El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La colère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: La colère   Ven 13 Mar 2009 - 21:46

La colère


Abou Anas

Restranscrit par notre soeur umm abdel wahhab mash'Allah


Abou hourayrah radhiyallaho anhou rapporte et dit qu'un homme est venu vers le prophete salallahou alayi wa salam
et lui a dit :
- Conseille moi
Et le prophete salallahou alayi wa salam a répondu :
- Ne t'énerve pas
Puis l'homme a réiteré sa question à plusieurs reprises, et à chaque fois le prophète salallahou alayi wa salam lui répondait
- Ne t'énerve pas


Il y a dans ce hadith un conseil précieux que le prophète salallahou alayi wa salam a donné à cet homme qui est venu vers lui pour lui demander conseil.
De le diriger vers un acte qui lui permettra de connaitre la félicité dans cette vie d'ici bas et également dans celle de l'au delà.


  Et l'énervement et la colère se divise en deux :

Premièrement : Il y a une colère qui est juste et recommandée voir quelques fois obligatoire, et il y a une autre colère qui elle doit être réprimandée et doit être condamnée.

Deuxièmement : Quant à la colère qui est souhaitée et demandée au musulman c'est lorsque les limites d'Allah Soubhanahou wa Ta'ala sont transgressées, lorsque les limites qu'Allah Azzawa'jal a instauré sont dépassées, lorsque Ses interdits sont commis. Dans ce cas, le musulman doit être pris par une colère pour Allah Soubhanahou wa Ta'ala.

Et la preuve de ceci et lorsqu'ALLAH azzawa'jal a parler de Moussa alayi salam lorsqu'il s'est absenté de son peuple un certain temps.
Et une fois revenu vers eux, il les a trouvé en train d'adorer un veau, et Allah Azzawa'jal a cité cela dans le Quran et dit selon le sens :

"Et lorsque Moussa retourna à son peuple faché et attristé il dit : vous avez très mal réagit pendant mon absence"

Ici Moussa alayi salam s'est énervé pour Allah Soubhanahou wa Ta'ala car Ses limites ont été transgressées par son peuple
durant son absence.
Et ainsi était le prophète salallahou alayi wa salam il ne s'enervait que lorsque les limitesd'Allah Soubhanahou wa Ta'ala étaient transgressées et lorsqu'il voyait quelque chose qui ne lui plaisait pas ou quelque chose qui encoure la colère d'Allah Soubhanahou wa Taa'la, le prophète salallahou alayi wa salam s'énervait et condamnait cet acte.

A ce sujet ou à ce titre, lorsque le prophète salallahou alayi wa salam a entendu les reproches d'un homme qui a dit qu'il venait à la prière du matin en retard car l'imam de sa mosquée allongeait la prière de façon abusive, et le prophète salallahou alayi wa salam comme le rapporte abou bakr ibnou mas'oud lorsqu'il dit :

- Et je n'ai jamais vu le prophte salallahou al ayi wa salam s'énerver durant une exhortation comme il s'est énervé ce jour là et il a dit :
" O vous les gens, il y a parmi vous des gens qui font fuir les autres. Lorsque l'un d'entre vous préside la prière, qu'il fasse une prière simple, souple et aisée, car il y a derrière lui des personnes agées. Il y a derrière lui des enfants, et il y a derrière lui des personnes qui ont des choses à faire"
Hadith sahih rapporté par ibn maja.

Et le prophète salallahou alayi wa salam est rentré un jour chez lui et a vu des rideaux que Aisha radhiyallaho avait mis en place
qui comportait des images et le visage du prophète salallahou alayi wa salam est devenu rouge et il a dit à Aisha radhiyallaho :

"Les gens qui seront les plus chatiés le Jour du Jugement sont ceux qui créent ou dessinent ces images."

Ceci est un rappel tous les gens, qui accrochent des photos d'êtres vivants que ce soit des photos de souvenirs, des photos d'animaux etc.
Lorsqu'ils les accrochent chez eux, qu'ils sachent que les anges n'entreront pas dans leurs maisons comme l'a dit le prophète salallahou alayi wa salam :

"Les anges n'entrent pas dans une maison ou il y une photo accrochée ou dans une maison où il y a un chien."

Que ce soit un rappel pour les gens qui accrochent des photos dans chaque pièce de leur maison, qu'ils craignent Allah Soubhanahou wa Ta'ala, car si les anges n'entrent pas dans leurs maisons, les diables eux n'hésiteront pas à y entrer. Et les limites d'Allah Azzawa'jal sont énormément transgressées, dépassées à notre époque de façon claire parfois et de façon cachée dans d'autres fois et les moyens ou les médias n'hésitent pas à diffuser que ce soit à la télévision ou à la radio ou à travers les journaux , ils n'hésitent pas à diffuser les choses obscènes, ils n'hésitent pas à diffuser des choses qui combattent qui contredisent le bon sens et n'hésitent pas à diffuser la turpitude et à émettre des doutes, à embellir le mal et à donner une mauvaise image de la vérité, et parfois même à se moquer de la religion !

Tous ces actes doivent provoquer une colère chez le musulman.

Il doit être en colère lorsqu'une limite d'Allah Azzawa'jal est transgressée, et ceci est une preuve de sa foi véridique et de sa foi ferme car le musulman n'aime pas quand les limites d'Allah Azzawa'jal sont dépassées.

Il faut certes s'enerver et éprouver de la colère lorsque les limites d'Allah Azzawa'jal sont trasngressées, mais prenez garde à ne pas dépasser les limites dans l'énervement. Lorsque tu t'énerves pour Allah et Son Envoyé, que ton énervement et puis ta colère ne dépassent pas les limites d'Allah Soubhanahou wa Ta'ala.

Le prophète salallahou alayi wa salam dit dans un hadith authentique par chaykh al albani rahimahullah :

" Il y avait deux hommes parmis les fils d'Israel qui étaient des personnes proches. L'un d'entre eux commettait des péchés et l'autre était une personne qui accentuait et qui adorait beaucoup Allah Soubhanahou wa Ta'ala. Et celui qui adorait Allah Azzawa'jal, lorsqu'il voyait l'autre désobéir à Allah Azzawa'jal il le conseillait et lui disait : " Abstiens toi , arrêtes de désobéir à Allah Soubhanahou wa Ta 'ala".
Jusqu'au jour ou il l'a trouvé entrain de faire un péché et lui a dit : " Arrête ton péché et abstiens toi de cette désobéissance"
Et cet homme ou cette personne lui a répondu : " Laisses moi et mon Seigneur, est ce qu'Allah t'a envoyé pour me suivre partout ou je vais ? Ou Allah azzawa'jal t'a-t-Il envoyé pour me juger et pour être sur mes traces sans cesse ?" Puis cet homme qui adorait Allah azzawa'jal lui a répondu :
" Allah soubhanahou wa ta'ala ne te pardonneras jamais " ou dans une autre version " Allah ne te feras pas entrer au Paradis "
Et Allah azzawa'jal sur le champ a envoyé un ange qui a prit la rame et ils se sont réunit auprès d'Allah Soubhanahou wa Ta'ala Le Seigneur des Mondes, puis Allah azzawa'jal s'est adressé à celui qui l'adorait beaucoup et lui a dit : " As tu une science ou as tu la même science que Moi ? Connais tu ce que Je sais ?" Et Allah Azzawa'jal lui a dit également : " Ou bien as tu la capacité ou le pouvoir de faire ce que Moi je fais ?" Puis Allah azzawa'jal s'est adressé à celui qui lui désobéissait et lui a dit : " Entres au Paradis par Ma Miséricorde "
Et Allah Azzawa'jal a dit à Ses anges d'emmener l'autre en enfer wal ya3oudhou billah. "


Et Abou Hourayrah radhiyallaho anhou a dit que cet homme, c'est à dire celui qui adorait beaucoup ALLAH azzawa'jal a prononcé une parole qui a détruit sa vie d'ici bas et celle de l'au delà.
Cet homme qui adorait Allah Soubhanahou wa Taa'la s'est énervé pour Allah Soubhanahou wa Ta'ala car c'était la désobéissance de son ami qui provoquait cette colère en lui, mais cette colère l'a ammené à dire des choses qui ne sont pas acceptable en islam, cette colère l'a ammené à dire sur Allah Soubhanahou wa Ta'ala des choses qu'il n'a pas le droit de dire et Allah Azzawa'jal a annulé ses actes, toutes ses adorations qu'il a fait et a ordonné qu'on l'emmène en enfer.

Que dire alors de ceux qui s'énervent dans des choses qui les concernent autrement dit ceux qui ne s'énervent pas ?
Où sont ceux qui n'ont pas de la colère pour Allah et Son Envoyé et qui dans cette col ère désobéissent à Allah soubhanahou wa taa'la ?


Suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante


Nombre de messages : 9829
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: La colère   Lun 23 Mar 2009 - 6:00

Et il y a la deuxième sorte de colère et d'énervement, qui elle est à réprimander et est à condamner.
C'est l'énervement et la colère que la personne a pour défendre sa personne ou pour d éfendre sa tribut ou pour appuyer l'égarement dans lequel il est ou l'énervement qui provient de la personne et sa colère pour défendre les passions qu'ils suivent ou alors pour suivre le diable walya3oudhou billah.

Et la colère fait partie d'un comportement qui est propre à l'être humain et il est très difficile à un être humain de ne pas s'énerver,
mais une chose qui est possible, c'est de maitriser sa colère et de ne pas montrer cette colère à travers les actes ou des paroles,
et de montrer cette colère selon ce qu'Allah azzawa'jal t'a autorisé et t'a permis de montrer sans transgresser ses limites.


Comment retenir sa colère ou comment ne pas l'exprimer de façon abusive ?


La personne peut très bien le faire lorsqu'elle se rappelle les méfaits de la colère dans cette vie d'ici bas et dans celle de l'au delà, lorsqu'il se rappelle les ahadiths du prophète salallahou alayi wa salam où il encourage à être calme et serein et les ahadiths où le prophète salallahou alayi wa salam interdit de s'énerver.
Mais également ce qui va l'aider à contenir sa colère, c'est de cotoyer des personnes pieuses, des personnes douces, des personnes sereines, qui le conseilleront et qui lui donneront des méthodes pour pouvoir contenir sa colère.
Et malheuresement beaucoup de pères et de mères invoquent contre leurs enfants, en demandant la malédiction contre eux ou en demandant qu'ils soient atteints d'un handicap ou carrément qu'ALLAH soubhanahou wa taa'la les tuent ou qu'Allah azzawajal leur donne une maladie !

Tout ceci est interdit et si cette invocation que les parents font envers leurs enfants était exaucée, ils le regretteront toute leur vie.
Qu'ils craignent donc Allah soubhanahou wa taa'la , qu'ils craignent donc Allah soubhanahou wa taa'la dans leurs personnes et dans leurs enfants car le prophète salallahou alayi wa salam a dit : dans un hadith authen tique rapporté par Mouslim dans son sahih

" N'invoquez pas contre vous, n'invoquez pas contre vos enfants, n'invoquez pas contre vos biens, de peur que votre invocation ne coïncide avec un moment ou Allah azzawajal exaucera cette demande".

Et le prophète salallahou alayi wa salam invoquait souvent Son Seigneur par cette invocation

" O Allah je Te demande la parole véridique dans les moments de colère et dans les moments de sérénité"

C'est une invocation immense du prophète salallahou alayi wa salam qui contient un grand bien pour celui qui l'a médite et pour celui qui raisonne.

Le prophète salallahou alayi wa salam donne un conseil aux musulmans d'être juste et de dire des paroles véridiques, des
paroles vraies, sans offenser qui que ce soit et ceci que la personne soit en état de colère ou bien en état de sérénité.

Sachez que le musulman a besoin de se soigner de cette maladie qui est appelée la colère et l'énervement et Allah azzawa'jal n' envoyé de maladie que en étant accompagnée de son remède et il y a des remèdes islamiques qui permettent à l'être humain qui est atteint de cette maladie qui s'appelle la colère et l'énervement, des moyens qui vont lui permettent de contenir ceci voir de les radiquer.



Le 1er remède : c'est la demande de refuge auprès d'Allah soubhanahou wa taa'la contre le diable comme Allah soubhanahou wa taa'la le dit :

" Et si le diable t'incite alors cherche refuge auprès d'Allah car c'est Lui qui entends tout et c'est Lui qui est Omniscient et Connaisseur de toute chose"

Et Soulayman ibn Surat (27:54) rapporte et dit qu'il était assis en compagnie du prophète salallahou alayi wa salam et deux hommes se sont insulté au point que le visage de l'un d'entre eux a fortement rougi et ses veines se sont mis a enfler et le prophète salallahou alayi wa salam a dit :

" Je connais une parole s'il l'avait dite et bien ce qu'il ressent serait parti, s'il avait dit : "a3oudhou billahi mina shaytan" (je demande la protection d'Allah contre le diable) et bien cette colère qu'il ressent se serait dissipée."



Le 2ème remède : c'est de changer de position comme cela est rapporté dans le hadith d'Abou Dharr radiyallaho anhu qui rapporte que le prophète salallahou alayi wa salam a dit :

" Lorsque l'un d'entre vous est pris de colère en étant debout qu'il s'assied et si la colère n'est toujours pas partie alors qu'il s'allonge".



Le 3ème remède : c'est de se taire et de ne pas répondre aux provocations et aux insultes , comme l'a dit le chaykh abdarrahman as sa'di rahimahullah wa taa'la :

" Et les choses bénéfiques à savoir c'est que le mal que te font les gens, et en particulier les paroles mauvaises qu'ils dirigent contre toi ne te font aucun mal, leur portent atteinte à eux sauf dans le cas ou tu leurs réponds ou dans le cas ou tu prends en considération ce qu'ils ont dit dans ce cas ces paroles te porteront atteintes comme elles leurs portent atteintes mais si tu ne réponds pas à ces provocations et à ces insultes et bien ces insultes ne porteront préjudices qu'à ceux qui les ont prononcées et non pas à celui envers qui elles ont étaient dirigées."

Et à ce sujet un poète a dit : l'impoli ne parle en toute vulgarité et je déteste lui répondre, il accentu sa vulgarité et je redouble de douceur comme un morceau de bois qui diffuse un doux parfum plus il est brulé, c'est à dire plus le bout de bois est brulé plus il diffuse une odeur agréable et douce.

Et Abdoullah ibn Abbas radiyallaho anhu a rapporté dans un hadith authentique selon le prophète salallahou alayi wa salam qu'il a dit :

" Enseignez, annoncez la bonne nouvelle, facilitez aux gens et ne leur rendez pas la vie difficile puis le prophète salallahou alayi wa salam a dit : et lorsque l'un d'entre vous s'énerve qu'il se taise et lorsque l'un d'entre vous s'énerve qu'il se taise."



Et les mérites de ne pas s'enerver sont multiples. Parmi ces mérites et le plus grand de ces mérites c'est l'entrée au Paradis,

Abou Darda radiyallaho anhu rapporte qu'il a dit au prophète salallahou alayi wa salam :

O Envoyé d'Allah montre moi ou apprends moi un acte qui me fera entrer au Paradis et le prophète salallahou alayi wa salam lui a dit : "Ne t'énerve pas et tu auras le Paradis"

hadith authentifié par chaykh al albani rahimahullah.


Et également les mérites c'est qu'Allah azzawa'jal s'adressera à toi le jour du jugement devant l'ensemble des créatures et te proposera le choix.
C'est à dire l'une des femmes ou parmi les femmes du Paradis celles que tu désireras comme cela est rapporté dans le hadith d'Anas le prophète salallahou alayi wa salam a dit :

"Celui qui retient sa colère tout en ayant la possibilité de la lâcher et bien Allah azzawa'jal l'appellera le jour du Jugement devant l'ensemble des créatures et lui dira : choisis parmis les Houris celles que tu désires."

Je terminerai par le hadith d'Abou Mas'oud radiyallaho anhu qui rapporte et dit :

"Je frappais un enfant avec un fouet et j'entendais une parole derrière moi ou une voix derrière moi me disant : "Saches Abou Mas'oud" , et je ne comprenais pas cette parole à cause de ma colère et de ma fureur et lorsque cette personne s' est rapprochée, il s'est avéré que c'était le prophète salallahou alayi wa salam et il me disait : "Saches Abou Mas'oud, Saches Abou Mas'oud" , puis j'ai jeté mon fouet et le prophète salallahou alayi wa salam a dit : "Saches Abou Mas'oud qu'Allah soubhanahou wa taa'la a une capacité sur toi qui est plus grande que la capacité que tu as sur cet enfant."
Et Abou Mas'oud a juré qu'il ne frapperait plus personne de ses mains.

FIN DU COURS.
Revenir en haut Aller en bas
 
La colère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: Comportements, Nassiha, Rappels, Khoutba.... :: khoutba, Nassiha, rapels...-
Sauter vers: