El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

  Erreurs liées au language (Calomnie, médisance, insulte, maudire...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
oumamelyounes
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 236
Date d'inscription : 19/01/2015

MessageSujet: Erreurs liées au language (Calomnie, médisance, insulte, maudire...)   Lun 27 Mar 2017 - 22:47


Erreurs liées au language (Calomnie, médisance, insulte, maudire...)


Sheikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)


1 – La négligence dans la calomnie et la médisance, de se moquer du comportement et du moral des musulmans :

Cela fait partie des interdictions auxquelles le musulman ne doit pas se donner. Allâh – Ta’âla – dit :

« Ô vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. » [1]

Et dans le verset après cela :

« L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) Vous en aurez horreur. »  [2]

Cela est une confirmation de l’aliénation de la médisance. Pour ce qui est de la calomnie, il a été rapporté par Houdheyfa (qu’Allah l’agrée), que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « N’entrera pas au Paradis le calomnieux. » [3]. D’après Ibn ‘Abbâs (qu’Allâh l’agrée),a dit que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) marchait près d’une tombe et nous a informé du sort réservé aux deux hommes qu’il a vus châtier dans leurs tombes ; l’un perpétuait le colportage… » [4]

La calomnie est interdite et fait partie des grands péchés. Et la médisance est celui qui entend la parole des gens, et la transmet aux gens de manière falsifiée, ou bien c’est celui qui transmet une parole mensongère à des proches. Et c’est à Allâh que nous demandons secours.

Le fait de se moquer d’Allâh, du Coran ou des Envoyés est de la mécréance – et qu’Allâh nous en préserve, Allâh – Ta’âla – dit :

« Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : « Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer. » Dis : « Est-ce d’Allâh, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez ? » Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. » [5]

Il est obligatoire d’aimer l’éthique des musulmans, leur religion, la voie de leurs prophètes. Cela est la preuve de la foi, et le fait de se moquer de l’Islâm est de la mécréance – et qu’Allâh nous en préserve.


2 – Insulte, injure et maudire :

Tout cela est interdit. Cela ne fait pas partie des caractéristiques des musulmans, comme l’a rapporté ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd (qu’Allâh l’agrée) qui a dit, que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Le croyant n’est pas calomniateur, il ne maudit pas souvent, il ne dit pas de propos obscènes, ni indécents. » [6] Il a été rapporté par Muslim dans son Sahîh d’après Abû ad-Dardâ qui dit que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Ceux qui maudissent, ne seront ni intercesseurs ni témoins le Jour de la Résurrection.[/color] » De la même manière, les insultes dans ses différentes sortes, sont interdites.
Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Tout ce qui appartient au musulman est sacré pour le musulman : son sang, son bien, son honneur. » [7] Et aussi : « Insulter le musulman est de la perversité. » Dans le hadîth de Djâbir Ibn Souleym, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « N’insultez personne. » Djâbir dit : Nous n’avons plus insulté après cela quiconque, ni un serviteur, ni un chameau, ni une brebis. »


3 – Invoquer contre soi-même, les biens ou les enfants :


Cela est interdit. Le musulman doit retenir sa langue et délaisser cela. Il a été rapporté de Djâbir Ibn ‘Abdullâh (qu’Allâh l’agrée), que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « N’invoquez pas contre vous-mêmes, ou contre vos enfants ou contre vos biens de crainte que votre invocation ne coïncide avec une heure où Allâh exauce toute demande. » [8] Allâh – Ta’âla– dit :

« Et si Allâh hâtait le malheur des gens avec autant de hâte qu’ils cherchent le bonheur, le terme de leur vie aurait été décrété. »  [9]


4 – Insulter les jours, les mois ou les années :

Il a été rapporté par al-Bukhârî et Muslim dans leurs authentiques, d’après Abû Houreirah (qu’Allâh l’agrée) que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : Allâh – Ta’âla - a dit : « Le fils de Âdam me cause du tort, il insulte le temps alors que Je suis le temps. Le commandement se trouve dans ma main, c’est moi qui fait tourner la nuit et le jour ». Et il dit : « N’injuriez pas le temps car c’est Allâh qui est le temps. » [10] Et sur la parole : « c’est moi qui fait tourner la nuit et le jour » Cela veut dire, que ce qui peut y avoir en bien ou en mal dans ce tournement, cela dépend de la volonté d’Allâh, de sa Science et de Son jugement. Et nul n’est associé à Lui dans cela. Lorsqu’Il veut, la chose est, et lorsqu’Il ne veut, elle n’est pas.
Il est obligatoire dans ces deux situations, de gratifier Allâh, d’avoir une bonne opinion à l’égard d’Allâh – Louange et Gloire à Lui, de revenir vers lui et de se repentir. Ce sont les paroles de « Fath ul-Madjîd ».

Mais ne fait pas partie de l’injure que de décrire des jours comme dures, ou néfastes. Comme Allâh – Ta’âla– dit :

« Viendront ensuite sept années de disette »  [11]

Et :

« Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable »  [12]

Cela est une description de ce qui est ajouté aux gens en terme de dureté, et de jour néfaste et autres choses similaires. Pour ce qui est des jours et des années, ils n’ont rien en soi, car tous les ordres proviennent d’Allâh.


5 – Insulter les créations d’Allâh et maudire, ce qui ne peut ni diffamer ou maudire :

Cela est interdit.
Il a été rapporté que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit à Djâbir Ibn Souleym : « N’insultez personne. » [13], qui est une règle générale et qui s’applique à l’ensemble des créatures. C’est de cette manière que l’a compris le Compagnon Djâbir Ibn Souleym dans ce sens général, et a dit : « Nous n’avons plus insulté après cela quiconque, ni un serviteur, ni un chameau, ni une brebis. » Il a été rapporté par Ahmad, qu’au cours d’un voyage de l’Envoyé d’Allâh, un homme maudit sa chamelle. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) qui entendit la malédiction dit : « Où est le propriétaire de cette chamelle ? » L’homme dit : « C’est moi. » Il dit alors : « Déchargez la bête et laissez-la car elle est maudite. » Dans les mêmes termes, Abû Ya’la le rapporte d’après Anas et d’autres. Il a été rapporté l’interdiction du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) d’injurier le coq, le vent, les puces et autres similaires. Cela indique qu’il est interdit de manière générale d’agir ainsi sur ce qui ne peut ni diffamer, ni maudire. [14]

Notes
[1] Coran, 49/12

[2] Coran, 49/12

[3] Unanimement reconnus authentique

[4] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim.

[5] Coran, 9/65-66

[6] Rapporté par Ahmad, at-Tirmidhî, al-Bukhârî dans « Al-Adâb al-Moufrad », et un groupe de savants avec une bonne chaine de transmission.

[7] Rapporté par Muslim.

[8] Rapporté par Muslim et d’autres.

[9] Coran, 10/11

[10] Rapporté par Muslim.

[11] Coran, 12/48

[12] Coran, 54/19

[13] Rapporté par Abû Dâwoud et d’autres

[14] Al-Mindhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah du SHeikh Sâlih Âl-SHeikh, p. 88 à 91


Source: https://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article804
Revenir en haut Aller en bas
 
Erreurs liées au language (Calomnie, médisance, insulte, maudire...)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: Mauvais comportement, actions blamables...-
Sauter vers: