El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Le Jour de ’Arafa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9739
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Le Jour de ’Arafa   Lun 27 Aoû 2007 - 22:29

Le Jour de ’Arafa et le Jour de la Résurrection

Extrait du livre intitulé : el Hadj wa Tahdhîb e-Nufûs

de Sheïkh ‘Abd e-Razzâq el ‘Abbâd (168-176).




Que les prières d’Allah et Son Salut soient sur Mohammed, ainsi que sur ses proches, et tous ses compagnons !

Parmi les morales extraordinaires et les événements émouvants qui ont lieu à l’occasion du Hadj, il y a ce rassemblement immense et béni auquel assistent les pèlerins, le Jour de ‘Arafa. Tout ce monde réuni en cet endroit pour répondre à l’appel d’Allah à travers la Talbiya et pour supplier leur Seigneur, les cœurs à l’affût de Sa Miséricorde et emplis de crainte à l’égard de Son Supplice. Ils implorent ainsi Sa Faveur immense lors de la plus grande manifestation islamique qui soit. Cet événement en rappel un autre bien plus spectaculaire ; c’est le Jour de la Résurrection où seront rassemblées les premières et les dernières générations en un seul endroit, dans l’attente incessante du Grand Jugement qui décidera du sort des hommes. Chacun saura s’il est destiné à goûter aux délices éternels ou bien à subir les tourments les plus douloureux. Ibn el Qaïyam dit à ce sujet dans sa poésie e-Nuniya :

Par Allah ! Cet événement qui est immense
Rappelle le Jour des Comptes qui est bien plus immense.

Nul doute en effet que le Jour où les œuvres des hommes seront exposées au Seigneur est un rendez-vous d’une grande ampleur comme le souligne le verset suivant :
( Et ils seront présentés en rangs devant ton Seigneur )rkblue]].[1] ( Ce jour-là, vous serez présentés devant Allah ; rien ne Lui sera caché.). [2] Ce jour grandiose, Allah (I) rassemblera tous les hommes comme nous l’apprend le verset : (Il va vous réunir le Jour de la Résurrection, et cela sans le moindre doute ). [3] (Le Jour où Il va vous réunir pour le grand Rassemblement ; ce sera le jour de la grande perte ).[color=darkblue] [4] (C’est le jour où les hommes seront rassemblés et c’est le jour dont chacun témoigne ). [5]

Tant les premiers que les derniers hommes, tous seront réunis lors de ce grand rassemblement :
(Dis : les premiers et les derniers • seront réunis pour un rendez-vous dont le jour est fixé). [6] Personne ne pourra échapper à ce rendez-vous, que l’on puisse mourir dans l’espace, s’être perdu dans les entrailles de la Terre, ou avoir été dévoré par les rapaces et les fauves ; personne ne manquera à l’appel. Allah dit (I) : (Nous les avons rassemblés sans oublier personne). [7] (Où que vous soyez, Allah vous ramènera tous, car Allah est capable de toute chose ). [8] (Tous ceux qui se trouvent dans les cieux et la terre viendront soumis au Miséricordieux • Qui les a dénombrés et bien comptés • Chacun viendra seul le Jour de la Résurrection ). [9] Ce fameux rassemblement se fera sur une terre devenue complètement différente de la nôtre comme le souligne le verset : (Le jour où la terre sera changé en une autre terre ainsi que les cieux et où les hommes paraîtront devant Allah l’Unique et Dominateur ). [10]

Le Messager (r) nous a fait la description de cette fameuse terre où se tiendra le rassemblement. D’après Sahîh el Bukhârî, et Sahîh Muslim, selon Sahl ibn Sa’d, j’ai entendu dire le Messager d’Allah (r) :


« Les hommes seront rassemblés le Jour de la Résurrection sur une terre blanchâtre et vierge comme une galette de pain, et il n’y aura aucun repère pour personne. » [11]

Autrement dit, le sol sera plat ; il n’y aura ni vallée ni montagne et aucun signe d’habitation. Les hommes seront ressuscités entièrement nus ; ils n’auront ni vêtements ni chaussures ; comme ils seront incirconcis. Toujours d’après les deux recueils e-Sahîh d’el Bukhârî et de Muslim, selon ibn ‘Abbâs (t), le Prophète (r) a fait savoir : « Vous serez rassemblés le corps nu, les pieds nus, et incirconcis. » [12] Puis, il a récité : ( Tout comme Nous avons commencé la première création, ainsi Nous la répéterons. C’est une promesse qui Nous incombe et Nous l’accomplirons !). [13] El Bukhârî et Muslim rapportent également selon ‘Âisha, j’ai entendu dire le Prophète (r) : « Les hommes seront rassemblés nus, pieds nus, et incirconcis le Jour de la Résurrection.
-               Ô Messager d’Allah ! Les hommes et les femmes ne vont-ils pas se voir les uns les autres, s’est-elle écriée ?
-              Âisha ! L’événement est bien plus grave pour qu’ils puissent se regarder ainsi les uns les autres !» [14]

Ce jour-là, le soleil se rapprochera des êtres vivants pour se retrouver à un mile au-dessus de leurs têtes. Ce jour-là, il n’y aura point d’ombre si ce n’est l’ombre du Trône du Miséricordieux. Certains hommes seront certes recouverts de son ombre, mais la plupart d’entre eux seront exposés à la chaleur du soleil qui va les accabler, et les jeter encore plus profondément dans le désarroi et la peine. Pour ajouter à ce climat, les peuples seront entassés les uns aux autres, les gens vont se poussés et se marcher sur les pieds, sans compter qu’ils seront pris par la soif. Le soleil torride, la chaleur des corps compressés et alarmés seront ajoutés à leur détresse. Dès lors, la transpiration cumulée des hommes se répandra sur la surface de la terre. Elle atteindra les pieds de certains hommes qui seront éprouvés en fonction du rang et de la place qu’ils occuperont auprès de leur Seigneur ; les uns seront les « heureux » et les autres les « malheureux ». La sueur montera pour atteindre chez certains les hanches, les épaules, et même les oreilles. Les plus malheureux seront submergés par leur sudation qu’Allah nous préserve et nous épargne de cet horrible sort ! [15]

Selon Abû Huraïra (t), le Messager d’Allah a dit :
« Le Jour de la Résurrection, les gens sueront à tel point que leur sueur s’infiltrera dans la terre à une distance de soixante-dix coudées. Elle les envahira[16] jusqu’à parvenir aux oreilles. » Rapporté par el Bukhârî. [17].

Selon el Miqdâd ibn el Aswad (t), le Messager d’Allah (r) a affirmé :
« Le soleil se rapprochera de la création, le Jour de la Résurrection et se retrouvera à un mile au-dessus d’eux. Dès lors, les hommes seront trempés dans leur sueur en fonction de leurs actes ; les uns seront trempés jusqu’aux chevilles, d’autres jusqu’aux genoux, d’autres jusqu’aux hanches, et les derniers seront submergés par leur sueur. » [18] Pour l’expliquer, le Messager d’Allah (r) a montré du doigt sa bouche. Ce jour-là durera cinquante mille ans comme le formule le verset : (Les anges et l’Esprit remontent vers lui en un jour qui vaut cinquante mille ans ).[19] Dans Sahîh Muslim, le Prophète (r) a dit : « Il sera réservé à quiconque détient de l’or ou de l’argent, et qui ne verse pas son dû, des plaques de feu trempées dans les flammes de la Géhenne ; elles lui seront collées sur les côtés, le dos, et le front. À chaque fois qu’elles se refroidiront, elles seront de nouveau trempées, en un jour qui va durer cinquante mille ans. Puis, il y aura le jugement entre les hommes où chacun verra sa place ; il ira soit au Paradis soit en Enfer. » [20] Cependant, Allah (I) va faciliter cette attente aux croyants, qu’Allah nous fasse don de Sa Grâce ! D’après el Mustadrak d’el Hâkim en effet, selon Abû Huraïra (t), le Messager d’Allah (r) a dit : « Le Jour de la Résurrection durera pour les croyants comme la durée entre le Dhurh et le ‘Asr. » [21]

Allah (I) couvrira les croyants de Son ombre, ce Jour terrible où il n’y aura d’autre ombre que la sienne :
« Où sont ceux qui s’aiment au nom de Ma Majesté. Aujourd’hui, je les couvre de Mon ombre alors qu’il n’y a aucune ombre en dehors de la mienne. » [22] Ce fameux jour, les hommes accourront vers les prophètes pour leur supplier d’intercéder auprès d’Allah afin qu’Il entame le Jugement. Cependant, ces derniers vont tous se désister à l’exception de notre Prophète Mohammed (r) qui dira : « Cela me revient ! » Puis, il va s’écrouler prosterner sous le Trône du Seigneur de l’Univers. Allah va lui inspirer des éloges et des louanges en Son Honneur que personne n’aura jamais prononcées avant lui. Puis, Allah lui dira : « Relève la tête et implore, il te sera donné ! Intercède, il te sera exaucé ! » Dès lors, Le Tout-Puissant viendra pour trancher entre les hommes. Celui-ci révèle à ce propos : ( Quand ton Seigneur viendra ainsi que les anges, rang par rang,• Et quand on amènera alors l’Enfer, ce jour-là, l’homme se rappellera. Mais à quoi lui servira-t-il de se rappeler ? • Il dira : « Hélas ! Si seulement j’avais fait du bien pour ma vie future ! ») [23]


Pense à ce jour où tu viendras à Dieu seul,
Quand les balances du jugement seront posées
Quand la faute ne sera plus dissimulée,
Quand le voile des péchés sera arraché [24]


Médite un peu sur ce jour dont je viens de parler, pense à ta situation future, et remplis dès à présent tes bagages avec la crainte du Seigneur, car tu ne peux avoir de meilleure provision :
(Craignez Allah et sachez que vous Lui serez rassemblés ). [25] Qu’Allah nous compte parmi Ses pieux serviteurs ! Qu’Il nous préserve à tous des tourments du Jour du Jugement ! Qu’Il nous mette à l’abri par Sa Faveur et Sa Grâce, des frayeurs de ce fameux Jour !

Que les prières d’Allah et Son Salut soient sur Mohammed, ainsi que sur ses proches, et tous ses Compagnons !



Traduit par : Karim ZENTICI  
Revu par : Abu Hamza Al-Germâny

-------------------------------------------------------------------------------
Notes :
[1] La caverne ; 48
[2] L’Inéluctable ; 18
[3] Les femmes ; 87
[4] La grande perte ; 9
[5] Hûd ; 103
[6] L’Echéance ; 49, 50
[7] La caverne ; 47
[8] La vache ; 148
[9] Mariam ; 93-95
[10] Ibrâhîm ; 48
[11] Sahîh el Bukhârî (6521) et Sahîh Muslim (2790).
[12] Sahîh el Bukhârî (3349) et Sahîh Muslim (2860).
[13] Les prophètes ; 104
[14] Sahîh el Bukhârî (6527) et Sahîh Muslim (2859).
[15] Voir : e-Tadhkira d’el Kurtubî (1/28).
[16] Le terme arabe est le verbe Aljama qui signifie brider dans le sens de gêner, ou encore de ce qui les empêche de parler. Voir : e-Nihâya fî Gharîb el Hadith d’ibn el Athîr (N. du T.).
[17] Sahîh el Bukhârî (6532).
[18] Sahîh Muslim (2864).
[19] El Ma’ârij ; 4
[20] Sahîh Muslim (987).
[21] El Mustadrak d’el Hâkim (1/84) ; Sheïkh el Albânî l’a authentifié dans Sahîh el Jâmi’ (8193).
[22] Sahîh Muslim (987).
[23] L’aube ; 22-24

.


Dernière édition par Oum Mouqbil le Mar 17 Jan 2012 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9739
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le Jour de ’Arafa   Ven 14 Nov 2008 - 13:04

Le mérite du Jour de ’Arafa





Oumar ibn al-Khattâb (Radhiallâhu ’anhu) a rapporté qu’un juif lui avait dit :

O Commandeur des croyants ! Vous lisez dans votre livre qu’un verset que nous célébrions s’il nous avait été destiné !

« De quel verset s’agit-il » dit ’Oumar.

« C’est :


« Aujourd’hui, J’ ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’ agrée l’ Islâm comme religion pour vous. » [1]

Oumar dit :


« Nous connaissons le jour et le lieu de révélation de ce verset au Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam). C’était un vendredi au cours duquel il s’était stationné à ’Arafa. »

Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

« Les journées d’Arafa, du sacrifice et les trois journées suivantes constituent un temps de fête pour nous, Musulmans, des journées où l’on mange et boit [à satiété] » [2].

’Oumar Ibn al-Khattâb (Radhiallâhu ’anhu) a dit :


« Ce verset a été révélé un vendredi à Arafa . Or ces deux circonstances sont fêtées par nous ».

Allâh - Ta’âla - dit :

« et par le jour promis ! » [3]

D’après Abû Hurayrah, le jour promis est le jour de la Résurrection et le jour bien attesté est le jour d’Arafa et le jour témoin est le vendredi. [4]

C’est le Witr par lequel Allâh a juré dans Sa parole :


« Par le pair et l’ impair ! » [5]

Ibn ’Abbas (Radhiallâhu ’anhu) dit : ach-chaf’ signifie le jour du sacrifice et al-witr le jour d’Arafa C’est également l’opinion d’Ikrima et Ad-Dhahhak.

D’après Abû Qatada (Rahimahullâh), le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a été interrogé à propos du Jeûne du jour d’Arafa et il en a dit :


« Il expie les péchés de l’année précédente et ceux de l’année suivante » [6]

D’après Ibn Abbas (radhiallâhu ’anhu), le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :


Certes Allâh a reçu l’engagement à partir du dos d’Adam à Nou’man. C’est-à-dire ’Arafa, il a fait sortir de ses entrailles toute sa progéniture qu’Il avait créé et les a éparpillées entre Ses mains telles des fourmis et leur a adressé cette parole : « Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d’ Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : « Ne suis-Je pas votre Seigneur ? »

Ils répondirent :

"Mais si, nous en témoignons..." - afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : "Vraiment, nous n’ y avons pas fait attention", ou que vous auriez dit [tout simplement] :

"Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allâh et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas- Tu nous détruire pour ce qu’ ont fait les imposteurs ?"
[7] [8]

Dans le Sahîh de Muslim, ’Aïcha (radhiallâhu ’anha) rapporte que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :


« Il n’est pas de jour pendant lequel Allâh affranchi plus d’esclaves que le jour d’Arafa. En effet, Il s’approche et se montre devant les anges fiers de l’état des gens et leur dit : que veulent ceux-là ? »

D’après Ibn Oumar, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

« Certes le Très Haut se montre fier devant les anges au soir du jour d’ Arafa à cause de l’état des gens rassemblés à ’Arafa et il dit : « Regardez mes serviteurs, ils sont venus vers moi couverts de poussière et les cheveux en bataille. » [9]



Notes
[1] Coran, 5/3
[2] Rapporté par les auteurs des Sounans
[3] Coran, 85/3
[4] Rapporté par at-Tirmidhi et jugé « beau » par SHeikh al-Albânî
[5] Coran, 89/3
[6] Rapporté par Muslim
[7] Coran, 7/172-173
[8] Rapporté par Ahmad et jugé sahîh par SHeikh al-Albânî
[9] Rapporté par Ahmad et déclaré sahîh par SHeikh al-Albânî

http://www.manhajulhaqq.com/spip.php?article41
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Certes Allah a pardonné aux gens de 'arafat ...   Mar 30 Aoû 2016 - 9:35


Certes Allah a pardonné aux gens de 'arafat ...


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

D'après Anas Ibn Malik, le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a fait la station à 'arafat et peu avant que le soleil ne se couche il a dit: « Ô Bilal, fais taire les gens afin que je parle ».

Bilal se leva et a dit: Taisez vous pour le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) et les gens se sont tus.

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit alors: « Jibril est venu me voir auparavant et il m'a passé le salam de mon Seigneur et il a dit: Certes Allah a pardonné aux gens de 'arafat (1), au gens du mach'ar (2) et il prend en charges leurs obligations ».

Omar Ibn Al Khatab se leva et dit: Est-ce que cela est spécial pour nous ?

Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Cela est pour vous et pour ceux qui viennent après vous jusqu'au jour de la résurrection ».

(Rapporté par Ibn Al Moubarak et authentifié par cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1151)

(1) Durant les rites du pèlerinage les pèlerins doivent passer l'après-midi du 9e jour du mois de Dhoul Hijja à 'Arafat.

(2) C'est à dire les pèlerins qui ont stationné à Mouzdalifa durant la nuit du 10e jour du mois de Dhoul Hijja.



عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال : وقف النبي صلى الله عليه وسلم بعرفات وقد كادت الشمس أن تؤوب فقال: يا بلال أنصت لي الناس فقام بلال فقال: أنصتوا لرسول الله صلى الله عليه وسلم. فأنصت الناس
فقال: معشر الناس أتاني جبرائيل عليه السلام آنفا فأقرأني من ربي السلام وقال إن الله عز وجل غفر لاهل عرفات وأهل المشعر وضمن عنهم التبعات
فقام عمر بن الخطاب رضي الله عنه فقال: يا رسول الله هذا لنا خاصة؟
قال: هذا لكم ولمن أتى من بعدكم إلى يوم القيامة

(رواه ابن المبارك و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١١٥١)

Source: http://www.hadithdujour.com/hadiths/hadith-sur-Certes-Allah-a-pardonne-aux-gens-de--arafat--_996.asp
Revenir en haut Aller en bas
Umm Abdillah
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Le jeûne du jour de 'arafat   Mar 30 Aoû 2016 - 9:44


Le jeûne du jour de 'arafat



Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.


D'après Abou Qatada (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a été interrogé concernant le jeûne du jour de 'arafat. Il a dit: « Il expie l'année précédente et l'année en cours ».

(Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°1162)


عن أبي قتادة رضي الله عنه سئل رسول الله صلى الله عليه و سلم عن صوم يوم عرفة فقال: يكفر السنة الماضية و الباقية
(و مسلم في صحيحه رقم ١١٦٢)


D'après Abou Qatada (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le jeûne du jour de 'arafat, j'espère d'Allah qu'il expie l'année qui suit et l'année qui précède ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°749 qui l'a authentifié et authentifié également par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)


عن أبي قتادة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : صيام يوم عرفة إني أحتسب على الله أن يكفر السنة التي بعده والسنة التي قبله
(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٤٩ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)


D'après Qatada Ibn Nu'man (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne le jour de 'arafat, il lui est pardonné une année devant lui et une année derrière lui ».

(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°1731 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja)


عن قتادة بن النعمان رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوم عرفة غفر له سنة أمامه وسنة بعده
(رواه ابن ماجه في سننه رقم ١٧٣١ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن ابن ماجه)


D'après Sahl Ibn Sa'd (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne le jour de 'arafat, il lui est pardonné le péché de deux années de suite ».

(Rapporté par Abou Ya'la et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1012)


عن سهل بن سعد رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوم عرفة غفر له ذنب سنتين متتابعتين
(رواه أبو يعلى و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٢)


D'après Abou Sa'id Al Khoudri (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui jeûne 'arafat, il lui est pardonné une année devant lui et une année derrière lui et celui qui jeûne 'achoura il lui est pardonné une année ».

(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1013)

عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : من صام يوم عرفة غفر له سنة أمامه وسنة خلفه ومن صام عاشوراء غفر له سنة
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٣)


D'après Sa'id Ibn Joubayr (qu'Allah l'agrée), un homme a interrogé 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah l'agrée) concernant le jeûne du jour de 'arafat. Il a dit: « Lorsque nous étions avec le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui), nous lui donnions l'équivalent du jeûne de deux années ».

(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1014)


عن سعيد بن جبير قال سأل رجل عبد الله بن عمر رضي الله عنهما عن صوم يوم عرفة فقال كنا ونحن مع رسول الله صلى الله عليه وسلم نعدله بصوم سنتين
(رواه الطبراني و حسنه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ١٠١٤)


Précision N°1 :

Cheikh 'Otheimine a dit: « Celui qui jeûne le jour de 'arafat ou de 'achoura alors qu'il lui reste des jours de ramadan à rattraper son jeûne est valable mais s'il avait eu l'intention de jeûner ce jour comme rattrapage de ramadan alors il obtient deux récompenses: la récompense du jour de 'arafat ou du jour de 'achoura avec la récompense du rattrapage ».
(Fatawa Zakat Wa Siyam p 796)

Précision n°2 :

En ce qui concerne le pélerin qui stationne à 'Arafat le 9e jour de Dhoul Hijja, le mieux sera pour lui de ne pas jeûner ce jour.

D'après Maymouna (qu'Allah l'agrée), les gens ont douté concernant le jeûne du Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) le jour de 'Arafat.

Alors je lui ai envoyé un récipient avec du lait alors qu'il était en train de stationner dans le mawqif (*) et alors il en a bu alors que les gens regardaient.


(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1989 et Mouslim dans son Sahih n°1124)

(*) C'est à dire à 'Arafat.


عن ميمونة رضي الله عنها أن الناسَ شكُّوا في صيامِ النبيِّ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم يومَ عرفةَ . فأرسَلَتْ إليه بحِلابٍ وهو واقفٌ في الموقِفِ فشرِبَ منه والناسُ ينظُرون
(رواه البخاري في صحيحه رقم ١٩٨٩ و مسلم في صحيحه رقم ١١٢٤)


D'après Abou Najih As Soulami, 'Abdallah Ibn 'Omar (qu'Allah les agrée) a été questionné à propos du jeûne de 'arafat.

Il a dit : J'ai fais le hajj avec le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) et il ne l'a pas jeûné, avec Abou Bakr (qu'Allah l'agrée) et il ne l'a pas jeûné, avec 'Omar (qu'Allah l'agrée) et il ne l'a pas jeûné, avec 'Othman (qu'Allah l'agrée) et il ne l'a pas jeûné. Et moi je ne le jeûne pas, je ne l'ordonne pas et je ne l’interdis pas.

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°751 qui l'a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)


عن أبي نجيح السلمي قال : سُئِلَ عبد الله ابن عمرَ رضي الله عنهما عن صومِ عرفةَ ؟ قال : حججتُ مع النبي صلى الله عليه وسلم فلم يصمهُ ومع أبي بكر فلم يصمهُ ومع عمرَ فلم يصمهُ ، ومع عثمانَ فلم يصمهُ وأنا لا أصومُهُ ولا آمرُ بِه ولا أنهَى عنهُ

(رواه الترمذي في سننه رقم ٧٥١ و حسنه و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)


L'imam Tirmidhi (mort en 279) a classé ce hadith dans le chapitre : - Le caractère détestable de jeûner le jour de 'Arafat à 'Arafat- et il a dit ensuite : « Ceci est l'avis de la plupart des savants : il disent qu'il est préférable de rompre le jeûne à 'Arafat afin que la personne prenne des forces pour faire des invocations ».

Source: http://www.hadithdujour.com/hadiths/hadith-sur-Le-jeune-du-jour-de--arafat_1063.asp
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Jour de ’Arafa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Divers sujets concernant la société musulmane :: Moments particuliers et Aïd (les fêtes)-
Sauter vers: