El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La science ne s’acquiert pas avec le repos du corps

Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin ANIM
Admin ANIM
avatar

Nombre de messages : 6893
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: La science ne s’acquiert pas avec le repos du corps    Mar 16 Mai 2017 - 13:02

La science ne s’acquiert pas avec le repos du corps


Shaykh Abdel-Mouhsin Al-Abbad (حفظه الله)




A propos de l'encouragement dans la recherche de la science et de la patience sur ce qui peut atteindre l'humain dans sa quête comme difficulté, cela se résume dans la parole : « La science ne s'acquiert pas dans le repos du corps. »

« La science ne s'acquiert pas dans le repos du corps. »

C'est une parole répandue de Yahya Ibn Abi Kathir.

L'imam Muslim a également rapporté cette parole dans son recueil authentique.
L'imam Muslim a rapporté cette parole dans son recueil dans le contexte du hadith de 'Abdallah ibn 'Amr Ibn Al 'Ass concernant les horaires des prières. (L'Imam Malik) narra plusieurs chaînes de transmission de ce hadith.
Il a donc inséré ce athar (dans le hadith) le référant à Yahya ibn Abi Kathir.

Il dit : « La science ne s'acquiert pas dans le repos du corps. »

L'Imam An Nawawi a dit dans l'explication du hadith : « Il est dit que ce athar a été placé ici car ce hadith contient plusieurs chaînes de transmissions, et que seuls la fatigue et l'effort peuvent permettre de regrouper ces chaînes. » Il a donc rapporté cette célèbre parole de Yahya Ibn Abi Kathir qui est : « La science ne s'acquiert pas dans le repos du corps. »

Personne ne peut acquérir quoi que ce soit sans rien fournir. Il est indispensable de fournir des efforts et de la peine. L'inconfort est nécessaire ainsi que la patience et l'introspection. Et c'est ainsi que l'homme acquerra.
Quant à la paresse, la lassitude, le manque de patience et d'aspiration à la récompense, ils font manquer à l'être humain beaucoup de bien et il finit par ne rien acquérir.

C'est au contraire avec l'effort et l'excellence que l'homme peut obtenir ce qu'il désire, comme le dit le poète : « L'excellence (s'obtient) par l'effort, et la privation (vient) avec la paresse. » L'excellence signifie ici le succès et l'effort ici veut dire le sacrifice. Et la privation provient de la paresse, privation qui est l'opposé du succès.

Et le noble messager (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Accroche-toi à ce qui t'es utile et implore l'aide d'Allah. »

C'est-à-dire prends des causes, saisis les causes qui te permettront de réaliser les chose souhaitées. Et en réalisant les causes qui te permettront d'atteindre ton but, implore l'aide d'Allah qui est le Détenteur des causes.

« Sois vigilant face à ce qui t'es utile et remets-toi en à Allah. »

Il est donc important de faire preuve d'efforts et d'excellence dans la quête de la science, armé de patience. L'homme ne peut rien acquérir si ce n'est avec fatigue, difficulté et épreuve.
Il est également dit : « le plein confort ne peut être atteint par le confort », c'est-à-dire que le peu de repos qui peut être acquis de nos mains ne peut l'être par le repos et le confort, sans efforts, difficultés et peines.

Le poète a dit :
« Si ce n'est la difficulté alors tout le monde aurait atteint le prestige.
La générosité appauvrit et l'audace est meurtrière. »


Si ce n'est la difficulté alors tout le monde serait prestigieux et souverain, mais le prestige ne s'obtient qu'avec la difficulté, et peu de gens peuvent résister à la difficulté, alors seuls les patients peuvent atteindre la souveraineté.

Et quand on observe la biographie des savants du passé qui ont laissé de très nombreux ouvrages et dont la science s'est propagée et a perduré même après leur mort des siècles durant, ceci n'est arrivé que par leurs sacrifices, efforts et peines. Sachant que les moyens de l'époque étaient différents de ceux de cette époque.

Avant, la personne pouvait voyager tout un mois sur son chameau pour acquérir un seul hadith. Il voyageait un mois complet pour obtenir un seul hadith ! Épreuves, difficultés et peines. Et il ne parvenait à acquérir le hadith que par le bien de l'écriture manuscrite, il endure pour atteindre l'écriture ou alors il lègue la responsabilité à quelqu'un et revient à elle quand il est à nouveau libre de toute occupation.

Et même l'éclairage ! Pour ceux qui étudiaient de nuit ! Ils ne disposaient pas d'un tel éclairage. Le leur était faible et ne leur permettait pas d'étudier comme ils le voulaient, mais l'excellence et les efforts leur ont permis d'y arriver ainsi que la patience et l'introspection ainsi que le soutien d'Allah. Il leur a permis de laisser leur empreinte ; même des siècles après les gens profitaient de leur science !

Et également cette richesse incommensurable qu'ils ont laissés derrière eux. Certains savants ont rédigés de grands ouvrages à la force de leur main, leur demandant d’énormes efforts. Tout ceci n'est arrivé que par leur sacrifice. Le prestige qu'ils ont donc atteint ainsi que la bonne évocation qu'ils ont laissés derrière eux ne sont pas venus de nulle part ! Il n'est pas issu d'un repos ou confort mais de patience, persévérance et efforts ! Si ce n'est la difficulté alors gens auraient tous atteint le prestige.

La générosité appauvrit : l'homme, s'il détient de l'argent, il ne peut pas donner totalement, il craindrait de finir pauvre.
Et l'audace est meurtrière : l'homme ne peut également tout le temps s'avancer (sur le champs de bataille) il craindrait de mourir et ne sera donc pas audacieux.
Quant à celui qui patiente, œuvre, et surmonte les difficultés, tel sera celui qui réussira et obtiendra les fruits bénéfiques.

Pour revenir à la parole prononcée par Yahya Ibn Abi Kathir : « La science ne s'acquiert pas dans le repos du corps. », c'est une lourde et très grande parole, importante, pleine de vérité et solennelle.
La science ne peut s'acquérir par le repos du corps, l'oisiveté vers le repos n'apporte aucun résultat. Il ne cache derrière lui que de la fainéantise, de la perte et de l'indolence.

Comme le dit le proverbe : « celui qui excelle finit par trouver (ce qu'il désire).» et « celui qui se maintient sur le sentier finit par arriver. »
Quiconque s'arrête (d'acquérir) la science et se tourne vers le repos n'obtiendra rien ! Et quiconque patiente, fait preuve d'aspiration à la récompense de l'au-delà, fatigue sa personne et l'occupe dans ce qui est utile alors Allah Exalté Soit-Il lui fera atteindre son souhait.




Source : https://www.youtube.com/watch?v=sLSGe8fWYoY
Revenir en haut Aller en bas
 
La science ne s’acquiert pas avec le repos du corps
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: La Science : Sa recherche et son apprentissage-
Sauter vers: