El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Les aliments qui ont une particularité dans le Coran et la sounnah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Les aliments qui ont une particularité dans le Coran et la sounnah   Sam 16 Oct - 15:28

Le miracle des datte




Les dattes constituaient un aliment fondamental pour les musulmans. La femme du prophète Aïcha dit : "Il nous arrivait, nous la famille de Muhammad, parfois de rester un mois sans faire de feu (pour cuisiner) puisque nous n’avions que des dattes et de l'eau (pour toute subsistance)" rapporté par l’Imam Muslim

Elle dit aussi : "Le Prophète mourut et nous n'avions encore pour apaiser notre faim que les deux choses : les dattes et l'eau" apporté par l’Imam Muslim


Il est difficile de comprendre comment la famille du prophète peut tenir un mois sans manger que des dattes, et la question qui se pose : pourquoi les dattes ?

Est-ce pour la simple raison que le prophète Muhammad (bénédiction et paix sur lui) était pauvre et que les palmiers étaient amplement cultivés dans la péninsule arabe ?


La réponse est certainement : Non. En effet, le prophète ne mangeait pas seul les dattes mais il recommandait à tous les musulmans de les manger : le prophète dit : "Celui qui commence sa journée par manger sept dattes ne sera pas lésé ni par un poison ni par un envoûtement".

Dans une autre version rapportée par Saad (qu'Allah soit satisfait de lui), l'Envoyé d'Allah dit: "Quiconque mange, chaque matin, sept dattes de ses deux plaines (de Médine) (couvertes de pierres noires), ne sera pas atteint d’aucun poison jusqu'au soir" rapporté par l’Imam Muslim.

Il dit aussi : "Les occupants d’une maison qui ne contient pas des dattes ont toujours faim" (rapporté par les imams Attirmidhi, Abou Daoud et Ibn Majah).


De plus, le prophète recommandait à ses compagnons de mâcher les dattes et les faire goûter aux nouveau-nés : Abou Moussa dit : "Il m'était né un enfant.

Je le portai au Prophète qui lui donna le nom d’Ibrahim, et lui frotta la gorge avec une datte" rapporté par l’Imam Muslim.

Aïcha dit aussi : "On apporta les nouveau-nés à l'Envoyé d'Allah pour qu'il les bénisse et leur frotte l'intérieur de la bouche avec une datte mâchée"
rapporté par l’Imam Muslim.


Les dattes ne sont pas bénéfiques seulement après la naissance mais aussi avant la naissance.

En effet, Allah, l’Exalté, a demandé à Marie, mère du prophète Issa (Jésus, paix sur lui), de manger les dattes,

Allah dit dans le Coran

Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse ! sourate Marie, v.25-26


Il est ainsi recommandé à toutes les femmes enceintes de manger des dattes surtout dans la période qui précède l’accouchement.


En outre, le prophète a recommandé aux musulmans de rompre le jeûne du Ramadan avec des dattes :

Salman Ben Amer rapporte que le prophète a dit : "Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification " rapporté par les Imams Abou-Daoud et at-Tirmidhi.


Anass rapporte aussi que le prophète rompait le jeûne avec des dattes fraîches, sinon avec des dattes sèches, sinon il buvait un peu d’eau" rapporté par les Imams Abou-Daoud et at-Tirmidhi.


En ayant suivi la tradition du Messager d’Allah et sachant que nos ancêtres musulmans ont pu envahir le quart de la terre peuplée en un tiers du siècle tout en ayant eu comme nourriture essentielle les dattes et l’eau, il n’y aura aucun doute de conclure que les dattes forment une nourriture exceptionnellement riche.

Afin de découvrir la richesse des dattes, nous avons effectué une recherche sur les études scientifiques faites sur les dattes.

Nous avons découvert que les dattes sont riches en métaux dont le potassium, le calcium et le fer, et en vitamines dont les vitamines A, B et C.

Les dattes sont encore très riches en fibres alimentaires nécessaires pour éviter la constipation.

Nous trouvons aussi dans les dattes beaucoup de composés organiques indispensables à notre santé.




Datte sèche :


Les principales caractéristiques


Fruit d'une variété de palmier répandu dans tout le bassin méditerranéen, la datte (Phoenix dactylifera) possède une composition originale qui la différencie nettement des autres fruits, et explique qu'elle soit couramment présentée sous forme de datte séchée.

La datte est surtout commercialisée et consommée sous forme de datte sèche, c'est-à-dire partiellement déshydratée. Elle ne renferme plus alors que 15 à 20 % d'eau en moyenne (au lieu de 65 à 70 % dans la datte fraîche).

Elle concentre évidemment sa matière sèche, ce qui entraîne des modifications sensibles dans sa composition, et lui donne des caractéristiques nutritionnelles tout à fait particulières.

La teneur en glucides (sucres) de la datte sèche atteint 64 à 69 % c'est-à-dire 3 à 5 fois ce que l'on trouve dans les fruits frais.

Cette teneur est comparable à celle des autres fruits séchés du marché (60 à 65 % pour l'abricot, la banane, la poire ou la pomme séchés, 66 % pour le raisin sec). Il s'agit en majorité de fructose et de glucose (chacun représentant environ les 2/5° des glucides totaux), et pour une moindre part de saccharose (environ 1/5° du total). On note aussi la présence de petites quantités de sorbitol.

C'est parce que la datte est à la fois riche en sucres, et peu hydratée, qu'elle peut se garder à température ambiante sans s'altérer. Encore faut-il veiller à la maintenir au sec, à l'abri de l'humidité, afin de la préserver d'un éventuel développement de moisissures.

Le taux des protides atteint 2,5 % dans la datte sèche (0,5 à 1 % dans les fruits frais), mais celui des lipides reste très faible (moins de 1 % en général).

La datte sèche est un fruit hautement énergétique : elle fournit 287 kcalories - 1200 kJoules - aux 100 g net (soit environ 115 à 120 g de dattes pesées avec le noyau). Elle se situe sur ce point sensiblement au niveau des autres fruits séchés (raisin sec, abricots secs).

Les minéraux et oligo-éléments sont remarquablement abondants dans ce fruit : la datte sèche en renferme 1,5 à 1,8 g aux 100 g (2 à 3 fois plus que les fruits frais). C'est un des fruits les plus riches en potassium (plus de 670 mg aux 100 g), en calcium (62 mg) et en magnésium (58 mg), ainsi qu'en fer (3 mg). Cuivre, zinc, manganèse sont également présents à des niveaux intéressants.

Le profil vitaminique de la datte sèche se caractérise par des teneurs tout à fait appréciables en vitamines du groupe B : 1,7 mg de vitamine B3, 0,8 mg de vitamine B5, 0,15 mg de vitamine B6, 0,10 mg de vitamine B2. Par contre, la vitamine C (qui atteignait 15 mg dans la datte fraîche) a presque totalement disparu dans la datte séchée (2 mg en moyenne), et la teneur en provitamine A dépasse rarement 0,03 mg aux 100 g.

La datte séchée est un des fruits les plus riches en fibres : elle en apporte en moyenne plus de 7 g aux 100 g (bien davantage que les fruits frais, dans lesquels elles dépassent rarement 2,5 g). Il s'agit pour l'essentiel (plus de 85 % du total) de fibres insolubles, cellulose et hémicelluloses.


L'intérêt nutritionnel et diététique

Une bonne "recharge" énergétique

Sous un assez faible volume, les dattes fournissent un apport énergétique appréciable.

En consommant une petite portion de 50 g net de dattes (soit 6 à 8 fruits, selon leur grosseur) on reçoit déjà près de 150 kcalories, provenant presque exclusivement (à plus de 96 % !) des glucides. Les dattes sont donc l'aliment de choix pour le travail musculaire (les glucides sont les carburants du muscle), et ceci d'autant plus qu'elles fournissent également des vitamines du groupe B (nécessaire au métabolisme glucidique).


Ce sont des fruits à conseiller pour la pratique sportive, notamment de longue durée (comme la randonnée à pied ou à vélo, les courses en montagne, le ski de fond, etc.), et chaque fois qu'on doit faire des efforts physiques importants ou prolongés.


Prises en collation ou intégrées dans un dessert, les dattes, grâce à leur richesse en glucides, peuvent aussi contribuer au bon équilibre de l'apport énergétique journalier. En effet, les lipides occupent souvent trop de place dans l'alimentation (ils représentent près de 40 % de l'apport énergétique total, alors qu'il serait préférable de ne pas dépasser 30 à 35 %), et cela au détriment de glucides, auxquels on donne généralement une place insuffisante (ils ne représentent le plus souvent que 42 à 45 % de l'apport énergétique total, au lieu des 50 à 55 % conseillés).


Un complément minéral de choix

C'est aussi grâce à leur apport élevé en minéraux que les dattes participent au bon équilibre alimentaire.

Elles sont particulièrement riches en potassium, ce qui est intéressant pour les sportifs (dont les besoins sont augmentés), et les personnes âgées (qui n'en trouvent pas toujours assez dans leur alimentation).

Leur teneur en magnésium et en fer est appréciable, car elles contribuent aussi, bien que dans une mesure moindre, à la couverture des besoins en calcium, en zinc, en cuivre et en manganèse.


Des fibres efficaces

Les dattes permettent enfin de renforcer très efficacement l'apport en fibres, souvent déficitaires aujourd'hui dans les repas.

Une portion de 50 g de dattes en fournit plus de 3,5 g, ce qui représente pratiquement 12 à 15 % de la quantité préconisée pour la journée.

Les fibres des dattes, essentiellement insolubles, sont très efficaces pour lutter contre la tendance à la paresse intestinale. Elles sont en général très bien tolérées, surtout lorsqu'on consomme les variétés de dattes les plus moelleuses.





Source : Sunnah.free - aprifel (pour les statistiques)
Al-Haaq.net

wasalaam alaykounna wa rahmatollahi wa barakatou

http://roquia-sunna.phpbb3gratuit.com/viewtopic.php?f=30&t=46
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9828
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Les aliments qui ont une particularité dans le Coran et la sounnah   Sam 16 Oct - 16:13

Concernant le Miel



Allah a dit :

Traduction relative et approchée :
" Il contient un remède pour les gens " S16 V69




Le miel


Certains des savants ont mentionné que certains produits alimentaires augmentent la mémoire, comme boire du miel, manger des raisins secs et mâcher certaines sortes de résine de gomme.


L’imam Al-Zuhri a dit : « vous devriez manger du miel parce que c'est bon pour la mémoire. »

Il a aussi dit : « qui veut retenir les hadith doit manger des raisins secs. » (Dans Al-Jami' de Al-Khatib, 2/394).


Ibrahim ibn [ nom omis] a dit : « Vous devriez mâcher la gomme de résine, parce qu'elle donne de l'énergie au cœur et débarrasse de la distraction." (Dans Al-Jami' de Al-Khatib, 2/397).


Comme ils l’ont mentionné, une alimentation trop acide est une des causes de paresse et de faible mémoire.


5. Une autre chose qui peut aider la mémoire et réduire la distraction est la saignée (hijaamah) au niveau de la tête (ndt : la nuque), comme cela est bien connu par expérience.

(Pour plus d'information voir Al-Tibb Al-Nabawi de Ibn Al-Qayim). Et Allah est plus savant.

http://salafs.com/article.php?sid=26
(la page n'existe plus)

ET GINKGO
http://www.creapharma.ch/ginkgo.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
Les aliments qui ont une particularité dans le Coran et la sounnah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: Bon comportement, actions louables...-
Sauter vers: