El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 La sagesse du non exaucement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La sagesse du non exaucement   Lun 2 Mar 2009 - 14:53


La sagesse du non exaucement


Comme est magnifique la parole d'Ibn Al Jawzî à ce sujet (Qu'ALlâh lui fasse miséricorde) lorsqu'il s'est adresé à son âme et l'a blâmée d'une façon douce en disant :

"Je suis passé par un moment difficile et ai multiplié mes invocations en demandant le soulagement et le réconfort. Mais l'exaucement a tardé. Alors l'âme s'est froissée et s'est inquiétée et je l'ai interpellée : Malheur à toi ! Regarde.toi ! Es.tu esclave ou maîtresse ? Es.tu gérante ou gérée ? Ne sais.tu pas que la vie présente est un lieu d'épreuve et de test ? Alors si tu réclames ce que tu désires sans endurer ce qui est contraire à ton souhait, où est donc l'épreuve ?
L'épreuve est.elle autre chose que l'obstacle et le contraire de nos intentions ? Alors, saisis le sens de charge (qui t'a été confiée). A ce moment.là ce qui t'est cher deviendra dénué de valeur et ce qui t'est difficile te sera aisé. Et lorsqu'elle médita ce que je lui ai dit, elle s'apais quelque peu
".

Je lui ai dit encore :

"J'ai une deuxième réponse, ce que tu exiges d'ALlâh (3azza wa jal) (qu'Il t'exauce) tes désirs et que tu ne t'imposes pas (de remplir) ton devoir envers Lui, et ceci est l'ignorance même, puisque cela devrait être le contraire. Car tu n'es qu'une esclave, et l'esclave sensé réclame à son âme d'accomplir le droit de son maître et sait que ce dernier n'est pas obligé de réaliser ce que l'esclave désire. Dès lors elle s'apaisa encore plus que la première fois".

Et je lui ai dit encore :

"J'ai une troisième réponse, c'est que tu trouves que l'exaucement est lent alors que tu as barré ses chemins par les péchés. Si au moins tu lui avais ouvert le chemin, il aurait été plus rapide. C'est comme si tu ne savais pas que la cause du confort est la piété. N'as tu pas entendu la parole divine :

"فَإِذَا بَلَغْنَ أَجَلَهُنَّ فَأَمْسِكُوهُنَّ بِمَعْرُوفٍ أَوْ فَارِقُوهُنَّ بِمَعْرُوفٍ وَ أَشْهِدُوا ذَوَيْ عَدْلٍ مِّنكُمْ وَ أَقِيمُوا الشَّهَادَةَ لِلَّهِ ذَلِكُمْ يُوعَظُ بِهِ مَن كَانَ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَ الْيَوْمِ الْآخِرِ وَ مَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مَخْرَجًا "
"وَ يَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ وَ مَن يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ إِنَّ اللَّهَ بَالِغُ أَمْرِهِ قَدْ جَعَلَ اللَّهُ لِكُلِّ شَيْءٍ قَدْرًا "


"Et quiconque craint ALlâh, Il lui donnera une issue favorable et lui accordera Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas".
- sourate 65 versets 2 & 3 -

Et Sa parole :

"وَ اللَّائِي يَئِسْنَ مِنَ الْمَحِيضِ مِن نِّسَائِكُمْ إِنِ ارْتَبْتُمْ فَعِدَّتُهُنَّ ثَلَاثَةُ أَشْهُرٍ وَ اللَّائِي لَمْ يَحِضْنَ وَ أُوْلَاتُ الْأَحْمَالِ أَجَلُهُنَّ أَن يَضَعْنَ حَمْلَهُنَّ وَ مَن يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَل لَّهُ مِنْ أَمْرِهِ يُسْرًا "

"Quiconque craint ALlâh, Il lui facilite les choses"
- sourate 65 verset 4 -

N'as tu pas compris que l'inverse (de cela) engendre l'inverse ?
Quelle ivresse d'insouciance est devenue plus forte que toute ivresse face au nectar de la chose désirée, (au point) qu'elle empêche la semence des voeux ? L'âme s'est alors rendue compte que ceci était vrai et s'est ainsi calmée
".

Puis je lui ai dit :


" J'ai également une quatrième réponse. C'est que tu demandes ce dont tu ne connais pas la conséquence et qui peut te porter préjudice. En effet, tu ressembles à un enfant fiévreux qui réclame des sucreries, alors l'Ordonnateur connait mieux ce qui est meilleur pour toi. Comment en serait.il autrement alors qu'Il dit :


"كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِتَالُ وَ هُوَ كُرْهٌ لَّكُمْ وَ عَسَى أَن تَكْرَهُواْ شَيْئًا وَ هُوَ خَيْرٌ لَّكُمْ وَ عَسَى أَن تُحِبُّواْ شَيْئًا وَ هُوَ شَرٌّ لَّكُمْ وَ اللّهُ يَعْلَمُ وَ أَنتُمْ لاَ تَعْلَمُونَ "

"Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien".
- sourate 2 verset 216 -

Et lorsque la vérité s'est manifestée à l'âme à travers ces réponses, son apaisement s'est accru".

Enfin je lui ai dit :

"J'ai aussi une cinquième réponse, c'est que la chose demandée diminue ta récompense et réduit ta valeur. C'est la raison pour laquelle ALlâh (3azza wa jal) t'a refusé ce qui mène à une telle récompense, par bienfait de Sa part pour toi.
Mais si tu Lui avais demandé ce qui améliore ta situation dans l'au.delà, cela aurait été préférable. Donc il vaut mieux que tu saisisses ce que je viens de t'expliquer. Elle m'a dit :


"J'ai vagué dans les jardins de ce que tu viens d'expliquer, et je me suis éprise lorsque j'ai compris (la chose)".


Cette parole est tirée de "Sayd Al Khâtir", 2/291."


Extrait tiré du Livre : "L'invocation à la lumière du Coran & de la Sunna authentique" du sheykh 'AbduLlâh AL Khudarî

Revenir en haut Aller en bas
 
La sagesse du non exaucement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: Invocations-
Sauter vers: