El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 L’avis prépondérant sur les 6 jours de shawwâl pour celui qui a des jours de ramadhân à rattraper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 4438
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: L’avis prépondérant sur les 6 jours de shawwâl pour celui qui a des jours de ramadhân à rattraper   Mar 11 Juil 2017 - 17:22

L’avis prépondérant sur les 6 jours de shawwâl pour celui qui a des jours de ramadhân à rattraper



Shaykh Soulaymâne Ar Rouhaylî


et ce qui est prépondérant- et Allâh est le Plus Savant- est que celui qui a des jours à rattraper (de ramadhân) n’a pas à jeûner les 6 jours de shawwâl. Pourquoi ? Car ils ne lui ont pas été légiférés. Comment cela se fait-il ? Ces 6 jours de shawwâl ont seulement été légiférés par la parole du Prophète ﷺ : «celui qui a jeûné ramadhân puis le fait suivre par 6 jours de shawwâl, c’est comme s’il avait jeûné tout le temps» comme cela se trouve chez Muslim, dans le sahîh. 

Ainsi, pour qui ces 6 jours sont-ils légiférés ? Pour celui qui a jeûné ramadhân, ensuite il le fait suivre de 6 jours de shawwâl. Ainsi, celui qui n’a pas jeûné ramadhân -soit il ne l’a pas jeûné complètement pour une excuse ou alors il en a jeûné certains et il lui en reste certains autres- alors on ne peut dire qu’il a jeûné ramadhân : il n’entre pas dans ce hadîth. Et s’il n’entre pas dans ce hadîth, par quoi lui serait-il légiféré de jeûner les 6 jours ? Nous n’avons que ce hadîth. 

Nous disons : est-ce que celui-ci qui n’a pas complété les jours de ramadhân entre dans le texte du hadîth ? La réponse est non. Et tant qu’il n’entre pas dans le texte du hadîth alors il ne jeûnera pas les 6 jours de shawwâl. S’il veut donc jeûner les 6 jours de shawwâl, que doit-il faire ? Il commence par le rattrapage jusqu’à ce qu’il s’assure avoir jeûné ramadhân (au complet). Puis, il jeûnera les 6 de shawwâl.

Quant aux autres (jeûnes) surérogatoires -comme ‘arafa, ‘achourâ, les lundis, les jeudis- il lui est permis de les accomplir à titre surérogatoire s’il n’existe pas d’empêchement à cela et de moment (ou lieu) en lequel accomplir une adoration valide la rend invalide. S’occuper de son devoir résultant du rattrapage est une chose et son acte surérogatoire à titre de jeûne en est une autre, tant que cet accomplissement à titre surérogatoire ne lui fait pas rater l’obligatoire. Nous disons : s’il jeûne aujourd’hui lundi ratera-t-il ce rattrapage ? La réponse est non puisqu’il pourra rattraper le lendemain mardi. S’il jeûne aujourd’hui arafa, ratera-t-il ce rattrapage ? La réponse est non (ndT : puisqu’il a jusqu’au prochain ramadhân pour le faire). Donc tant que son acte surérogatoire ne lui fait pas rater l’obligatoire, il peut alors faire l’acte surérogatoire. Et rien ne l’empêche religieusement.

Source : http://cerclesciences.fr/lavis-preponderant-6-jours-de-shawwal-celui-a-jours-de-ramadhan-a-rattraper/
Revenir en haut Aller en bas
 
L’avis prépondérant sur les 6 jours de shawwâl pour celui qui a des jours de ramadhân à rattraper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: As-Siyam-
Sauter vers: