El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le 2ème Fondement n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le 2ème Fondement n°3   Mer 19 Mar 2008 - 16:19

EXPLICATION DE CHEIKH AL CHEIKH
(Cours 53 à 55)



* LE DEUXIEME FONDEMENT *


(3ème partie)



* الأَصْلُ الثَّانِي *





Le troisième degré : Al Ihsan

- الْمَرْتَبَةُ الثَّالِثَةُ: الإِحْسَانُ.




أركانه: وله رُكْنٌ وَاحِدٌ. كما فى الحديث : ( أَنْ تَعْبُدَ اللهَ كَأَنَّكَ تَرَاهُ، فَإِن لَمْ تَكُنْ تَرَاهُ فَإِنَّهُ يَرَاكَ )
. وَالدَّلِيلُ قَوْلُهُ تَعَالَى: ﴿ إِنَّ اللّـهَ مَعَ الّـَذِينَ اتَّقَواْ وَّالّـَذِينَ هُم مُّحْسِنُونَ * ﴾[النحل: 128

وقَوْلُهُ تَعَالَى: ﴿ وَتَوَكَّلْ عَلَى الْعَزِيزِ الرَّحِيمِ * الَّذِي يَرَاكَ حِينَ تَقُومُ * وَتَقَلُّبَكَ فِي السَّاجِدِينَ * إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ * ﴾[الشعراء: 217 ـ 220
وقَوْلُهُ تَعَالَى: ﴿
وَمَا تَكُونُ فِي شَأْنٍ وَمَا تَتْلُو مِنْهُ مِن قُرْآنٍ وَلاَ تَعْمَلُونَ مِنْ عَمَلٍ إِلاَّ كُنَّا عَلَيْكُمْ شُهُوداً إِذْ تُفِيضُونَ فِيهِ ﴾ [يونس: 61

وَالدَّلِيلُ مِنَ السُّنَّةِ : حَدِيثُ جِبْرِيلَ الْمَشْهُورُ: عَنْ عُمَرَ بنِ الْخَطَّابِ ـ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ ـ قَالَ: بَيْنَمَا نَحْنُ جُلُوسٌ عِنْدَ النَّبِيِّ ـ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ـ إِذْ طَلَعَ عَلَيْنَا رَجُلٌ، شَدِيدُ بَيَاضِ الثِّيَابِ، شَدِيدُ سَوَادِ الشَّعْرِ، لا يُرَى عَلَيْهِ أَثَرُ السَّفَرِ، وَلا يَعْرِفُهُ مِنَّا أَحَدٌ، فَجَلَسَ إِلَى النَّبِيِّ ـ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ـ فَأَسْنَدَ رُكْبَتَيْهِ إِلَى رُكْبَتَيْهِ، وَوَضَعَ كَفَّيْهِ عَلَى فَخِذَيْهِ، وَقَالَ: يَا مُحَمَّدُ أَخْبِرْنِي عَنِ الإِسْلامِ فَقَالَ: ( أَنْ تَشْهَدَ أَنْ لا إلٰه إِلا اللهُ وَأَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللهِ، وَتُقِيمَ الصَّلاةَ، وَتُؤْتِيَ الزَّكَاةَ، وَتَصُومَ رَمَضَانَ، وَتَحُجَّ الْبَيْتَ إِنْ اسْتَطَعْتَ إِلَيْهِ سَبِيلا ). قَالَ: صَدَقْتَ. فَعَجِبْنَا لَهُ يَسْأَلُهُ وَيُصَدِّقُهُ. قَالَ: أَخْبِرْنِي عَنِ الإِيمَانِ. قَال:َ ( أَنْ تُؤْمِنَ بِاللهِ، وَمَلائِكَتِهِ، وَكُتُبِهِ، وَرُسُلِهِ، وَالْيَوْمِ الآخِرِ، وَتُؤْمِنَ بِالْقَدَرِ خَيْرِهِ وَشَرِّهِ ). قَالَ: صَدَقْتَ. قَالَ: أَخْبِرْنِي عَنِ الإِحْسَانِ. قَالَ: ( أَنْ تَعْبُدَ اللهَ كَأَنَّكَ تَرَاهُ، فَإِنْ لَمْ تَكُنْ تَرَاهُ فَإِنَّهُ يَرَاكَ ). قَالَ: أَخْبِرْنِي عَنِ السَّاعَةِ. قَالَ: ( مَا الْمَسْؤُولُ عَنْهَا بِأَعْلَمَ مِنَ السَّائِلِ ). قَالَ: فَأَخْبِرْنِي عَنْ أَمَارَاتِهَا. قَالَ: ( أَنْ تَلِدَ الأَمَةُ رَبَّتَهَا، وَأَنْ تَرَى الْحُفَاةَ الْعُرَاةَ الْعَالَةَ رِعَاءَ الشَّاءِ يَتَطَاوَلُونَ فِي الْبُنْيَانِ ). قَالَ: فَمَضَى، فَلَبِثْنَا مَلِيَّا، فَقَالَ: ( يَا عُمَرُ أَتَدْرُونَ مَنِ السَّائِلِ؟ ). قُلْنَا: اللهُ وَرَسُولُهُ أَعْلَمُ، قَالَ: ( هَذَا جِبْرِيلُ أَتَاكُمْ يُعَلِّمُكُمْ أَمْرَ دِينِكُم )

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Jeu 20 Nov 2008 - 17:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le 2ème Fondement n°3   Mer 19 Mar 2008 - 16:30

.
Al 'Ihsan (la bienfaisance) n'a qu’un seul pilier qui est : « Que tu adore Allah comme si tu Le voyait, car même si tu ne Le vois, Lui te voit. »

En voici la preuve dans le Coran : "Certes, Allah est avec ceux qui [L'] ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants." [16:128] Ainsi que Sa parole : "Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, qui te voit quand tu te lèves, et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. C'est Lui vraiment, l'Audient, l'Omniscient." [26:217/220] Et Sa parole : "Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez..." [10:61]

La preuve dans la sounnah est : le Hadith avec l'Ange Jibril rapporté par Omar Ibn el Khattab il est dit :

« Alors que nous étions assis chez le Prophète, un homme nous apparut. Ses vêtements étaient d'une blancheur remarquable et ses cheveux très noirs. Rien dans sa tenue ne laissait voir des traces de voyage et personne ne le connaissait. Il s'assit face au Prophète, genoux contre genoux, posa les paumes de ses mains sur ses cuisses et dit : "O Muhammad, qu'est-ce que l'Islam ?
Et le Prophète répondit :
"C'est que tu témoignes qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est son prophète, que tu accomplisses les prières, que tu fasse l'aumône, que tu jeûne le mois de Ramadan et que tu fasses le pèlerinage au Sanctuaire d'Allah si tu en as les moyens".
L'homme répondit : "Tu as dit vrai".
Nous nous étonnâmes alors de cet homme qui posait des questions au Prophète.
Il demanda ensuite "Qu'est-ce que la Foi (l'Iman) ?"
Le Prophète répondit :
"Que tu crois en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Messagers, dans le jour du Jugement dernier et dans le Destin, bon ou mauvais".
Il demanda ensuite : "Qu'est-ce que la Bienfaisance (Ihsan) ?"
Le Prophète répondit :
"Que tu adores Allah comme si tu Le voyais, car même si tu ne Le vois pas, Lui te voit".
Il s'informa : "Qu'est-ce que l'Heure ?"
Et le Prophète de répondre :
"Celui qui est interrogé n'en sait pas plus que celui qui interroge".
Il lui dit alors : "Dis-moi quels sont ses Signes ?"
Le Prophète répondit :
"C'est lorsqu'une esclave donne naissance à sa propre maîtresse, lorsqu'on voit les nu-pieds, les dénudés, les parasites et les bergers rivaliser en grandeur dans de grands édifices".
Après ces paroles, l'étranger partit. Après un moment, le Prophète dit : "Ô Omar ! l'avez-vous reconnu ?"
Nous répondîmes : "Allah et Son Prophète savent mieux que nous".
Alors le Prophète dit :
"C'est Jibrîl : il est venu vous enseigner votre religion. » »

.
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le 2ème Fondement n°3   Mar 25 Mar 2008 - 9:48

COURS N°53




أركانه: وله رُكْنٌ وَاحِدٌ. كما فى الحديث : ( أَنْ تَعْبُدَ اللهَ كَأَنَّكَ تَرَاهُ، فَإِن لَمْ تَكُنْ تَرَاهُ فَإِنَّهُ يَرَاكَ )
. وَالدَّلِيلُ قَوْلُهُ تَعَالَى: ﴿ إِنَّ اللّـهَ مَعَ الّـَذِينَ اتَّقَواْ وَّالّـَذِينَ هُم مُّحْسِنُونَ * ﴾[النحل: 128

Al'Ihsan (la bienfaisance) (127) n'a qu’un seul pilier qui consiste à adorer Allah comme si on Le voyait (128) , car même si tu ne Le vois (129), Lui te voit. En voici la preuve dans le Coran : "Certes, Allah est avec ceux qui [L'] ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants." [16:128]




127) Al ihsan est le contraire du fait de faire du mal. La personne fait le convenable et s’abstient de faire le mal. Elle va faire partager avec les serviteurs d'Allah le convenable, par sa science, son prestige, son corps ou par son bien.

Comment faire le convenable avec le bien :
La personne dépense, fait l'aumône et donne la zakat. Et le meilleur genre de bienfaisance est la zakat car la zakat fait partie des piliers de l'islam. Et on ne peut être musulman de manière complète que par ce pilier-là. C'est la dépense qu'Allah préfère. Puis vient la dépense que la personne fait pour son épouse, sa mère, son père, ses enfants, ses frères et soeurs, les neveux, les tantes et oncles. Puis vient l’aumône que l’on fait aux pauvres et aux autres, ceux qui méritent l’aumône comme les étudiants en science (toulab al 3ilm).

Comment faire le convenable par son prestige :
Les gens sont de plusieurs degrés ; certains ont un certain prestige auprès de ceux qui ont le pouvoir et les gens viennent donc vers eux pour demander une "intercession", dans le but de repousser un mal ou de faire venir un bien. Et donc les personnes qui ont ce prestige-là peuvent faire le bien par leur statut.

Comment faire le bien par la science :
La bienfaisance par la science est le fait d'offrir ou de partager sa science avec les serviteurs d'Allah. Et ce, que ce soit dans les assises et les assemblées générales ou privées. Même si vous êtes assis dans une assemblée juste pour boire un verre, fait partie de la bienfaisance le fait d'enseigner aux gens, de même si vous êtes dans une assemblée générale. Par contre, tu dois utiliser la sagesse (al hikma) dans ce domaine. Il ne faut pas ennuyer, lasser les gens avec lesquels on s’assied, en leur faisant de suite une exhortation ou un sermon. Le prophète faisait un rappel de temps en temps, au bon moment ; ce n'était pas systématique. Les gens peuvent se lasser, faiblir, ou pire ils peuvent détester ce bien.

En ce qui concerne la bienfaisance aux gens par son corps :
Le prophète a dit : "Aider quelqu'un à charger ses bagages est une aumône, aider un homme à enfourcher sa monture est une aumône".
Donc un homme que tu aides à porter ses affaires ou à trouver son chemin fait partie de la bienfaisance envers les serviteurs d'Allah.


128) En ce qui concerne la bienfaisance dans l'adoration d'Allah :
Le prophète a dit que c'est « adorer Allah comme si on le voyait ». Cette adoration est une adoration de demande et d'intérêt. La personne sera incitée à faire ce genre d'adoration, car elle va faire des demandes à Celui qu'elle aime. Elle va donc se diriger vers Allah, se repentir, se rapprocher d'Allah, se soumettre à Allah.


129) Puis le prophète a dit: "Si toi tu ne Le vois pas, Lui te vois"
Cela est l'adoration de la fuite et de la peur, c'est pour cela que c'est le deuxième degré de la bienfaisance, car si tu n'adores pas Allah comme si tu Le voyais ou Lui demandais ou comme si tu incitais ton âme vers Lui alors, adore-Le avec le principe que c’est Lui qui te regarde. Ainsi, tu vas l’adorer par crainte de Lui, pour fuir sa sanction, son châtiment. Et l'adoration d'Allah est basée sur l'amour et l'humilité car dans l'amour, il y a la demande et dans l'humilité, il y a la peur et la fuite. Et c’est cela la bienfaisance dans l'adoration d'Allah. Si une personne adore Allah de cette manière alors elle sera sincère envers Allah. Elle ne cherchera à travers cette adoration ni notoriété, ni l'ostentation, ni renommée, ni les éloges de la part des gens. Pour cette personne-là, le regard des gens n'a aucune importance. Cela ne changera en rien son adoration.

Il faut savoir que pour que la sincérité soit complète, la personne doit tout faire pour que les gens ne la regardent pas durant son adoration. Aussi, qu'elle fasse que son adoration soit secrète entre Son Créateur et elle. Sauf si le fait de montrer cette adoration entraîne un bien pour l'islam et les musulmans. Telle qu'une personne qui est prise pour exemple, qui est suivie, prise comme guide. Alors cette personne va montrer son adoration pour que les autres fassent comme elle et en cela il y a un bien, bien qu'il soit meilleur de garder secret son adoration. Mais dans certains cas de la dévoiler entraîne un bien. Que ce soit un guide pour les musulmans ou pour ses proches. Il est peut-être plus utile pour une personne qui est suivie de dévoiler son adoration que de cacher son adoration. C'est pour cela qu'Allah fait des éloges à ceux qui dépensent en public et en privé. Donc, si il est meilleur que l'adoration soit faite en public car les musulmans vont prendre exemple, alors il est préférable de la montrer. Et si le fait de cacher ses adorations est meilleur pour le coeur alors il est préférable de la cacher.

Et le croyant recherche ce qui va lui être utile ainsi qu'aux autres et ce qui est meilleur.

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Jeu 20 Nov 2008 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le 2ème Fondement n°3   Mar 25 Mar 2008 - 9:53

COURS N° 54





وقَوْلُهُ تَعَالَى: ﴿ وَتَوَكَّلْ عَلَى الْعَزِيزِ الرَّحِيمِ * الَّذِي يَرَاكَ حِينَ تَقُومُ * وَتَقَلُّبَكَ فِي السَّاجِدِينَ * إِنَّهُ هُوَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ * ﴾[الشعراء: 217 ـ 220
وقَوْلُهُ تَعَالَى: ﴿
وَمَا تَكُونُ فِي شَأْنٍ وَمَا تَتْلُو مِنْهُ مِن قُرْآنٍ وَلاَ تَعْمَلُونَ مِنْ عَمَلٍ إِلاَّ كُنَّا عَلَيْكُمْ شُهُوداً إِذْ تُفِيضُونَ فِيهِ ﴾ [يونس: 61


Ainsi que Sa parole : "Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, qui te voit quand tu te lèves, et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. C'est Lui vraiment, l'Audient, l'Omniscient." [26:217/220]
Et Sa parole :
"Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez..." [10:61]




.
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le 2ème Fondement n°3   Mar 25 Mar 2008 - 10:01

COURS N° 55



وَالدَّلِيلُ مِنَ السُّنَّةِ : حَدِيثُ جِبْرِيلَ الْمَشْهُورُ: عَنْ عُمَرَ بنِ الْخَطَّابِ ـ رَضِيَ اللهُ عَنْهُ ـ قَالَ: بَيْنَمَا نَحْنُ جُلُوسٌ عِنْدَ النَّبِيِّ ـ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ـ إِذْ طَلَعَ عَلَيْنَا رَجُلٌ، شَدِيدُ بَيَاضِ الثِّيَابِ، شَدِيدُ سَوَادِ الشَّعْرِ، لا يُرَى عَلَيْهِ أَثَرُ السَّفَرِ، وَلا يَعْرِفُهُ مِنَّا أَحَدٌ، فَجَلَسَ إِلَى النَّبِيِّ ـ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ـ فَأَسْنَدَ رُكْبَتَيْهِ إِلَى رُكْبَتَيْهِ، وَوَضَعَ كَفَّيْهِ عَلَى فَخِذَيْهِ، وَقَالَ: يَا مُحَمَّدُ أَخْبِرْنِي عَنِ الإِسْلامِ فَقَالَ: ( أَنْ تَشْهَدَ أَنْ لا إلٰه إِلا اللهُ وَأَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللهِ، وَتُقِيمَ الصَّلاةَ، وَتُؤْتِيَ الزَّكَاةَ، وَتَصُومَ رَمَضَانَ، وَتَحُجَّ الْبَيْتَ إِنْ اسْتَطَعْتَ إِلَيْهِ سَبِيلا ). قَالَ: صَدَقْتَ. فَعَجِبْنَا لَهُ يَسْأَلُهُ وَيُصَدِّقُهُ. قَالَ: أَخْبِرْنِي عَنِ الإِيمَانِ. قَال:َ ( أَنْ تُؤْمِنَ بِاللهِ، وَمَلائِكَتِهِ، وَكُتُبِهِ، وَرُسُلِهِ، وَالْيَوْمِ الآخِرِ، وَتُؤْمِنَ بِالْقَدَرِ خَيْرِهِ وَشَرِّهِ ). قَالَ: صَدَقْتَ. قَالَ: أَخْبِرْنِي عَنِ الإِحْسَانِ. قَالَ: ( أَنْ تَعْبُدَ اللهَ كَأَنَّكَ تَرَاهُ، فَإِنْ لَمْ تَكُنْ تَرَاهُ فَإِنَّهُ يَرَاكَ ). قَالَ: أَخْبِرْنِي عَنِ السَّاعَةِ. قَالَ: ( مَا الْمَسْؤُولُ عَنْهَا بِأَعْلَمَ مِنَ السَّائِلِ ). قَالَ: فَأَخْبِرْنِي عَنْ أَمَارَاتِهَا. قَالَ: ( أَنْ تَلِدَ الأَمَةُ رَبَّتَهَا، وَأَنْ تَرَى الْحُفَاةَ الْعُرَاةَ الْعَالَةَ رِعَاءَ الشَّاءِ يَتَطَاوَلُونَ فِي الْبُنْيَانِ ). قَالَ: فَمَضَى، فَلَبِثْنَا مَلِيَّا، فَقَالَ: ( يَا عُمَرُ أَتَدْرُونَ مَنِ السَّائِلِ؟ ). قُلْنَا: اللهُ وَرَسُولُهُ أَعْلَمُ، قَالَ: ( هَذَا جِبْرِيلُ أَتَاكُمْ يُعَلِّمُكُمْ أَمْرَ دِينِكُم )

La preuve dans la sounnah est : le Hadith avec l'Ange Jibril rapporté par Omar Ibn el Khattab il est dit :

« Alors que nous étions assis chez le Prophète, un homme nous apparut. Ses vêtements étaient d'une blancheur remarquable et ses cheveux très noirs. Rien dans sa tenue ne laissait voir des traces de voyage et personne ne le connaissait. Il s'assit face au Prophète, genoux contre genoux, posa les paumes de ses mains sur ses cuisses et dit : "O Muhammad, qu'est-ce que l'Islam ? Et le Prophète répondit :
"C'est que tu témoignes qu'il n'y a pas d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est son prophète, que tu accomplisses les prières, que tu fasse l'aumône, que tu jeûne le mois de Ramadan et que tu fasses le pèlerinage au Sanctuaire d'Allah si tu en as les moyens". L'homme répondit : "Tu as dit vrai". Nous nous étonnâmes alors de cet homme qui posait des questions au Prophète. Il demanda ensuite "Qu'est-ce que la Foi (l'Iman) ?" Le Prophète répondit : "Que tu crois en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Messagers, dans le jour du Jugement dernier et dans le Destin, bon ou mauvais".Il demanda ensuite : "Qu'est-ce que la Bienfaisance (Ihsan) ?" Le Prophète répondit : "Que tu adores Allah comme si tu Le voyais, car même si tu ne Le vois pas, Lui te voit". Il s'informa : "Qu'est-ce que l'Heure ?"
Et le Prophète de répondre :
"Celui qui est interrogé n'en sait pas plus que celui qui interroge". Il lui dit alors : "Dis-moi quels sont ses Signes ?" Le Prophète répondit : "C'est lorsqu'une esclave donne naissance à sa propre maîtresse, lorsqu'on voit les nu-pieds, les dénudés, les parasites et les bergers rivaliser en grandeur dans de grands édifices".Après ces paroles, l'étranger partit. Après un moment, le Prophète dit : "Ô Omar ! l'avez-vous reconnu ?"Nous répondîmes : "Allah et Son Prophète savent mieux que nous".Alors le Prophète dit : "C'est Jibrîl : il est venu vous enseigner votre religion. » »


.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le 2ème Fondement n°3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: La Bibliothèque de El'ilm :: Les 3 Fondements (Mohammed Ibn Abdel Wahab)-
Sauter vers: