El 'Ilm


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 L’obligation d’accomplir la Hijrah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Est-ce que la Hijrah est une obligation ou une Sounnah ?   Lun 23 Juil 2007 - 13:34

Est-ce que la « Hijrah » est une obligation ou une « Sounnah » ?
Et quelles sont les conditions afin de résider dans un pays non musulman ?



Al-’Allâma SHeikh Ibn ’Uthaymîn & al-Lajnah ad-Dâ-ima





Question :
Est-ce que la « Hijrah » est obligatoire [Wâdjib] ou simplement une Sounnah ?

Réponse :
Certes la « Hijrah » [1] est une obligation sur tout croyant qui n’a pas la capacité de manifester sa religion dans un pays non musulman. Et son Islâm n’est pas complet tant qu’il est dans l’impossibilité de manifester [sa religion], et cela jusqu’à ce que [la personne] accomplisse la « Hijrah ». Et la chose qui rend [la Hijrah] obligatoire et elle-même obligatoire. Et cela est comme la « Hijrah » des musulmans de la Mecque vers l’Abyssinie, ou de la Mecque vers Médine [...] [2]

Question :
Qu’en est-il de résider dans un pays non musulman ?

Réponse :
S’installer [al-Iqâmah] dans un pays non musulman est un grand danger quant à la religion du Musulman, pour sa moralité [al-Akhlâq], sa conduite [as-Souloûk] et son éthique [Adâb]. Nous avons pu témoigner ainsi que d’autres de ceux qui sont partit [dans ces pays], ils sont revenus comme pervertis [Fâsiq], et d’autres parmi eux sont revenus en ayant apostasié leur religion et en ayant mécru en celle-ci comme en toute autre religion - Et nous cherchons refuge auprès d’Allâh - jusqu’à nier complètement et à se moquer de la religion et de leurs gens, passés et présents. Et c’est la raison pour laquelle nous devons prendre des mesures afin de protéger contre de telles choses, et poser des conditions afin d’empêcher les gens de suivre ce chemin de passions [Hawa] qui mène à la destruction.
Afin de résider dans un pays non musulman, il faut impérativement respecter deux conditions :


1/ La première condition :

Que le résident soit ferme dans sa religion, afin qu’il ait assez de science [al-’Ilm], de foi [al-Imân] et de pouvoir pour adhérer fermement à sa religion tout en se méfiant de dévier ou d’aller hors du droit chemin, et qu’il ait une attitude d’aversion et de ressentiment à l’égard du mécréant [et de la mécréance en générale] en n’éprouvant pas d’amitié à leur égard, ni d’amour, car les considérer comme alliés et les aimer sont des choses qui contredisent la foi [al-Imân].
Allâh - Ta’âla - dit :


« Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allâh et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allâh et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. » [3]

Et Il - Ta’âla - dit :

« O vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allâh ne guide certes pas les gens injustes. Tu verras, d’ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent : « Nous craignons qu’un revers de fortune ne nous frappe. » Mais peut-être qu’Allâh fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes. » [4]

Et il est authentiquement rapporté dans le « Sahîh » que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque aime un peuple, en fait partie, et l’homme sera avec celui qu’il aime. »
Aimer les ennemis d’Allâh est un des dangers les plus graves pour le musulman, parce que les aimer implique d’être en accord avec eux et les suivre, et à être moins engagé dans le fait de ne pas les dénoncer, d’où le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque aime un peuple, en fait partie »


2/ La deuxième condition :

Qu’il soit capable de pratiquer sa religion ouvertement [Idhhâr dinihi], afin qu’il puisse observer les rituels de l’Islâm sans interdiction. Qu’il n’ait pas de gêne à pratiquer la prière en groupe, de prier le « Djumu’ah » [prière du vendredi] et de faire les prières en groupes [al-Djamâ’ah] s’il y a là d’autres personnes avec qui il peut prier en groupe et célébrer le « Djumu’ah » ; Et qu’il n’est pas d’interdiction à donner la « Zakât » [L’impôt obligatoire], à pratiquer le jeûne, à faire le Hadj [Le pèlerinage] et autres rituels de l’Islâm. S’il n’est pas capable de pratiquer cela, alors il ne lui est pas permis de rester [dans ce pays], et il devient obligatoire pour lui d’émigrer [Hijrah] dans ce cas. Il est dit dans « al-Mughnî » [5] vol-8 p.457 une parole sur le sujet, que les gens sont de trois catégories pour la « Hijrah » : « Et que la première [de ces catégories] est qu’il est obligatoire [pour la personne] d’appliquer [l’émigration] lorsqu’elle n’a pas la capacité de pratiquer sa religion ouvertement, et qu’il ne lui est pas possible ainsi d’accomplir ses obligations religieuses quand celle-ci réside parmi les non musulmans. Cela est donc obligatoire [pour la personne] de faire la « Hijrah » selon la parole d’Allâh - Ta’âla :

« Ceux qui ont fait du tort à eux-mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : « Où en étiez-vous ? » [À propos de votre religion] - « Nous étions impuissants sur terre », dirent-ils. Alors les Anges diront : « La terre d’Allâh n’était-elle pas assez vaste pour vous permettre d’émigrer ? » Voilà bien ceux dont le refuge est l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! » [6]

Et cela est un dur châtiment qui indique l’obligation [al-Wâdjib]. Et certes l’obligation dans l’accomplissement de sa religion et une obligation qui s’impose à qui en est capable. La « Hijrah » fait partit des nécessités obligatoire et de ce qui le complète. » [...] [7]

Question :
Quand une personne est dans l’incapacité d’assurer sa propre sécurité et celle de sa foi devant les dissensions [fitnah] qu’elle rencontre dans son propre pays, est-ce que cela est une raison qui oblige la « Hijrah » [l’émigration] pour le musulman ? Et où doit-elle émigrer ?

Réponse :
Si la réalité est telle que vous l’avez rappelé et que le musulman n’a plus la possibilité d’assurer la sécurité de sa propre personne et celle de sa religion face aux dissensions qui agitent son pays, la Loi [ach-Charî’ah] lui permet de faire « Hijrah », quant il en a la possibilité, pour un pays où [cette personne] se trouve en sécurité pour sa personne et sa religion. [8]




Notes :

[1] La « Hijrah » [l’émigration] dans la Loi Islamique [ach-Charî’ah], c’est le fait de se déplacer d’un pays non musulman [Balad al-Kufr] pour un pays musulman [Balad al-Islâm].
[2] Kitâb « Charh al-Arba’în an-Nawawiyyah » de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.16
[3] Coran, 58/22
[4] Coran, 5/51-52
[5] Ouvrage « al-Mughnî » de grande référence dans la jurisprudence de rite hanbalite, de l’Imâm Ahmad Ibn Muhammad Ibn ’Abder-Rahmân Ibn Qudâma al-Maqdissî.
[6] Coran, 4/97
[7] Madjmu’ Fatâwa de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, vol-3 p.25
[8] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-12 p.51


http://manhajulhaqq.com/spip.php?article282
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: L’obligation d’accomplir la Hijrah   Ven 20 Fév 2009 - 21:09

L’obligation d’accomplir la Hijrah

Shaikh al-Albâni





Ce document est une explication de ce hadith par Shaikh al-Albani (rahimahullah), tirée d’une compilation de fawa-id (bienfaits) faite par un frère à partir de la Silsilah as-Sahiha, dans un livre intitulé "Nudhm ul-Faraa’id Min ma fee Silsilat il-Albaanee win al-Fawaa’id"

Yazîd Ibn Abdullah Ibn al-Khayr a rapporté du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم :

« Certes, si vous attestez qu’il n’y a de Dieu qu’Allah, que vous accomplissez la Salaah, donnez la zakaah, désolidarisez des Mushrikeen et donnez le cinquième des butins de guerres comme le partage du prophète صلى الله عليه وسلم et ce qu’il est autorisé de prendre avant la distribution. Alors vous êtes sous la protection d’Allah et de Son Messager صلى الله عليه وسلم . »




http://www.sounna.com/article.php3?id_article=128&var_recherche=hijra


Dernière édition par Oum Mouqbil le Dim 1 Mar 2009 - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oum Mouqbil
Gérante
Gérante
avatar

Nombre de messages : 9761
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: La Hijra de france... est ce réellement une obligation ?   Lun 14 Mar 2011 - 8:22

La Hijra de france... est ce réellement une obligation ?

cheikh AbduLLAH Al Adani




Question :  

Quelle est votre réponse à ceux qui disent que la hijra de France n'est pas obligatoire mais uniquement recommandée tout en sachant que les musulmans sont éprouvés par l’animosité et les attaques de la part des mécréants.



Réponse :  

La Hidjra est obligatoire de tous les pays mécréants et le jugement ne se limite pas à un pays spécifique car le Prophète    a mis en garde contre le fait d'y habiter comme nous l'avons déjà mentionné. Toute personne honnête qui connait et qui a visité les pays mécréants, comprend la réalité de ce grand hadith du Prophète . Si la personne dans ces pays s'efforce à entretenir sa religion, il rencontrera de nombreuses difficultés. Les différentes sortes d’emplois contiennent de nombreuses ambigüités. Il n’y a presque pas un travail sans que vous y trouviez une ambigüité.

Egalement, si nous regardons la vie que mènent les musulmans là-bas, nous voyons qu’il est presque impossible pour eux de rester préservé des épreuves et qu’ils sont souvent forcés à accepter le faux.

Dans ce pays en question ainsi que dans d’autres pays, les autorités imposent aux gens que l’éducation des enfants se fasse dans leurs écoles, c’est-à-dire les écoles du pays en question. S’ils voient que tu gardes tes enfants à la maison, il se peut qu’ils t’envoient un comité. Si tu prétends que tu enseignes à tes enfants à la maison, ils te suivront et te rendront la vie difficile. Et pour finir il se peut qu’ils prennent tes enfants de force. S’ils sont prêts à prendre tes enfants de force, qu’espères-tu encore d’une vie dans cette situation où les mécréants éduquent tes enfants ?

Parfois, nous ne sommes pas tranquilles lorsque nous mettons nos enfants dans des écoles de pays musulmans où ils sont éduqués par certains musulmans. Ceci est du aux transgressions et désobéissances religieuses et au fait que certains de ces endroits contiennent des fitnas et corrompent parfois les enfants. Alors que dire des pays mécréants ou les transgressions religieuses sont répandues dans tous les domaines de la vie. Il y a un éducateur sportif, un autre qui enseigne la natation, etc. et toi tu ramènes ta fille qui doit faire tout ce que l’enseignant lui dit. C’est une catastrophe. Comment la personne peut-elle être satisfaite d’une situation pareille en nous ne parlons même pas d’autres transgressions qui sont également largement répandues.

Celui qui est honnête, sait qu’il doit tout faire pour préserver sa religion.
Et le Prophète a dit vrai en prononçant cette mise en garde. C’est lui qui ne prononce rien sous l'effet de la passion, il sait ce qu’Allah lui a donné comme savoir concernant le danger de demeurer en terre mécréante.
C’est un danger pour la croyance des gens, pour leurs adorations, pour leurs transactions, leurs coutumes ainsi que pour tous les aspects de leur vie.

Fin de la réponse





Venez lire d'autres fatawas et paroles bénéfiques de cheikh AbduLLAH  

http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?p=42523#42523
Revenir en haut Aller en bas
Umm-Loqman
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
Je ne peux plus me passer d'El 'Ilm
avatar

Nombre de messages : 701
Date d'inscription : 24/10/2014

MessageSujet: La Hijra de France et de Belgique n’est pas obligatoire ?    Ven 23 Jan 2015 - 15:19

La Hijra de France et de Belgique n’est pas obligatoire ?
Sheikh ‘Abd Allah Al-‘Adani




Question : Pour rester en terre de mécreance, des frères d’appuient sur certaines fatawas de machaikh (savants) dans lesquelles ils disent que la Hijra de France et de Belgique n’est pas obligatoire. Quel conseil pouvez-vous leur donner d’après ce que vous savez sur la réalité de la vie des musulmans dans ces pays ?


Réponse : Il y a surement dans la réponse à la question précédente ce qui suffit pour ne pas le répéter dans cette question.
Les machaikh salafis qui ont délivré des fatawas dans lesquelles ils disent de ne pas faire la Hijra l’ont fait en fonction des informations qui leur sont parvenues, mais en réalité ils sont tous d’accord sur l’obligation de la Hijra des pays de mécréants vers les pays musulmans. Mais si on leur rapporte que le méfait de leur sortie et de leur dispersion est plus grand que le méfait de rester en terre de mécreance avec des salafis, c’est cela qui les amène à faire ce genre de fatawas. Et je ne pense pas qu’un seul de ces frères qui ont été mentionnés dans cette question me contredise sur le fait qu’il est plus nuisible pour le musulman de rester en terre de mécréante que de sortir vers un pays musulman.

Et ils n’ignorent pas que des frères sont partis en terre l’Islam avec leurs familles et il ne leur est arrivé que du bien. Ils voient la différence dans la préservation de leur religion ainsi que de la religion de leurs enfants et leurs familles.

Combien de frères que nous avons connus ont rechuté. Sur eux s’appliquent la parole du Prophète : « l’homme se lève en étant croyant et se couche en étant devenu mécréant. Il a vendu sa religion pour quelques bien de ce monde. » cela est devenu apparent. Beaucoup de frères connaissent des gens qui étaient parmi les gens de la sunna, salafis, puis leur rechute a dépassé le fait de tomber dans les péchés ou de dévier dans le minhaj, certains ont été jusqu’à l’apostasie et le refuge est auprès d’Allah. Après ça, comment peut-on dire qu’ils ne sont pas sujets à la tentation en restant en terre de mécréante alors qu’ils voient la tentation matin et soir ?!

Il nous est donc obligatoire d’analyser ce sujet en étant véridique et équitable. Et il n’est pas permis au musulman de commencer par croire en une chose puis de chercher des fatawas qui sont en concordance avec ce qu’il aime et ce qu’il désire.
Il est obligatoire pour le musulman de chercher ce qui le rapproche d’Allah dans la science et les oeuvres. C’est pour cela que je demande à tous mes frères de revoir leurs pensées sur ce sujet avec équité. Et celui à qui une chose pose problème, qu’il interroge les gens de science.

Nous demandons à Allah qu’il nous montre la vérité comme étant vrai et qu’il nous aide à la suivre. Et nous lui demandons de nous montrer le faux comme étant faux et qu’il nous aide à nous en écarter.

Lien de la vidéo : http://www.islamsounnah.com/la-hijra-de-france-et-de-belgique-nest-pas-obligatoire-sheikh-abd-allah-al-adani/
Revenir en haut Aller en bas
 
L’obligation d’accomplir la Hijrah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
El 'Ilm :: Lecture en ligne :: Articles :: 'Ibadah (autres actes d'adorations) :: Hijra-
Sauter vers: