El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le bienfait dans la récitation du Qor’ân

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Concernant la lecture ou récitation du Qor'an   Mer 2 Avr 2008 - 20:59

La lecture du Coran


Sheikh Abdel-'Aziz Ibn Muhammad Ibn Dawoud raconte sur cheikh ibn baz رحمه الله :

« J’ai marché avec le Sheikh, depuis Jami’ al Imam Turki ibn AbdiLlah, jusqu’à sa maison, et il m’a posé des questions au sujet de ma lecture du Qur’an. Je lui ai dit que j’en lisais de temps en temps, mais que je n’avais pas de durée particulière pendant laquelle je le lis tous les jours. Il m’a donc dit de me fixer sur une portion du Qur’an chaque jour, même si elle est petite. Car celui qui se fixe une portion quotidienne finira par compléter sa lecture du Qur’an, mais celui qui ne se fixe pas une portion (quotidienne), mettra du temps à achever sa lecture du Qur’an, et de nombreux mois passeront, pendant lesquels il n’aura pas achevé sa lecture."

Il m’a donc donné un exemple en me disant :« Celui qui lit quotidiennement un juz (partie) complet, aura fini de réciter le Quran en un mois, et celui qui lit quotidiennement deux juz (aura fini le réciter le Qur’an) en 15 jours, et ainsi de suite. »

Mawaaqif madhiah fi hayaat al-Imam Abdel-'Aziz Ibn Baz - Page 25

http://www.alminhadj.fr/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=331&forum=9


Dernière édition par Oum Mouqbil le Dim 30 Oct 2011 - 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Concernant la lecture du Qor'an   Mer 2 Avr 2008 - 21:04

Le jugement sur ceux qui se détournent de la lecture du Coran

cheikh Ben Baz



Q : Quel est le conseil du cheikh à ceux qui laissent passer un mois ou plus sans toucher le livre d’Allah, sans aucune excuse, alors que certains d’entre eux suivent des revues sans aucun intérêt ?


R : Il convient au croyant et à la croyante de multiplier la récitation du Coran, avec réflexion et présence d’esprit, que ce soit en lisant dans le livre, ou par cœur, car Allah dit :

« [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent. » [1]

Et Il dit également :
« Ceux qui récitent le Livre d’Allah, accomplissent la prière, et dépensent en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, espèrent ainsi faire un commerce qui ne périra jamais, afin [qu’Allah] les récompense pleinement et leur ajoute de Sa grâce. Il est Pardonneur et Reconnaissant. » [2]

La récitation précitée comprend la lecture et l’application, la lecture avec réflexion et méditation, ainsi que la pureté de l’intention pour Allah ; ce sont des moyens qui mènent à l’application et elle est dotée d’une grande récompense.

Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dit :

« Lisez le Coran car il viendra intercéder en faveur de ceux qui l’auront récité le Jour du Jugement. » [3]

Il dit également :
« Le meilleur d’entre vous est celui qui apprend le Coran et l’enseigne. » [4]

Il dit encore :
« Celui qui lit une lettre du Coran a une bonne action et la bonne action est équivalente à dix bonnes actions ; je ne dis pas que Alif Lâm Mîm [5] est une seule lettre mais plutôt Alif est une lettre, Lâm est une lettre et Mîm une autre. » [6]

On rapporte que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit à ‘Abdullah ibn ‘Amr Ibn ul-‘Âs :
« Termine la lecture du Coran chaque mois. »
‘Abdullah dit : « Je suis capable de plus ».
Le Prophète dit :

« Alors, lis-le en sept jours. » [7]


Les Compagnons du Prophète terminaient la lecture du Coran complet chaque semaine.

Mon conseil à tous les lecteurs du Coran est d’augmenter la fréquence de leurs lectures avec méditation, réflexion et en consacrant leur intention pour Allah exclusivement, avec l’intention de profiter et d’apprendre. Qu’ils terminent sa lecture chaque mois, et c’est possible pour eux de le terminer en moins que cela, c’est un grand bien. On peut terminer la lecture en moins d’une semaine, mais le mieux est de ne pas le finir en moins de trois jours, car c’est la période minimale que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a autorisée à ‘Abdullah ibn ‘Amr ibn ul-Âs, et sa lecture en moins de trois jours peut mener à l’empressement et au manque de méditation.

Il n’est pas permis de le lire du Mushaf [8] sans être en état de pureté rituelle. Si on le lit par cœur, il n’y aucun mal à le lire sans les ablutions. Celui qui est en état d’impureté majeure (Junub), il ne lui est pas permis de lire, ni du Mushaf, ni par cœur jusqu’à ce qu’il se purifie par la grande ablution (Ghusl). L’imam Ahmad et les auteurs des Sunan rapportent avec une chaîne de rapporteurs correcte d’après ‘Ali, qu’Allah l’agrée, qui dit :
« Rien n’empêchait le Prophète de lire le Coran si ce n’est l’impureté majeure (Janâba). » [9]



Enfin, Allah est le garant de la réussite.

Fatwa de cheikh Ben Baz,
Fatwas concernant les Femmes, p. 96, 97
--------------------------------------------------------------------------------
Notes :
[1] Sâd, v. 29.
[2] Fâtir, v. 29-30.
[3] Rapporté par Muslim, chapitre de la prière des voyageurs (804).
[4] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre des mérites du Coran (5027) .
[5] Lettres par lesquelles commence, par exemple, la sourate La Vache [N. du T.].
[6] Rapporté par At-Tirmidhî, chapitre des mérites du Coran (2910).
[7] Rapporté par Al-Bukhârî, chapitre des mérites du Coran (5052) et Muslim, chapitre du jeûne (1159).
[8] Mushaf : c’est le (livre) coran, que l’on a entre les mains, avec des feuilles et une couverture.
[9] Rapporté par Ahmad (1/83, 84, 107, 124, 134), Abû Dâwûd, chapitre de la purification (1/144) ; At-Tirmidhî, chapitre de la purification en résumé (146) ; An-Nassâ’î, chapitre de la purification (1/144) et Ibn Mâjah, chapitre de la purification (594).

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Mer 7 Mai 2008 - 9:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le bienfait dans la récitation du Qor’ân   Jeu 3 Avr 2008 - 13:19

La lecture du Coran pour le mort

cheikh Ben Baz



Q : Est-ce que le mort sera récompensé par la lecture du Coran que l’on fait sur lui de cette manière : chacun des voisins ou des amis du mort vient lire une partie du Coran sans rétribution et à la fin de la lecture, il offre la récompense de cette lecture au mort et il fait des invocations pour ce dernier ? Je souhaite un éclaircissement et je vous remercie, sachant que j’ai entendu certains savants dire que c’est interdit, d’autres que c’est fortement déconseillé et d’autres enfin que c’est permis.


R : Cet acte et ceux qui lui ressemblent n’ont pas de fondement, ni de trace dans la pratique du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, ni chez ses Compagnons, qu’Allah les agrée. Au contraire, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :

« Quiconque accomplit un acte n’ayant pas de fondement dans notre religion, son acte sera rejeté. »1

Dans les Sahîh d’Al-Bukhârî et de Muslim, selon cÂ’îcha, qu’Allah l’agrée, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :
« Quiconque invente dans notre religion, ce qui lui est étranger, son invention sera rejetée. »2

Dans Sahîh Muslim, selon Jâbir, qu’Allah l’agrée, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, disait dans son sermon du vendredi :
« Certes, la meilleure parole est le Livre d’Allah, la meilleure pratique est celle de Muhammad, prière et salut d’Allah sur lui, et les pires des choses sont les inventions et chaque innovation est un égarement. »3

An-Nassâ’î rajoute avec une chaîne de rapporteurs authentique :
« Et chaque égarement mène en Enfer. » 4

Par contre, l’aumône et les invocations pour le mort lui sont bénéfiques, conformément au consensus des musulmans. Et à Allah appartient la réussite et s’est de Lui dont nous implorons l’aide.




Fatwa de cheikh Ben Baz.
Kitâb ud-Dacwa
___________________
Notes :
1. Muslim dans son Sahîh dans le chapitre des jugements (18 /1718), Al-Bukhârî, sans chaîne de rapporteurs, en émettant des doutes sur son authenticité, dans son Sahîh.
2. Al-Bukhârî dans le chapitre de la réconciliation (2697), Muslim dans le chapitre des jugements (1718).
3. Muslim dans le chapitre du vendredi (867).
4. An-Nassâ’î dans le chapitre des deux fêtes (3/188-189).

fatawaislam
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le bienfait dans la récitation du Qor’ân   Jeu 3 Avr 2008 - 13:27

La lecture du coran sans remuer les lèvres

cheikh Abd Al-Aziz Ben Baz



Q : Certaines personnes prennent le Coran et le regardent sans remuer leurs lèvres... Peut-on dire dans ce cas qu’elles récitent le Coran ? Où Faut-il qu’elles lisent de façon audible afin de mériter la récompense de lecture du Coran ? Aussi, Est-on récompensé pour avoir regardé le Coran ? Dites-nous ce qu’il en est. Puisse Allah vous récompenser par le bien.

R : Rien n’empêche de regarder le Coran sans le lire pour y réfléchir et en comprendre le sens. Cependant, est considéré comme lecteur pouvant obtenir la récompense de la lecture, celui qui prononce les mots du Coran, même si ce n’est pas assez fort pour être entendu par ceux qui l'entourent, compte tenu des propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui)
:« Lisez le Coran car au jour de la Résurrection, il intercédera au profit de ses compagnons » (rapporté par Mouslim)

Par « compagnons », le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) entend, d’après l’explication fournie par d’autres hadith, ceux qui en appliquent les enseignements. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit également :
« Quiconque lit une lettre du Coran recueillera un bienfait multiplié par dix. » (Cité par at-Tirmidhi et par ad-Darami grâce à une chaîne authentique).

Or, on est considéré comme lecteur que si l’on prononce les mots comme l'ont indiqué les gens de science.

C’est Allah qui est le garant de l’assistance.



Le recueil des fatwas du cheikh Abd Al-Aziz Ben Baz
Tome 8 page 363
http://www.fatawaislam.com/index.php?option=com_content&task=view&id=261&Itemid=661


(la page n'est plus accessible)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le bienfait dans la récitation du Qor’ân   Jeu 3 Avr 2008 - 13:30

Le coran peut-il être lu dans une maison abritant un chien ?

cheikh Abd Al-Aziz Ben Baz




Question : Comment juger la lecture du Coran dans une maison abritant un chien ?


Réponse : Il n’y a aucun inconvénient à le faire. Cependant, l’obligation est de faire sortir le chien et ne pas le garder dans la maison, sauf dans trois situations : la chasse, la garde de champs ou de troupeaux, en accord avec les propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) :


« Quiconque acquière un chien dans un autre but que la chasse, la garde des champs ou des troupeaux, verra sa récompense réduite, à raison de deux carats chaque jour » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim).

Allah est celui qui assure l’assistance.



Le recueil des fatwas du cheikh Abd Al-Aziz Ben Baz
Tome 8 page 359

http://www.fatawaislam.com/index.php?option=com_content&task=view&id=275&Itemid=476



(la page n'est plus accessible)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le bienfait dans la récitation du Qor’ân   Jeu 3 Avr 2008 - 13:49

Lire en se balançant

cheikh Bakr Abu Zaid




Question : Quel est le jugement d’une personne qui se balance (de l’avant vers l’arrière) lorsqu’elle lit le Coran ?


Réponse : Les savants de l’Andalousie ont fortement nié : le dandinement, le balancement, et le remuement lors de la récitation du Coran. [Et ils ont également affirmé] que c’est une innovations des Juifs qui s’est infiltrée chez les orientaux parmi les Egyptiens et dont on ne retrouve aucune trace chez les pieux prédécesseurs..

L’auteur de « Al-Kashshâf » a dit : « Cette tendance s’est propagée chez les jeunes musulmans pour ce que j’ai remarqué dans les foyers en Egypte. On les voit dans les écoles, lorsqu’ils lisent le Coran, ils se balancent et remuent leur tête. Alors que dans nos pays en Andalous et au Maghreb, si un enfant se balance lorsqu’il récite le Coran, il est puni par l’éducateur de l’école qui lui dit : « Ne te balance pas, cela ressemble aux Juifs lors de leurs leçons. »

Et Ar-Râ’i al-Andalusi a dit dans « Intisâr ul-Faqîr is-Sâlik » page 250 : « C’est ainsi que les Juifs d’Egypte se sont accordés pour se balancer lors du cours et de l’occupation, cela fait partie des habitudes des Juifs. »





Fatwa de cheikh Bakr Abu Zaid
Tirée du livre Tas-hih ud-Du'a
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Lire à partir du livre du coran est-il meilleur que la lecture par cœur ?   Jeu 3 Avr 2008 - 14:05

Lire à partir du livre du coran est-il meilleur que la lecture par cœur ?
(en dehors de la salat)


cheikh Al Fawzen




Q : Est-ce que lire à partir du livre du coran est meilleur que la lecture par cœur ?



R : Concernant la lecture du Coran en dehors de la Salat, alors réciter à partir du livre du Coran est meilleur car cela est plus proche de la précision et de l’apprentissage sauf si la récitation par cœur est mieux préservée par son cœur et engendre plus de crainte, alors qu’il lise par cœur.

Mais pendant la prière, le mieux est de lire par cœur car s’il lit avec le livre du coran alors cela entraînera des gestes répétitifs en portant livre du coran, en le posant, en tournant les pages, en lisant les lettres…

Et par cela, il manquera le fait de poser sa main droite sur sa main gauche sur sa poitrine lorsqu’il sera debout, et peut-être qu’il ne sera pas à l’aise lors du rukoo’ et du soujoûd (prosternation) s’il pose le livre du coran sous son aisselle. C’est pourquoi, nous avons jugé meilleur que le prieur récite par cœur au lieu de réciter à partir du livre du coran.

Pourtant je vois des croyants qui prient derrière l’imâm en tenant un livre du Coran pour suivre la lecture avec lui, et ceci est une chose qui n’est pas permise car elle contient ce que nous avons mentionné précédemment, et parce qu’il n’en ont besoin uniquement pour suivre avec l’imâm.

Et s’il arrive que l’imâm n’a pas une très bonne mémoire et qu’il demande à un des croyants « Prie derrière-moi et suis avec moi dans le livre du coran, si je me trompe corrige-moi », alors il n’y a pas de mal à cela.




Fatwa de cheikh Fawzen
Volume 2
http://www.fatawaislam.com/index.php?option=com_content&task=view&id=448&Itemid=661



(la page n'est plus accessible)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le bienfait dans la récitation du Qor’ân   Jeu 3 Avr 2008 - 14:09

Répondre au salam lorsqu'on lit le Coran ?

Comité Permanent



Questions :
Est-il permis de répondre au salut bien qu'on soit en train de réciter le Coran ? Est-il permis donc d'arrêter la lecture pour répondre au salut ?


Réponse :
Vous devez répondre au salut, puis poursuivre votre lecture afin d'acquérir la récompense des deux vertus.



Numéro de Fatwa :125
Date : Mardi 8 Rajab 1422 Hâ' Le 25 Septembre 2001 Mîm
Source de Fatwa : Fatawa du Comité Permanente des recherches scientifiques, de l'Ifta en la Royaume de l'Arabie Saoudite.
Référence de Fatwa : Fatawâ du comité permanente des recherches scientifiques et de la délivrance des fatwas, 9e question de fatwâ No. 8501.


http://www.qurancomplex.org/qfatwa/display.asp?f=125&l=frn&ps=subFtwa


(la page n'est plus accessible)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le delaissement de la récitation du Coran   Dim 30 Jan 2011 - 12:33

Le délaissement de la récitation du Coran

Le comité permanent des recherches scientifiques et de la délivrance des fatwas






Questions :

Est-ce que la récitation du Coran est obligatoire ou bien recommandée? Nous avons déjà posé cette même question et nous avons reçu cette réponse: Elle n'est pas obligatoire. Si on la récite, il n'y aura pas de peine et si on ne la récite pas, il n'y aura pas également de peine. Ainsi plusieurs peuvent-ils la délaisser. Quel est le jugement porté sur sa récitation et sur son délaissement?





Réponse :

Que la louange soit exclusivement à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur l'Envoyé d'Allah, sur sa famille et sur ses compagnons..., et ensuite:

Le musulman doit tenir à la récitation du Coran et la faire fréquemment, autant qu'il peut, conformément à ce verset: "Récite ce qui t'est révélé du Livre.. ". [Al-`Inkabût: 45] ; "Et récite ce qui t'a été révélé du Livre de ton Seigneur". [Al-Kahf: 27] et à ce qu'Allah dit à propos de Son Envoyé : ""Il m'a été seulement commandé d'adorer le Seigneur de cette Ville (la Mecque) qu'Il a sanctifiée, - et à Lui toute chose - et il m'a été commandé d'être du nombre des Musulmans, et de réciter le Coran"". [An-Naml: 91-92] .

et en vertu de ce qu'a dit l'Envoyé d'Allah : "Récitez le Coran! Car au Jour de la Résurrection, il intercédera en faveur de ceux qui le récitaient (et appliquaient ses prescriptions)" Mentionné par Muslim dans son Sahîh (804) Le musulman doit, en outre, éviter de délaisser le Coran par n'importe laquelle des façons déjà mentionnées par les ulémas.


D'après l'imam Ibn Kathir (qu'Allah lui accorde Sa miséricorde) dans son exégèse: Tafsir Ibn Kathir 6 / 117 Allah, l'Exalté, relate que Son envoyé et Son prophète Muhammad a dit: "Seigneur, mon peuple a vraiment pris ce Coran pour une chose délaissée!" [Al-Furqân: 30] ; parce que les polythéistes ne prêtaient pas l'oreille à la récitation du Coran et refusaient de l'écouter, comme le dit Allah, le Très-Haut: "Et ceux qui avaient mécru dirent: "Ne prêtez pas l'oreille à ce Coran, et faites du chahut (pendant sa récitation), ... ". [Fusilat: 26] Quand on leur récitait le Coran, ils se mettaient à chahuter pour ne pas l'entendre.

Telle est l'une des façons de son délaissement. Car, les faits de ne pas croire en le Coran, de négliger la méditation sur ses versets et sa compréhension, de ne pas appliquer ses commandements et de ne pas éviter ses interdictions, de le laisser pour s'intéresser à autre chose comme la poésie, les chansons, le divertissement, etc. sont tous des façons de son délaissement.

Et c'est Allah qui accorde la réussite. Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.



Le comité permanent des recherches scientifiques et de la délivrance des fatwas
Membre: `Abd-Allah ibn Qa`ûd
Membre: `Abd-Allah ibn Ghadyân
Vice-président du Comité: `Abd-Ar-Razâq `Afifî
Président: `Abd-Al-`Azîz ibn Bâz


------------------------------


http://www.qurancomplex.org

http://alhouda.forumactif.com/t4818-le-delaissement-du-coran
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: La lecture du coran enregistrée fait-elle fuire le diable ?   Mer 16 Fév 2011 - 15:10

La lecture du coran enregistrée fait-elle fuire le diable ?

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan




Question :

Qu'Allah soit bienfaisant envers vous, quel est le jugement de la lecture de sourate Al Baqarah et Ali 'Imrân à la maison par le biais des appareils enregistreurs ?



Réponse :

Le Messager d'Allah (Paix et Salut d'Allah sur Lui) a dit : " Le diable fuit la maison où est récitée sourate Al Baqarah ". [Rapporté par Moslem]


Dès lors, si tu veux mettre en application ce hadith, il t'incombe de lire toi-même sourate Al Baqarah ou laisse sa lecture à quelqu'un [de chez toi] parmi les enfants ou les femmes.


Cette lecture doit-être une lecture "vivante" et non une lecture enregistrée car la récitation [du Qur'ân] est une adoration et il convient de l'effectuer comme telle.


--------------------------------------


Source : Majmou' Rassâil Sheykh Sâlih Al Fawzân, page 222
copié de sounnah-publication.com

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan

http://www.sounnah-publication.com/2011/01/la-lecture-du-quran-enregistree-fait.html
Revenir en haut Aller en bas
Oum_Hamza
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 893
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Réciter le coran avec difficultés   Mer 3 Aoû 2011 - 23:56

Réciter le coran avec difficultés



Question :

J'ai entendu que celui qui lit le Coran alors que sa lecture n'est pas bonne, cela lui est compté comme un péché, est-ce juste ?

Est-ce que cela signifie que ne pas lire le Coran est meilleur que de le réciter avec des erreurs ?


Réponse :


Il y a deux cas :

La première situation :

Il est capable de rectifier ses fautes dans sa lecture car il connaît quelqu'un de compétent pour lui corriger sa récitation et lui apprendre la lecture juste, alors il ne lui est pas permis de continuer à lire avec des fautes, mais il doit corriger sa lecture et la rectifier, car il en est capable.

Le deuxième cas :

Il ne peut pas corriger sa lecture.

Alors il lit selon ses capacités et ses facultés, sans délaisser la lecture du Coran, car le Prophète (Que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :

"Celui qui récite habilement le Coran sera avec les Anges nobles et obéissants; tandis que celui qui le récite péniblement en bégayant, aura une double récompense".


Rapporté par Muslim dans son Sahih (549/1), d'après un hadith de 'Aisha 'qu'Allah soit satisfait d'elle)].

Cette situation mérite la récompense de la lecture et la récompense de la difficulté

Fatwa de cheikh Fawzen tirée de son recueil de fatwas
Tome 2 fatwa n°19
copié de fatawaislam.com
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Si un mois passe sans que la personne n'ait clôturé la lecture du coran (arabe,francais)‏   Mer 12 Déc 2012 - 20:47





بسم الله الرحمن الرحيم

الحمد لله رب العالمين، والصلاة و السلام على نبينا الكريم و على آله و صحبه أجمعين أما بعد، السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

: ال العلامة الشيخ صالح بن فوزان الفوزان ـ حفظه الله ـ الله سبحانه و تعالى أنزل هذا القرآن ليقرأ و يعمل به ..لم ينزله ليجعل في كتب و مصاحف و يحفظ في الرفوف و في الدواليب ..و إنما يتلى ليلا و نهارا ، في كل الأحوال المتيسرة ، يتلوه المسلم . و قد ذكر العلماء ، و قد كان الصحابة ـ رضي الله عنهم ـ يحزبون القرآن ، يحزبونه على الليالي لقيام الليل . فمنهم من يقرئه في ثلاث ليال و منهم من يقرئه في سبع ليال و منهم من يقرئه في عشر ليال و آخر حد لتحزيب القرآن في ثلاثين يوما ..كل يوم يقرأ جزء من القرآن ..لا يمر عليه اليوم و الليلة إلا و قد قرأ جزءا من القرآن ..هذا آخر حد ..و إذا قرأ أكثر من ذلك فهذا أفضل ..في عشر ، في ثلاث ، في سبع..هذا أفضل ..لكن إذا مر عليه شهر و لم يختم القرآن فهذا جفاء ..هذا جفاء و هجر للقرآن. هجر القرآن أنواع منها هجر التلاوة و منها هجر العمل بالقرآن


من محاضرة « تلاوة القرآن و أحكامه
درس الحرم المكي بتاريخ 3-2-1420ه



Le grand savant Shaykh Saalih Alfawzaan –qu’Allah le préserve- :


« Allah –qu’Il soit glorifié- a révélé ce Qour’aan pour être lu et être appliqué. Il n’a pas été révélé pour qu’Il soit dans des livres et Masaahifs puis rangés sur les étagères et dans les placards… Mais il doit être lu nuit et jour, dans toutes les circonstances possibles le musulman doit le réciter. Les compagnons –qu’Allah les agrée-  divisaient le Qour’aan en plusieurs parties, ils le divisaient en nuits pour le lire durant les prières de nuits. Parmi eux, il y a celui qui le lisait en trois nuits, d’autres en sept nuits, d’autres en dix nuits, et le grand maximum en trente jours en lisant un Jouzz (NDT : correspondant à 2
Hizb, donc 30 Jouzz dans le Qour’aan) du Qour’aan par jour. Il n’y a pas un jour et une nuit qui ne passait sans qu’ils n’aient lu un jouzz du Qour’aan, cela est le grand maximum pour la durée. Et si la personne lit plus, cela est meilleur : en dix jours, trois jours, sept jours …

Mais si un mois passe sans que la personne n’ait clôturé la lecture du Qour’aan alors ceci est de la dureté du cœur, de la dureté du cœur et du délaissement du Qour’aan. Le fait de délaisser le Qour’aan peut être de différentes manières et il y a le délaissement de la lecture et le délaissement de l’application du Qou’aan. »

Traduction : abou ‘abdiLlah arriifii

http://www.sahab.net/forums/index.php?showtopic=125787
Revenir en haut Aller en bas
Layina Umm Adam
Moujtahidah 2 fois
Moujtahidah 2 fois


Nombre de messages : 2258
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Lire le Qur'an en moins de trois jours   Ven 13 Fév 2015 - 17:08

Lire le Coran en moins de trois jours.


Cheikh Abd Al Mohsin Al Abbad





Question : Qu'Allah soit bienfaisant envers vous, il y a des nombreuses questions sur le regroupement entre cela : le fait que le prophète ait dit : 
" Ne le lisez pas en moins de trois jours" et ce qui est rapporté des prédécesseurs, spécifiquement durant le Ramadan et spécifiquement durant les dix derniers. Et les efforts dans la lecture du Coran au point où il est mentionné que Châfi'i le terminait tous les jours deux fois. 

Réponse : Par Allah, je ne connais pas l'authenticité de cela, et il est connu qu'il n'est pas possible de méditer le Coran ( en moins de trois jours ). Je dis qu'il est rapporté des récits de prédécesseurs sur cela, mais il convient de faire des efforts sur ce vers quoi a orienté le Messager, surtout qu'il a dit : " Le Coran ne sera pas compris par celui qui le lit en moins de trois." 




http://www.islamsounnah.com/lire-le-coran-en-moins-de-trois-jours-sheikh-abd-al-mohsin-al-abbad/
Retranscrit pas El Ilm
Revenir en haut Aller en bas
umm Safiya
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 546
Date d'inscription : 17/12/2013

MessageSujet: Lire et réciter le coran   Dim 10 Jan 2016 - 17:41

On dira, le Jour de la Résurrection, à celui qui récitait le Coran




Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Abou Said Al Khoudri (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:


« Il sera dit au lecteur du Coran lorsqu'il rentrera au paradis: Lis et monte. Il va monter d'un degré à chaque verset jusqu'à ce qu'il lise la dernière chose qu'il connait ».


{📚Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°3062 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja }



عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : يقال لصاحب القرآن إذا دخل الجنة اقرأ واصعد فيقرأ ويصعد بكل آية درجة حتى يقرأ آخر شيء معه



(رواه ابن ماجه في سننه رقم ٣٠٦٢ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن ابن ماجه 📚)

Source : http://www.hadithdujour.com/hadiths/hadith-sur-On-dira--le-Jour-de-la-Resurrection--a-celui-qui-recitait-le-Coran_297.asp
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 807
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Lisez le coran et mettez le en pratique...   Mar 16 Fév 2016 - 10:19


Lisez le coran et mettez le en pratique...


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après 'Abder Rahman Ibn Chibl (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit :

« Lisez le coran et mettez le en pratique (1). Ne soyez pas négligent envers lui (2) et n'exagérez pas avec (3). Ne mangez pas avec et ne multipliez pas vos biens avec (4) ».


(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°1168)

(1) C'est à dire: en pratiquant ses ordres et en s'écartant de ses interdits.

(2) C'est à dire: en vous écartant de sa lecture.

(3) C'est à dire: ne dépassez pas les limites concernant ses mots ou concernant son sens en l'expliquant de manière fausse. Le sens comprend également le fait que vous devez pas mettre tous vos efforts dans le Coran au point de délaisser les autres adorations et Allah a certes ordonné le juste milieu dans toute chose.

(4) C'est à dire: ne faites pas du Coran un moyen pour multiplier vos biens de l'ici-bas.

Toutes ces explications sont tirées de l'ouvrage Fayd Al Qadir Charh Al Jami' Saghir de l'imam Abder Raouf Al Mounawi (hadith n°1338).



عن عبدالرحمن بن شبل رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : اقرؤوا القرآن و اعملوا به و لا تجفوا عنه و لا تغلوا فيه و لا تأكلوا به و لا تستكثروا به
(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في صحيح الجامع رقم ١١٦٨)

Source: www.hadithdujour.com
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Modé Anim
Modé Anim
avatar

Nombre de messages : 807
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le bienfait dans la récitation du Qor’ân   Mar 15 Mar 2016 - 23:41


Le bienfait dans la récitation du Qor’ân



dimanche 24 janvier 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Quel est le bienfait dans le fait de lire le Qor’ân à partir du Livre ?

Celui qui lit le Qor’ân, que ce soit à travers le Livre directement, ou à travers sa mémorisation, la récompense est due. Les bienfaits dans la lecture du Qor’ân ont été rapportés dans plusieurs traditions.


Parmi elles, le hadîth de ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd (radhiallâhu ‘anhu) qui rapporte que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

« Celui qui lit une lettre du livre d’Allâh a pour cela une bonne action, et la bonne action compte dix fois. Je ne dis pas que Alif Lam Mim est une lettre mais Alif est une lettre, Lam est une lettre et Mim est une lettre ».

Rapporté par at-Tirmidhî qui le juge bon. D’après Abû Oumâma (radhiallâhu ‘anhu), le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

« Lisez le Coran car il viendra le Jour de la Résurrection en intercesseur pour les siens. » Rapporté par Muslim. [1]

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a ordonné par cette parole de lire le Qor’ân de manière générale. Le fait de lire le Qor’ân est un acte recommandé en toute situation et en tout lieu, sauf lorsque la personne se retrouve dans un lieu impur. Dans ce cas précis, elle ne doit pas réciter le Qor’ân. Car certes le Qor’ân bénéficie d’un statut hautement sacré, et c’est la raison pour laquelle il ne doit pas être récité dans cette situation.

De la même manière, la personne ne doit pas réciter le Qor’ân lorsqu’elle réalise un rapport intime, mais elle doit plutôt dire dans cette situation :

« Au nom d’Allâh, Allâh éloigne de nous le diable, et éloigne-le de ce que Tu nous accorderas (comme progéniture). » [2]

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Lisez le Coran car il viendra le Jour de la Résurrection en intercesseur pour les siens »

Allâh – ‘Azza wa Djal – accordera le Jour de la Résurrection à celui qui lit le Qor’ân une récompense sous forme d’intercesseur pour son auteur, et par laquelle il intercèdera pour la personne auprès d’Allâh – Subhânahu wa Ta’âla. À chaque fois que la personne récite le Qor’ân, elle bénéficie d’une récompense auprès d’Allâh, équivalente à dix fois sa récompense pour chaque lettre lue. [3]

Notes
[1] Fatâwa du SHeikh Muhammad Ibn ‘Abdullâh as-Sabîl, 1/369

[2] Rapporté par al-Bukhârî

[3] Charh Riyâdh as-Sâlihîn min Kalâm Sayd il-Moursalîn de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 4/636-637

Source: http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article454
Revenir en haut Aller en bas
 
Le bienfait dans la récitation du Qor’ân
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Le Coran :: Articles sur El Qor'an-
Sauter vers: