El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La loi du Talion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umm-Loqman
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 694
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: La loi du Talion    Dim 31 Mai 2015 - 15:44

La Loi du Talion et l'intercession
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
La Fatwa numéro (14591)


Question : C'est avec un grand plaisir que je vous témoigne ma reconnaissance et invoque pour vous sincèrement et abondamment, à ce que vous faites eu égard à l'œuvre que vous accomplissez au service de l'Islam et des musulmans. Votre éminence cheikh, je souhaite vous poser cette question du fait que vous bénéficiez d'un grand statut auprès des musulmans, et vos fatwas sont acceptées par ceux qui cherchent la vérité :

il s'est produit un incident meurtrier ici à Qatar entre des enfants dans une école après qu'une bagarre ait éclaté entre eux, dans laquelle le petit d'entre eux a frappé le grand avec un couteau. Il l'a poignardé deux fois ce qui a entrainé sa mort immédiate. Des gens de bien ont essayé de résoudre cette affaire et d'intercéder auprès des parents de la victime pour qu'ils pardonnent, sachant que celui qui a commis le meurtre est âgé de seize ans. Nous avons essayé de réunir certains dignitaires pour intercéder mais l'un d'entre eux s'y est opposé. Or, il est plus savant que nous : c'est un dignitaire, et il a une excellente réputation. Il nous a interdit d'intercéder et il a dit que cela reviendrait à une intercession sur des peines édictées par Allah, et que l'intercession dans le crime n'est pas autorisée. Cependant, à notre connaissance, l'intercession dans l'assassinat fait partie des actes de bienfaisance, et pardonner est meilleur que de demander vengeance; Selon la parole d'Allah l'Exalté : " O les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allègement de la part de votre Seigneur, et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux ". Et Allah l'Exalté a dit : " Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes ". Et l'Exalté a dit : " Le désistement est plus proche de la piété ". Et l'Exalté a dit : " La sanction d’une mauvaise action est une mauvaise action [une peine] identique. Mais quiconque pardonne et réforme, son salaire incombe à Allah. Il n’aime point les injustes ! " Ainsi l'Exalté a dit : " et pardonnent à autrui - car Allah aime les bienfaisants - "

Et il a été rapporté dans la Sunna le hadith de 'Anas ibn Mâlik (Qu'Allah soit satisfait de lui) qui a dit : " Je n’ai point vu d’affaire de Qisâs (justes représailles) qui ait été soumise au Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa sallam) sans qu’il y ordonne le pardon (al `afw) ".

Abou Ad-Dardâ' a dit : " j'ai entendu le Prophète d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dire : " Tout homme atteint d’un mal quelconque dans son corps par quelqu'un, et qui pardonne en attendant la récompense d’Allah, Allah l'élèvera, par cela, d'un degré, et lui efface un péché ".

Abou Hourayra (Qu'Allah soit satisfait de lui) a rapporté d'après le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) cette parole : " Tout homme qui pardonne un tort qui lui a été fait voit son prestige augmenté par Allah (Exalté Soit-Il) ".

`Abd-Ar-Rahmân ibn `Awf a rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit : " Il est trois choses, par Celui qui détient l’âme de Mohammad entre Ses mains, par lesquelles je pourrais jurer : Aucun argent ne sera amoindri par l’aumône qu'on en donne. Faites donc l’aumône. Tout serviteur qui pardonne un mal qui lui a été fait, par amour pour Allah (Exalté Soit-Il), se voit couvert davantage de prestige le Jour du Jugement dernier ".

Ces preuves indiquent que l'Islam recommande le pardon et l'ordonne, et qu'il y a une rétribution pour celui qui pardonne. Une récompense est accordée dans cette vie d'ici bas et dans l'au delà, et à notre connaissance, l'intercession est souhaitable dans la loi islamique selon cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  " Intercédez et vous serez récompensés pour votre intercession " Ou comme cela est dit. Et il est évident que c'est l'une des choses qui sont permises par la loi islamique.
Et puisque vos fatwas sont reconnues chez nous, alors nous demandons à Allah puis à votre éminence de nous écrire une fatwa sur la permission de l'intercession dans le cas d'un assassinat; sur la renonciation à la vengeance des parents de la victime; sur la réconciliation par l'argent ou le pardon, sur la possibilité de recourir à cette solution et si ceci est bien meilleur. Nous espérons que vous nous répondrez le plus vite possible.
Qu'Allah vous préserve et vous protège ainsi que tous les gens de science et du mérite.


Réponse : L'intercession auprès du parent de la victime pour demander le pardon ou pour accepter le prix du sang au lieu de talion est permise; selon la parole de l'Exalté :  " Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allègement de la part de votre Seigneur, et une miséricorde ".
C'est à dire : si la famille de la victime abandonne le talion et pardonne alors elle doit prendre le prix de sang, et elle doit le demander d'une manière convenable, et l'assassin doit le donner sans le remettre à plus tard,

et selon la parole d'Allah (Gloire et Pureté à Lui) dans la Sourate Al-'Isrâ' : " Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche (parent) ". C'est à dire : le pouvoir de le tuer s'il le veut, ou de lui pardonner s'il le veut, ou de prendre le prix du sang s'il le veut, et dans (Sounan At-Tirmidhî ) le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit durant l'année de la conquête de La Mecque : " Quiconque tue une personne, après ce jour-ci, les proches de la victime ont le choix entre deux options : soit de tuer le meurtrier, soit de recevoir le prix du sang ". et At-Tirmidhî a jugé ce hadith bon et authentique (hassan sahîh).
Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.



(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 219)
(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 220)
(Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 221)
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
http://www.alifta.net/Fatawa/FatawaChapters.aspx?View=Page&BookID=9&PageID=8081&back=true&languagename=fr
Revenir en haut Aller en bas
 
La loi du Talion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Fiqh / Jurisprudence :: Explication du fiqh-
Sauter vers: