Jamâ'a (Groupe). Quant à celui qui veut s'en écarter, s'écartera de façon singulière vers le Feu !

« Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez (lui) vos salutations. » [Sourate Al Ahzab V.56]
Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Muhammad, qu’Allah soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali (que Allah les agrée) et tous les autres compagnons et ceux qui les ont succédés et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.
Ô Allah ! Honore l'islam et les musulmans et humilie le polythéisme et les polythéistes et détruis les ennemis de la Religion et fais de ce pays un lieu sûr et sécurisé ainsi que tous les autres pays des musulmans ! De façon générale, Ô Seigneur de l'Univers !
Ô Allah ! Reforme nos dirigeants et fais d’eux de véritables guides et non pas des égarés ni de ceux qui poussent à l’égarement. Ô Allah ! Réforme ceux qui sont autour d'eux et éloigne d’eux les mauvais et ceux qui sont corrompus.
Ô Allah ! Améliore leur situation. Ô Allah ! Sois pour eux un soutien et un secours pour faire triompher la vérité ; Ô Seigneur de l'Univers !
Ô Allah ! Préserve notre tranquillité et notre Foi et notre stabilité dans nos patries par leur biais et ne nous afflige pas pour nos péchés en plaçant au dessus de nous ceux qui ne Te craignent pas et ne sont pas cléments avec nous.
Ô Allah ! Couvre de ta miséricorde les musulmans partout dans monde. Ô Allah ! Épargne-leur l’hostilité des infidèles. Ô Allah ! Épargne-leur la violence des mécréants. Ô Allah ! Épargne-leur l’injustice des injustes. Ô Allah ! Eloigne d’eux le mal des criminels et la ruse des libertins ; Ô Seigneur de l'Univers !
Ô Serviteurs d'Allah ! « Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. | Soyez fidèles au pacte d'Allah après l'avoir contracté et ne violez pas vos serments après les avoir solennellement prêtés et avoir pris Allah comme garant (de votre bonne foi). Vraiment Allah sait ce que vous faites! » [Sourate An-Nahl V.90/91]
Souvenez-vous donc d'Allah, il se souviendra de vous ! Et remerciez-Le pour Ses bienfaits, Il vous les augmentera et certes, le rappel d'Allah est ce qu'il y a de plus grand.
Et Allah sait ce que vous faites.

Source :
www.alfawzan.af.org.sa - أسباب السعادة
Sermon (Khoutbah) du vendredi donné par le Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve) - 13 / 03 / 1434 de l’Hégire.
Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy


Revenir en haut Aller en bas
 
Khoutba : Les causes qui mènent au bonheur…
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: khoutba, Nassiha, rappels...-
Sauter vers: