El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les mérites et les conditions de la parole d’unicité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Layina Umm Adam
Moujtahidah 2 fois
Moujtahidah 2 fois


Nombre de messages : 2258
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Les mérites et les conditions de la parole d’unicité    Jeu 2 Avr 2015 - 17:11

Les mérites et les conditions de la parole d’unicité (Partie 1)


Cheikh Abderrazzak Al'Abbad 





La louange appartient à Allah (Exalté Soit Il). Nous Le louons, nous cherchons Son assistance, nous Lui demandons pardon, nous nous repentons à Lui et nous cherchons refuge auprès de Lui contre le mal de nos âmes et de nos viles œuvres. Celui qu’Allah guide nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare nul ne peut le guider.
Et je témoigne qu’il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, excepté Allah (Exalté Soit Il), Seul, sans associé et je témoigne que Mohammed (Paix et Salut d'Allah sur lui) est Son serviteur et Son messager. Que la paix et le salut soient sur Son serviteur, sa famille et l’ensemble de ses compagnons.
Ensuite :
Ô Croyants ! Serviteurs d’Allah !
Je vous enjoins, ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah (Le Très Haut) et le fait qu’Il vous observe parfaitement en secret ou en public. La crainte d’Allah (Exalté Soit Il) est la meilleure provision pour nous permettre d’obtenir la satisfaction d’Allah.
Ensuite, sachez – qu’Allah vous fasse miséricorde – que la meilleure des paroles et la plus sublime dans l’absolu est la parole d’unicité : il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله). Les cieux et la terre ont été établis à cause de cette parole, ainsi que l’ensemble de la création. Les messagers ont été envoyés avec cette parole, et à la suite de celle-ci, les livres ont été révélés et les lois divines légiférées. Du fait de cette parole, les balances ont été établies, les registres ont été consignés et les « marchés » du Paradis et de l’Enfer ont été dressés. Les hommes se sont divisés en croyants et mécréants et en pieux et pervers. La création, l’ordre, la rétribution et le châtiment ont pour origine cette parole. Le Jour de la Résurrection, les premières et les dernières générations seront interrogées sur cette parole. Celle-ci est l’anse qui ne se brise pas, la parole de piété, l’attestation de l’unicité, et la clé de la demeure de la félicité. Elle est la base et la fondation de la religion mais aussi, le summum de son affaire.
Allah (Le Très Haut) dit : {Allah atteste, ainsi que les Anges et les détenteurs de science, qu’il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors de Lui, Le Mainteneur de la Justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage.}[1].4
Serviteurs d’Allah !
L’obligation qui incombe à chaque musulman est de connaître la [signification de cette] parole d’unicité : لا إله إلا الله. 
Elle constitue la meilleure des paroles, la plus émérite et la plus complète. Celle-ci n’est pas acceptée de la part d’Allah si elle ne représente qu’une simple prononciation de la langue. Le serviteur doit accomplir et réaliser ses implications induites et ses applications finales. Par exemple, annuler tout polythéisme et confirmer l’unicité toute entière à Allah avec une croyance ferme du contenu de cette parole en actes à accomplir.
Ainsi, le serviteur devient un véritable musulman et fait partie des gens de لا إله إلا الله.
Serviteurs d’Allah !
La parole de لا إله إلا الله est une parole majestueuse, ayant des implications. Nous devons comprendre sa signification et ses déductions.
En effet, d’après le consensus des savants, cette parole n’est pas profitable si elle est prononcée uniquement par la langue sans aucune compréhension de sa signification et de sa mise en application. Allah (Le Très Haut) dit : {Et ceux qu’ils invoquent en dehors de Lui n’ont aucun pouvoir d’intercession, à l’exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause.}[2] Les exégètes ont expliqué ce verset de la manière suivante : « à l’exception de ceux qui auront témoigné de : لا إله إلا الله en connaissant avec leur cœur la signification de ce qu’ils prononcent avec leur langue. 

En effet, un témoignage implique la connaissance de ce que l’on doit témoigner. Si ce témoignage se base sur l’ignorance alors ce n’en est pas un. Ce témoignage implique donc d’être véridique et d’œuvrer en fonction de celui-ci. ».
Ainsi - Serviteurs d’Allah – vous comprenez donc la nécessité de la science, de l’œuvre et de la véracité de cette majestueuse parole. Grâce à la science, le serviteur est délivré de la voie des chrétiens qui œuvrent sans science. Grâce à l’œuvre, le serviteur est délivré de la voie des juifs qui connaissent [la vérité] mais n’œuvrent pas. Grâce à la véracité, le serviteur est délivré de la voie des hypocrites qui laissent apparaître [l’islam] mais dissimulent [la mécréance]. Ainsi, par la science, l’œuvre et la véracité, le serviteur sera parmi les gens du chemin droit d’Allah, ceux qu’Allah a comblés de Ses faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Sa colère ou qui se sont égarés.
La connaissance de la signification de cette parole est donc fondamentale. Voilà pourquoi Mouslim rapporte dans son Sahîh, d’après ‘Uthmân ibn ‘Affân (t), la parole du Prophète (Paix et Salut d'Allah sur lui) : « Quiconque meurt en sachant qu’il n’y aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah entrera au Paradis. »
Serviteurs d’Allah !
 لا إله إلا الله n’est bénéfique que si on connait ses implications qu’elle induit en annulation et en confirmation, mais aussi en science et en œuvre.
Quiconque la prononce et la met en application en apparence sans y croire est un hypocrite. Quiconque la prononce et met en œuvre son contraire en commettant le polythéisme est un mécréant. Quiconque la prononce et tourne le dos à l’Islam en répugnant une chose faisant partie de ses implications ou de ses droits est un apostat, et elle ne lui sera pas bénéfique. Quiconque la prononce mais consacre certaines adorations à autre qu’Allah comme l’invocation, le sacrifice, le serment, la recherche du secours, la confiance, le repentir, l’espoir, la crainte, l’amour, etc, donc quiconque accomplit des adorations à un autre qu’Allah  alors qu’elles ne concernent que Lui (Exalté Soit Il) est un polythéiste, quand bien même il prononcerait لا إله إلا الله
En effet, il n’a pas œuvré selon ce qu’elle impliquait d’unicité et de sincérité, toutes deux étant la signification et l’indication de cette parole.
Celui qui dit لا إله إلا الله ne demande qu’à Allah, ne cherche assistance qu’auprès d’Allah, ne place sa confiance qu’en Allah, n’espère que d’Allah, ne sacrifie que pour Allah, etc. En fait, toute son adoration n’est vouée qu’à Allah et il mécroit en tout ce qui peut être adoré en dehors d’Allah, tout en s’en déresponsabilisant. Voilà, - Serviteurs d’Allah – qui est véritablement celui qui dit لا إله إلا الله. Il a véridiquement réalisé [cette parole].
Serviteurs d’Allah !
Les textes rapportés dans Le Livre et la Sunna concernant le mérite de cette parole d’unicité لا إله إلا الله sont nombreux et on ne peut les recenser. Ils indiquent tous l’importance de cette parole, sa grande valeur, son immense affaire, ses nombreux bienfaits et les bénédictions qu’elle apporte à ceux qui la prononcent. Cependant, le serviteur doit savoir que cette majestueuse parole de لا إله إلا الله a des conditions devant être réalisées et d’importantes implications devant être accomplies. Tout ceci est indiqué dans le Livre d’Allah et la Tradition du Prophète (Paix et Salut d'Allah sur lui).
On a demandé à Wahb ibn Munabbih, un des plus illustres tabi‘în, – qu’Allah lui fasse miséricorde – : « لا إله إلا الله n’est-elle pas la clé du Paradis ? - Bien sûr que oui, a-t-il répondu, mais il n’y a pas une clé sans dent. Si tu viens avec une clé ayant ses dents, la porte te sera ouverte. Dans le cas contraire, elle restera fermée. » Par cette image, il désignait les conditions de لا إله إلا الله.
On a demandé à Hassan al-Basrî, un des plus illustres tabi‘în, – qu’Allah lui fasse miséricorde – : « Celui qui dit لا إله إلا الله ne rentre-t-il pas au Paradis ? – Bien sûr que oui, a-t-il répondu, dès lors où il s’acquitte des ses droits et de ses obligations, il entrera au Paradis. »
Ce qui apparaît - Serviteurs d’Allah – est que la parole d’unicité لا إله إلا الله a des conditions devant être définies, considérées et dont nous devons nous préoccuper de leur réalisation. Lorsque les savants, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont approfondi leur lecture du Livre d’Allah et de la Tradition de Son Prophète (Paix et Salut d'Allah sur lui), ils ont déduit et extrait sept conditions nécessaires à l’acceptation de cette parole. 
Ces sept conditions sont :
- La science (al-‘Ilm) de sa signification qui annule l’ignorance.
- La certitude (al-Yaqîn) qui annule le doute et l’hésitation.
- La véracité (as-Sidq) qui annule le mensonge.
- La sincérité (al-Ikhlâs) qui annule le polythéisme et l’ostentation.
- L’amour (al-Mahabba) qui annule la haine et la répugnance.
- La soumission (al-Inqiyâd) qui annule l’abandon.
- L’acceptation (al-Qabûl) qui annule le rejet.
Ces sept conditions de cette majestueuse parole sont indiquées et prouvées par des dizaines d’arguments issus du Livre d’Allah (Exalté Soit Il) et de la Tradition de Son Prophète (Paix et Salut d'Allah sur lui).
Ce qui nous incombe - Serviteurs d’Allah - est d’accorder une grande importance à cette immense et magnifique parole et que notre souci principal soit de nous préoccuper avant tout de cette parole-là.
Au cours des prochains sermons, si Allah nous permet d’être encore présents et de nous revoir, nous clarifierons et expliquerons en détail, si Allah le souhaite, la signification de cette parole, et les sept conditions qui la définissent.
Nous implorons Allah (Exalté Soit Il) de nous accorder, ainsi qu’à vous, la réussite dans la mise en pratique de cette majestueuse parole, d’en réaliser les conditions et de s’acquitter des droits qui lui reviennent. Qu’Allah nous fasse tous rentrer au Paradis.
Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Fais-nous vivre sur cette parole et fais-nous mourir sur celle-ci.
Ô Allah ! Accorde-nous la réussite afin d’accomplir véritablement ce qu’elle implique.
Ô Allah ! Par l’intermédiaire de cette parole, fais-nous entrer au Paradis, la demeure de la paix.
Ceci est ma parole. Qu’Allah me pardonne, qu’Il vous pardonne et qu’Il pardonne à tout musulman chaque péché. Implorez Son pardon et Il vous pardonnera, car Il est Le Plein de Mansuétude et Le Miséricordieux.
[1] La Famille d’Imrân, 3 : 18.
[2] L’ornement, 43 : 86.




  http://www.lavoiedroite.com/article/les-merites-et-les-conditions-de-la-parole-dunicite-partie-1


Dernière édition par Layina Umm Adam le Mar 28 Avr 2015 - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Layina Umm Adam
Moujtahidah 2 fois
Moujtahidah 2 fois


Nombre de messages : 2258
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: Les mérites et les conditions de la parole d’unicité    Mar 28 Avr 2015 - 22:25

Les mérites et les conditions de la parole d’unicité (Partie 2)


Cheikh Abderrazzak Al'Abbad



 


La louange appartient à Allah (Exalté Soit Il). Nous Le louons, nous cherchons Son assistance, nous Lui demandons pardon, nous nous repentons à Lui et nous cherchons refuge auprès de Lui contre le mal de nos âmes et de nos viles œuvres. Celui qu’Allah guide, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare nul ne peut le guider. Et je témoigne qu’il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, excepté Allah (Exalté Soit Il), Seul, sans associé et je témoigne que Mohammed (Paix et Prière sur lui) est Son serviteur et Son messager. Que la paix et le salut soient sur Son serviteur, sa famille et l’ensemble de ses compagnons.
 
Ensuite :
Ô Croyants ! Serviteurs d’Allah ! Je vous enjoins, ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah (Le Très Haut) et le fait qu’Il vous observe parfaitement en secret ou en public. La crainte d’Allah (Exalté Soit Il) est la meilleure provision pour nous permettre d’obtenir la satisfaction d’Allah.
 
Ensuite, sachez – qu’Allah vous fasse miséricorde – que la meilleure des paroles et la plus sublime dans l’absolu est la parole d’unicité : il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله).
Les cieux et la terre ont été établis à cause de cette parole, ainsi que l’ensemble de la création. Les messagers ont été envoyés avec cette parole, et à la suite de celle-ci, les livres ont été révélés et les lois divines légiférées. Du fait de cette parole, les balances ont été établies, les registres ont été consignés et les « marchés » du Paradis et de l’Enfer ont été dressés. Les hommes se sont divisés en croyants et mécréants et en pieux et pervers. La création, l’ordre, la rétribution et le châtiment ont pour origine cette parole. Le Jour de la Résurrection, les premières et les dernières générations seront interrogées sur cette parole. Celle-ci est l’anse qui ne se brise pas, la parole de piété, l’attestation de l’unicité, et la clé de la demeure de la félicité. Elle est la base et la fondation de la religion mais aussi, le summum de son affaire.
Allah (Le Très Haut) dit : {Allah atteste, ainsi que les Anges et les détenteurs de science, qu’il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors de Lui, Le Mainteneur de la Justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage.}[1].
 
Serviteurs d’Allah !
Cette parole est la clé de l’appel des Messagers. Chaque prophète qu’Allah a envoyé à son peuple fut chargé de les appeler àلا إله إلا الله
Allah (Le Très Haut) dit : {Et certes, Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire] : « Adorez Allah et écartez-vous du Rebelle (at-Tâgût). » Alors, Allah en guida certains, mais d’autres furent destinés a l'égarement.}[2]
La première chose à laquelle tout messager a appelé son peuple fut cette parole. Ce messager leur enjoignait : « Dites : لا إله إلا الله vous réussirez, vous connaitrez le bonheur et vous aurez le succès en ce bas-monde et dans l’au-delà.
Ô croyants ! Cette parole est la première à travers laquelle le serviteur embrasse l’Islam. Aucun homme, ni aucun serviteur n’entre dans le giron de l’Islam si ce n’est grâce à cette parole.
Celui dit :  لا إله إلا الله  et ainsi, son honneur, son sang et ses biens deviennent sacrés comme le Prophète (Paix et Prière sur lui) a dit : « On m’a ordonné de combattre les gens jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, excepté Allah لا إله إلا الله ).»  Cette parole est aussi la dernière avec laquelle le musulman quitte ce monde comme il (Paix et Prière sur lui) l’a aussi dit : « Celui dont la dernière parole est : Il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله) entrera au paradis. »
 

De nombreuses preuves issues du Livre d’Allah (Le Très Haut) sont venues expliquer le mérite de cette parole ainsi que sa grande valeur.
Elle a été décrite par des caractéristiques sublimes : notamment dans le Livre d’Allah, elle a été décrite comme :
1.   L’anse qui ne se brise jamais comme dans le verset suivant où Allah (Le Très Haut) dit : {Et quiconque mécroit au Rebelle (at-Tâgût) tandis qu’il croit en Allah saisit alors l’anse la plus solide, qui ne se brise pas.}[3].
 
2.   La vérité comme décrite à travers la parole d’Allah (Le Très Haut) : {A l’exception de celui qui aura témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause.}[4]. C’est-à-dire : Il aura témoigné de : لا إله إلا الله  comme l’ont expliqué les exégètes.
 
3.   La bonne parole comme Allah (Le Très Haut) dit : {N’as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s’élance dans le ciel ?}[5]. Cette parole est لا إله إلا الله.
 

4.   La parole ferme comme dans la parole d’Allah (Le Très Haut) : {Allah affermit les croyants par une parole ferme, ici-bas et dans l’au-delà, tandis qu’Il égare les injustes. Et, Allah fait ce qu’Il veut.}[6].
 

Et de même, de nombreux textes extraits de la Sunna attestent du mérite de cette majestueuse parole qu’est : لا إله إلا الله :
Parmi ces mérites, il est confirmé dans le Musnad de l’imam Ahmed, la parole du Prophète (Paix et Prière sur lui) : « Nûh a dit à son fils : Je t’ordonne de dire : Il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله.). En effet, si on posait les sept cieux ainsi que les sept terres dans le plateau [d’une balance] et qu’ensuite la parole de لا إله إلا الله  était posée dans l’autre plateau, alors cette parole de لا إله إلا الله   ferait basculer le plateau de son coté. » Elle est donc la chose la plus lourde que l’on peut poser dans la balance.
De même, ce qui est confirmé du Prophète (Paix et Prière sur lui) : « Le jour de la Résurrection, Allah (Le Très Haut) dira : Sortez de l’Enfer celui qui aura dans son cœur le poids d’un grain de moutarde de foi. »


Il (Paix et Prière sur lui) a aussi dit : « Certes, Allah a interdit à l’Enfer quiconque dit : Il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله) à travers laquelle il recherche le Visage d’Allah. »
 
Ainsi donc, les hadiths viennent aussi expliquer le mérite de cette parole et son immense importance. Elle occupe telle place dans le Livre d’Allah et telle position dans la Tradition du Messager d’Allah (Paix et Prière sur lui). Par conséquent, c’est un devoir pour tout musulman de bien se soucier de cette parole et de lui accorder toute son attention. Il doit se préoccuper de cette parole aussi bien dans sa mise en pratique que dans son expression, sa compréhension et l’application de ce qu’elle implique jusqu’à ce que le serviteur en soit digne sincèrement et véridiquement. On doit donc l’aimer, la comprendre et œuvrer selon ce qu’elle induit afin que celui qui la prononce en tire un véritable bénéfice. En effet, toute personne qui dit لا إله إلا الله  n’en tire pas forcément bénéfice, excepté celui qui aura rempli ses conditions et aura complété ses fondations qui nous ont été rapportées dans le Livre d’Allah et dans la Tradition de Son Prophète (Paix et Prière sur lui).
 

Voilà pourquoi, il est grandement conseillé d’enseigner aux enfants cette parole au moment où il commence à parler. En effet, l’enfant grandit selon la première chose qu’il prononce et cette affaire-là est immense. Ainsi donc, on lui enseigne لا إله إلا الله , on lui apprend qu’Allah est bien informé de lui, on lui enseigne la grandeur d’Allah (Le Très Haut), on lui fait craindre Allah, etc. Ainsi, l’enfant grandit sur cette affaire et ces enseignements doivent constituer les premières bases de son éducation. On lui enseigne aussi qu’Allah (Le Très Haut) s’est établi sur Son Trône, sans être cerné par Sa création, tout en étant informé de tout ce qui se passe, en nous voyant. On lui enseigne encore que لا إله إلا الله signifie qu’il n’y a aucune autre divinité digne d’adoration en dehors d’Allah. Cette parole est donc la première chose que l’on commence à enseigner et cela avant tout autre chose. C’est la parole à laquelle on appelle lorsqu’on prêche aux gens, c’est la parole que l’on enseigne aux enfants, etc, car cette parole est la plus majestueuse qui soit.
 

Toute œuvre pieuse à travers laquelle on se rapproche d’Allah (Le Très Haut)  ne peut être bénéfique, agréée et acceptée auprès d’Allah (Le Très Haut) si ce n’est en ayant fondé cette œuvre sur cette majestueuse parole qu’est لا إله إلا الله. Quant aux œuvres qui n’ont pas été fondées sur cette parole d’unicité de لا إله إلا الله, même si elles seraient profitables, nombreuses et variées, elles ne seraient pas en réalité bénéfiques, ni même acceptées auprès d’Allah (Le Très Haut). Allah dit : {Ce qui a empêché leurs dons d’être agréés, c’est le fait qu’ils n'ont pas cru en Allah et en Son Messager.}[7].
La foi est donc obligatoire.لا إله إلا الله  est aussi une condition obligatoire afin que les œuvres soient acceptées et agréées auprès d’Allah (Le Très Haut).
 

Cependant, nous devons connaître, avant cela, un immense point important et sublime qui a trait à la compréhension et à la signification de cette parole d’unicité que représenteلا إله إلا الله.  A savoir, لا إله إلا الله  est construite sur deux immenses piliers fondamentaux et inébranlables qui doivent être connus afin de réaliser cette parole et sans lesquels, لا إله إلا الله  n’est pas acceptée.
Donc, لا إله إلا الله  repose sur deux piliers :
1.   L’annulation (an-Nafî),
2.   La confirmation (al-Ithbât).
Quiconque vient avec l’annulation mais sans la confirmation, son attestation ne sera pas acceptée. De même, quiconque vient avec la confirmation mais sans l’annulation, son attestation ne sera pas non plus acceptée. Le serviteur doit venir avec les deux, c’est-à-dire : l’annulation de toute divinité en dehors d’Allah et la confirmation de l’ensemble de l’adoration dans tous ses aspects pour Allah (Le Très Haut) Seul. Voilà les deux piliers qui sont indiqués dans cette majestueuse parole.
 


Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Fais-nous vivre sur cette parole et fais-nous mourir sur celle-ci.
Ô Allah ! Accorde-nous la réussite afin d’accomplir véritablement ce qu’elle implique.
Ô Allah ! Par l’intermédiaire de cette parole, fais-nous entrer au Paradis, la demeure de la paix  
Ceci est ma parole. Qu’Allah me pardonne, qu’Il vous pardonne et qu’Il pardonne à tout musulman chaque péché. Implorez Son pardon et Il vous pardonnera, car Il est Le Plein de Mansuétude et Le Miséricordieux. 
 


[1] La Famille d’Imrân, 3 : 18.
[2] Les Abeilles, 16 : 36.
[3] La Vache, 2 : 256.
[4] L’Ornement, 43 : 86.
[5] Ibrâhîm, 14 : 24.
[6] Ibrâhîm, 14 : 27.
[7] Le Repentir, 9 : 54.






 http://www.lavoiedroite.com/article/les-merites-et-les-conditions-de-la-parole-dunicite-partie-2
Revenir en haut Aller en bas
Layina Umm Adam
Moujtahidah 2 fois
Moujtahidah 2 fois


Nombre de messages : 2258
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: Les mérites et les conditions de la parole d’unicité    Mar 28 Avr 2015 - 22:29

Les mérites et les conditions de la parole d’unicité (Partie 3)

Cheikh Abderrazzak Al'Abbad






La louange appartient à Allah (عز وجل). Nous Le louons, nous cherchons Son assistance, nous Lui demandons pardon, nous nous repentons à Lui et nous cherchons refuge auprès de Lui contre le mal de nos âmes et de nos viles œuvres. Celui qu’Allah guide nul ne peut l’égarer et celui qu’Il égare nul ne peut le guider. Et je témoigne qu’il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, excepté Allah (عز وجل), Seul, sans associé et je témoigne que Mohammed (صلى الله عليه وسلم) est Son serviteur et Son messager. Que la paix et le salut soient sur Son serviteur, sa famille et l’ensemble de ses compagnons.


Ensuite :
Ô Croyants ! Serviteurs d’Allah !
Je vous enjoins, ainsi qu’à moi-même, la crainte d’Allah (عز وجل) et le fait qu’Il vous observe parfaitement, en secret ou en public. Quiconque craint Allah (عز وجل), Allah le préserve et l’oriente vers le bien dans ses affaires mondaines et spirituelles.


Ensuite, sachez – qu’Allah vous fasse miséricorde – que la meilleure des paroles et la plus sublime dans l’absolu est la parole d’unicité : il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله). Les cieux et la terre ont été établis à cause de cette parole, ainsi que l’ensemble de la création. Les messagers ont été envoyés avec cette parole, et à la suite de celle-ci, les livres ont été révélés et les lois divines légiférées. Du fait de cette parole, les balances ont été établies, les registres ont été consignés et les « marchés » du Paradis et de l’Enfer ont été dressés. Les hommes se sont divisés en croyants et mécréants et en pieux et pervers. La création, l’ordre, la rétribution et le châtiment ont pour origine cette parole.



 Le Jour de la Résurrection, les premières et les dernières générations seront interrogées sur cette parole. Celle-ci est l’anse qui ne se brise pas, la parole de piété, l’attestation de l’unicité, et la clé de la demeure de la félicité. Elle est la base et la fondation de la religion mais aussi, le summum de son affaire.


Allah (عز وجل) dit : {Allah atteste, ainsi que les Anges et les détenteurs de science, qu’il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors de Lui, Le Mainteneur de la Justice. Point de divinité à part Lui, le Puissant, le Sage.}[1].

Dans les sermons précédents, nous avons discuté de la place de l’unicité dans la vie du musulman et des mérites de la parole de  لا إله إلا الله. Nous étions arrivés aux deux piliers fondamentaux sur lesquels reposait  لا إله إلا الله. Sans ceux-ci, cette parole n’est pas acceptée. Par conséquent, nous devons bien les réaliser et bien les comprendre. A titre de rappel, le premier pilier consiste en l’annulation de toute divinité en dehors d’Allah, et le second pilier est la confirmation que toute l’adoration, sous tous ses aspects, est vouée à Allah (عز وجل) Seul.


 لا إله إلا الله a aussi des conditions qui sont indiquées dans le Livre d’Allah et la Tradition de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم). Nous avions aussi entendu les paroles des savants concernant ces conditions et leur grande importance. C’est-à-dire que لا إله إلا الله  n’était acceptée que si celui qui la prononce connaît bien ces conditions qui ont été rapportées dans le Livre d’Allah et la Tradition de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم). Quiconque prononce et dit cette parole sans en respecter ses conditions, qui ont été expliquées dans le Livre d’Allah et la Tradition de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم), et se montre négligent, alors son attestation de لا إله إلا الله  ne lui sera pas profitable jusqu’à ce qu’il les complète et les perfectionne. Le point ici n’est pas simplement de les apprendre mais plutôt, l’objectif est de les comprendre et de les mettre en application.

Le musulman doit apprendre ces conditions, doit comprendre leur signification et il doit mettre en pratique leurs implications. Quiconque œuvre ainsi fait partie des gens de لا إله إلا الله

Ces conditions sont : la science, la certitude, la soumission, l’acceptation, l’amour, la véracité et la sincérité.Voilà les sept conditions de لا إله إلا الله. Ces conditions ont été indiquées dans le Livre d’Allah et la Tradition de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم). Nous les répétons une fois de plus : la science, la certitude, la soumission, l’acceptation, l’amour, la véracité et la sincérité.

La première de ces sept conditions qui est la plus importante et la plus immense est la science (al-‘ilm). La science dissipe l’ignorance.

C’est la science [dans la signification de cette attestation] en annulation et en confirmation, tout en dissipant l’ignorance. Quiconque dit لا إله إلا الله, quiconque témoigne deلا إله إلا الله, doit connaître la signification de cette parole. La condition d’acceptation d’un témoignage est de connaître ce dont on témoigne. Ainsi, dès lors où la personne sait ce dont il témoigne, alors son témoignage est accepté. 


 La connaissance de la signification de cette parole est une obligation.

Allah (عز وجل) dit : {Et sache donc qu’en vérité, il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah, et implore le pardon pour ton péché.}[2]

Allah a commencé par la science avant la parole et l’acte. Donc, la connaissance de la signification de ce témoignage est obligatoire.
Allah (عز وجل) dit aussi : {A l’exception de celui qui aura témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause.}[3]. Les exégètes ont dit : Il aura témoigné de لا إله إلا الله,  {et en pleine connaissance de cause.}, c’est-à-dire : Ils connaissent la signification de cette majestueuse parole. La connaissance de la signification de cette parole est une obligation.


Voilà pourquoi, dans le Sahîh Muslim, d’après ‘Uthmân ibn ‘Affân (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Celui qui meurt en sachant qu’il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله) entrera au paradis. ».

En effet, comment une personne peut-elle accomplir les obligations, les droits et les devoirs de لا إله إلا الله  alors qu’elle en ignore sa signification !? Comment une personne peut-elle rendre les droits, les obligations et les devoirs de لا إله إلا الله  alors qu’elle en a une compréhension erronée et inexacte ?


 La personne doit avoir une compréhension correcte et exacte, se basant sur le Livre d’Allah et la Tradition de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم).


Cette parole a une signification claire et une compréhension évidente. Elle est la plus claire et la plus évidente des affaires. Dans le Livre d’Allah et la Tradition de Son Prophète (صلى الله عليه وسلم), sa signification est manifeste. De nombreux passages issus du noble Coran, ainsi que de nombreux textes issus de la Tradition du noble Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم), sont venus expliquer clairement la signification de cette parole. Des versets clairs expliquent cette parole, notamment :

 Allah (عز وجل) dit : {Et quiconque mécroit au Rebelle (at-Tâgût) tandis qu’il croit en Allah saisit alors l’anse la plus solide, qui ne se brise pas.}[4].

Ceci est donc la signification de la parole لا إله إلا الله.  Direلا إله إلا الله  signifie mécroire au « Rebelle ». Le « Rebelle » est tout ce qui est adoré en dehors d’Allah. Ce verset réunit donc l’annulation et la confirmation, c’est-à-dire que mécroire au Rebelle représente l’annulation et avoir foi en Allah représente la confirmation.

 Il y a aussi la parole d’Allah dans le noble Coran où Il (عز وجل)  a dit : {Et adorez Allah et ne lui associez rien.}[5]. Sa parole: {Et adorez Allah…} est la confirmation tandis que Sa parole: {… ne lui associez rien.} est l’annulation.

Ainsi donc, nous retrouvons encore dans ce verset l’annulation et la confirmation: confirmation de toute l’adoration pour Allah (عز وجل) et annulation de toute autre adoration en dehors de celle d’Allah (عز وجل).

 De même, dans la Tradition du Prophète (صلى الله عليه وسلم), nous trouvons des textes qui expliquent et explicitent la signification de لا إله إلا اللهA titre d’exemple, le hadith d’Ibn ‘Abbâs (رضي الله عنه) dont nous avons parlé précédemment et rapporté par Bukhârî et Muslim où le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a envoyé Mu’âdh ibn Jabal (رضي الله عنه) au Yémen et lui a dit : « Appelle-les au témoignage de : Il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah (لا إله إلا الله). »


Et dans d’autres versions authentiques, il (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Et que la première chose à laquelle tu les appelles soit l’adoration d’Allah. »

Une autre version précise aussi : « Et que la première chose à laquelle tu les appelles soit de rendre un culte pur monothéiste à Allah. »

Ceci est aussi la signification deلا إله إلا الله.  Dire لا إله إلا الله  signifie adorer sincèrement Allah, vouer un culte unique et sincère à Allah (عز وجل)

 De même, et toujours dans un des deux recueils authentiques, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Quiconque meurt en invoquant un autre qu’Allah, en Lui donnant un égal, entrera en Enfer. » Ceci est encore la signification de لا إله إلا الله

Dire لا إله إلا الله  signifie accomplir sincèrement les préceptes religieux pour Allah (عز وجل). Quiconque meurt en invoquant Allah et en Lui donnant un égal a annulé cette parole et en a contredit ses préceptes et ce qu’ils impliquent. La signification de cette parole est de ne pas donner un égal à Allah lorsque tu L’invoques. Tu dois être sincère dans le culte que tu rends à Allah (عز وجل).

Lorsque le serviteur dit لا إله إلا الله  cela veut dire qu’il accomplit sincèrement toute son adoration pour Allah (عز وجل). L’adoration est un nom global qui correspond à tout ce qu’Allah aime et agrée comme actes et paroles, apparents et cachés. Notamment: la prière, la prosternation, la soumission, la confiance, le sacrifice, les vœux, l’espoir, chercher secours, chercher refuge, etc.


Celui qui ditلا إله إلا الله  doit avoir à l’esprit qu’il accomplit sincèrement toutes ces œuvres pour Allah : il n’invoque qu’Allah, il ne cherche secours qu’en Allah, il ne place sa confiance qu’en Allah, il n’a d’espoir qu’en Allah, il ne sacrifie que pour Allah, il ne fait des vœux que pour Allah, il ne cherche assistance, soutien et guérison qu’en Allah.


 Voilà la signification de cette majestueuse parole. Parfois, tu trouves des personnes ayant des compréhensions étroites ou même se méprennent sur sa signification. Elles finissent même par dévier et par expliquer cette parole avec des explications très éloignées de ce qu’elle signifie réellement. Nous n’allons pas nous attarder sur ces nombreuses et diverses explications car leurs définitions nous importent peu. Le point essentiel qu’il faut garder à l’esprit est que le musulman doit avoir une connaissance et une compréhension authentique de la signification de cette majestueuse parole à la lumière du Livre d’Allah et de la Tradition de Son Messager (صلى الله عليه وسلم).


Nous devons alerter le musulman sur la signification de لا إله إلا الله . Le but de cette parole est qu’il n’y a aucune divinité véridique si ce n’est Allah. Toutes les autres divinités adorées, aussi nombreuses et diverses soient-elles, sont fausses. En fait, tout ce qui est adoré en dehors d’Allah est vain.


لا إله إلا الله signifie donc qu’il n’y a aucune autre divinité, digne d’adoration , en dehors d’Allah. Allah (عز وجل) dit : {Il en est ainsi, car Allah est, Lui, la Vérité, alors que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux. Et, certes Allah est le Très-Haut, le Grand.}[6]


Donc, mes frères, nous devons bien comprendre [les fondements et les significations de] cette majestueuse parole qu’est : لا إله إلا الله  afin que la personne accomplisse l’adoration d’Allah en étant clairvoyant et sur une preuve évidente.


[Comme Allah (عز وجل) dit :] {Et sache donc qu’en vérité, il n’y a aucune divinité, digne d’adoration, en dehors d’Allah, et implore le pardon pour ton péché.}[7] La science que recèle ce témoignage en annulation et en confirmation efface donc l’ignorance.


Nous implorons donc Allah (عز وجل) de nous compter parmi les gens de لا إله إلا الله.


Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Compte-nous parmi les gens de لا إله إلا الله.
Ô Allah ! Fais-nous vivre sur cette parole et fais-nous mourir sur celle-ci.
Ô Allah ! Accorde-nous la réussite afin d’accomplir véritablement ce qu’elle implique.
Ô Allah ! Par l’intermédiaire de cette parole, fais-nous entrer au Paradis, la demeure de la paix.
Ceci est ma parole. Qu’Allah me pardonne, qu’Il vous pardonne et qu’Il pardonne à tout musulman chaque péché. Implorez Son pardon et Il vous pardonnera, car Il est Le Plein de Mansuétude et Le Miséricordieux. 

 



[1] La Famille d’Imrân, 3 : 18.
[2] Mohammed, 47 : 19.
[3] L’Ornement, 43 : 86.
[4] La Vache, 2 : 256.
[5] Les Femmes, 4 : 36.
[6] Le Pèlerinage, 22 : 62.
[7] Mohammed, 47 : 19.


 Traduction achevée le : 10 Février 2012 /  18 Rabi’ al Awwal 1433.
Traduit par Issa petit


 http://www.lavoiedroite.com/article/les-merites-et-les-conditions-de-la-parole-dunicite-partie-3
Revenir en haut Aller en bas
 
Les mérites et les conditions de la parole d’unicité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Les 5 Piliers :: Ash-shahadatayn (les 2 attestations)-
Sauter vers: