El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 L'importance du droit d'autrui en Islam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 4630
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: L'importance du droit d'autrui en Islam   Jeu 18 Mai 2017 - 19:04

L'importance du droit d'autrui en Islam

Cheikh Ar Rouhayli


La louange est à Allah
La louange est à Allah, d'une louange pure, bénie comme l'aime notre Seigneur, et l'agrée
La louange est à Allah jusqu'à ce qu'Il agrée, et la louange est à Allah lorsqu'Il agrée et la louange est à Allah après l'agrément. Et la louange est à Allah de toutes les situations, et nous nous remettrons à Allah de la situation des gens du feu et je témoigne qu'il n'y a de divinité en dehors d'Allah (qui mérite d'être adorée) Seul, sans associé, le Seul et le Contraignant et j'atteste que Muhammad est son prophète et messager, le prophète choisi qu'Allah prie sur lui et le salue tant que la nuit s'obscurcit ou que le jour s'éclaire et qu'Allah agrée sa famille purifiée ainsi que sur ses nobles compagnons choisis.


Ceci dit, ô croyants et croyantes, je vous salue par la salutation des gens de l'islam, que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d'Allah et Sa bénédiction.
ô croyants et croyantes, nous vivons certes dans ce bas-monde et cette vie nous distrait, nous vivons, et nos soucis concernant l'obéissance s'affaiblissent et notre désir de pécher s'accroît et nous sommes négligeant face aux droits des autres or si nous avions médité un seul verset des versets de notre Seigneur et nous l'avions apprise et comprise, alors nous serions écartés des péchés et nous aurions embrassé l'obéissance d'Allah soubhanahu wa taala et nous aurions donné de l'importance aux droits des créatures.


Allah azawadjel dit : 47 : Au jour de la résurrection, Nous dresserons des balances d'une extrême sensibilité, de manière à ce que nulle âme ne soit lésée fût-ce du poids d'un grain de sénévé, car tout entrera en compte, et les comptes que Nous établissions sont infaillibles. Sourate 21


Allahu Akbar ! La situation est colossale.
Allah azawajdel, le jour dernier, dressera les balances, et les balances sont chez la majorité des savants une seule balance mais les savants ont dit : en illustration du nombre important de choses qui y sont pesées, ceux qui agissent seront pesés, tous les actes également y seront pesés, Allah azawadjel les a regroupés. Et il y a dans ceci mes bien aimés, un signe grandiose, un signe de la Puissance d'Allah azawadjel. Toutes ces choses qui nécessitent d'être pesées dans d'innombrables balances seront dans une seule par Allah le jour de la résurrection !


Et cette balance sera rigoureuse et équitable, aucune âme n'y sera lésée, Allah n'y lésera aucunement les hommes. Allah azawadjel est certes Juge et Juste.
Les témoins, Allah, les Anges scribes, l'âme, les membres, et le livre ne délaissera aucune petite ou grande (chose) sans le retranscrire. Celui qui accomplit un bien l'y trouvera et celui qui accomplit un mal l'y trouvera. "Et nous suffisons largement pour dresser les comptes" (Sourate 21, verset 47)

Si nous savions ceci, et si nous y croyions du plus profond de nos coeurs, nous aurions alors sans aucun doute peur de ce jour dans lequel nous rencontrerons notre Seigneur Exalté et Glorifié Soit-Il et dans lequel seront établis ces balances et particulièrement en ce qui concerne les droits des créatures. Nous avons été trop laxistes avec et encore plus si on es à l'abri d'une répercussion, si nous étions derrière une barrière, alors nous insulterions untel, toucherions à son honneur etc... et nous nous cachons derrière des pseudonymes, et nous nous cachons derrières nos téléphones et nous sommes persuadés que rien ne nous arrivera, alors que nous oublions qu'Allah nous voit, entends notre parole et qu'Allah nous jugera.


Et nous sommes persuadés que rien ne nous arrivera, alors que nous oublions qu'Allah nous voit, entends notre parole et qu'Allah nous jugera.


Notre Prophète alayhi salat wa salam dit un jour à ses compagnons : "savez-vous qui est le déficitaire ? Le déficitaire parmi nous, dirent les illustres compagnons est celui qui ne dispose ni d'argent ni de jouissance. Le Prophète alayhi salat wa salam dit alors : le déficitaire parmi ma communauté viendra le jour dernier en ayant avec lui prières, jeûnes et zakat et il viendra en ayant injurié untel, lésé untel, et consommé injustement l'argent d'untel et fait couler le sang d'untel et frapper untel. Il sera alors pris de ses bonnes actions, jusqu'à ce que s'il ne lui reste plus de bonnes actions et qu'il n'ait pas finit de rembourser ce qu'il doit, il sera alors pris des fautes de ceux qu'il a lésé et elles lui seront déversées puis il sera à son tour déversé au feu.
Ceci est le vrai déficitaire.

L'adorateur qui viendra avec de bonnes adorations, acceptées ! Il viendra le jour dernier, ayant effectué la prière qu'Allah aura agrée, il aura jeûné et donné une aumône qu'Allah aura agrée mais il n'a pas été regardant vis-à-vis du droit des créatures ! Il viendra le jour dernier et les gens auront auprès de lui des injustices, il sera alors pris de lui, comment sera t-il pris de lui ? avec les bonnes et les mauvaises actions. Il sera pris de ses bonnes actions pour (les remettre à) eux, et si ces bonnes actions ne suffisent plus pour rembourser tout ce qu'il doit, il sera alors pris de leurs péchés qui seront déversées sur lui, et Qu'Allah nous en préserve, puis il sera déversé dans le feu.


Le Prophète alayhi salat wa salam nous informa d'une situation très préoccupante dans lequel le Prophète alayhi salat wa salam dit :  "Allah ressuscitera les serviteurs le jour dernier, et dans une autre narration Allah ressuscitera les hommes le jour dernier, nus, non circoncis et "bouhma", les compagnons, qu'Allah les agréent, demandèrent alors : que veux dire "bouhma" ô Messager d'Allah ? C'est-à-dire que nous savons que les gens nus sont ceux qui n'auront aucun vêtement sur eux, et nous savons également ce que sont les non circoncis, mais que signifie "bouhma" ? Il alayhi salat wa salam leur dit : ils ne détiennent rien avec eux." L'être humain viendra certes le jour dernier faible, ne détenant rien, ne détenant aucune richesse, argent ou autre chose parmi les choses de ce bas-monde. Puis Allah parlera, Il dira, d'une intonation que pourra entendre celui qui est éloigné comme celui qui est rapproché : "Je suis le Roi, Je suis l'Eternel, il n'incombe pas à un habitant de l'enfer qu'il y entre alors qu'il doit prendre son droit de quelqu'un du paradis sans que Je ne lui le donne et il n'incombe pas à un habitant du paradis qu'il y entre alors qu'un habitant de l'enfer attends son droit sans que Je lui donne, même si ce n'est qu'une bouchée." Ils répondirent alors : "Comment ô Messager d'Allah ? alors que nous serons nus, non circoncis et sans aucun bien (bouhma) ?" Il alayhi salat wa salam leur dit : les bonnes et les mauvaises actions."


Allahu Akbar ! Même les gens de l'enfer, il leur sera donné leur droit même des gens du paradis ! Il n'incombe pas à un habitant de l'enfer qu'il y entre alors qu'il doit prendre son droit de quelqu'un du paradis jusqu'à ce qu'Allah le lui donne. Et il n'incombe pas à un habitant du paradis qu'il y entre alors qu'un habitant de l'enfer attends son droit sans qu'il ne lui soit donné. Que dire alors des croyants ? Nul doute que la situation est très préoccupante.


Puis le Prophète alayhi salat wa salam leur mentionna des exemples, dont je vais en citer quelques-uns.
Parmi eux le fait que le Prophète alayhi salat wa salam dit : "Celui qui accuse son servant de fornication sera flagellé le jour dernier sauf si son servant a réellement forniqué."
Savez-vous ce qu'est le servant ? Le servant est le domestique d'une personne, il peut le vendre ou en faire don et malgré ceci, s'il l'accuse de fornication il sera alors flagellé le jour dernier sauf si son servant a en effet forniqué.
Qu'en est-il alors de l'accusation des autres ? Comment l'être humain peut-il accuser autrui parmi les croyants en disant : "untel est fornicateur, untel est sodomite, untel est comme ceci, untel est comme cela"


Egalement, le Prophète alayhi salat wa salam dit aussi : celui qui frappe son petit sujet injustement en le fouettant, il lui sera rendu le jour dernier. Celui qui frappe son servant, qu'il détient injustement, d'un seul coup de fouet, il lui sera rendu au jour dernier.


Et les Savants disent : "Et il rentre dans ce cadre, toute personne en frappant une autre injustement, même le père s'il frappe son fils injustement."


Est-ce possible qu'un père puisse frapper son fils et que ceci soit vu comme injuste ? Oui ! Car les savants disent : "il est permis au père de corriger son fils d'une tape non blessante pour l'éducation (seulement)"
Pour l'éduquer seulement. A condition qu'il ne lui fracture pas un os, ne l'humilie pas, ne le blesse pas, mais il applique une tape éducative en dernière solution.
Quant à ce que font certains pères, car ils sont forts, et que leurs enfants sont faibles, ils les battent très fort pour calmer ses propres ardeurs comme ils disent.
Ceci est une injustice ! Et il a été promis qu'il lui sera rendu le jour dernier.


Plutôt écouter cette histoire : un homme est venu au Prophète alayhi salat wa salam et lui dit : "Ô Messager d'Allah, je détiens des domestiques qui m'appartiennent, ils me mentent et me trahissent ainsi je les frappe et les avilit. Quel est mon statut face à eux  ?  Ce sont donc des servants menteurs, qui lui mentent, le trahissent, et lui désobéissent, et lui les frappe et les avilit, qu'en est-il donc de lui ? Le Prophète alayhi salat wa salam répondit : il sera jugé le jour dernier, si ta punition est égale à leur péché alors elle s'annulera, il sera ni pour toi, ni contre toi. Si ta punition est à hauteur de leur péché elle s'équivaudra, il sera ni pour toi, ni contre toi. Si ta punition est inférieure à leur péché alors le mérite te reviendra et si ta punition est supérieure à leurs péchés alors il sera pris de ton mérite pour leur donner à eux. L'homme se mit alors à pleurer et à crier, car il craint la rencontre d'Allah Exalté et Glorifié Soit-Il, et il craint qu'il soit rendu la pareille. Le Prophète alayhi salat wa salam lui dit : "N'as tu pas lu la parole d'Allah : 47. Au jour de la résurrection, Nous dresserons des balances d'une extrême sensibilité"
L'homme dit alors : "Ô Messager d'Allah, je ne trouve rien de mieux pour moi et pour eux que de les affranchir, je t prends à témoin que je les libère tous !"


L'être humain, tout ce qu'il fera dans ce bas monde, et plus particulièrement en ce qui concerne le droit des créatures, il sera pesé sur la balance. Et là nous verrons les péchés et bonnes actions, même les gens du paradis, lorsqu'ils dépasseront l'enfer, ils seront arrêtés sur un pont entre le paradis et l'enfer et ils se rendront les injustices qu'ils se sont faites dans le bas-monde. Puis une fois qu'ils seront affranchis et payés il leur sera alors permis d'entrer au paradis.
Et ô combien est importante la parole du Prophète alayhi salat wa salam : "vous rendrez certes les droits le jour dernier"
Aucune personne n'aura de droit sur toi sans que tu ne lui l'acquittes le jour dernier. Ainsi, ô croyant, dans toute ta vie, dans tes adorations, tes interactions, souviens-toi de la Parole d'Allah le Très-Haut : 47 : Au jour de la résurrection, Nous dresserons des balances d'une extrême sensibilité, de manière à ce que nulle âme ne soit lésée fût-ce du poids d'un grain de sénévé, car tout entrera en compte, et les comptes que Nous établissions sont infaillibles. Sourate 21


Souviens toi de cette situation très préoccupante, et souviens toi également de la parole du Prophète alayhi salat wa salam : "aucun d'entre vous n'échappera au jour dernier" au fait qu'Allah l'interpellera directement sans qu'il y ait entre lui et son Seigneur un interprète.
L'homme regardera alors sur sa droite et il verra que ce qu'il a avancé (comme actions) et il regardera sur sa gauche et ne verra que ce qu'il a avancé. Puis il verra en face de son visage et n'y verra que du feu, craignez donc l'enfer ne serait ce qu'avec la moitié d'une datte.


Nous devons, ô frères, nous rappeler cette affaire, attacher de l'importance au droit des créatures et craindre la rencontre d'Allah et ne soyons pas dupés en croyant que les gens ne sont pas en mesure de reprendre leurs droits.
Allah est certes juge et équitable, et les gens prendront tous leurs droits le jour dernier.


Je demande à Allah Exalté qu'Il fasse de ma vie et de la vôtre un bien pour nous, et qu'Il nous décompte parmi ceux qui se rapprochent d'Allah Exalté.
Ils adorent Allah Exalté, obéissent à Allah Exalté, craignent Allah Exalté et qui rendent le droit aux créatures et que nous soyons de ceux qui détiennent des droits sur les gens et non de ceux dont les gens détiennent des droits sur eux et Allah Elevé est plus Elevé et plus Savant, et que la prière et le salut soit sur notre prophète

 Source : https://www.youtube.com/watch?v=UfuAO71d4_A
Revenir en haut Aller en bas
 
L'importance du droit d'autrui en Islam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: Bon comportement, actions louables...-
Sauter vers: