El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les Fréquentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les Fréquentations   Lun 7 Sep - 11:07

Les Fréquentations

Ibn Qayyim





Ibn Qayyim rahimahuLLAH a dit :

La fréquentation des frères est de deux types :

  Le premier consiste à les fréquenter pour des raisons de concordance de caractères et pour passer ainsi le temps. Ce type de fréquentation est plus nocif que bénéfique et son moindre mal est qu'il pervertit le coeur et fait perdre du temps.

Le second consiste à les fréquenter pour s'entraider à mettre en oeuvre les moyens d'arriver au salut, et pour se conseiller mutuellement la vérité et la patience. Ce type de fréquentation compte parmi les plus grands et les plus bénéfiques trésors.
Reste que trois écueils doivent être évités dans ce genre de fréquentation :

- Feindre des qualités que l'on a pas.
- Parler et se fréquenter plus que nécessaire.
- Il ne faut pas que cela devienne une pulsion et une habitude dénuée de son but originel.

En somme, la réunion et la vie en société sont un pollen qui féconde soit l'âme incitatrice au mal, soit le coeur et l'âme apaisée.
Et le fruit obtenu dépendra du pollen : Celui dont le pollen est bon donnera de bons fruits... De même, les bonnes âmes sont fécondées par le Roi, et les mauvaises âmes sont fécondées par le Diable.

Par Sa sagesse, ALLAH 3azzawajal a accordé les femmes de bien aux homme de bien et les hommes de bien aux femmes de bien, et inversement.



Source : Al Fawâ'id
Al Fawaid d'Ibn Al Qayyim, point 26






Abu Qilabah (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Adi bin Zaid a dit : « Ne vous renseignez pas au sujet d’un homme, mais renseignez vous au sujet de ses compagnons. Chaque personne est guidée par son compagnon. » al-Asma‘e a dit à ce propos : « Je n’ai jamais vu un vers de poésie qui ressemble à la Sounnah autant que cette parole d’Adi bin Zaid. » [Al-Ibaanah (2/439)]


Abou Hourairah (Allah l'agrée) a rapporté que le Messager d’Allah  a dit :
« L’homme est sur la religion de son bien aimé, que chacun de vous regarde qui il prend pour ami intime. »
(Rapporté par At-tirmithî et Abû Dâwûd)


Ibn Mas‘oud (Allah l’agrée) a dit :
« En effet, une personne accompagne et marche à côté de celui qu’il aime et qui lui est semblable. »[Al-Ibaanah (2/476)]


Abu ad-Darda -Allah l’agrée- a dit :
« Cela fait partie du fiqh (compréhension d’une personne) qu’une personne choisisse ceux avec qui il marche, ceux qu’il visite et ceux avec qui il s’assoit. »
[Al-Ibaanah (2/477)]


Yahya bin Khatir (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Soulaymaan bin Dawoud (Bénédiction d’Allah sur lui) a dit : « N’émettez pas de jugement à propos d’une personne sur quoi que ce soit jusqu’à ce que vous voyiez qui il prend comme allié. »
[Al-Ibaanah (2/464)]


Moussa bin Ouqbah le Syrien s’approchait de Bagdad et cela a été dit à l’Imam Ahmad (Allah lui fasse miséricorde). Il a alors été dit :
« Regardez chez qui il séjourne et avec qui il réside et trouve refuge. »
[Al-Ibaanah (2/480)]


Imam Al-Awza‘i (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Quiconque nous cache son innovation ne pourra pas nous cacher ses fréquentations. »
[Al-Ibaanah (2/476)]


Al-A‘mash (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Ils (les Salafs) n’avaient pas pour habitude de se renseigner plus sur une personne après s’être renseigné sur trois choses : avec qui il marche, à qui il rend visite et avec qui il s’associe parmi les gens. »
[Al-Ibaanah (2/478)]


‘Abdoullah bin Mas‘oud (Allah l’agrée) a dit :
« Prenez en considération (les régions de la) Terre par les noms qui leurs sont donnés et prenez en considération une personne par ses compagnons. »[Al-Ibaanah (2/479)]


Mouhammad bin Oubayd al-Ghoulabi (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Les Ahloul-hawa (gens des passions) dissimulent tout excepté leurs amis intimes et leurs fréquentations. »[Al-Ibaanah (2/482)]


Mou‘adh bin Mou‘adh (Allah lui fasse miséricorde) a dit à Yahya bin Sa‘id (Allah lui fasse miséricorde) :
« Ô Abu Sa‘id ! Une personne peut nous cacher son point de vue, mais elle ne sera pas capable de le cacher à son fils, à son ami ou à celui avec qui il s’assoit. »
[Al-Ibaanah (2/437)]


Ibn ‘Awn (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Ceux qui s’assoient avec les Gens de l’Innovation sont pire pour nous que les Gens de l’Innovation eux-mêmes. »
[Al-Ibaanah (2/273)]


Yahya bin Sa‘id al-Qattan (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Quand Soufyan ath-Thawri (Allah lui fasse miséricorde) vint à Basra, il commença à examiner les affaires d’ar-Rabi’ bin Soubaih et l’opinion des gens à son égard. Il les questionna : « Quelle est son madhhab ? » Et ils dirent : « Son madhhab n’est rien d’autre que la Sounnah. » Il demanda ensuite « Qui sont ses fréquentations ? » Et ils répondirent : « Les Qadaris. » Alors il répondit : « Dans ce cas c’est un Qadari. »
[Al-Ibaanah (2/453)]


Ibn Battah (Allah lui fasse miséricorde) (après avoir cité ceci) a dit :
« Que la miséricorde d’Allah soit sur Soufyan ath-Thawri. Il parlait vraiment avec sagesse et il disait la vérité. Il parlait avec la science conforme au Livre et à la Sounnah et ce qu’implique la sagesse et d’après ce que les gens de la perspicacité (savants) savent.


Allah l’Exalté dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَتَّخِذُواْ بِطَانَةً مِّن دُونِكُمْ لاَ يَأْلُونَكُمْ خَبَالاً وَدُّواْ مَا عَنِتُّمْ

-traduction relative et approchée-
« Ô vous qui avez cru, ne prenez pas de Bithânah (confidents, conseillers, consultants, alliés, amis, etc...) parmi ceux qui ne sont pas de votre religion [car] ils ne manqueront pas de vous bouleverser. Ils souhaiteraient que vous soyez en difficulté. »(Sourate 3 verset 118)


Abou Dawoud as-Sijistani (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« J’ai dit à Abou ‘Abdoullaah Ahmad bin Hanbal (Allah lui fasse miséricorde) : « J’ai vu un homme d’Ahlous-Sounnah avec un homme d’Ahloul-Bid’ah. Dois-je arrêter de lui parler ? » Il dit : « Non, informe-le que l’homme que tu as vu avec lui est une personne de l’innovation, s’il le quitte, alors parles-lui, autrement considère le comme un innovateur, puisque Ibn Mas‘oud (Allah l’agrée) a dit : « Un homme est semblable a ses compagnons. »
[Tabaqaat ul-Hanaabilah (1/160)]


‘Outbah al-Ghoulam (Allah lui fasse miséricorde) a dit :
« Celui qui n’est pas avec nous, alors il est contre nous »
[Al-Ibaanah (2/437)]


Umar Ibn al khattâb a dit : "Choisis les partisans de la sincérité et vis parmi eu, car ils sont une beauté dans la facilité et une assistance dans la difficulté. Considére ton frére
de la meilleur maniére tant que rien ne te pousse à le détester
éloigne toi de ton ennemi et prends garde à ton ami, si ce n'est le digne de confiance. Mais n'est digne de confiance que celui qui craint Allah. aussi, ne fréquente pas le pervers sans quoi tu apprendrais quelques une de ses perversions et ne lui dévoile pas ton secret. Consulte dans tes affaires ceux qui craignent Allah, pureté à lui."


Source : Mukhtasar minhâj al qâsidîn
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fréquentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Divers sujets concernant la société musulmane :: Les rapports sociaux-
Sauter vers: