El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 L’avis sur les félicitations de fin de Ramadhân, et sur les « Takbîr » pendant les deux fêtes ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
UmmZayneb
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah
avatar

Nombre de messages : 4439
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: L’avis sur les félicitations de fin de Ramadhân, et sur les « Takbîr » pendant les deux fêtes ?   Dim 15 Mai 2016 - 13:44

L’avis sur les félicitations de fin de Ramadhân, et sur les « Takbîr » pendant les deux fêtes ?


SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)


« Taqabal-Allâh minnâ wa minkoûm wa Ahâlahu Allâh ’alayk » « Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, La Ilaha Illa Allâh, Wa Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, Wa LiLLeh il-Hamd »

De ce qui peut-être dit comme félicitations le jour de la fête de « ’Aîd » les uns envers les autres, il y a : « Taqabal-Allâh minnâ wa minkoûm wa Ahâlahu Allâh ’alayk » Et ce qui peut ressembler à cela. Et cela a été rapporté par un groupe des compagnons, qui eux ont fait de la sorte, et c’est sur la base d’un texte précis des imâms, comme l’imâm Ahmad et d’autres. Ceci dit, l’imâm Ahmad a dit : « Moi je ne devance [dans les félicitations] personne, si une personne commence [à me féliciter], je lui réponds. Dés lors, répondre à la salutation est une obligation. Quant à commencer les félicitations, il n’y a pas dans la tradition d’obligation pour cela. Et il n’y a pas aussi, d’interdiction pour cela [ces félicitations]. La personne qui le fait, a un modèle à suivre [un exemple], et la personne qui le délaisse [dire les félicitations], a un modèle à suivre ». [1].

Ce qui est essentiel [sur la question de la récitation dans la prière], est que la lecture [dans ces prières] est permise. Comme il est permis de lire [réciter] dans tout ce qui ressemble à cela parmi les prières. Ceci dit, que la personne récite la sourate « Qâf » et « al-Qamar » ou ce qui peut ressembler celle-là. Il a certes été rapporté [en cela] des récits, que cela est bon. Et pour ce qui est [dit] entre les deux « takbîrât » : Cela doit-être des Louange à Allâh, que l’on multiplie pour Lui, les prières sur le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) ainsi que des invocations que chacun peut choisir. C’est de cette manière que les choses ont été rapportées de ’Abdullâh Ibn Mass’oûd par les savants. Et de dire : « SubhânaLLâh, Wal-HamdouLLiLLeh, Wa La Ilaha Illa Allâh, Wa Allâhu Akbar. Allâhumma Sallî ’Ala Muhammadin wa ’Ala Âli Muhammadin, Allâhumma ghafarlî, wârhamnî »

De la sorte, c’est correct, de même s’il dit : « Allâhu Akbar Kabîran, Wal-HamdouLLiLLeh Kathîran, Wa-SubhânaLLâh bukratan wa Asîlan » Et ce qui peut ressembler à cela. Et il n’y a pas dans cette chose un temps précis fixé par le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) et les Compagnons. Wa Allâhu A’Lam. [2] Ce qui est authentique concernant le « Takbîr » selon la majorité des anciens et des jurisconsultes parmi les Compagnons et les imâms est que le « Takbîr » se fait du fajr, le jour de ’Arafa, jusqu’à la fin du jour de tachrîq, et ce après chaque prière, et il est prescrit pour tout un chacun de dire à haute voix le « Takbîr » lorsqu’il sort pour la fête de l’immolation. Et cela est sur la base d’un consensus des quatre imâms. La description du « Takbîr » selon un grand nombre de compagnons et selon ce qui a été rapporté de façon élevée du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) est qu’il disait : « Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, La Ilaha Illa Allâh, Wa Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, Wa LiLLeh il-Hamd » Et s’il dit : « Allâhu Akbar » trois fois, cela est permis car certains jurisconsultes ont fait « le Takbîr » trois fois seulement. Et ceux parmi eux qu’ils l’ont dit trois fois, disent aussi : « La Ilaha Illa Allâh Wahdahou la charîka lah, Lahul-Mulk wa lahul-Hamd, wa huwa ’ala Koulli Chay-în qadîr »

Et pour ce qui est du « Takbîr » dans la prière, il doit-être en concordance avec le suivi de l’imâm, beaucoup de compagnons (radhiallâhu ’anhum) et imâms ont fait sept takbîr dans la première Raka’ah, et cinq dans la deuxième. Et la personne peut dire entre les deux formulations exprimant la grandeur d’Allâh : « SubhânaLLâh, Wal-HamdouLLiLLeh, Wa La Ilaha Illa Allâh, Wa Allâhu Akbar. Allâhumma Sallî ’Ala Muhammadin wa ’Ala Âli Muhammadin, Allâhumma-ghafarlî, wârhamnî » Ceci est une bonne chose, comme il nous l’a été rapporté par certains de nos anciens. [3].

Notes
[1] Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 24/138

[2] Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 24/119

[3] Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 24/119-120

Source : http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article368
Revenir en haut Aller en bas
 
L’avis sur les félicitations de fin de Ramadhân, et sur les « Takbîr » pendant les deux fêtes ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: Ramadhan :: 3Idou-l Fitr-
Sauter vers: