El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Ô jeunes de l'Islam ! Voilà ce qui vous incombent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Layina Umm Adam
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah


Nombre de messages : 2209
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Ô jeunes de l'Islam ! Voilà ce qui vous incombent.   Sam 2 Mai 2015 - 16:29

Ô Jeunes de L'Islam! Voilà ce qui vous incombent
 
 Cheikh Abd al Aziz ibn Abd Allah ibn Baz





 
Louange à Allah, que la paix et la bénédiction soient sur le Prophète d’Allah صلى الله عليه وسلم, sa famille, ses Compagnons et tout ceux qui empruntent leur chemin en suivant sa tradition jusqu’au Jour de La Résurrection.
 

Ceci étant dit :
 
Il est bien connu qu’Allah سبحانه وتعالى a crée les djinns et les humains pour qu’ils L’adorent Seul, sans associé. Il a envoyé des Messagers et Prophètes pour appeler les gens à ce devoir, pour expliquer cet ordre majestueux, pour clarifier les choses ambiguës, pour guider au bien et pour mettre en garde les gens contre le polythéisme.
 
 
Allah dit : {Je n’ai créé les djinns et les humains que pour qu’ils M’adorent. Je ne veux pas d’eux une quelconque subsistance, ni qu’ils ne Me nourrissent. En effet, Allah est Le Grand Pourvoyeur, Le Détenteur de la force inébranlable.}[1].
 

Allah a expliqué qu’Il a créé les djinns et les humains pour qu’ils L’adorent Seul, sans associé et que leur subsistance est à Sa charge et qu’Il n’a besoin de personne parmi Ses créatures. Plutôt, Il est Celui qui pourvoie et eux n’ont été créé que pour adorer leur Seigneur dans Son adoration en se soumettant à Lui سبحانه وتعالى avec humilité, en appliquant Ses injonctions et en délaissant Ses interdictions. Tout cela avec amour, véracité, sincérité, mais aussi entre désir et crainte.
 
  L’adoration se pratique ainsi, c’est-à-dire en obéissant au Seigneur سبحانه وتعالى et à Son Prophète صلى الله عليه وسلم par l’accomplissement des choses prescrites et le délaissement des interdits, avec humilité, soumission et amour envers Allah سبحانه وتعالى et Son Prophète صلى الله عليه وسلم, le tout en désirant les récompenses présentes auprès d’Allah et en craignant les châtiments qu’il y a auprès de Lui سبحانه وتعالى.

Nous connaissons en détail cette adoration grâce à la voie des messagers qui l’ont expliqué aux gens et clarifié après qu’Allah leur eut révélé les livres ainsi que ce qu’ils devaient ordonner et interdire. Ceci est prouvé
par la parole d’Allah سبحانه وتعالى : {Nous avons certes envoyé des messagers avec des preuves évidentes et Nous avons descendu sur eux Le Livre et La Balance afin que les gens établissent la justice et l’équité.}[2].
Il a aussi dit : {Et Nous avons descendre sur toi Le Livre comme un guide explicite de toute chose, Il est un guide, une miséricorde et une bonne annonce pour les musulmans.}[3]. 
Il a aussi dit : {Et certes, Nous avons envoyé à chaque communauté un messager leur disant : « Adorez Allah et écartez du rebelle. »}[4]. 
Allah dit encore : {Et Nous n’avons pas envoyé avant de prophète sans que lui Nous ayons révélé : « Il n’y a aucune divinité digne d’adoration excepté Moi, alors adorez Moi ! »}[5].
 

Ainsi donc, la responsabilité qui incombe aux djinns et aux humains, hommes et femmes, personnes jeunes ou âgées, est qu’ils adorent Allah, Seul et sans associé, en Lui obéissant dans ce qu’Il a ordonné et en délaissant ce qu’Il a interdit à la suite de ce que Ses Messagers et Prophètes ont apporté.

Nous connaissons la position de cette communauté à l’égard des prophètes et notamment la place qu’occupe Muhammad صلى الله عليه وسلم. En effet, Allah l’a envoyé à cette communauté de manière générale et Il a fait de lui le sceau des messagers. Avant lui, plusieurs messagers et prophètes passèrent mais chacun d’entre eux fut envoyé à son propre peuple alors que notre Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم a été envoyé à l’Humanité entière, comme Allah le dit dans la sourate suivante : 
{Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur de menaces pour l’Humanité entière.}[6]. 
Allah dit aussi : {Dis : Ô gens, vraiment je suis le Messager d’Allah envoyé à vous tous.}[7]. 
Il dit aussi : {Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes mais il est le Messager d’Allah et le sceau des Prophètes.}[8].
 
 De plus, il est rapporté de manière discontinue et reconnue qu’il صلى الله عليه وسلم a dit : « Je suis le sceau des Prophètes, il n’y aura plus de prophète après moi. » Les gens de science s’accordent unanimement sur le fait qu’il est le sceau des Prophètes et Messagers et qu’après lui, il n’y aura plus de prophète, ni de messager. Voilà pourquoi Allah a fait que son Message soit général pour toutes les communautés : arabes et non arabes, djinns et humains, hommes et femmes, et blancs et noirs sans aucune distinction comme les versets précédents de la sourate al-A‘raf : 
{Dis : Ô gens, vraiment je suis le Messager d’Allah envoyé à vous tous.}[9] 
ainsi que celui de la sourate : {Et Nous ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur de menaces pour l’Humanité entière.}[10].
 
Dans les deux recueils authentiques, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Avant moi, un prophète était envoyé à son propre peuple. Quant à moi, j’ai été envoyé à l’Humanité entière. » 
Voilà pourquoi Allah dit : {Et Nous ne t’avons envoyé que comme une miséricorde pour l’Univers.}[11]. 
Il a aussi dit : {Que soit exalté la bénédiction de Celui qui a descendu sur Son serviteur le Discernement [Coran] afin qu’Il soit un avertisseur pour l’Univers.}[12].
 
En effet, un avertisseur pour tout l’Univers et donc, l’obligation aux djinns et aux humains de Lui obéir, d’emprunter sa voie et de se réformer sur son chemin en actes, paroles, croyance et amour. Cet amour est particulier, c’est un amour au-delà de l’amour de soi, de sa famille, de ses enfants, de toute l’Humanité. Ainsi, le serviteur réussira son objectif qui la réussite dans cette vie d’ici-bas et dans l’Au-delà et il en récoltera le bonheur et la paix pour l’éternité, comme Allah le dit : 

{Ceux qui ont cru au Messager, l’ont soutenu, l’ont secouru et ont qui suivi La Lumière descendue avec lui (Coran), voilà ceux qui réussissent.}[13].
 
Celui qui croit en lui صلى الله عليه وسلم, suit son chemin, se soumet à sa loi est celui qui réussit. Il sera heureux dans ce bas monde et dans l’Au-delà. Il est le véridique dans son amour d’Allah سبحانه وتعالى et de Son Prophète صلى الله عليه وسلم comme Allah Lui-même le dit : 
{Dis : Si vous aimez Allah, suivez moi, Allah vous aimera et vous pardonnera vos pêchés.}[14]. 
De même, Sa parole : {Voici les limites d’Allah, et celui qui obéit à Allah et à Son Messager, Il le fera entrer dans les jardins sous lesquels coulent des ruisseaux pour y rester éternellement, et la voilà la grande réussite. Quant à celui qui désobéit à Allah et à Son Messager, et transgresse Ses limites, Il le fera entrer dans le Feu pour y demeurer éternellement et il aura un châtiment avilissant.}[15].
 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Toute ma communauté entrera au Paradis excepté celui qui refusera. » On demanda : « Ô Messager d’Allah, et qui peut refuser ? » Il صلى الله عليه وسلم a dit : « Celui qui m’obéit entrera au Paradis et celui qui me désobéit aura refusé [d’y entrer]. »[16]

Donc, l’obligation incombant aux djinns et aux humains, parmi les hommes, les femmes, les mâles, les femelles, les jeunes, les vieux, les arabes, les non arabes…. est qu’ils adorent Allah, Seul, et lui vouent le culte exclusif. Ils doivent Lui obéir et suivre Sa Loi en lui rendant une adoration sincère à Lui Seul et en suivant Son Messager صلى الله عليه وسلم. L’adoration est le droit unique d’Allah. On ne doit associer personne à cette adoration. Allah dit : 
{Et ton Seigneur a décrété : N’adorez que Lui.}[17], 
de même, Il a dit : {Et on ne leur avait ordonné de n’adorer qu’Allah sincèrement Lui vouant un culte exclusif.}[18]. 

Cette adoration correspond à Son obéissance, au suivi de Sa Loi, à l’immensification de Ses injonctions et Ses interdictions, à l’abandon de Ses interdits, par soumission et humilité, par amour et sincérité, et par crainte et espoir.
 
Celui, qui adore autre chose avec Lui et qui Lui donne un associé, comme quelqu’un qui adorerait le soleil, la lune, les étoiles, les statues, les djinns, les envoyés, les prophètes, les saints, ou autre parmi les créatures. Il les invoque, les implore, leur demande assistance, sacrifie pour eux, croit en leur capacité d’agir en bien ou mal, de guérir des maladies, d’accorder la subsistance, de secourir contre les ennemis ou bien d’autres choses encore de ce genre. De manière générale, il croit que ceux sont des associés à Allah. Tout ceci est du grand polythéisme, de la mécréance évidente qui corrompt les œuvres, les annule et rend obligatoire l’entrée en Enfer et la privation du Paradis ainsi que la miséricorde d’Allah .
Allah a dit : {Et certes, celui qui associe à Allah, Allah lui a interdit le Paradis et son refuge sera l’Enfer.}[19]. 
Il a aussi dit : {Et s’ils avaient associé à Allah, on leur aurait annulé et rendu vain ce qu’ils avaient œuvré.}[20]. 
Il a aussi dit : {Vraiment, Allah ne pardonne pas qu’on lui associe quoi que ce soit, mais en dehors de cela, Il pardonne à qui Il veut.}[21].
Le polythéisme consiste à changer certaines adorations et de les vouer à un autre qu’Allah سبحانه وتعالى, parfois, en les vouant à Allah et parfois à un autre, que ce soit pour un djinn, un homme, un ange, une statue, un arbre, une étoile, une pierre, ou quoi que ce soit d’autre parmi les créatures d’Allah en les implorant, leur vouant des serments, en sacrifiant pour eux, en leur demandant assistance, ou tout autre chose.
 
Celui qui accomplit cela a donné un associé à Allah et a adoré un autre en dehors de Lui. Par conséquent, il a rendu vain son attestation de foi : lâ ilâha illa Allah, Muhammad rasûl Allah. En effet, lâ ilâha illa Allah est la parole d’unicité (at-Tawhid) et elle est le fondement de la Religion. Allah dit: 
{Et votre divinité est un Dieu Unique, nulle autre divinité en dehors de Lui, Il est Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux.}[22]. 
Il a aussi dit : {Et sache qu’il n’y a nulle autre divinité digne d’adoration excepté Allah, implore alors le pardon pour ton pêché.}[23].
 
Donc, celui qui a donné un associé à Allah a brisé cette parole car celle-ci signifie qu’il n’y a aucune autre divinité digne d’adoration en toute vérité excepté Allah et c’est ce qu’Il dit dans Sa parole : 
{Et cela parce qu’Allah est La Vérité et ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux.}[24].
 
Quiconque prétend qu’il est permis d’invoquer avec Allah un autre que Lui, ainsi que de L’adorer en Lui donnant un égal parmi une statue, un arbre, une pierre, un prophète, un ange, un djinn, ou tout autre chose a donné un associé à Allah et a mécru. Quel plus grand mensonge peut il commettre envers son Créateur ? Et même s’il ne le fait pas, aussi longtemps qu’il croira que cela est permis ou qu’il n’y a pas de gêne à l’accomplir, alors il sera tout de même un polythéiste et un mécréant. Que dire donc s’il l’accomplit ?

Il en est de même pour celui qui a renié ce qu’Allah a rendu obligatoire dans la Religion parmi les ordres et les injonctions connues. C’est un mécréant, un polythéiste. Par exemple, celui qui renie l’obligation la prière, de l’aumône, du jeûne du mois de Ramadan, du pèlerinage (en ayant la capacité), de l’interdiction de l’adultère, du vin, ou qui autorise l’homosexualité, l’intérêt, la désobéissance aux parents, …. Ou tout autre chose qui y ressemble et qui est connu dans la Religion de manière obligatoire ou interdite. En faisant cela, la personne devient un polythéiste, un mécréant, quelqu’un qui annule son attestation de lâ ilâha illa Allah. En effet, la Religion d’Allah englobe la sincérité dans l’adoration pour Allah Seul mais aussi la foi en ce qu’Il a légiféré d’obligations et d’interdictions. Il incombe donc au musulman d’attester cela, d’y croire et de se réformer sur cela.
 

Les jeunes ont une responsabilité importante car ils sont les futures troupes de la communauté et sa force après Allah. On espère pour eux le bien immense, le secours de la Religion d’Allah dans le futur. Lorsque les jeunes se réforment, grandissent et se cultivent dans la Religion, comme nous l’espérons, alors on peut espérer que la communauté en tirera bénéfice, qu’elle se redressera, que la Religion d’Allah grandira et que les ennemis seront combattus. Les jeunes ont donc une grande obligation qui leur incombe afin de secourir la vérité et de combattre le faux et les prêcheurs du faux. Chaque jeune doit se soucier de sa religion et doit lui accorder l’importance qu’elle mérite. Il doit l’étudier avec compréhension selon le Coran et la Sunna et par l’intermédiaire des grands savants reconnus et célèbres pour leur science, leur morale et leur foi correcte afin qu’il se réforme dans sa religion sur une preuve évidente et qu’il puisse appeler à cette religion avec une preuve évidente et ce jusqu’à ce qu’il abandonne ce qu’Allah lui a interdit sur une preuve évidente. La voie qui mène à cela est de se soucier du noble Coran en l’apprenant, en nourrissant sa réflexion, en le méditant et en le lisant aussi souvent que possible. Ce Livre est le chemin droit d’Allah, Son anse solide, Son sage rappel et aussi un guide qui mène au bien tout entier comme Allah l’a dit : 
{Certes, ce Coran guide vers ce qu’il y a de plus droit.}[25]. 
Il a aussi dit : {Dis : Il est pour ceux qui ont cru un guide et une guérison.}[26]. 
Il dit encore : {Un Livre béni que Nous t’avons fait descendre afin que ses versets soient médités et que les gens doués de raison se rappellent.}[27]. 

De même, les musulmans, en général, et plus particulièrement les jeunes, doivent se préoccuper d’apprendre la Tradition du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم. Elle correspond à ses actes, ses paroles, sa vie. Ils doivent l’étudier avec compréhension, en apprendre ce qu’ils peuvent et appeler les gens à la suivre car elle est la seconde révélation, le second fondement parmi les principes de la Charia comme s’accordent unanimement les gens de science. Allah dit : 
{Par l’étoile à son déclin, votre compagnon ne s’est ni égaré, ni a été induit en erreur. Il ne prononce rien par passion. Plutôt, ceci est une révélation qui lui est révélée.}[28]. 
Il a aussi dit : {Dis ! Obéissez à Allah et obéissez au Messager. S’ils se détournent, alors à lui ce dont il est chargé et à vous ce dont vous êtes chargés. Et si vous obéissez, vous serez bien guidés. Et il n’incombe au Messager que de transmettre clairement le Message.}[29].
 
Allah سبحانه وتعالى a dit concernant l’importance du Livre et de la Sunna le verset suivant : {C’est ainsi que Nous t’avons révélé un esprit émanant de Notre ordre. Tu n’avais aucune connaissance du Livre, ni de la foi mais Nous en avons fait une lumière par laquelle Nous guidons qui Nous vouons parmi Nos serviteurs. Et en vérité, tu guides vers un chemin droit : le chemin d’Allah, Celui qui possède ce qui est dans les cieux et sur terre. N’est-ce pas vers Allah que tout revient.}[30].
 
Allah nous a informé dans ce majestueux verset que le Coran et la Sunna sont un esprit émanant de Lui à travers lequel les cœurs des serviteurs se revivifient mais aussi, ils sont une lumière par laquelle est obtenue la bonne direction pour les serviteurs d’Allah.

Donc pour ceux qui en ont la capacité, parmi les savants mais aussi les jeunes, qu’ils s’accrochent au Livre d’Allah et à la Sunna de Son Prophète صلى الله عليه وسلم et qu’ils les mordent à pleines dents. Ils doivent étudier ces deux fondements, les comprendre et s’en servir comme guide vers le droit chemin d’Allah, chemin menant à Lui et à Sa dernière Demeure. Ils doivent fréquenter les instituts, les universités et doivent participer aux séminaires ou autres conférences en posant des questions aux savants de la Vérité concernant les problèmes qu’ils rencontrent dans les lois. Allah (I) dit Lui-même :
 {Demandez aux gens de science si vous ne savez pas.}[31].
 

Les jeunes doivent se préoccuper de lire des livres de science, ils doivent les apprendre, les étudier avec honneur et dignité. Ils doivent se soucier du Coran et de la Sunna, et ainsi être sur une compréhension claire et une preuve évidente de ces deux fondements qui proviennent d’Allah سبحانه وتعالى. 
Les savants leur ont clarifié à l’école, à l’université, dans des séminaires ces deux fondements. On ne peut parfaire cette connaissance que par la grâce d’Allah en L’invoquant, en se dirigeant vers Lui, en Lui demandant la réussite et le droit chemin. Ils doivent préserver leur temps et s’en soucier afin d’être uniquement dans ce qui est bénéfique et utile. Voilà pourquoi, nous accordons une grande importance aux assises de science, aux questionnements des savants (concernant les points ambiguës), aux révisions avec ses amis, de tel sorte à ce que l’étudiant préserve et consacre son temps à préparer ce sur quoi ils seront interrogés. L’étudiant ne doit pas s’enorgueillir à l’égard de ses compagnons, il ne doit pas interroger son professeur d’une manière qui ne sied pas. Cependant, il ne doit pas éprouver gêne à poser des questions lorsqu’il ne comprend pas et cela afin de bien étudier la science. En effet, Allah dit : 
{Allah ne se gêne pas de la Vérité.}[32]. 

Um Sulaym, qu’Allah soit satisfait d’elle, a dit : « Ô Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, Allah ne se gêne pas de dire la Vérité ! La femme doit-elle faire la grande ablution quand elle a fait un rêve nocturne ? » Il صلى الله عليه وسلم a dit : « Oui lorsqu’elle voit le liquide. »[33]. Ici, la signification de « liquide » est le liquide spermatique. Mujâhid ibn Jubayr, le célèbre Tabi‘î, a dit : « Ni un timide, ni un orgueilleux n’apprenne la science. »[34].
 

Parmi les obligations sur les jeunes, il y a le fait d’agir en accord avec sa science c’est-à-dire en appliquant les obligations et en évitant les interdictions. En effet, cela est le but de la science et cela constitue une des causes d’affermissement et d’enracinement de la science dans les cœurs. Allah sera satisfait de Son serviteur et lui accordera la réussite.
 
Parmi les plus grandes calamités, il y a le fait que certaines personnes apprennent mais n’oeuvrent pas. Sans aucun doute, cela est un immense malheur, une ressemblance aux ennemis d’Allah, les juifs et ceux qui leur ressemblent parmi les savants, ceux qui ont encouru La colère d’Allah sur eux du fait d’une absence d’œuvres malgré la présence d’une science. Certains prédécesseurs, qu’Allah soit satisfait d’eux, disaient : « Quiconque œuvre en accord avec ce qu’il a appris, Allah lui fera hérité une science qu’il n’aura pas étudié. »
 
Allah dit aussi : {Quant à ceux qui ont été guidés, On les guidera encore et On leur accordera leur piété.}[35]. 
Il سبحانه وتعالى dit aussi : {Allah rajoute une bonne direction à ceux qui ont déjà été guidés.}
 

Par conséquent, Allah rajoute une bonne direction  à celui qui est bien guidé, Il lui accorde science et réussite. Voilà pourquoi, Allah a dit dans la sourate la plus importante du Coran : 
{Guide nous sur le chemin droit, le chemin de ceux que Tu as comblé de Tes bienfaits.}[36]. 
« Ceux » signifie les gens de science et de pratique, parmi les messagers et prophètes, et ceux qui les suivent vertueusement. Ce bienfait est sur les gens qui ont connu leur Seigneur par la science, ont œuvré dans Son obéissance en suivant Sa Loi, ont étudié avec compréhension la Religion, et se sont réformé sur Sa voie.
 
Allah سبحانه وتعالى dit : {Quiconque obéit à Allah et au Messager, alors il sera avec ceux qu’Allah a comblé de Ses bienfaits parmi les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ces gens-là.}[37] 
« Ceux-là » signifie les possesseurs de Ses bienfaits, ils sont les gens sur le chemin droit, c’est-à-dire les gens de science et de pratique, les doués de clairvoyance agissant sur une preuve évidente.
 
Ensuite, Allah nous a averti des gens contre lesquels Il est en colère mais aussi ceux qui sont égarés. Il سبحانه وتعالى dit : 

{non pas ceux qui ont encouru la colère d’Allah et les égarés.}[38]. 
Les gens ayant encouru la colère d’Allah sont ceux qui savent mais n’oeuvrent pas comme les juifs et leurs semblables. Les égarés sont les chrétiens et leurs semblables, parmi les ignorants qui adorent d’autres ignorants. Le croyant demande à son Seigneur qu’Il le guide sur le chemin de Ses bienfaits et d’être parmi les gens de science qui oeuvrent, il L’implore de l’éloigner du chemin de ceux contre lesquels Il est en colère ou de ceux qui se sont égarés. L’obligation qui incombe aux jeunes, mais aussi à chaque musulman de manière générale, est de se préoccuper de cette injonction. Dans leurs études, ils doivent être assidus dans la science, la compréhension de la Religion, l’application de cette science, la préservation de leur temps, le souci de réviser ses cours, ses connaissances mais aussi de questionner lorsque des difficultés apparaissent. La personne doit agir en toute sincérité avec Allah mais aussi conseiller les serviteurs.
 
Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Celui pour qui Allah veut un bien, Il lui fait comprendre la religion. »[39]
 
 Il صلى الله عليه وسلم a aussi dit : « Quiconque emprunte un chemin par lequel il recherche une science, Allah lui facilite un chemin menant au Paradis. »[40]
 
De même, il صلى الله عليه وسلم a dit : « Sept personnes seront à l'ombre d'Allah le jour où il n'y aura d’autre ombre que la Sienne:

-Le souverain équitable.
-Le jeune homme qui a grandi dans l'adoration d'Allah ;
-L'homme dont le cœur est attaché aux mosquées.
-Deux hommes qui, s'aimant en Allah, se réunissent pour Allah et se séparent en Lui.
-L'homme tenté par une femme noble et belle, il se refuse en disant: Je crains Allah.
-L'homme qui fait l'aumône en secret au point que sa main droite ignore ce que vient de dépenser sa main gauche,
-L 'homme qui s’isole pour évoquer son Seigneur jusqu’à ce qu’il pleure »[41]

Ainsi donc, la jeune personne qui est active dans l’adoration a une position importante. Il étudie sa religion et la comprend, il est sincère et s’éduque dans la science, le bien, la mise en pratique et l’adoration. Par conséquent, le serviteur en tirera bénéfice, tout en étant utile aux autres serviteurs d’Allah, durant sa jeunesse et cela jusqu’à ce qu’il rencontre son Seigneur. Après les deux témoignages, la chose la plus importante qui soit est la prière. Les cinq prières obligatoires accomplies avec assiduité constituent l’épine dorsale de la Religion. Celui qui les a préservés a certes préservé sa religion, celui qui les a perdus, alors il est le plus grand perdant. Mon conseil pour vous, ô mes frères, ainsi que pour moi-même, et pour tout musulman, est de craindre Allah سبحانه وتعالى, d’être tout le temps pieux. Soyez assidus à la prière, préservez la, accomplissez la à son heure, en groupe et à la mosquée avec les musulmans. Voilà une des plus grandes obligations qui incombe aux jeunes et pour tout musulman.  La prière est la colonne vertébrale de la Religion, nous l’avons déjà dit précédemment : Celui qui les a préservé a préservé sa religion, celui qui les a perdu, alors il est le plus grand perdant. La prière est la première chose sur laquelle le serviteur sera interrogé le Jour de la Résurrection. Si celle-ci passe, alors il réussira et sera couronné de succès. Mais si elle ne passe pas, alors il sera avili et échouera.
 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « La tête de l’affaire est l’islam, sa colonne vertébrale est la prière, et son épine dorsale est le combat dans la voie d’Allah. »[42]
 
Il صلى الله عليه وسلم a aussi dit : « L’islam est basé sur cinq points : l’attestation qu’il n’y a nulle autre divinité digne d’adoration excepté Allah, et que Muhammad est le Messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, le don de l’aumône, le jeûne du mois de Ramadân et le pèlerinage à la Maison sacrée. »[43]
 
Il صلى الله عليه وسلم a encore dit : « Le pacte entre nous et eux est la prière. Celui qui la délaisse, certes, a mécru. »[44] 
Ou dans une autre version, il صلى الله عليه وسلم a dit : « Entre l’homme, et entre la mécréance et le polythéisme, il y a le délaissement de la prière. »[45]
 

Il incombe aussi au musulman de s’acquitter obligatoirement de l’aumône pour quiconque a atteint le minimum (nisab). Il doit aussi jeûner obligatoirement lorsque vient le mois de Ramadan. Et enfin, il doit accomplir le pèlerinage à la Maison sacrée, au moins une fois dans sa vie, s’il en a la capacité.
 
Il y a d’autres obligations encore. Elles concernent : la piété filiale, la bonté envers les parents, le lien de parenté, la générosité envers l’invité, le discours véridique, l’ordonnance du bien et la réprobation du mal, l’accomplissement des devoirs, le conseil sincère pour tous les musulmans, l’avertissement à l’égard des interdits comme la fornication, le vol, la consommation de boissons alcoolisées, l’intérêt, la calomnie, le mensonge, le faux témoignage, et tous les autres interdits d’Allah. Les musulmans doivent être conscients de ces interdits. Les jeunes doivent être particulièrement actifs à œuvrer, à s’appliquer au bien, à s’efforcer dans cette voie jusqu’à ce qu’ils s’acquittent de ce qu’Allah leur a rendu obligatoire et qu’ils s’éloignent de tout ce qu’Allah leur a interdit.

Ils doivent aussi être avertis concernant tout produit stupéfiant ou fermenté car leur mal est immense et leur corruption grande. Ils doivent s’en éloigner ainsi que de s’écarter de telles personnes.

Ils doivent accorder un soin particulier à la piété filiale et être bon envers leurs parents. Ils ne doivent pas leur désobéir car leurs droits sur eux sont immenses. Ils doivent se parer des nobles caractères à leur égard, et ne pas s’enorgueillir, mais au contraire être humble avec eux. Ils doivent aussi se soucier du voisin. Allah سبحانه وتعالى nous l’a conseillé ainsi que Son Prophète صلى الله عليه وسلم. Allah dit : 
{Adorez Allah, et ne Lui associez rien. Soyez bons envers les parents, les proches, les orphelins, les pauvres, le voisin proche ou lointain et le compagnon de voyage…}[46]
Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Jibrîl n’a cessé de me conseiller à propos du voisin jusqu’à ce que j’ai pensé qu’il hériterait. »[47]
 
Le Prophète صلى الله عليه وسلم a aussi dit : « J’ai été envoyé pour parfaire les nobles caractères. »[48]
 
Parmi les nobles caractères, il y a : obéir à Allah et à Son Prophète صلى الله عليه وسلم, préserver la valeur du temps, ordonner l’obéissance à Allah سبحانه وتعالى dans ce qu’Il a recommandé et ce qu’Il a interdit, se parer des nobles caractères, unir le lien de parenté, être bon envers ses parents ,être bénéfique aux musulmans, ne pas calomnier, ne pas médire, retenir sa langue de ce qu’il ne convient pas de dire, évoquer incessamment Allah, ordonner le convenable, interdire le blâmable, prêcher le bien, avertir du mal,…etc. 

Voilà comment doit être le jeune musulman ainsi que son enseignant. Tous deux doivent obligatoirement revenir sur cette éthique et ainsi le serviteur doit s’éloigner de ce qu’Allah a interdit et l’a averti. Lorsque le serviteur d’Allah accomplit quelque chose, il le fait en s’activant, il grandit sur cela et il y meurt. Voilà la Tradition d’Allah envers Ses serviteurs. Lorsqu’Il leur accorde la réussite pour accomplir et se réformer sur un bien, notamment dans leur jeunesse, alors, cela montre qu’Allah سبحانه وتعالى leur accorde réussite dans cet affermissement sur cette voie. Que le croyant et le vertueux serviteur soient donc fermes et assidus sur la Vérité, qu’ils marchent sur ce chemin, qu’ils accompagnent les gens de bien parmi ceux qui les entraident et qu’ils fassent attention aux mauvaises fréquentations et aux gens qui les encouragent dans le mal.
 
Je demande à Allah سبحانه وتعالى par Ses plus beaux noms, par Ses attributs parfaits, de nous accorder à tous la réussite dans l’obtention d’une science utile et la mise en pratique d’œuvres pieuses. Qu’Il nous accorde à tous la compréhension de Sa Religion et nous affermisse dans celle-ci. Qu’Il nous permette d’appeler les gens à Sa Religion sur une preuve évidente car Il est Le Tout Généreux. Je lui demande aussi, et que la louange Lui revienne, d’accorder la réussite aux dirigeants qui nous gouvernent, afin qu’ils oeuvrent dans le bien, qu’ils secourent Sa Religion et qu’à travers eux Sa Parole soit élevée. Qu’Il leur facilité une piété intérieure et qu’Il fasse des ces gouverneurs des guides à travers lesquels les gens suivent leur modèle et les prennent comme guide. Louange à Allah, je L’implore d’accorder la réussite à quiconque dirige les affaires des musulmans. Que ces gens qui dirigent les musulmans soutiennent et secourent la Vérité, qu’ils avertissent les gens de tout ce qui va en opposition de ce qu’Il a révélé. Qu’Allah réforme leur for intérieur, qu’Il leur accorde la réussite dans l’application de Sa Loi envers Ses serviteurs, et qu’Il améliore la situation des musulmans en tout lieu. Qu’Il fasse revenir les musulmans vers le bien, qu’Il leur accorde la compréhension de la Religion, qu’Il fasse sortir d’eux des imams, des guides et des prêcheurs. Certes, Allah est Celui qui est capable de cela et Il est puissant sur toute chose.
 

Que la paix et les bénédictions soient sur Son serviteur et Messager, notre Prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم ainsi que sur sa famille et ses compagnons.
 

Traduction terminée : le 29 décembre 1999       
 Revue et corrigée : le 13 Novembre 2012.



Like a Star @ heaven  SOURCE :  http://www.lavoiedroite.com/article/o-jeunes-de-lislam-voila-ce-qui-vous-incombent
Revenir en haut Aller en bas
Layina Umm Adam
Admin Moujtahidah
Admin Moujtahidah


Nombre de messages : 2209
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: Ô jeunes de l'Islam ! Voilà ce qui vous incombent.   Sam 2 Mai 2015 - 16:31

NOTES : 


[1] Sourate :Adh-Dhâriyât, 51 : 56 à 58.
[2] Sourate :Al-Hadîd, 57 : 25.
[3] Sourate : An-Nahl, 16 : 89.
[4] Sourate : An-Nahl, 16 : 36.
[5] Sourate : Al-Anbiya 21 : 25.
[6] Sourate :Sabâ’, 34 : 28.
[7] Sourate : Al-A‘râf, 7 : 158.
[8] Sourate : Al-Ahzâb, 33 : 40.
[9] Sourate : Al-A‘râf, 7 : 158.
[10] Sourate : Saba, 34 : 28.
[11] Sourate : Al-Anbiyâ 21 : 107.
[12] Sourate : Al-Furqân 25 : 1.
[13] Sourate : Al-A‘râf, 7 : 157.
[14] Sourate : Alî ‘Imrân, 3 : 31.
[15] Sourate : an-Nisâ 4 : 14.
[16] Bukhârî.
[17] Sourate : Al-Isrâ, 17 : 23.
[18] Sourate : Al-Bayyinât, 98 : 5.
[19] Sourate : al-Mâ’ida, 5 : 72.
[20] Sourate : Az-Zumar, 39 : 65.
[21] Sourate : an-Nisâ, 4 : 48.
[22] Sourate : al-Baqara, 2 : 163.
[23] Sourate : Muhammad, 47 : 19.
[24] Sourate : al-Hajj, 22 : 62.
[25] Sourate : al-Isrâ’, 17 : 9.
[26] Sourate :Fussilât, 41 : 44.
[27] Sourate : Sâd, 38 : 29.
[28] Sourate : An-Najm, 53 : 1 à 4.
[29] Sourate : An-Nûr, 24 : 54.
[30] Sourate : Ach-Chûra, 42 : 52-53.
[31] Sourate : An-Nahl, 16 : 43.
[32] Sourate : al-Ahzâb, 33 : 53.
[33] Bukhârî et Muslim.

[34] Bukhârî.
[35] Sourate : Muhammad, 47 : 17.
[36] Sourate : Al-Fâtiha, 1 : 7.
[37] Sourate : An-Nisâ, 4 : 69.
[38] Sourate : Al-Fâtiha, 1 : 7.
[39] Bukhârî et Muslim.
[40] Hadith authentique. Rapporté par Abû Dawûd (n° 3641).
[41] Muslim.
[42] Hadith authentique. Rapporté par Ahmed et Tirmidhî.
[43] Bukhârî et Muslim.
[44] Hadith authentique. Rapporté par Ahmed.
[45] Muslim.
[46] Sourate : an-Nisâ, 4 : 36.
[47] Bukhârî et Muslim.
[48]Hadith authentique. Voir : as-Sahîha (n°793), d’Al Albânî. 
Revenir en haut Aller en bas
 
Ô jeunes de l'Islam ! Voilà ce qui vous incombent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: khoutba, Nassiha, rapels...-
Sauter vers: