El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Tafsîr de versets sur la hijra: {Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes…}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ummaryam
Modé 'ilm
Modé 'ilm
avatar

Nombre de messages : 1151
Date d'inscription : 15/11/2009

MessageSujet: Tafsîr de versets sur la hijra: {Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes…}    Mar 22 Aoû 2017 - 13:09

Tafsîr de versets sur la hijra: {Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes…}

Shaykh AbderRazzâq Al Abbad 



Shaykh AbderRazzâq Al Abbad : {ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes} :



‘ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes’, c’est-à-dire du fait de ne pas avoir émigré du pays mécréant au pays musulman. Cela est un tort envers l’âme. Il a dit {alors qu’ils se font du tort à eux-mêmes}, de par leur non émigration d’un pays mécréant à un pays musulman.



{Les anges enlèveront leurs âmes en disant : «Où en étiez-vous?» (à propos de votre religion)} : pourquoi êtes-vous restés en pays mécréant, et n’avez-vous pas émigré vers les terres musulmanes ? Quelle en est la cause, qu‘est-ce qui vous a empêché d’émigrer ?



{– «Nous étions impuissants sur terre», dirent-ils} : C’est-à-dire que ce qui nous en a empêché est que nous étions impuissants sur terre. Et si le serviteur est effectivement impuissant -c’est une personne très âgée ou une femme ou un enfant ou ceux qui y ressemblent -alors il ne sera pas touché par ce péché car {Allâh n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité}. Mais s’il s’agissait d’un homme capable de fuir lui et avec son enfant alors s’il n’a pas émigré, il aura fait du tort à lui-même.



{– Alors (les anges) diront : «La terre d’Allâh n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?»} : la terre d’Allâh n’est guère exiguë au point qu’il ne vous reste plus que cet endroit. Au contraire, la terre d’Allâh est vaste et les endroits sur terre nombreux. Qui t’a dit que tu ne pouvais vivre qu’en cet endroit ou que tu n’aurais de subsistance ou de travail qu’en cet endroit ? La terre d’Allâh est vaste.

{«La terre d’Allâh n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer?»} : C’est-à-dire émigrer dans un endroit en lequel il vous serait facilité d’adorer Allâh, d’obéir à Allâh et d’établir les emblèmes de l’Islâm de la façon qui agréera Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà. Un endroit dans lequel vous seriez capables de vous protéger, de rechercher la droiture de vos enfants et d’éduquer vos enfants sur la foi, l’obéissance et l’adoration d’Allâh Sobhânahou wa Ta’âlà afin que vous y émigriez.



{Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination !} : Qui sont-ils ? Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes en délaissant l’émigration vers un pays musulman alors qu’ils en avaient la capacité.

Il a dit {Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer}. Et la menace de l’enfer n’est que pour les grands péchés et cela ne signifie guère que ceux-là sont des mécréants ! Non ! Mais seulement ils se firent du tort à eux-mêmes à travers cette grande affaire et ce grand péché pour lequel ils furent sous le couvert de cette menace. Et la menace de l’enfer ou de la malédiction ou de la négation de la foi etc. ne viennent que s’il s’agit de choses graves, celles qui font partie des grands péchés.



{A l’exception des impuissants} : ne sont exemptés de cette menace que ceux qui étaient effectivement impuissants, comme une personne âgée qui n’est pas capable ou la femme faible ou le jeune enfant.

Il dit {à l’exception des impuissants : hommes, femmes et enfants}. Ce qui est voulu par l’homme est la personne âgée qui n’a pas la capacité (d’émigrer), par les femmes : la femme faible et par les enfants : ce sont les jeunes enfants.

{Incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie} : c’est-à-dire qu’ils sont incapables de se débrouiller et ne trouve aucune voie afin de remplir cette émigration qui leur est ordonnée.



Il dit {A ceux-là} : ceux qui sont exemptés.

{A ceux-là, il se peut qu’Allâh donne le pardon} : tout terme «il se peut» qui est annexé à Allâh Jalla wa Alà dans le Qur’ân est une obligation.

{il se peut qu’Allâh donne le pardon. Allâh est Clément et Pardonneur»} : et la clôture de ce contexte béni par ces deux Noms sublimes «Clément et Pardonneur » montre qu’Allâh leur a fait clémence et leur a pardonné car ils étaient incapables et ils n’avaient aucun moyen ni aucune voie (pour émigrer).


(Traduction relative et approchée du sens des versets) Sourate An Nissa, verset 97


Source :
Par Cercle des Sciences
http://cerclesciences.fr/tafsir-de-versets-hijra-ont-tort-a-eux-memes/
Revenir en haut Aller en bas
 
Tafsîr de versets sur la hijra: {Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes…}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: Hijra-
Sauter vers: