El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum_Hamza
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 882
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan   Dim 24 Juil 2011 - 13:57

Le mois de Ramadan : une école et des leçons

Cheikh Abderrahmane As-Soudaïs



Vendredi 13/9/1424 (7/11/2003)

Serviteurs d'Allah !

Craignez Allah et sachez que la crainte d'Allah est le meilleur intermédiaire [pour parvenir au but] et le meilleur moyen pour être sauvé ; et atteindre le degré de la piété pour les pieux est le meilleur souhait espéré. Elle est la provision de l'âme, l'aliment du cœur ; grâce à elle, les choses désirées sont obtenues, nous sommes en sûreté contre les choses effrayantes, et les malheurs sont repoussés ; et elle est le meilleur moyen pour atteindre la satisfaction du Connaisseur des choses invisibles.


O Musulmans !

Lorsque les gens sont plongés dans les choses matérielles et dans le mélange des doutes et des envies bestiales, les âmes deviennent faibles et sont atteintes de monotonie dans leur voyage vers Allah et l'autre monde. Et par une grande sagesse, le Créateur a attribué à cette communauté des périodes pour accomplir de bonnes actions, des moments pour se rapprocher de Lui, et des occasions propices pour faire le bien ; quiconque profite de l'occasion et emprunte ce chemin, obtiendra la réussite, le bonheur, les satisfactions de son Seigneur et encore plus ; tandis que celui qui néglige cela et s'en distrait, sa conviction diminuera et s'affaiblira. Et les gens concernant cela sont soit des pieux à qui Allah fait miséricorde ou des malheureux qui sont privés.


Mes frères dans la foi !

Et parmi ces périodes bénis les plus honorables : ce dont Allah vous a comblés en vous faisant y parvenir alors que vous êtes dans le bien et vivez une vie paisible, c'est le mois du Coran, du discernement, du jeûne et de la prière accomplie la nuit :

**** mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement}.

Voilà que maintenant vous sentez l'odeur de ses jours parfumés et que vous priez pendant ses nuits ; c'est un mois béni qui est un jardin rempli de bienfaits, une source de bien et de guidée, et une lampe de générosité et de dons.

Pendant le mois de Ramadan, les cœurs sont réjouis d'être proches du très Miséricordieux et de Celui qui pardonne toujours ; les langues parlent pour le repentir, adresser des demandes à Allah, louer Allah et Lui demander pardon ; les âmes sont heureuses grâce à la lecture du Coran et à la glorification d'Allah, et elles brillent grâce aux prières accomplies la nuit et au "Taraawih", elles sont assidues à la soumission et à l'humilité, elles se sont rendues compte de leur négligence et se sont mis à verser les larmes les plus chaudes, et ceci par obéissance pour Allah et pour obtenir ses satisfactions.

Et nul ne connaîtra l'importance de ce mois béni et ne comprendra ses secrets sauf celui à qui Allah aura illuminé le cœur, réveillé les sens et purifié l'âme. Donc, la langue la plus éloquente peut-elle décrire cet invité honorable et béni ? Ou les personnalités les plus éminentes peuvent-elles traduire ses mérites et ses bienfaits ?


O Musulmans !

Le mois de Ramadan représente une université élevée pour le bien, une école vaste pour la bonté et la patience, un minaret pour la foi et la piété, une échelle pour l'entente, la sympathie, la solidarité et l'union de la communauté [entre les gens de la communauté]. Le mois de Ramadan purifie les âmes, enlève la haine et les maladies des cœurs, éduque les volontés faibles afin qu'elles soient déterminées, ceci en libérant les gens des envies bestiales, des désirs et des plaisirs. Et voilà, la grande sagesse du jeûne dans la parole d'Allah :

{Ainsi, atteindrez la piété} ; c'est-à-dire que le fruit [le résultat] de la faim et de la soif est la piété, et elle suffit comme anse solide.


Mes frères jeûneurs !

Certains jeûneurs - qu'Allah les guide - commettent une erreur dans la compréhension du jeûne, ils s'opposent à la sagesse du jeûne en pensant qu'il correspond seulement au fait de s'abstenir de manger et de boire, et ils commettent les péchés comme la médisance, la calomnie, l'injustice, les mensonges, et ils répandent les rumeurs. Et celui qui commet ses péchés pendant des moments où l'âme a le plus besoin de purification spirituelle et psychologique, et de se préparer pour l'autre monde, Allah n'a donc pas besoin qu'il laisse sa nourriture et sa boisson comme il a été rapporté par al-Boukhari et d'autres de la parole du meilleur des hommes


O Jeûneurs !

Les dix premiers jours du mois de Ramadan sont passés, et les dix jours qui suivent qui sont dix jours de pardon ont commencé ; et des groupes des enfants de la communauté sont toujours dans la distraction, privés des bienfaits et ils ne s'empressent pas d'accomplir les actions qui les rapprochent d'Allah. De plus, serviteurs d'Allah, le mois est bientôt à sa moitié, et beaucoup de gens n'agissent pas avec justice et équité envers eux-mêmes ; nous sommes tristes et effrayés lorsque nous voyons des gens - surtout parmi les jeunes garçons et les jeunes filles - qui passent les journées à dormir et qui vont dans les rues et les magasins le soir, et ils regardent et écoutent ce qu'Allah a interdit. Que ces gens sont étranges ! Où est l'effet apparent et caché [intérieur] du jeûne? Où est le rôle de la surveillance de la famille et de l'attention paternelle ?

Le moment n'est-il pas venu pour que les cœurs distraits s'attendrissent pendant le mois du coran et face aux réprimandes [aux interdictions] du Coran :

{Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s'humilient à l'évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité [le Coran] ?}.

Ils ne se sont pas souciés du mois des actes d'héroïsme, de la chasteté, de la gloire et des miracles [des prodiges] ; malheur à eux, s'ils ne se repentent à Allah et ne retournent pas à la compréhension des règles du jeûne et du plaisir de parler avec Allah pendant les prières accomplies la nuit. Ils ont une mauvaise pensée et de mauvais comportements.

Donc, O vous qui désirez le bien ! Venez l'accomplir. Et O vous qui désirez le mal ! Arrêtez.

Avec le mal causé par l'ouverture sur le monde, nous devons nous attacher aux bases et aux principes de la religion, et donner de l'importance à la prescription du bien et l'interdiction du mal, car c'est le moyen du salut et la sûreté contre les difficultés et les tristesses qui accablent les sociétés.


Communauté du Coran !

Et parmi les bienfaits de ce mois, la relation ferme entre le mois de Ramadan et le Coran car la lumière du Coran a jailli au cours d'une des nuits de ce mois béni ; c'est une nuit dont la renommé et le rang sont élevés, elle est meilleure que mille mois ; au cours de cette nuit sublime la lumière du ciel entra en contact avec la terre, et le Coran qui est un miracle éternel descendit dans le cœur de Mohammed :

{Une lumière et un Livre explicite vous sont certes venus d'Allah}.

{Nous avons assurément fait descendre vers vous un livre où se trouve votre rappel [ou votre renom]} ; c'est-à-dire votre fierté et votre honneur. Comment ne serait-ce pas ainsi, alors qu'il [le Coran] est le refuge pendant les tentations ! Et le sauveur contre les difficultés et les malheurs !

Allah a fait revivre avec ce Coran des communautés mortes, Il a sauvé leurs croyances et leurs qualités [leurs mœurs] des précipices du néant, Il a libéré le cerveau humain des chaînes des illusions, et Il l'a laissé rechercher avec la lumière de la science dans l'univers [les créations] :

{Nous leur montrerons Nos signes dans l'univers et en eux-mêmes, jusqu'à ce qu'il leur devienne évident que c'est cela [le Coran], la Vérité}.

Donc, il n'est pas étonnant, serviteurs d'Allah, qu'ai brillé la civilisation la plus avancée et la plus magnifique que l'humanité et l'Histoire aient connue ; la civilisation de la justice, des mérites, de la loyauté, de la paix et des qualités les plus élevées ; et cela ne se réalisera pas pour les nations les plus avancées dans la civilisation et la technologie sauf si elles apprennent les bases [les principes] du Coran et suivent les rayons de sa guidée et de sa lumière. Et si celui qui est jaloux pour sa religion regarde les situations des musulmans de nos jours, et ce qui s'est produit comme les conflits et les désaccords, la chute dans les abîmes de l'abaissement et la faiblesse, il saura avec conviction que la cause de cela est l'abandon du Coran, le rejet de la mise en pratique de ses lois et ses enseignements, et l'éloignement du fait de s'en remettre au coran en ce qui concerne les jugements.

Donc, O communauté du Coran ! Craignez Allah, soyez tous - les peuples, les pays, les jeunes, les vieux, les hommes, les femmes, les savants et les gens communs - assidus dans la lecture du Livre de votre Seigneur, en réfléchissant à la signification de ses versets, en l'apprenant et en le comprenant, en le mettant en pratique et en ayant les qualités qui y sont citées, en recherchant la guérison de vos maladies, le refoulement de vos passions, en vous arrêtant sur les endroits de guidée avec laquelle vos prédécesseurs furent guidés et obtinrent le bonheur ; ainsi, vous retrouverez votre honneur, votre gloire brillante, et vous récupérerez, par la grâce d'Allah, votre terre sainte perdue et volée ; l'imam Mouslim a rapporté dans son recueils de hadiths authentiques que le Messager d'Allah a dit :
(Allah élève avec ce Livre des peuples et Il en abaisse d'autres).

C'est la raison pour laquelle les pieux prédécesseurs (qu'Allah leur fasse miséricorde) ont donné les meilleurs exemples concernant l'attention donnée au Coran pendant le mois du Coran et le fait d'achever sa lecture plusieurs fois pendant ce mois ; l'imam Az-Zouhri a dit :
-" Lorsque le mois de Ramadan commence, c'est alors le mois de la lecture du Coran et le mois pendant lequel nous donnons à manger aux gens [aux pauvres]".

Et lorsque le mois de Ramadan commençait l'imam Malik laissait les assemblées de hadith et de jurisprudence islamique et lisait le Coran. Les successeurs ont donc énormément besoin de suivre le chemin des prédécesseurs afin que se réalisent pour eux la bonne situation et la bonne fin [la fin heureuse].


O Communauté du jeûne et de la prière accomplie la nuit !

Nous vous rappelons maintenant - qu'Allah vous protège - d'un jour mémorable parmi les jours éternels de cette communauté, au cours duquel s'est réalisé une victoire éclatante et une grande ouverture qui changea le cours de l'Histoire, et qui devint une tâche blanche sur le front de la communauté islamique et son héroïsme : c'est le jour du discernement au cours duquel Allah sépara la Vérité du faux, le jour où les deux groupes se sont rencontrés : le groupe de l'unicité d'Allah et de la foi et le groupe du polythéisme et des idoles, le dix-septième jour du mois de Ramadan ; alors, les musulmans remportèrent la victoire de la grande bataille de Badr bien qu'ils n'étaient pas nombreux :

{Allah vous a donné la victoire, à Badr, alors que vous étiez humiliés} par rapport à l'armée mécréante qui était très nombreuse.

Ainsi, il y a dans cette bataille des leçons et des exemples pour ceux qui réfléchissent et nous devons nous inspirer de ses souvenirs et y réfléchir, surtout que nous sommes entourés par des tentations et des épreuves [des difficultés], et des pensées déviant du droit chemin sont apparues ; et les nations se sont rassemblées contre notre communauté en trahissant les pactes et les traités, et ceci apparaît clairement avec leur attaque manifeste sur la terre de la Palestine en tuant et en chassant les gens de leurs maisons, et ils font ainsi savoir au monde entier qu'ils sont les terroristes internationaux sans conteste et les ennemis de la paix mondiale. Et la situation en Irak n'est pas meilleure que celle de la première "Quibla" et l'endroit où la meilleure créature fit le voyage nocturne. Et il en de même dans les chaînes des blessures de notre communauté dans d'autres pays affligés.


Communauté de l'Islam !

Parmi les leçons du mois de Ramadan : le fait qu'il soit un mois d'effort et de patience, d'ouvertures et de persévérance, de la force de la foi, et de la croyance correcte qui ne prend pas en compte le nombre, ni l'armement :

{Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse !}.

Et l'aide d'Allah n'est obtenue qu'avec l'aide de Sa religion :

{Si vous faites triompher (la cause d') Allah, Il vous fera triompher et raffermira vos pas}.


  Communauté de l'Islam :

Bien que la législation islamique ait rendu ce mois sacré, le mois de la révélation, du pardon et des miséricordes, il y a toujours des cœurs remplis de haine et de jalousie, et des cerveaux qui ont dévié de la religion et du droit chemin, et qui se sont dirigés vers l'excès [l'exagération] et l'ignorance, qui essayent d'ébranler la sécurité de ce pays paisible et répandent la corruption et le crime. Ils ont transgressé le respect du temps et de l'endroit, leurs mains ont commis des actes de terrorisme, de violence, de crime, de corruption et de destruction ; et les conséquences de leurs actes leur furent néfastes et ils furent abaissés, par la grâce d'Allah qui repoussa leur complot et déjoua leurs plans [leur perfidie].

Que tout naïf déséquilibré qui suit le chemin du crime - surtout pendant le mois béni et dans les lieux saints où toute chose est en sécurité même les oiseaux, les animaux, les arbres, les plantes et les êtres inanimés, alors que penser du musulman ! -, qu'il sache donc qu'Allah déjouera son complot sans aucun doute, et Il protégera ce pays contre les complots de ceux qui complotent et de la haine des corrupteurs, des rancuniers et des agresseurs :

{Quiconque cherche à y commettre un sacrilège injustement, Nous lui ferons goûter un châtiment douloureux}.

Et il est impossible d'espérer la réforme en provoquant la révolte, le désordre, en suivant le chemin de la violence, en utilisant les armes, en troublant la sécurité, et en se suicidant à la fin - nous demandons à Allah de nous donner une fin heureuse - surtout dans ce pays sacré et pendant une période béni et sacrée ; donc, sois miséricordieux envers nous, ô Seigneur, sois miséricordieux envers nous ! O Seigneur ! Sauve-nous, sauve-nous ! Et nous cherchons refuge auprès d'Allah contre la perte [la chute] après la guidée !

Et celui qui réfléchit aux conséquences des actes de ce groupe qui a dévié du droit chemin, ressentira l'importance de s'occuper de la [nouvelle] génération et de l'éducation des enfants dans le chemin de la modération ; et c'est une grande responsabilité à laquelle doivent participer la mosquée et la famille, l'école et l'université, et les médias, afin que chacun accomplisse son rôle dans la société pour qu'elle soit une société pieuse et réformée. Et Allah secourra Sa religion, élèvera Sa parole, et nous protégera, ainsi que les musulmans, contre les tentations apparentes ou cachées qui provoquent l'égarement.



Deuxième sermon

O Musulmans !

Craignez Allah et sachez - qu’Allah vous fasse miséricorde - que le cœur de celui qui jeûne vraiment et prie la nuit sincèrement pour Allah, s’attendrira ; son caractère sera doux, son âme sera purifiée, ses sensations seront plus sensibles, et il dépensera en donnant avec largesse.

Donc, profitez de ce mois béni pour mettre en pratique le troisième pilier de la religion qui est la “Zakat” [l’aumône légale], car elle est unie à la prière dans le Livre d’Allah, et elle est dans la société un réconfort, la compassion, la cohérence et la croissance, et elle n’est pas une perception, une contrainte, ni une fatigue :

{Prélève de leurs biens une Sadaqa [la Zakat] par laquelle tu les purifies et les bénis}.

Alors, dépensez, ô vous les généreux, des dons qu’Allah vous a comblés afin de dissiper les soucis de ceux qui sont endettés, les difficultés de ceux qui sont dans des situations difficiles, le besoin des indigents, et la pauvreté des affligés, et pour que vous obteniez le souhait le plus désiré : [la satisfaction du Seigneur des mondes]. Et Il a promis (qu'Il soit glorifié) à ceux qui dépensent leur argent [en aumône] de remplacer ce qu’ils ont dépensé, Il a dit (qu'Il soit exalté) :

{Et toute dépense que vous faites [dans le bien], Il la remplace, et c’est Lui le Meilleur des donateurs}.

Nous rappelons cela, mes chers frères, à une époque où les attaques meurtrières ont augmenté sur notre communauté et les actes de bienfaisance et d’aide ont été déformés, et il ne faut pas que ces actes cessent d’être soutenus, et ceux qui soutiennent ces actes de bienfaisance ne doivent pas être découragés, ni s’affaiblirent ; mais ces actes de bienfaisance doivent être faits d’une façon sûre. Et vous avez en ce qui concerne la concurrence dans le bien, un bon exemple à suivre avec votre prophète (qu'Allah prie sur lui et le salue) car il était l’homme le plus généreux, et il était encore plus généreux au cours du mois de Ramadan lorsque l’ange Gabriel le rencontrait pour lui enseigner le Coran, et le messager d’Allah (qu'Allah prie sur lui et le salue) était plus généreux que le vent porteur de pluie lorsque l’ange Gabriel le rencontrait.

Qu’Allah bénisse votre argent, vous facilite votre subsistance, remplace ce que vous dépensez, et protège notre communauté des tentations qui égarent, du mal et des troubles, Il est le Généreux par excellence !

Tiré du site qui retranscrit les Khutbas d'al haramain


Dernière édition par Oum_Hamza le Mer 3 Aoû 2011 - 2:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum_Hamza
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 882
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan   Dim 24 Juil 2011 - 14:27

Ramadan : Une opportunité pour le changement et la réforme
رمضان فرصة للتغيير والإصلاح


Voici la traduction d’une Khotba (sermon du vendredi) de Sheikh Salih Ibn Houmayd (qu’Allah le préserve) par le frère Abou Adam Abdelmalik Al-Firansi (Arabe/français).

Le Ramadan est un mois très particulier de l’année pour tous les musulmans.

C’est un temps consacré à une réflexion intérieure, à la dévotion envers Allah, et à la maîtrise de soi.

Le Ramadan est aussi une école, qui nous apprend des choses importantes, par exemple à s'organiser, gérer notre temps, se maîtriser, se débarrasser des mauvaises habitudes, être plus généreux, plus intentionné, être plus pieux, à être quelqu'un de meilleur, à changer complètement, que ce soit moralement, spirituellement, ou autre ?

L'important c'est de changer pour être meilleur !...

Revenir en haut Aller en bas
Oum_Hamza
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 882
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Le Ramadhân et ce qui touche les péchés pendant et en dehors de ce mois   Mer 3 Aoû 2011 - 16:36

Le Ramadhân et ce qui touche les péchés pendant et en dehors de ce mois



SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn ’Abdullâh Ibn BâZ (rahimahullâh)



BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm



« Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant ; et quiconque viendra avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice. »

L’éminent savant, SHeikh Ibn BâZ , a expliqué que ce qui est établi concernant le musulman pendant, et en dehors du Ramadhân, est de lutter contre son égo qui l’incite au mal, au contraire, il faut que le musulman exhorte son âme, et l’incite à faire du bien afin qu’elle s’apaise. Cependant, il est obligatoire pour le musulman de lutter contre l’ennemi d’Allâh, « Iblîs », afin de se débarrasser de son mal et de ses mauvaises inspirations. Le musulman ici-bas, mène une lutte continuelle contre son égo, sa passion et Satan. Et il doit souvent se repentir et demander pardon en toute heure et tout temps.

Cependant, un moment peut se différencier d’un autre. Ainsi, le mois de Ramadhân est le meilleur des mois de l’année ; il est le mois du pardon et de la miséricorde, ainsi que de l’affranchissement de l’enfer. Si le mérite lié au contexte s’ajoute au mérite du mois, les bonnes actions accomplies dans ces circonstances sont augmentées et les mauvaises aggravées. Un mauvais acte commis pendant Ramadhân entraîne un péché plus grave que celui commis en dehors de ce mois. De même, un acte d’obéissance accompli pendant Ramadhân entraîne une récompense divine plus importante que celui accompli en dehors de ce mois.

Le Ramadhân représente cela, et l’obéissance [dans ce mois] est un mérite immense ainsi que la cause d’une récompense abondamment augmentée ; et les actes de désobéissance commis [en ce mois] constituent des désobéissances plus graves que ceux commis en dehors de ce mois. Voilà pourquoi le musulman doit profiter de ce mois béni pour accomplir de bonnes œuvres et s’éloigner des mauvaises actions dans l’espoir qu’Allâh -’Azza Wa Djal - agrée son action et le soutienne dans l’attachement à la vérité. Ceci dit, la mauvaise action sera sanctionnée en conséquence. Elle ne sera pas multipliée, ni pendant Ramadhân, ni en dehors de ce mois. Quant à la bonne action, elle sera multipliée par dix, si ce n’est plus encore, et ceci telle la parole d’Allâh - ’Azza Wa Djal - dans la sourate « al-An’âm » :


« Quiconque viendra avec le bien aura dix fois autant ; et quiconque viendra avec le mal ne sera rétribué que par son équivalent. Et on ne leur fera aucune injustice. »


[1]

Beaucoup de verset [dans le Coran] vont dans ce sens. Le lieu louable, tels les Deux nobles sanctuaires, représente le moyen de multiplication, en nombre et en qualité, des bonnes actions. Quant aux mauvaises actions, elles ne font l’objet d’aucune augmentation quantitative, mais leur augmentation reste d’ordre lié à la qualité comme nous l’avons déjà mentionné. [2].


Source: http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article768
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9507
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan   Lun 9 Juin 2014 - 14:10

Lire le coran avec ou sans tafsir pendant ramadan ? (vidéo)





Cheikh Nadjmi




Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm


Nombre de messages : 3079
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan   Ven 20 Juin 2014 - 19:07

Dois-je rattraper le jeûne de mon père décédé ?
Cheikh Salih Souhaymi



Question :

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous. Mon père a jeûné cinq jours du dernier ramadan, ensuite le docteur lui a dit de ne pas jeûner puis il est décédé. Dois-je rattraper le reste de son ramadan ?

Réponse :

Si la maladie pour laquelle le médecin lui a dit de ne pas jeûner est la maladie de laquelle il est mort, et que c’est une maladie dont on n’espère pas la guérison, alors il n’y a pas de rattrapage.

Mais si c’est une maladie ordinaire, dont on espère la guérison, de laquelle il a été guéri puis est mort après cela d’une autre maladie, alors le jeûne doit être rattrapé pour lui.

Et bien-sûr, dans le cas où il ne doit pas rattraper les jours, il doit alors nourrir pour lui un pauvre pour chaque jour manqué.

 Like a Star @ heaven copié de  daralhadith-sh.com
 Like a Star @ heaven  http://daralhadith-sh.com/jurisprudence/jeune/dois-je-rattraper-le-jeune-de-mon-pere-decede/

[Site fermé]
Revenir en haut Aller en bas
Oumm Ouways
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm


Nombre de messages : 3079
Date d'inscription : 13/05/2013

MessageSujet: Re: Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan   Ven 20 Juin 2014 - 19:14

Que doit-faire celui qui a rompu son jeûne volontairement ?

Cheikh Salih Souhaymi


Question :

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous. Une personne a rompu volontairement son jeûne pendant ramadan, il a ensuite regretté cela, que doit-il faire ?

Réponse :

Premièrement, il doit se repentir à Allah d’un repentir sincère pour avoir transgressé la sacralité du mois de Ramadan. Il est rapporté dans un hadith que le jeûne d’une année toute entière ne pourrait le compenser. Mais ce qui est connu est que le repentir efface ce qui le précède. Il doit donc se repentir à Allah d’un repentir sincère et rattraper ce jour.

Car même en supposant que le jeûne d’une année ne serait le compenser, il doit quand même rattraper le jour. Tout comme dans le hadith :

« Celui qui se rend chez un voyant et lui demande une chose, sa prière n’est pas acceptée pendant quarante jours. »

Cela veut-il dire qu’il doit délaisser la prière, car elle n’est pas acceptée ? Non ! S’il la délaisse, il mécroit. S’il délaisse la prière, il mécroit ! Car celui qui délaisse la prière, même par paresse, n’est pas musulman.

Il doit donc les accomplir malgré qu’elles ne soient pas acceptées et qu’il n’est pas récompensé pour celles-ci. Mais s’il ajoute à cela le délaissement de la prière, il devient alors mécréant et sort de la religion.


 Like a Star @ heaven copié de daralhadith-sh.com
 Like a Star @ heaven http://daralhadith-sh.com/jurisprudence/jeune/que-doit-faire-celui-qui-a-rompu-son-jeune-volontairement/


[Site fermé]
Revenir en haut Aller en bas
umm Safiya
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 536
Date d'inscription : 17/12/2013

MessageSujet: Dernier Ramadan?   Ven 11 Mar 2016 - 19:46


Regarder la télévision pendant ramadan


Sheikh Al Fawzan


A cette époque, à l'arrivée du mois de Ramadhân, les soldats du diable s'emparent des programmes télévisés, fauteurs de troubles, qui vont faire perdre leur temps aux gens pendant ce mois.
 
Ils diffusent des programmes indécents, des sketchs comiques, des séries, des pièces de théâtre... que les gens écoutent et regardent en affirmant qu'ils jeûnent.
 
Ils ne s'abstiennent que de boire et de manger mais ne s'abstiennent pas de ce qu'Allah, glorifié et exalté, a interdit.
 
Le rapprochement vers Allah peut s'accomplir avec le délaissement des choses autorisés uniquement après avoir délaissé les choses interdites.
 
Il incombe donc au musulman de préserver son jeûne de ses choses,qu'il préserve son ouïe, sa vue et sa langue de tout ce qu'Allah, glorifié et exalté, a interdit.


Ainsi doit être le jeûneur.
 
Quant à celui dont la langue profère de mauvaises paroles, dont le regard se dirige vers des choses interdites et dont l'ouïe écoute des choses interdites, même s'il a délaissé ses passions et sa nourriture, Allah n'accepte pas de lui.Le jeûne ne consiste pas uniquement à délaisser la nourriture et la boisson, mais il consiste plutôt au délaissement de ce qu'Allah a interdit comme catégorie de choses illicites pour le jeûneur.

  Que le jeûneur préserve sa langue, son ouïe, son regard, ses mains, ses pieds... tout les membres de son corps, de ce qu'Allah a interdit.

 
Il jeûne en apparence (extérieurement) et en son for intérieur (intérieurement) et il voue son intention sincèrement à Allah.C'est ce qui importe pour la récompense du jeûne.
 
Quant à celui qui vient avec un jeûne formaliste et abîmé, et ne lui donne aucun droit, alors il n'aura récolté de son jeûne que la soif et la faim.
 
Le Prophète, que la prière et les bénédictions d'Allah soient sur Lui, a dit :
 

«Quiconque n'abandonne pas le mensonge et le fait d’agir sur cela, alors Allah n'a aucun besoin qu’il abandonne sa nourriture et boisson. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Plusieurs fatwas sur le mois de Ramadan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: Ramadhan-
Sauter vers: