El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
La pause de Ramadan sera du 14 mai au 17 juin inclus إن شاء الله




Du Nouveau sur le Merkez El 'Ilm ICI



Partagez | 
 

 Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: La célébration de la naissance du Prophète   Mar 28 Oct 2008 - 20:16

L’Innovation dans la célébration de la naissance du Prophète

Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ









Question :

Est-ce que célébrer l’anniversaire du Prophète est permis ou interdit ?

Réponse :

Célébrer l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) ou celui de tout autre personne est une innovation. Certes il a été authentifié que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :


« Quiconque introduit quelque chose dans notre affaire qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté » [1]. [2]



Question :


Quel est l’avis concernant la célébration de l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) dans le mois de Rabî’ al-Awwal pour le glorifier (sallallahu ’alayhi wa sallam) ?

Réponse :

La glorification du Prophète et le fait de le respecter consiste à : croire à tout ce avec quoi il est venu de la part d’Allâh, suivre sa Loi Islamique, sa Croyance, ses dires, ses actions et son comportement ; [cela consiste] dans le délaissement de l’innovation dans la religion, et fait partie de l’innovation dans la religion le fait de célébrer l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). [3]



Question :


Quel est l’avis sur le fait de célébrer l’anniversaire du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et penser que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) assiste à cela [physiquement ou spirituellement] ?

Réponse :

Quant au respect porté à l’égard du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et son hommage, cela ne consiste que dans la foi en sa mission et ses actions provenant de la part d’Allâh. Quant à la célébration de son anniversaire, cela n’est qu’une innovation ajoutée dans la religion, et certes il a été authentifié du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) qu’il a dit :


« Quiconque introduit quelque chose dans notre affaire qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté » [4].

Et il n’est pas prouvé que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) visite [ou rejoint] quiconque [après sa mort] parmi les gens ; et le principe de base est que cela ne se réalise pas, par conséquent, il est obligatoire de rester sur ceci jusqu’à ce qu’une preuve évidente indique [les choses] autrement. [5]



Question :


Est-il permis de participer à la célébration du souvenir du voyage nocturne du Prophète ?

Réponse :

Il n’est pas permis de célébrer l’anniversaire du Prophète, ni-même « al-Mi’râdj » comme il n’est pas permis d’y participer, parce que c’est une innovation dans la religion. Et il a été authentifié du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) qu’il a dit :


« Quiconque introduit quelque chose dans notre affaire qui n’en fait pas partie, alors cela sera rejeté » [6]. [7]



Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 3/39
[3] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 3/23
[4] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[5] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 3/28
[6] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[7] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 3/44


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article266


(La page n'existe plus)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré    Mar 28 Oct 2008 - 20:18

Comprendre les fêtes en Islâm et la célébration de la naissance du Prophète

Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ





Premièrement, le terme « al-’Aîd » désigne un rassemblement qui se répète ordinairement sur une base annuelle ou mensuelle ou hebdomadaire etc.

Al-’Aîd - réunit des choses comme : un jour qui revient, comme le jour de la fête de rupture du jeûne et le vendredi, un rassemblement qui a lieu dans le jour et les activités qui y sont menées, qu’elles soient cultuelles ou ordinaire.


Deuxièmement, de ce qui est fait de ces choses, dans le but de se rapprocher d’Allâh, de Le vénérer et d’obtenir la récompense [divine] et propre en ressemblance, à ce qui avait été par les gens de l’époque de l’ignorance et d’autres groupes mécréants, toutes ces choses-là constituent une innovation [bid’ah] et interdiction, dans ce qui entre dans la parole du Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) : « Sera rejeté tout élément étranger introduit dans notre affaire [religion] » [1].

L’exemple en est la célébration de l’anniversaire de la naissance [du Prophète], de la fête des mères, et de la fête nationale. En effet, cela revient à créer un acte cultuel non autorisé par Allâh. De plus, cela constitue une imitation aux chrétiens et aux mécréants qui leur ressemblent. Ceci et d’autant plus vrai encore pour ce qui concerne la célébration de la fête des mères et la fête nationale.

Ceci est différent du fait d’organiser des activités pour sauvegarder l’intérêt de la Communauté, bien maîtriser ses affaires, organiser le calendrier scolaire, le programme des réunions des fonctionnaires et d’autres choses semblables qui n’impliquent par le rapprochement à Allâh ni un aspect cultuel ni la vénération. Quand il ne s’agit que de cela, on est alors en présence d’innovations ordinaires non visées par les propos prophétiques qui viennent d’être cités. C’est pourquoi il n’y a aucun mal à les maintenir. Mieux encore, elles sont légales.

C’est Allâh qui assiste. Puisse Allâh bénir et saluer notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons. [2]



Notes
[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim
[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 3/59


http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article55
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré    Ven 13 Mar 2009 - 20:34

Célébrer l’anniversaire du Prophète et préparer des pâtisseries...

Chaykh ‘Abdu-lKarîm bn ‘Abd-llâh Al-Khudayr



Question :

Est-il permis de célébrer la fête de l’anniversaire du Prophète -Prière et Salut d’Allâh sur lui- ? [De plus,] la préparation de pâtisseries (halawiyât) pour cette occasion est-elle un péché (ithm) ?


Réponse du noble Chaykh ‘Abdu-lKarîm bn ‘Abd-llâh Al-Khudayr -qu’Allâh le préserve- :

L’anniversaire du Prophète -Prière et Salut d’Allâh sur lui- est une innovation (bid’ah), l’organiser, [relève] de l’innovation et l’innovation chez les gens de science est pire que la désobéissance ; cela, s’il est exempt de polythéisme (chirk) ; [maintenant,] si les paroles (kalimât), les discours (khutab) et les poèmes (qasâ id) prononcés [à cette occasion] contiennent du polythéisme alors le jugement (amr) est plus grave (a’zam).
[Quant à savoir] si la préparation de pâtisseries pour cette occasion est un péché, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une participation à une chose prohibée (muharram) ; [leur préparation] est donc interdite.

___________________
Traduction : L’équipe www.mukhlisun.com
Lien de la fatwah :
http://www.salafishare.com/13JQTCRHDOWE/NUWLTFJ.rm
http://www.sahab.net/forums/showthread.php?t=356448
(Les pages n'existent plus)
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré    Ven 13 Mar 2009 - 20:36

La règle concernant la célébration de la naissance du Prophète

Cheikh ibn Baz



Question :

Est-il permis (licite) aux musulmans de célébrer la nuit du 12 Rabi’ al Awal, à l’occasion, de la (noble) naissance du Prophète :saws: , dans la mosquée pour se remémorer la vie du Prophète :saws: (Sirat oun-Nabawiya ach-Charifa) sans pour autant qu’ils ne cessent de travailler pendant la journée comme pour l’Aïd. Car nous divergeons à ce sujet, certains disent que c’est une bonne innovation et d’autres disent qu’elle n’est pas bonne …


Réponse :

Les musulmans n’ont pas à célébrer la naissance du Prophète  la nuit du 12 Rabi’ al Awal ou autre. Tout comme, ils n’ont pas non plus à célébrer la naissance d’une autre personne que le Prophète  car la célébration des naissances fait partie des innovations inventées dans la religion car le Prophète  n’a pas célébré son propre anniversaire durant sa vie. Et c’est lui le transmetteur de la religion et c’est lui le législateur des législations d’après son Seigneur, Gloire à Lui. Et, il ne nous l’a pas ordonné non plus et ses califes bien guidés ne l’ont pas fait non plus et ni l’ensemble de ses compagnons et ni ceux qui les ont suivies dans l’excellence
durant les siècles privilégiés. Par conséquent on sait que ceci est une Bid’a (innovation). Et le Prophète :saws: a dit : « Celui qui fait une chose qui ne fait pas partie de nos enseignements est à rejeter » 1
Et dans la version de Mouslim, ainsi que al Boukhari en annotation :
« Celui qui accompli une action qui ne fait pas partie de nos enseignements est à rejeter ».

Et la célébration des anniversaires de naissance ne fait pas partie de ses commandements (du Prophète :saws: ) non sûrement pas ! Mais il fait partie de ce que les gens ont inventés dans la religion, dans les siècles qui ont succédés, alors ceci est rejeté. Et le Prophète :saws: disait dans son sermon du vendredi :
« Soit, certes la meilleure parole, c’est le Livre d’Allah, et la meilleure guidée, c’est la guidée de Mouhammad :saws: , et les plus mauvaises choses sont les choses forgés, et toute innovation est égarement » Rapporté par Mouslim dans son Sahih et recueilli par an-Nassaï avec une très bonne chaîne où il ajoute : « …et tout égarement est dans le feu ».



Cheikh ibn Baz
(Qu’Allah lui fasse Miséricorde)
[Fatawa Islamiya, Volume I, P.131-132]


http://www.sounnah.free.fr/aquida_mawlid.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9587
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré    Ven 13 Mar 2009 - 20:37




EPITRE SUR LE STATUT DE LA CELEBRATION DE LA NAISSANCE
DU PROPHETE OU AUTRES


cheikh Abdelaziz Ibn Abdillah Ibn BAZ








La naissance du Prophète et la bénédiction universelle de sa mission

Cheikh al Mahmoud





.
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 794
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré    Jeu 1 Jan 2015 - 9:32



Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Allah a dit dans la sourate Al Maida n°5 verset 3: « Aujourd'hui j'ai parachevé pour vous votre religion et complété sur vous mon bienfait. Et j'ai agrée pour vous l'Islam comme religion ».


قال الله تعالى : الْيَوْمَ أَكْمَلْتُ لَكُمْ دِينَكُمْ وَأَتْمَمْتُ عَلَيْكُمْ نِعْمَتِي وَرَضِيتُ لَكُمُ الإِسْلامَ دِينًا
(سورة المائدة ٣)



D'après Abou Toufayl, Abou Dhar (qu'Allah l'agrée) a dit: Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) nous a laissé et il n'y avait pas un oiseau qui bougeait ses ailes dans les airs sans qu'il nous ai mentionné une science sur cela et le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: «Il ne reste rien qui rapproche du paradis et éloigne de l'enfer sans que je ne vous l'ai certes montré ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°1803)


عن أبي الطفيل عن أبي ذر قال : تركنا رسول الله صلى الله عليه وسلم و ما طائر يقلب جناحيه في الهواء إلا و هو يذكرنا منه علما ، قال : فقال صلى الله عليه وسلم : ما بقي شيء يقرب من الجنة و يباعد من النار إلا و قد بين لكم
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٨٠٣)



D'après 'Abdallah Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Certes il n'y a rien qui vous rapproche du paradis sans que je ne vous l'ai ordonné et il n'y a rien qui vous rapproche de l'enfer sans que je ne vous l'ai interdit ».
(Rapporté par Abou Bakr Hadad et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°2866)


عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم : إنَّهُ ليس شيءٌ يُقَرِّبُكُمْ إلى الجنةِ إلَّا قد أَمَرْتُكُمْ بهِ و ليس شيءٌ يُقَرِّبُكُمْ إلى النارِ إِلَّا قد نَهَيْتُكُمْ عنهُ
(رواه أبو بكر الحداد و حسنه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٢٨٦٦)


L'imam Malik Ibn Anas (mort en 179) a dit: « Celui qui innove dans l'Islam une innovation qu'il voit comme étant bonne a certes prétendu que Mouhammad (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a trahit la révélation car Allah a dit: - Aujourd'hui j'ai parachevé pour vous votre religion -. Ainsi ce qui ne faisait pas partie de la religion ce jour-là ne peut pas faire partie de la religion aujourd'hui ».
(Cité par l'imam Chatibi dans Al I'tisam vol 1 p 62)


قال الإمام بن أنس رحمه الله : من ابتدع في الإسلام بدعة يراها حسنة فقد زعم أنّ محمدًا صلى الله عليه و سلم خان الرسالة لأن الله يقول ' اليوم أكملت لكم دينكم ' . فما لم يكن يومئذ ديناً فلا يكون اليوم ديناً
(ذكره الإمام الشاطبي في كتابه الإعتصام ج ١ ص ٦٢)



Points importants :

Ces textes et d'autres qui vont dans leur sens montrent que le fait de fêter l'anniversaire du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui), mawlid nabawi, ne fait pas partie des choses qui rapprochent d'Allah et de son paradis.

En effet il n'y a aucun hadith sur le sujet, aucun compagnon du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) ni aucun tabi'i (la génération après les compagnons du Prophète) ne l'a pratiqué, les imams des quatre écoles et autres ne l'ont pas mentionné et ceci jusqu'au troisième siècle de l'hégire.

Si ceci était un bien ils nous auraient certes précédé en le mettant en pratique.

L'imam Siddiq Hassan Khan (mort en 1357 de l'hégire) a dit: « Les musulmans sont tous en consensus sur le fait que cet acte n'existait pas à l'époque de la meilleure génération puis durant le siècle qui lui a succédé puis durant le siècle qui lui a succédé ».
(Source: Dalil Al Talib 'Ala Arjah Al Matalib p 657)

Il fait allusion au hadith qui est rapporté par l'imam Boukhari dans son Sahih n°2652 ainsi que l'imam Mouslim dans son Sahih n°2533 d'après Abdallah ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Les meilleurs des gens sont ceux de ma génération puis ceux qui leur ont succédé puis ceux qui leur ont succédé ».


عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : خير الناس قرني ثم الذين يلونهم ثم الذين يلونهم
(رواه مسلم في صحيحه رقم ٢٥٣٣)



L'imam Sakhawi (mort en 902 de l'hégire) a dit: « Le fait de fêter l'anniversaire du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) n'a été rapporté d'aucun parmi les prédécesseurs durant les trois siècles méritoires ».
(Source: Souboul Al Houda Wa Rachar Fi Sirati Kheyr Al Ibad vol 1 p 439)

L'imam Sibt Ibn Al Jawzi (mort en 654 de l'hégire) a dit: « L'avis juste est que les premiers à avoir inventé l'innovation de l'anniversaire du Prophète sont les fatimidites ».
(Source: Moua'atou Zaman vol 8 p 310)

Les fatimidites sont une secte chiite qui a dirigé l'Égypte au 4e siècle de l'hégire.

L'imam Al Maqrizi (mort en 845 de l'hégire) a dit: « Les dirigeants fatimidites avaient durant l'année plusieurs fêtes: la fête de fin d'année, la fête du début de l'année, le jour de 'achoura, l'anniversaire du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui), l'anniversaire de Ali Ibn Abi Talib, l'anniversaire de Al Hassan et Al Huseyn, l'anniversaire de Fatima et l'anniversaire du dirigeant en place... ».
(Source: Al Mawa'idh Wa Al I'tibar Bi Dhikr Al Khoutat Wa Al Athar p 552)

Source: http://www.hadithdujour.com


Dernière édition par Umm Abdillah le Ven 2 Jan 2015 - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
UmmZayneb
ADMIN ANIM
ADMIN ANIM
avatar

Nombre de messages : 5865
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: La célébration de la naissance du messager d'Allah   Dim 11 Déc 2016 - 20:01

La célébration de la naissance du messager d'Allah ﷺ



Cheikh Soulaymane Rouhaylî



Question :
Qu'Allah soit bienfaisant envers toi et qu'Allah te bénisse, ce questionneur demande : j'ai entendu un prêcheur qui s'opposait à ceux qui interdisent la célébration de l'anniversaire du Prophète en disant : comment se fait-il que vous célébrez les autres fêtes et que vous ne célébriez pas la naissance du Prophète ?


Réponse :
Comme j'ai dit précédemment, celui qui n'a pas d'argument s'interroge sur une chose qui ne contient pas d'argument.
Toi, Qu'Allah te bénit, nous te demandons : cette naissance qui est célébrée : est-ce une adoration ou une coutume (habitude) ?
Tu diras nécessairement : il s'agit d'une adoration.
Nous disons : le champ de l'adoration est-il ouvert après Muhammad صلى الله عليه وسلم, permettant ainsi à quiconque le souhaite de légiférer ce qu'il veut ?
La réponse est non. En effet, Allah عزوجل a parfait la religion à l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم.
Ainsi il ne t'est pas permis d'innover cela.
S'il dit : Non ! Non ! Cela est une coutume (habitude). Nous dirons : comment peux-tu te divertir du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم?
Tu fais du Messager d'Allah une chose pour ta coutume (habitude) ?
Sachant que les gens de science disent : ce qui est fait adoration ne devient pas une coutume (habitude)


Chers frères, parmi l'amour du Prophète صلى الله عليه وسلم et la connaissance de la valeur du Prophète صلى الله عليه وسلم , il y a le fait d'adorer Allah عزوجل que par ce qu'Il a légiféré.
Et l'affaire est comme l'a dit l'Imam Malik رحمه الله : "Quiconque apporte une innovation dans la religion et considère qu'elle est bonne, il aura prétendu que Muhammad صلى الله عليه وسلم a trahit le message."
Et il صلى الله عليه وسلم est exempt de cela.
Ainsi cette analogie n'est pas conforme.
Et nous disons que toute personne qui établit une adoration par laquelle on se rapproche d'Allah qui n'est pas rapportée du Messager d'Allah, elle est rejetée sur son auteur.


Car nous avons la conviction que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : "Quiconque accomplit un acte sur lequel il n'y a pas notre ordre, il sera rejeté" comme cela es confirmé dans le Sahih Muslim


Source : https://www.youtube.com/watch?v=Ckkia0c6bDQ
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
UmmZayneb
ADMIN ANIM
ADMIN ANIM
avatar

Nombre de messages : 5865
Date d'inscription : 22/03/2015

MessageSujet: L’innovation du Mawlid   Lun 30 Avr 2018 - 19:40

L’innovation du Mawlid


Cheih ‘Abd Al Razzaq Al Badr


Je demande l’aide exclusif d’Allah dans cette allocution, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. J’atteste que nulle divinité ne mérite l’adoration excepté Allah, Seul sans associé. Et j’atteste que Mohammed est Son serviteur et messager, que les éloges d’Allah et le salut soient sur lui, sur les membres croyants de sa famille, ainsi que sur l’ensemble de ses compagnons.

Ô Allah enseigne nous ce qui nous sera bénéfique, rends nous profitable la science que Tu nous as apprise, augmente notre science, réforme l’ensemble de nos affaires, et ne nous laisses pas à nous-mêmes, ne serait-ce l’espace d’un clin d’œil.

Ceci dit :

Nobles frères, ce soir l’intervention est liée à un sujet que nous verrons plus en détail par la suite. Cependant, je voulais commencer par une histoire en lien avec ce thème, qui a eu lieu durant ces mêmes jours, il y a de cela quelques années. Un visiteur de ce pays béni m’a rencontré durant cette période. Il m’a dit avec étonnement :

« Je suis ébahi de voir la situation des gens de Médine, la ville du prophète ﷺ. »

Durant ces jours qui coïncident avec la naissance du prophète ﷺ. Il dit :

« Je suis stupéfié de voir à Médine, aucunes formes de manifestations de la naissance du prophète ﷺ à Médine. » Tout en disant : « Médine est la première contrée sur la terre qui devrait célébrer la naissance du prophète ﷺ. Je ne vois aucunes formes de manifestations de la naissance du prophète ﷺ à Médine. Tandis que beaucoup d’autres pays, durant ces jours, ont de grandes célébrations. Ils veillent la nuit, récitent des poèmes, probablement pour cette occasion, ils tapent du tambour, dansent, et des choses de cette nature. Mais Médine n’a aucune célébration de la naissance du prophète ﷺ. » Et il demanda : « Quel en est la raison ? »

Je lui dis alors : « Si tu savais la raison, l’étonnement se dissiperait dans ton cœur. La raison est unique. » Il me dit : « Et quelle est-elle ? » Je lui dis alors : « Car ils aiment le prophète ﷺ et c’est pourquoi ils ne fêtent pas sa naissance. » Il dit : « C’est étonnant. » Je lui répondis : « Oui, l’amour véridique du prophète ﷺ ne se traduit pas par des manifestations innovées dans la religion d’Allah. La seule véritable manifestation de l’amour du prophète ﷺ se résume dans son suivi. Et si tu désires une preuve concernant cette question, alors connais-tu un amour plus véridique pour le prophète ﷺ que celui de Abu Bakr, ‘Omar, ‘Othman, ‘Ali, les dix autres compagnons promis au paradis, ainsi que le reste des compagnons et ceux qui les ont suivis avec excellence ? Connais-tu des amours plus véridiques que les leurs ? Et penses-tu que ceux qui sont venus après eux, notamment dans les dernières générations, peuvent avoir un amour plus intense pour le prophète ﷺ ? » Il dit « Non. » Je lui dis alors : « Tous les compagnons n’ont pas fêté (sa naissance), de même que la génération suivante. Et ces célébrations ont vu le jour seulement à la fin de la troisième génération, comme cela fut mentionné par de nombreux gens de science. Et les trois meilleures générations sont passées sans toutes ces célébrations. Il est impossible de dire qu’Allah a réservé ce bien pour les dernières générations et en a privé les compagnons ainsi que ceux qui les ont suivis avec excellence. En vérité, c’est un mal dont Allah a protégé et sauvé les compagnons, et fut une source d’épreuve pour ceux qui les ont succédé. S’il s’agissait d’un bien, ils nous auraient précédés dans cela, car ils nous ont devancé dans tous les biens. Allah a dit [dans le sens rapproché de sa parole] :

« Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis avec excellence. »
[Al Tawbah : 100]

Ils sont les premiers et les meilleurs des croyants.



« La meilleure des générations et la mienne, puis celle qui la suit, puis celle qui la suit. » [Sahih Al Bukhari et Muslim]

Aucun d’entre eux n’a célébré la naissance du prophète ﷺ, et il n’est pas connu que l’un d’entres eux l’a fêtée. Donc si une personne dit : « Vraiment notre intention avec ces célébrations est d’élever la mention du prophète ﷺ et de manifester sa magnificence. » On lui dit alors : « l’attachement à cet objectif, à savoir l’évocation du prophète ﷺ et sa magnificence est une chose continuelle dans la communauté. Ils n’ont pas spécifié un jour dans l’année. Allah a dit [dans le sens rapproché de sa parole] :

« Et Nous avons exalté pour toi ta renommée ? »
[Al Sharh : 4]

C’est pourquoi que sa mention est élevée dans l’appel à la prière, dans le Tashahoud, et à de multiples moments dans la journée du musulman. Le Seigneur des univers n’est pas évoqué dans l’attestation de foi sans qu’il soit lié au témoignage de la prophétie du prophète ﷺ. Et les musulmans ne cessent, tous les jours, d’évoquer le prophète ﷺ, d’écouter ses Ahadith, de lire sa biographie, de se renseigner sur ses caractéristiques, ses spécificités, ses attributs et ses actes. Ils lisent ces Ahadith, apprennent sa biographie et connaissent sa guidée. Ils sont donc avec lui tous les jours. Si le but est de magnifier et d’évoquer son nom, alors se n’est pas spécifique à un jour dans l’année. Et si ce qui est voulu est de montrer l’amour du prophète ﷺ alors cela ne se réalise que par son suivi.

« Dis : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. »
[Al ‘Imran : 31]

L’amour n’est pas que l’individu s’adonne à des pratiques qui ne sont pas présentes dans la législation d’Allah, et il prétend qu’il a agit par amour envers le prophète ﷺ. L’amour véridique est uniquement de le suivre et de cheminer sur sa voie. Sans évoquer ce qui se passe dans ces célébrations qui s’opposent à la législation. Parmi les plus notables, l’exagération dans les louanges au prophète ﷺ. Elles reposent même sur cela. Le prophète ﷺ a dit :


« N’exagérez pas dans mon éloge comme les chrétiens l’ont fait avec le fils de Maryam, car je ne suis qu’un serviteur. Désignez-moi donc comme le Serviteur d’Allah et Son Messager. »
[Sahih Al Bukhari]

Et dans un autre hadith :



« Je n’aime pas que vous m’éleviez au-dessus du rang qu’Allah m’a donné. Je suis uniquement un serviteur d’Allah et Son messager. »
[Rapporté par Ahmed et An-Nassai]

Les célébrations se fondent sur la récitation de poèmes contenant de l’exagération et de l’excès dans ses louanges, l’élevant à un degré supérieur au sien. Les poèmes reposent sur les éloges à outrance du noble prophète ﷺ. Ils considèrent même que la célébration de la naissance du prophète ﷺ n’est pas complète tant que ce genre de poèmes ne sont pas récités. De plus, dans de nombreuses célébrations de la naissance du prophète ﷺ on tape du tambour, danse et d’autres choses encore. Hier un noble frère m’a informé qu’il a vu dans certains endroits, durant ces mêmes jours, dans les mosquées ils jouent du tambour, dansent et prétendent que ce sont des manifestations de la naissance du prophète ﷺ.

Le prophète ﷺ a mentionné à sa communauté une règle générale et suffisante dans ce type d’affaire, quand il a dit dans un grand hadith que les savants ont considéré comme étant un fondement dans cette législation, qui n’est autre que sa parole :

« Celui qui innove dans notre affaire-ci (la religion), une chose qui n’en fait pas partie, alors elle est rejetée. »
[Sahih Al Bukhari et Muslim]

Même si le but dans l’action est d’afficher l’amour (du prophète ﷺ), elle est rejetée et n’est pas acceptée de lui. En effet, Allah n’accepte aucune œuvre sans qu’elle soit vouée sincèrement pour Son visage et en conformité à la guidée de Son messager ﷺ. Il est mentionné que de nombreuses personnes qui célèbrent la naissance du prophète ﷺ, ne ratent jamais cet événement, mais ils délaissent la prière d’Al Fajr durant cette même nuit et les autres nuits également. Ainsi les obligations sont délaissées tandis que les innovations sont préservées. C’est une grande calamité qui est liée à cette innovation dans laquelle ils persistent et adhèrent. Cette innovation a un effet néfaste sur leurs vies, en faisant disparaître de nombreuses Sunnan, sans parler des obligations de la religion.

En résumé, il incombe au musulman d’aimer le prophète ﷺ, d’un amour véridique, qui jaillit du cœur et qui a pour fruit le suivi et l’imitation du prophète ﷺ. Un amour qui est conforme à celui des illustres compagnons, qu’Allah les agrées. Un amour qui fait apparaître leurs suivis et non pas l’invention de choses dans la religion d’Allah et la pratique d’actes qui n’ont ni origine et ni fondement dans la législation d’Allah.

Il existe des traités bénéfiques et exhaustifs contenant de précieux et d’immenses points bénéfiques, regroupant les paroles de nos grands savants. Comme les paroles du noble Cheikh Mohammed Ibn Ibrahim, le premier Mufti de ce pays. De même que les paroles du noble Cheikh ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz, ainsi que celles de l’érudit Cheikh Salah Al ‘Otheimine. Ils renferment des détails profitables. Je pense qu’il existe ici des exemplaires disponibles pour en tirer avantage. Il est aussi possible d’en offrir aux personnes dont on espère, par la permission d’Allah, qu’ils en tireront profit.

Auteur : Parole prononcée par l’éminent Cheih ‘Abd Al Razzaq Al Badr, qu’Allah le préserve.

Traduit par : www.TawhidFirst.fr

Autorisation de diffusion uniquement en citant la source.

Source : http://tawhidfirst.fr/fr/le-jugement-de-feter-la-naissance-du-prophete/
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Fêter le Mawlid Nabawi (l'anniversaire du Prophète) n'est pas légiféré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Assounnah, Ahadith, Bida'a :: Bida'a-
Sauter vers: