El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

  Verser Zakât-al-Fitr (aumône obligatoire versée avant la Fête de la rupture du jeûne) aux associations de charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmIbrahim
Aide Room Moujtahidah
Aide Room Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 2400
Date d'inscription : 01/04/2015

MessageSujet: Verser Zakât-al-Fitr (aumône obligatoire versée avant la Fête de la rupture du jeûne) aux associations de charité   Lun 15 Mai - 16:03

Verser Zakât-al-Fitr (aumône obligatoire versée avant la Fête de la rupture du jeûne) aux associations de charité


La Fatwa numéro ( 13231 )


Louange à Allah; que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et sur ses Compagnons... Après ce préambule:
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') a lu

( Numéro de la partie: 9, Numéro de la page: 378)

la question présentée à son éminence le président général de la part du président du conseil d’administration de l’association “Al-Birr” à Djedda, dont le texte est comme suit:

Question:

L’association “Al Birr”, sise à Djedda, et enregistrée au ministère du travail et des affaires sociales sous le numéro (62) depuis la date 6/3/1404 de l'hégire, est chargée de présenter certains services sociaux dont les plus importants sont:

1 -
Fournir des soins aux orphelins, aux enfants trouvés (naturels - dont on ignore les parents) et aux enfants à conditions particulières comme les enfants dont les mères sont des prisonnières ou des femmes souffrant de troubles mentaux ou de maladies incurables. Nos soins visent les deux sexes (garçons et filles) et sont destinés à les prendre entièrement en charge et à leur assurer le logement et l’éducation.

2 -
Fournir l’aide aux familles nécessiteuses au niveau financier, matériel et scolaire. Ceci est précédé d’une étude et une enquête approfondies assurées par un groupe de chercheurs et chercheuses expérimentés et spécialisés en la matière, qui fondent leurs études sur des bases scientifiques objectives et leurs efforts s’étendent pour surveiller de temps en temps les familles bénéficiant de ces aides, et ce afin de constater les évolutions éventuelles et les évaluer en fonction des changements négatifs ou positifs à cet égard.

L’association soigne actuellement deux cent enfants environ (filles et garçons), prend en charge plus de six cent familles et fournit des aides scolaires à peu près à mille étudiants et étudiantes. Au cas où l’état actuel des ressources financières de l’association s’améliorerait, il serait prévu, si Allah le permet, que le nouvel orphelinat affilié à l’association héberge cinq cent enfants, que le nombre de familles bénéficiant des aides de l’association soit doublé, de même pour les aides scolaires. Il est à noter que les ressources de l’association proviennent essentiellement de l’argent de la Zakât, des donations, des cadeaux, des legs par testaments, outre bien entendu les abonnements

( Numéro de la partie: 9, Numéro de la page: 279)

des membres. Notons que l’association a entrepris de rassembler chez elle Zakât-al-Fitr: aussi bien ce qui est versé directement sous forme de nourriture que ce qui est versé sous forme d’argent que l’association devrait à son tour transformer en nourriture, et ce à l’instar des sacrifices offerts à l’occasion de la fête du Sacrifice, du Hadj ou à titre d’expiation d’un péché quelconque. Etant donné que l’association a entrepris de rassembler ces nourritures avant la prière de la fête, est-elle autorisée à dépenser et à consommer ces nourritures graduellement selon les besoins des bénéficiaires des soins qu’elle fournit? Nous vous prions de bien vouloir répondre à notre requête afin de nous aider à poursuivre nos efforts visant à promouvoir ce projet bénévole.

Telle fut la réponse du Comité:

Il incombe à l’association de verser Zakât-al-Fitr aux bénéficiaires avant Salât-Al-`Aîd (la prière de la Fête), et il lui est interdit de l’ajourner pour la payer ultérieurement. L’on tire argument à cet égard de l’ordre du Prophète , de verser cette Zakât impérativement avant la prière de la fête. L’association est à ce niveau considérée comme le mandataire de la personne qui verse la Zakât, et l’ensemble de ce qu’elle accepte de cette Zakât ne doit aucunement dépasser les limites de ce qu’elle peut payer aux pauvres avant la prière de la fête. Il n’est pas autorisé non plus de verser Zakât-al-Fitr sous forme d’argent, étant donné que tous les arguments puisés dans la Charia indiquent qu’elle soit obligatoirement versée sous forme de nourriture. Les paroles d’un certain nombre de gens ne doit aucunement nous détourner des arguments puisés dans la Charia. Si les gens qui s’acquittent de leur Zakât payent de l’argent à l’association pour qu’elle achète à son tour la nourriture à donner aux nécessiteux, il incombe à celle-ci d’exécuter cette tâche avant la prière de la fête, sachant qu’il ne lui est pas permis de la donner sous forme d’argent.


( Numéro de la partie: 9, Numéro de la page: 380)


Qu’Allah vous accorde la réussite; que l'éloge et le salut d'Allah soient sur notre Prophète Mohammad, sur sa famille et sur ses Compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')


Revenir en haut Aller en bas
 
Verser Zakât-al-Fitr (aumône obligatoire versée avant la Fête de la rupture du jeûne) aux associations de charité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: Ramadhan :: Az-Zakatou-l Fitr-
Sauter vers: