El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le jugement concernant le transfert de l’aumône d’El-Fitr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 809
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le jugement concernant le transfert de l’aumône d’El-Fitr   Lun 9 Mai - 18:16


Le jugement concernant le transfert de l’aumône d’El-Fitr
(à la fin du jeûne du mois de ramadan)


Sheykh Ferkous Hafida'u Allah


Question :

J’habite en France et il m’est difficile de donner l’aumône d’El-Fitr dans ce pays; est-ce qu’il m’est permis de la donner dans un pays autre que celui où j’ai accompli mon jeûne, en confiant un des frères pour la donner en Algérie de mon propre argent ? Qu’Allah vous bénisse et vous rétribue du bien.

Réponse :

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Le fait de donner l’aumône d’El-fitr dans un pays autre que celui où on a accompli le jeûne (du mois de ramadan) est un acte correct, si les gens de ce pays n’ont pas besoin de cette aumône, ou la personne concernée n’a pas pu la donner dans le pays où elle réside parce qu’elle ne connaît pas les gens indigents qui la méritent; elle peut alors transférer cette aumône, par elle-même ou en confiant quelqu’un d’autre, pour la donner aux musulmans indigents dans un autre pays.

Mais, au cas où les musulmans qui méritent cette aumône et qui vivent dans son pays en auraient besoin et il lui serait possible de les connaître, l’aumône doit être alors distribuée où elle lui est obligatoire (de la donner) car l’aumône dépend de sa personne et c’est cette personne qui est le motif de son obligation.

Cependant, si la personne a fait le contraire et a donné l’aumône dans un autre pays que celui où elle lui est obligatoire; cette aumône serait valable en l’accomplissant avec sa condition, même si la personne a fait le contraire de ce qui est meilleur.


Remarque : On tient à souligner qu’on ne donne l’aumône d’El-Fitr qu’aux musulmans indigents et non pas aux gens indigents des autres nations, conformément au hadith du Prophète صلّى الله عليه وآلِه وسلّم: «…et une nourriture pour les indigents»[1], car d’après ce qui paraît de ce hadith, l’aumône d’El-Fitr concerne seulement les musulmans indigents.

Le savoir parfait appartient à Allah سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

La Mecque, le 4 Chewwâl 1427 H,
correspondant au 26 septembre 2006 G


(1) Rapporté par Abou Dâwoûd dans le chapitre de « l’aumône », concernant l’aumône d’El-fitr(hadith 1609), par Ibn Mâdja dans le chapitre de « l’aumône », concernant la charité d’El-fitr (hadith 1827), par El-Hâkim (hadith 1521), par Ed-Dâraqoutni (hadith 2037) et par El-Beyhaqi (hadith 7715). Le hadith est jugé authentique par El-Albâni dans « Sahîh El-Djâmi` » (hadith 3570).

Source: http://ferkous.com/home/?q=fr/fatwa-fr-563
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jugement concernant le transfert de l’aumône d’El-Fitr
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: Ramadhan :: Az-Zakatou-l Fitr-
Sauter vers: